Test vidéo du Sony Xperia Z1

Vidéo avec sommaire interactif, cliquez sur le thème qui vous intéresse pour naviguer dans la vidéo, cliquez en haut à droite pour revenir au sommaire. Pensez à laisser un commentaire sur Youtube ou sur le test sur le site si vous avez une question sur l'appareil. 

Si la vidéo refuse de se lire, vous pouvez consulter ce test directement sur Youtube en cliquant ici ou sur le lien intégré sous la vidéo. Si vous avez apprécié ce test, vous pouvez appuyer sur "Pouce vert" ("J'aime") sur Youtube et/ou vous abonner à notre chaîne (si ce n'est pas déjà le cas) afin de recevoir les dernières publications dès leur sortie.

Bonne lecture !

Spécifications

Les spécifications du Xperia Z1 se trouvent désormais dans la colonne de droite (sur mobile en fin de test).

Contenu de la boîte

Le Z1 est proposé avec quelques livrets, un bloc chargeur et un câble USB / micro USB. La batterie n'est pas amovible. Nous n'avions pas d'écouteurs dans notre boîte mais d'après les retours d'utilisateurs ils sont bien présents.

test-sony-xperia-z1-001.jpg

Tour du design

test-sony-xperia-z1-002.jpg


Le Xperia Z1 marche dans les traces du Z avec un design basé sur ce dernier mais qui représente une évolution nette qui reprend les points forts du Z et optimise les points négatifs.

Ainsi, exit les tranches très anguleuses qui ne sont pas des plus agréables et disparition du cache pour le jack 3.5mm. Autre bonne nouvelle, Sony a choisi l'aluminium en mode unibody, qui vient s'associer au verre utilisé à l'avant comme à l'arrière.

test-sony-xperia-z1-017.jpg

Xperia Z1 vs. Z, de face

test-sony-xperia-z1-018.jpg

Au dessus, le Z

Le rendu visuel de l'aluminium sur les tranches est excellent, un sympathique mélange de mat et de brillant en une seule pièce. Le combo verre-aluminium fonctionne.

La zone sous l'écran est plutôt grande, et semble ne servir à rien. Si on aurait effectivement apprécié un design plus affiné, il faut noter que cette surface permet aussi de tenir l'appareil dans toucher l'écran et surtout de faire remonter l'écran afin de faciliter la manipulation, un peu comme sur le RAZR HD.

Comme le Z et le Z Ultra, le Z1 chauffe pas mal et surtout rapidement. Bien sûr tout dépend de l'usage, plus le processus est gourmand et plus cela se sentira.

Ergonomie

test-sony-xperia-z1-005.jpg

Le Xperia Z1 est plus haut, large, épais et lourd que le Z, et pourtant à la manipulation le dernier né de Sony est plus agréable en main. La raison principale est l'addition de chanfreins sur les tranches ce qui "adoucit" très largement la sensation quand on manipule l'appareil. Cela étant dit, le Z1 reste un appareil relativement large et ne peut ainsi vous offrir une "saisie" parfaite. Des bordures un peu plus fines auraient pu contribuer à cela, sans changer la taille ni le ratio de l'écran.

Fait assez étrange pour être mentionné, il y a un très fin espace entre la plaque de l'écran et les bordures, celle-ci accueille volontiers diverses poussières, comme sur le Z, plus "unique", il m'est fréquemment arrivé (véridique) d'avoir des poils de barbe qui se coincent dans ces espaces, c'est assez désagréable quand cela arrive.

La certification IP du Z1 joue également un rôle dans l'ergonomie (voir partie suivante).

Protection contre l'eau et la poussière

test-sony-xperia-z1-water-001.jpg

Le Z1 est certifié IP 55/58, comme le Z et Z Ultra. Cela signifie que le terminal est résistant à la poussière et à l'eau, avec immersion possible jusqu'à 1m/1m50 pendant 30 minutes. Là dessus, deux éléments viennent différencier le nouveau venu du Z sorti au début de l'année. Pour commencer vous avez maintenant un bouton physique dédié pour la photo, ce qui vous permettra de capturer des clichés sous l'eau, presque impossible à faire sur le Z car l'eau empêche d'utiliser l'écran. Le jack est maintenant libre, ce qui est bien plus optimal, et peut être immergé grâce à un traitement spécial.

Toutefois, il est important de noter que les autres ports sont protégés par des caches. Le plus gênant étant de loin le slot micro USB, que vous allez devoir ouvrir à chaque fois qu'il sera nécessaire de recharger votre terminal ou de le connecter à un ordinateur. Étrangement, Sony a décidé de placer cet emplacement en "parallèle" du slot micro SD, ce qui ne facilite pas franchement son accès. Bien sûr, c'est le petit sacrifice à faire pour bénéficier de l'étanchéité, mais pour son troisième terminal du genre on aurait apprécié un effort supplémentaire de la part de Sony.

Comme sur le Z, le haut parleur reste étouffé par l'eau après avoir été immergé, nous avons à ce propos le sentiment que le Z1 "sèche" moins rapidement que le Z. Pour obtenir de meilleurs résultats, il est préférable de souffler dans le haut parleur (voir aspirer, si vous êtes motivé) et/ou de l'agiter un peu pour faire sortir le reste d'eau.

L'écran

ecran-z1-test-1.jpg

Le Xperia Z1 est équipé d'un écran 5" 1080x1920 (soit 441 ppi), il s'agit d'un dalle TFT Triluminos avec X-Reality. Dernière ces termes technico-marketing se cachent les versions mobile de technologies qu'on trouve sur certains écrans de Sony (salon).

Pour faire court, Triluminos est une techno qui permet d'ouvrir le spectre des couleurs, ainsi l'écran du Z1 est capable d'afficher plus de couleurs que les appareils de la concurrence. Sur la papier c'est sympathique, dans les faits difficile de constater quoi que ce soit, certes l'image est plus vive mais il est complexe de déterminer s'il s'agit d'un apport du Triluminos ou de X-Reality.

X-Reality est l'évolution de Bravia Engine 2, il s'agit d'un moteur logiciel qui a plusieurs propriétés : raviver les couleurs, ajouter des détails/affiner, supprimer le bruit et amplifier les contrastes. Cela se fait de façon intelligente en fonction des images affichées (vidéos ou photos).

Afin de déterminer l'intérêt de X-Reality, nous avons faits plusieurs tests, avec et sans l'option (qui peut être décochée dans les paramètres) et en comparant l'écran du Z1 avec celui du Galaxy S4 de Samsung. Avant ou sans, la différence est clairement identifiable sur certains clichés un peu complexes (voir vidéo de test, j'en parle longuement), le X-Reality fait ressortir les détails, appuie sur les contours et rend les couleurs plus vives. L'image, au final, est plus belle, pas nécessairement proche de la réalité (et encore, ça dépend), mais agréable à regarder. En comparaison avec le S4, les noirs sont toujours plus denses sur l'AMOLED de Samsung (pas de surprise), les couleurs sont un peu plus vives sur le S4 mais la luminosité maximale est supérieure chez Sony. Samsung utilise son propre algorithme afin d'optimiser le rendu de l'image (couleurs, détails), de fait les deux affichages se valent au niveau du rendu. Dans tous les cas, si vous souhaitez un rendu optimal sur le Z1, activez le X-Reality ("on" par défaut).

 

Fonctions

Le Z1 tourne sous Android 4.2.2 dès la sortie de la boîte. Il est équipé de la dernière version de la surcouche Sony, très proche de ce qu'on a sur le Z Ultra mais avec une nouvelle interface pour l'appareil photo et sans les ajustements de l'UI pour l'écran géant du ZU.

Sur l'écran de déverrouillage Sony a choisi de proposer le système de widgets qu'on a dans Android depuis la version 4.2, mais à la sauce nipponne. Ainsi, en complément d'un accès rapide à l'appareil photo, au lecteur musical (si la lecture est en cours) et aux informations classiques (opérateur, heure, date, etc), un défilement sur la gauche permet d'accéder aux widgets compatibles avec un affichage à cet emplacement. Pratique si vous souhaitez consulter vos mails ou rendez-vous sans avoir à déverrouiller complètement l'appareil.

capture-xperia-z1-003.jpg

Côté accueil, interface générale et widgets, on retrouve le classique Android avec quelques apports sympathiques de Sony. Au menu, des accès rapides à quelques paramètres dans le tiroir des notifications (mais pas d'utilisation à deux doigts possible), quelques widgets maison (e-mail, musique, calendrier, horloges...), les micro applis dans le menu de multitâche (avec possibilité de transformer un widget en appli) ainsi que quelques thèmes (essentiellement des duos de fonds d'écrans).

capture-xperia-z1-004.jpg capture-xperia-z1-010.jpg capture-xperia-z1-005.jpg

capture-xperia-z1-006.jpg capture-xperia-z1-007.jpg capture-xperia-z1-008.jpg

Le menu principal a également été ajusté, comme sur le ZU. Plus de place pour les applications avec un tiroir latéral qui permet d'effectuer des recherches, de désinstaller un contenu, de gérer les tris ou encore d'accéder rapidement au Play Store ou à Sony Select, la plate-forme de recommandations d'apps du constructeur.

Une chose est sûre, Sony affine petit à petit son interface, ça se sent et on apprécie.

capture-xperia-z1-011.jpg capture-xperia-z1-012.jpg

Les options téléphoniques sont ultra classiques, propositions de numéros à la frappe, liste de contacts avec avatars (mais rien de très poussé côté social), favoris et groupes. Notez que le Z1 est compatible 4G LTE (à activer dans les paramètres) comme la majorité des smartphones premium récents et également voix HD pour une qualité sonore optimale en conversation (devenu un classique). Nous n'avons pas constaté de souci particulier au niveau de la réception.

capture3-xperia-z1-002.jpg capture3-xperia-z1-001.jpg capture-xperia-z1-001.jpg

Note : speedtest réalisé en 4G chez Bouygues Telecom à Paris


Les messages s'affichent en liste par conversation par contact, puis chaque discussion s'organise classiquement, avec les SMS et MMS qui s'empilent. En bas de l'écran se trouvent des options qui permettent d'insérer des médias (SMS > MMS) mais aussi votre localisation ou un croquis.

capture-xperia-z1-015.jpg capture-xperia-z1-016.jpg

L'utilitaire de saisie de texte proposé par défaut sur le Z1 nous a plutôt impressionné. Il offre toutes les fonctionnalités d'un "grand" du type Swiftkey, propositions, anticipation (il apprend au fil du temps), saisie par tracés, le tout avec une interface réussie qui peut être légèrement personnalisée.

capture2-xperia-z1-010.jpg

capture-xperia-z1-018.jpg

L'expérience Web est excellente et repose intégralement sur Chrome pour Android, proposé comme navigateur par défaut sur le Z1. Chrome permet d'être synchronisé avec votre compte Google, afin de retrouver vos favoris, onglets et votre historique de navigation. Le défilement se fait de façon réactive, nous n'avons pas pu mettre en échec le terminal sur ce point... et heureusement ! Sur un flagship en 2013 c'est le minimum attendu concernant la navigation sur Internet et Sony délivre.

capture-xperia-z1-013.jpg capture-xperia-z1-014.jpg

La consultation de vos emails se fait via l'app universelle (compatible tous comptes) ou en utilisant l'application Gmail embarquée par défaut dans Android. Cette première offre les fonctionnalités classiques avec une interface réussie, dans la lignée des contacts. Vous pouvez configurer plusieurs comptes différents et trier les messages selon le critère de votre choix (date, expéditeur, non lus/lus...). Bien sûr vous recevrez des notifications et pouvez configurer les widgets afin d'avoir un aperçu rapide sans devoir rentrer dans l'application.

capture-xperia-z1-031.jpg capture-xperia-z1-032.jpg

L'agenda reprend l'interface de celui qu'on trouve de base avec la même approche bleutée vue précédemment. Les dates sont affichées au dessus et les rendez-vous en dessous. Si l'app est globalement réussie nos avons trouvé les dates au format mois un poil trop grosses, mais c'est un détail.

capture-xperia-z1-033.jpg capture-xperia-z1-034.jpg

Le lecteur musical intègre les mêmes options qu'on trouvait sur le Z mais avec une plus grosse mise en avant de Music Unlimited (que vous pourrez d'ailleurs faire plus ou moins disparaître). Les morceaux sont triés par Artistes, Chansons, Albums et listes de lecture, il est aussi possible de consulter les morceaux que vos amis (Facebook) aiment. Une barre de contrôle musical est proposée en bas en permanence et l'écran de lecture est classique, avec les options qu'on attend : lecture/pause, playlist en cours, avance rapide dans le morceau, mode aléatoire et répétition. Si vous n'avez pas de pochette pour vos albums, il est aussi possible d'en télécharger via un système intégré. 

capture-xperia-z1-019.jpg capture-xperia-z1-020.jpg capture-xperia-z1-021.jpg

Qualité sonore : le haut parleur du Z1 est assez moyen, le volume est suffisant, sans plus, et la qualité sonore est loin d'être au top. Le son est assez plat et les morceaux complexes perdent en détails. Avec un casque ou des écouteurs connectés, c'est bien mieux et les différents profils que vous pouvez actionner (AudioClair+, Clear Phase) aident à rendre le son un peu plus "précis". 

Passons maintenant à l'appareil photo, du moins on interface. Tout ce qui concerne la qualité de sortie se trouve en fin de test.

Le Z1 propose une interface utilisateur proche de ce qu'on trouve sur le Z et ZU mais avec des améliorations heureuses. Terminé le menu supérieur un peu "fourre-tout", cette fois on a droit à quelque chose de plus structuré avec nouveau système d'applications qui viennent se greffer aux fonctions de base. Dans cette interface, vous pouvez prendre une photo directement ou filmer, activer le flash ou la caméra frontale.

capture2-xperia-z1-002.jpg

En passant par l'option en bas à droite de l'écran, vous accédez aux modes et applis, regroupées dans une seule et même interface avec un affichage par blocs, visiblement très en vogue. Vous pouvez basculer du mode auto au mode "manuel" et lancer une application. Mais de quoi s'agit-il ? Les applis photo de Sony peuvent être de différentes sortes avec des buts variés, le terme "appli" est effectivement le bon. Oui c'est flou, laissez-moi vous détailler ce qu'on trouve :

  • Timeshift burst : un mode rafale avec possibilité de choisir une photo, efficace
  • Effet de photo : une petite dizaine d'effets, voir le rendu dans les échantillons en fin de test
  • Panorama par balayage : devenu classique, option qui permet de réaliser des panoramas rapidement
  • Effet réalité augmentée : petit "gadget" amusant, vous avez différents thèmes qui s'affichent en réalité augmentée sur la scène devant vous, par exemple vous avez un thème "dinosaures" où un T-Rex se promène sur votre écran et avec des lunettes d'aviateur/explorateur posées sur le nez des personnes que vous photographiez. Bien sûr vous n'avez qu'à appuyer sur le bouton "photo" pour capturer l'instant (pas de vidéo possible). Ces modes sont sympathiques mais pas toujours performants, l'environnement n'est pas toujours bien détecté, l'application d'appareil photo plante souvent et le rendu sur le cliché est parfois décalé par rapport à ce que vous aviez vu à l'écran, dommage.
  • Info-Eye : mode couteau-suisse qui permet de scanner des QR Codes ou codes barres ou encore d'identifier un monument simplement en le prenant en photo. Idem pour des produits comme du vin ou des livres.
  • Social live : fonctionnalité très sympa en partenariat avec Bambuser qui permet de faire du streaming live (max 10 minutes) vidéo sur son profil Facebook avec possibilité de recevoir des commentaires et des likes en direct, fonctionne bien, du moins avec notre test en WiFi
  • ...vous pourrez télécharger d'autres apps (+ applis en haut à droite), notamment 360 Panorama ou MotionGraph (Cinemagraph). Le catalogue est encore limité pour l'instant mais Sony a l'habitude de bien travailler sur l'aspect enrichissement logiciel.

capture2-xperia-z1-003.jpg

En mode manuel vous avez accès à l'exposition, la balance des blancs, l'activation du flash, activation de la caméra frontale et à divers paramètres comme le mode rafale ou la stabilisation. C'est également ici que vous choisirez la résolution souhaitée, que cela soit pour les photos ou les vidéos.

capture2-xperia-z1-006.jpg

capture2-xperia-z1-008.jpg

capture2-xperia-z1-004.jpg

capture2-xperia-z1-007.jpg

La galerie multimédia regroupe vos photos et vos vidéos capturées ainsi que les fichiers publiés sur les réseaux sociaux et différentes plateformes, comme Facebook, Picasa ou Flickr. Sony propose également du stockage dans le cloud avec PlayMemories Online. L'interface est proche de celle sur le Z, différents tris par albums et liste des images en grille avec possibilités d'utiliser le multitouch pour changer la taille de vos vignettes. Une fois un visuel affiché, vous pouvez l'éditer avec un utilitaire assez classique et le partager via différents moyens.

capture-xperia-z1-023.jpg capture-xperia-z1-022.jpg capture-xperia-z1-025.jpg

Pour les vidéos, vous avez une interface qui regroupe votre "collection" ainsi que Video Unlimited. Comme pour le Z ou ZU, le Z1 est capable de détecter un film ou une série et de lui donner un titre plus lisible. Nous n'avons pas eu de soucis avec la lecture DivX, reste que si vous voulez aller plus loin côté formats, optez pour VLC, Rock Player ou BS Player.

capture-xperia-z1-026.jpg capture-xperia-z1-027.jpg capture-xperia-z1-029.jpg

AUTONOMIE

Le Z1 possède une grosse batterie de 3000mAh qui permet de supporter l'écran full HD et le processeur de la bête. Au final, on se retrouve avec une courbe de test d'autonomie assez proche de celle du Z, avec des performances décentes sur la majorité des "épreuves" et une grosse chute dès qu'on commence à faire travailler le CPU. Notre conclusion sera ainsi similaire : si vous jouez peu et n'utilisez pas ou presque le GPS, vous aurez droit à une journée complète sans trop de soucis, si, par contre, vous appréciez un bon petit GTA Vice City ou Asphalt 8 quotidiennement, vous terminez probablement la journée avec un appareil "à sec".

autonomie-z1-testmobile-1.jpg

Performances

Le dernier né de Sony est une petite machine de guerre qui score un massif 32k à AnTuTu et dont les seuls (ou presque) adversaires actuels sont le Note 3 et le G2. L'appareil vous offre de bonnes perfs dans l'interface, le web et en jeu, même sur les titres gourmands. Seul bémol, le Z1 chauffe, pas mal et rapidement (voir 3e capture). Certains usages sont plus "hot" que d'autres, comme l'appareil photo. Le souci, c'est que quand le Z1 a trop chaud aux fesses, il refuse de capturer des photos ou vidéos. Dommage.

capture-xperia-z1-038.jpg capture-xperia-z1-039.jpg capture-xperia-z1-037.jpg

Qualité photo et vidéo

Voir les échantillons photo en taille originale

Important : contrairement à ce qui est dit dans la vidéo, le Xperia Z1 ne possède pas de stabilisation optique, toutes mes excuses.

Mise à jour : une mise à jour logicielle est en cours de déploiement et doit significativement améliorer la qualité photo du Z1, malheureusement nous n'avons toujours pas l'update alors que nous terminons de rédiger ce test, de fait difficile de prendre en compte ce changement. Un edit sera fait.

Effets : le Z1 propose de nombreux effets intégrés dans l'interface de l'appareil photo, nous vous invitons à consulter le rendu ici.

La première propriété de l'appareil photo sur le Z1 est de posséder un système de zoom sans perte jusqu'à x3, qui laisse ensuite place à un zoom numérique, plus classique. A l'essai, ce système s'avère très efficace de jour et permet de réaliser des clichés zoomés sans génération de bruit et étirement des pixels. Ci-dessous quelques exemples de photos dézoomées puis zoomées 3x et/ou au maximum en numérique.

En conditions de lumière correcte, macro ou non, le rendu est bon. Les couleurs sont justes, le focus se fait correctement (la macro n'est pas très efficace mais si vous zoomez sans perte cela permet de compenser). Par contre quand vous commencez à zoomer dans les clichés, l'image manque de détails et cela malgré les 20 mégapixels, c'est assez déroutant. Visiblement, ce souci est corrigé avec la mise à jour dont nous parlons en introduction de cette section, voir cet article proposé par GSMArena.

Le dernier échantillon présenté ci-dessous a été réalisé sous l'eau, avec le bouton physique il est possible de réellement vous faire plaisir en conditions "aquatiques". Bien sûr le rendu dépend de l'état de l'eau, de la lumière environnante, mais au moins c'est une possibilité. 

Au final, c'est vraiment de nuit que nous avons été le plus déçus par l'appareil photo du Xperia Z1 sensé pourtant nous offrir des clichés "nets et éclairés" si on en croit le site officiel de Sony. Bien sûr, la mise à jour devrait aider, mais difficile d'en tenir compte dans notre jugement à ce stade.

Si la mise au point se fait généralement bien et que le rendu des couleurs est juste, l'image devient rapidement extrêmement bruitée, même lorsque la luminosité n'est pas à son plus bas. Bien sûr il est possible de capturer quelques jolis clichés en s'appliquant particulièrement et en s'amusant avec les settings mais de base, le résultat n'est pas aussi réussi qu'escompté. 

Nous avons, à ce propos, réalisé un comparatif photo en mauvaises conditions de lumières entre le Z1 et le 1020, il parle de lui même (produit avant le déploiement de la mise à jour pour le Z1).

Concernant la vidéo, le Z1 est capable de filmer en 1080p avec autofocus continu, fonction pour capturer des photos en même temps et stabilisation logicielle (et non optique comme spécifié dans la vidéo). Concernant ce dernier point, vous trouverez une vidéo de comparaison avec le 1020 et le G2 ici, bien sûr le Z1 est désavantagé par l'absence d'OIS, mais s'en sort plutôt bien au final.

En bonnes conditions de lumière, le Z1 offre une qualité d'image très bonne avec toutefois une légère sur-accentuation qui, pour notre part, ne nous plaît pas, c'est une affaire de goûts. La mise au point automatique se fait rapidement et le zoom fonctionne correctement, la perte semble plus importante qu'en photo toutefois. 

La qualité sonore est correcte quand le volume n'est pas très élevé, nous avons tenté de filmer à un concert et c'était désastreux, l'iPhone 5 était bien au dessus. Dommage. Au rayon des points décevants, on peut aussi citer la qualité de l'image de nuit, qui, à l'instar de celle en photo, n'impressionne pas (très bruité, couleurs faussées).

Sous l'eau l'image dépend beaucoup de l'environnement (clarté de l'eau, lumière...), dans notre cas nous avons pu facilement faire la mise au point et obtenir des couleurs fiables. Bien sûr le son est complètement "bouché" par l'eau, ce qui est tout à fait normal. Ici on relèvera surtout l'aspect sympathique de la fonction plutôt que la qualité offerte, même si au final celle-ci est bonne.