Test vidéo du Sony Xperia Tipo

Vidéo avec sommaire interactif, cliquez sur le thème qui vous intéresse pour naviguer dans la vidéo, cliquez en haut à droite pour revenir au sommaire. Bonne lecture !

Test filmé avec un caméscope Samsung HMX-S15.

 

Si vous aimez cette vidéo, pensez à vous abonner à notre chaîne Youtube en cliquant sur le bouton ci-dessous !

Spécifications

Sony Xperia Tipo

Système d’exploitation Android 4.0.3 avec surcouche
Taille écran 3.2″ 320×480 capacitif multitouch
Connectivité

3G+ HSDPA GSM tribande (existe en version dual SIM, nécessite la pression d’une touche)

Mémoire 2.5Go de mémoire interne + microSD jusqu’à 32Go
RAM 512Mo
Processeur 800MHz (Cortex-A5)
Appareil photo 3.15 mégapixels, autofocus, flash LED
GPS ? Oui, A-GPS
WiFi ? Oui, b/g/n
Bluetooth ? Oui, Bluetooth 3.0 A2DP, EDR
Connectique micro USB, jack 3.5mm
Poids 99.4g
Dimensions 103 x 57 x 13 mm
Autonomie annoncée

4h30 annoncées en discussion, 545h annoncées en veille

Batterie 1500mAh 

Prix A partir de 9.90€ avec forfait, env. 150€ seul
Disponibilité Août 2012

 

Photos, design, prise en main

Contenu de la boîte : Tipo, batterie 1500mAh, chargeur, guide d’utilisation, kit piéton.

Un design assez simple mais qui reste élégant, surtout ici en blanc 

 

En haut de l’écran, quelques capteurs, pas de caméra frontale

 

Sous l’écran, les touches sensibles habituelles Android ainsi que la mention Xperia sur une sorte de renfoncement qui fait toute l’originalité du design (le reste est très classique)

 

Sous l’appareil, le microphone et la fente qui permet d’enlever la coque arrière

 

En dessous, le jack 3.5mm et le bouton on/off verrouiller/déverrouiller

 

A gauche, le porte micro USB

 

Droite, le bouton de volume et un emplacement qui semble être destiné à accueillir une lanière

 

L’appareil photo 3.15 mpx et le haut parleur, cette coque arrière fait très fortement penser au Active

 

Non, pas de flash sur le Tipo !

 

Haut parleur placé étrangement (visuellement parlant)

 

Au final, le Tipo offre une bonne prise en main, les boutons sont plutôt ergonomiques (celui du haut est un peu petit), sa taille le rend pratique au quotidien (dans la poche, etc) mais il mériterait d’être un peu plus fin (caractéristique généralement réservée aux terminaux plus onéreux). Comme la majorité des terminaux de ce type, le Tipo fait un peu cheap/bas de gamme une fois en main, sans être un gros problème.

 

A titre de comparaison, le Tipo à côté d’un iPhone 4S (3.5″), le terminal de Sony est vraiment compact !

 

Un peu de Sandwich Glacé accompagné de sa surcouche Sony

Le Tipo est proposé dès la sortie de la boîte sous Android 4.0 Ice Cream Sandwich, l’avant-dernière version de l’OS mobile de Google. Ce n’est, certes, pas la dernière version, mais si on compare à d’autres terminaux de gamme similaire, Sony s’en sort très bien en nous présentant ici un appareil sous ICS, d’autant plus que la surcouche vaut le coup d’oeil.

Sur le Tipo vous retrouverez la surcouche Xperia dans sa version adaptée pour ICS, avec quelques changements pour pouvoir fonctionner correctement avec ces spécifications. Ainsi, il ne s’agit pas exactement de la même surcouche que sur le Xperia S sous ICS, par exemple, le lecteur musical, entre autres, sera différent.

L’interface sur l’appareil est franchement globalement bonne, Sony a fait évoluer sa surcouche dans le bon sens depuis le temps du X10 et tant mieux ! 

On y trouve un accueil personnalisable avec 7 pages sur lesquelles vous pouvez déposer des widgets et icônes diverses. Un système de thèmes, un accès rapide à l’appareil photo sur l’écran de déverrouillage (avec également le lecteur musical, si celui-ci joue un morceau) et un tiroir des notifications plutôt réussi.

 

Une petite résolution sur un écran TFT assez basique, ça se sent tout de même !

 

Le multi-tâche sur le Tipo, classique ICS

 

Les fonctionnalités téléphoniques sont réussies sur ce Tipo, en composition de numéro des propositions s’affichent pour accélérer le processus, les contacts sont synchronisés avec Google mais également avec les réseaux sociaux (Facebook) afin d’afficher leurs photos, infos diverses et updates de statut. 

 

Ce fameux tiroir affiche vos notifications diverses mais également des éléments d’interactions, comme ici (droite) avec le lecteur musical. Seul reproche qu’on pourrait lui faire, l’absence d’accès rapides à certains paramètres, mais il s’agit d’une fonction que Sony refuse visiblement d’ajouter sur ses terminaux Android ! Notez qu’il est possible d’activer/désactiver certaines options rapidement via un widget de page d’accueil.

 

 

Le client e-mail est assez classique, il vient compléter l’app Gmail déjà présente dans Android par défaut pour les personnes qui utilisent le service de Google. Pour ce qui est des SMS et MMS, vous retrouvez un système par conversations triées par contact puis des bulles pour symboliser chaque message. 

La saisie de texte sur le Tipo est relativement bonne dès la sortie de la boite, le clavier installé par Sony vous offre des propositions et corrige la frappe au besoin. Les touches sont assez peu larges et il est vrai qu’en mode portrait la saisie n’est pas une expérience optimale (le problème est valable sur tous les terminaux avec un écran de cette taille). Un passage en mode paysage permet de régler le souci. 

 

 

Sur le web le Tipo s’en sort pas mal du tout pour un terminal de son gabarit, bien sûr sur les pages lourdes il aura du mal mais globalement l’expérience sur Internet va en s’améliorant par rapport à des précédents appareils de cette gamme. C’est d’ailleurs une tendance qu’on constate de plus en plus.

En musique, il ne s’agit pas du lecteur musical avancé qu’on trouve par exemple sur le Xperia S depuis son passage sous ICS mais il reste bon et surtout optimisé pour la taille de l’écran (gros boutons en lecture). Comme nous l’avons vu précédemment, vous pouvez ensuite contrôler la lecture à de nombreux endroits (tiroir des notifications, widget, écran de déverrouillage). Notez qu’avec les 2.5Go de mémoire interne il va vous falloir acheter une micro SD pour être à l’aise niveau stockage musical et autres (vous trouverez des cartes micro SD 32Go ici).

Le haut parleur sur le Tipo offre une qualité plutôt bonne, avec un volume largement suffisant pour un son propre. On entend bien les percussions (grosses caisses, caisses claires), ce qui est plutôt rare sur un appareil de cette gamme.

 

Performances 

Dans l’interface les performances sont bonnes, bien sûr vous n’aurez pas l’impression d’utiliser le dernier terminal phare sous Android à 600€ mais ça fait partie des sacrifices à faire. Android deviens petit à petit un OS qui tourne de mieux en mieux avec de petites spécifications et on le sent sur le Tipo en utilisation quotidienne. En jeu le Tipo surprend un peu par des perfs plutôt correctes mais ici tout dépend aussi du titre et de son optimisation (nous avons testé Dead Trigger, 100% 3D et plutôt joli, qui tourne pas mal). Dans les benchs, il est bien en dessous des terminaux présentés dans le top, mais c’est normal.

Autonomie

Avec une batterie de capacité 1500mAh pour un terminal globalement peu gourmand, le Tipo offre une autonomie plus que correcte. Vous devriez sans problème atteinte la journée entière d’autonomie en utilisation normale+ (une heure de discussion, une grosse demie heure de web, un peu de jeu…).

 

 

Qualité photo et vidéo

Le Tipo est équipé d’un appareil photo 3 mégapixels qui permet de faire des clichés assez peu convaincants. Difficile, certes, de s’attendre à mieux de la part d’une optique de ce type mais cumulez la qualité du matériel embarqué avec l’absence d’autofocus et de flash et vous vous retrouvez avec un appareil photo dont vous n’aurez pas franchement envie de vous servir. Notez toutefois que le Tipo s’en sort relativement bien en bonnes conditions.

 

La qualité en vidéo est tout aussi médiocre, point négatif appuyé par un rendu du son assez mauvais, bien sûr il n’y a pas d’autofocus continu pendant la capture.

Image de prévisualisation YouTube

 

Conclusion

Le Tipo est un appareil Android d’entrée de gamme et ne s’en cache pas, pourtant à l’utilisation il surprend par sa fluidité relative, notamment sur le web. Sa surcouche Sony est efficace tout en étant agréable à l’oeil et regroupe un bon paquet de fonctionnalités sympathiques, comme l’intégration sociale dans les contacts. En musique, le Tipo est plutôt bon avec un lecteur de qualité et un haut parleur qui arrive à se faire entendre. Pour finir, vous devriez tenir en moyenne une journée complète, voir plus en fonction de votre utilisation, une autonomie qu’on évalue (hélas) comme étant plus que correcte aujourd’hui.

Derrière ces éléments positifs se cachent quelques hics à signaler. Pour commencer, le design du Tipo est assez basique, ce qui n’est pas un problème en soi, mais donne une sensation cheap en main. Difficile de s’attendre à autre chose sur un appareil de ce prix, mais il est bon de le noter. Sony a équipé le Tipo d’un écran proposant une résolution assez faible (320×480) ce qui, malgré la taille de l’écran, induit une densité de pixels plutôt mauvaise (~180 ppi), cumulez cela à sa taille (3,2″) et il est clair que le Tipo n’est pas un champion pour tout ce qui tourne autour du multimédia visuel (hors musique donc). Pour compléter le tableau, les outils de création multimédia, à savoir l’appareil photo et la capture vidéo, ne sont pas franchement réussis, dommage.

Pour qui est destiné le Tipo ? Vous cherchez un terminal Android à petit prix et de taille réduite. Vous souhaitez faire tourner la majorité des apps Android mais n’avez pas franchement besoin d’un bon appareil photo ni d’un écran excellent. Le Tipo est bon pour un usage Apps / quelques jeux (mais pas trop gourmands) / SMS/MMS/Mails / Appels, bien sûr / lecture musicale / surf web.

 

POINTS POSITIFS POINTS NEGATIFS
  • ICS avec une surcouche de qualité, très complète
  • Expérience sur le web plus que décente
  • Lecteur musical, haut parleur correct
  • Rendu de l’écran
  • Qualité photo et vidéo
 
★★★½☆