Grosse nouveauté toutefois avec cette nouvelle gamme baptisée NXT, le design qu’on avait l’habitude de trouver chez Sony Ericsson (en gamme Xperia) a été complètement retravaillé, ce qui est une très bonne chose. Le Xperia S affiche également des spécifications intéressantes, 

 

 

Test vidéo du Sony Xperia S

Test vidéo en deux versions, express (courte) et complète (longue) avec un sommaire interactif au début de la vidéo. Cliquez en haut à droite dans la vidéo pour revenir au sommaire. Bonne lecture !

Test filmé avec un caméscope Samsung HMX-S15.

 

Test long :

Image de prévisualisation YouTube

 

Test express :

Image de prévisualisation YouTube

 

Si vous aimez cette vidéo, pensez à vous abonner à notre chaîne Youtube en cliquant sur le bouton ci-dessous !

 

Spécifications

Sony Xperia S

Système d’exploitation Android 2.3 avec surcouche (MAJ prévue 4.0 ICS)
Taille écran 4.3″ 720×1280 LCD capacitif multitouch (Reality Display Bravia Engine mobile)
Connectivité

3G+ HSDPA GSM quadribande

Mémoire 32Go de mémoire interne (pas de slot microSD)
RAM 1Go
Processeur Dual-Core 1.5GHz
Appareil photo 12 mégapixels, Exmor R, autofocus, flash LED, capture vidéo 1080p
GPS ? Oui, A-GPS
WiFi ? Oui, b/g/n
Bluetooth ? Oui, Bluetooth 2.1 A2DP, EDR
Connectique micro USB, jack 3.5mm
Poids 144g
Dimensions 128 x 604 x 10.6 mm
Autonomie annoncée Env. 8h30 en conversation, 420h en veille, batterie 1750mAh
Prix A partir d’79€ avec forfait, env. 475€ seul

Comparer les prix du Sony Xperia S sur MeilleurMobile

Disponibilité Mars 2012

 

Photos, design, prise en main

Contenu de la boîte : pour notre test nous n’avions, malheureusement, pas la boîte originale, mais vous devriez y trouver l’appareil, un câble USB / micro USB, le bloc chargeur et des écouteurs. Normalement un câble micro HDMI / HDMI est fourni également. Pas de SmartTags dans la boîte (étiquettes NFC). La batterie n’est pas amovible.

Le Xperia S possède un design bien différent de ce qu’on avait l’habitude de voir chez Sony Ericsson. Exit les courbes à outrance, ici Sony nous propose un Xperia S très carré, du moins quand on le regarde de face. Les angles sont droits, idem pour les tranches. Sous l’écran se trouve un élément qui ajoute une touche originale à ce design, une barre transparente qui s’illumine quand l’écran est allumé. 

 

 Au dessus de l’écran, quelques capteurs, la sortie audio, le logo Sony (qui rend plutôt bien sur fond noir !) et la caméra frontale 1.3 mpx.

 

Sous l’écran 4.3″, une zone particulière avec deux éléments : les touches sensibles et le fameux effet de transparence. Il est important de noter que pour activer les boutons (3 : retour, accueil et menu) il faut toucher le point blanc et non pas l’icône visible. 

 

Sous l’appareil, le micro et l’emplacement pour la lanière.

 

La zone transparente mise en évidence, on voit clairement ici les icônes présentes. Malgré ce design en plusieurs parties, nous n’avons pas décelé de mouvement anormal au niveau de l’extrémité (avec le logo Xperia). 

 

Côté droit, le port micro HDMI derrière un cache, le bouton de volume (bien placé) et la touche pour l’appareil photo (qui permet de faire le focus, prendre la photo et également lancer l’APN rapidement en partant de l’état verrouillé).

 

Sur le dessus, le jack 3.5mm et le bouton on/off verrouiller/déverrouiller.

 

Côté gauche, un cache similaire à celui pour le micro HDMI mais cette fois pour le port micro USB.

 

Contrairement au reste de l’appareil, l’arrière est bombé, « donnant l’illusion que le terminal « flotte » quand il est posé sur le dos », enfin, d’après Sony. On y trouve l’appareil photo 12 mégapixels, le flash LED, le haut parleur, le micro secondaire et le logo qui représente maintenant la gamme « Xperia » (ex Sony Ericsson), alignés sagement.

 

Les icônes visibles sur l’avant le sont également depuis l’arrière. Notez que la version du Xperia S testée avait été utilisée par de nombreuses personnes, d’où les traces à l’arrière. Sans pouvoir vous le garantir, vous devriez obtenir ces mêmes traces au fil du temps si votre appareil se « frotte » à quelque chose régulièrement.

 

L’Xperia S tient bien en main, on sent que l’appareil appartient au haut de la nouvelle gamme NXT car les finitions sont excellentes, malgré l’utilisation du plastique en grosse quantité. Même si la batterie n’est pas amovible, vous pouvez enlever la coque arrière pour insérer la micro SIM. C’est la seule utilité de cette coque non fixe car le S ne possède pas de slot micro SD, compensé par une mémoire interne de 32Go. Cette coque arrière se clipse très bien et ne bouge pas une fois remise en place.

Les boutons sont correctement placés, je pense notamment à l’appareil photo ou au volume (contrairement au Sola, par exemple). Le seul élément qui m’a un peu gêné reste la zone de touches sensibles qui n’est pas facile à appréhender au début. Il faut appuyer sur les petits points et même un peu au dessus (la détection se fait de cette façon, étrange) ce qui peut, parfois, poser des soucis si vous appuyez un peu trop haut (toucher l’écran).

 

Ici en photo avec le Galaxy S 2 de Samsung, on constate que malgré la taille similaire de l’écran, le ratio n’est pas exactement le même pour l’ensemble du design. L’Xperia S est plus long et moins large que le SGS2 et un peu plus épais. Au final, les deux terminaux offrent une bonne prise en main, l’Xperia S n’est pas spécialement « au dessus ».

 

Qualité photo et vidéo

Image de prévisualisation YouTube

 

Conclusion

Sony nous propose ici un terminal très intéressant, qui fait penser au Arc dans l’esprit : un design travaillé et original (même si celui-ci est utilisé sur les autres terminaux de la nouvelle gamme), de très bonnes performances, un axe multimédia/photo/vidéo important, le tout avec une surcouche plus que satisfaisante. 

Côté design, finitions et ergonomie, nous avons ici affaire à une belle réussite. Ce mélange à la fois très carré mais arrondi à l’arrière avec cette barre transparente est bien pensé, très « design » tout en offrant une prise en main agréable. Les touches sont bien placées et s’utilisent de façon confortable, nous avons particulièrement apprécié le bouton dédié pour l’appareil photo.  

L’Xperia S est pensé pour le multimédia, avec son appareil photo puissant, une belle fonction vidéo et un port HDMI pour visionner vos créations sur un téléviseur compatible HD. Vous avez 32Go de mémoire interne, ce qui devrait être suffisant pour la plupart des utilisations. Notez toutefois que Sony n’a pas équipé son Xperia S d’un port micro SD, il faudra donc faire « avec » les 32Go et utiliser des cloud services (Spotify, Dropbox…) si vous souhaitez aller plus loin.

A l’intérieur de la bête, une version d’Android qui passera bientôt en 4.0, une version retravaillée de la surcouche, toujours aussi bonne même si nous avions une légère préférence pour les widgets de la version précédente. Une mention spéciale au lecteur musical qui est très bien réalisé (il s’agit d’une nouvelle mouture) et offre de nombreuses options. L’expérience web est plutôt bonne mais nous nous attendions à mieux sur un appareil de ce gabarit, attendons de voir comment cela se passe sous ICS. D’autre part le Xperia S est certifié PlayStation et embarque quelques titres PS One (le catalogue est un peu vide pour l’instant) et possède une puce NFC avec laquelle Sony a introduit la notion de SmartTags, des « étiquettes » de couleur que vous pouvez placer où vous souhaitez et qui, une fois « touchées » (NFC) par l’appareil, enclenchent une série d’actions pré-enregistrées. Vous devriez trouver des tags dans la boîte, sinon sachez qu’un pack de 4 coûte 15€ sur le net. Edit : pas de tags dans la boîte, dommage !

POINTS POSITIFS POINTS NEGATIFS
  • Design original, finitions correctes
  • Bon appareil photo
  • Certifié PlayStation (mais un peu vide)
  • Sortie HDMI
  • Bel écran
  • Expérience web correcte mais qui pourrait être meilleure sur un terminal haut de gamme
  • Autonomie en veille moyenne
  • Quelques lenteurs sur la page d’accueil 
  • Pas de slot micro SD (mais mémoire interne de 32Go, qui devrait convenir à la plupart)
 
★★★★☆

 

Pour qui est destiné cet appareil ?

Vous cherchez un smartphone haut de gamme performant avec un axe multimédia marqué, notamment pour faire de belles photos, vidéos et les visionner sur votre télévision de façon idéale. Vous souhaitez également un appareil avec un design différent (mais pas exubérant). Votre budget nu est de moins de 500€.