Une nouvelle version de Bada, des spécifications intéressantes, que vaut le Wave 3 à l’utilisation ?

 

Test vidéo long du Samsung Wave 3

Vidéo avec sommaire interactif (vers les 3sc, pensez à faire pause sinon le sommaire disparaît), cliquez sur le thème qui vous intéresse pour naviguer dans la vidéo, cliquez en haut à droite pour revenir au sommaire. Bonne lecture !

Test filmé avec un caméscope Samsung HMX-S15.

Test vidéo express (court) du Wave 3

Si vous aimez cette vidéo, pensez à vous abonner à notre chaîne Youtube en cliquant sur le bouton ci-dessous !

 

Spécifications

Samsung Wave 3

Système d’exploitation Bada OS 2.0, TouchWiz
Taille écran 4″ Super AMOLED 480×800, tactile capacitif multitouch
Connectivité 3G HSDPA GSM quadribande
Mémoire 4Go interne, slot micro SD jusqu’à 32Go
RAM 512Mo
Processeur 1.4GHz
Appareil photo 5 mégapixels, autofocus, flash LED
GPS ? Oui, A-GPS, Glonass
WiFi ? Oui, b/g/n, WiFi Direct, DLNA
Bluetooth ? Oui, Bluetooth 3.0 A2DP
Connectique micro USB, microSD, jack 3.5mm
Poids 122g
Dimensions 125.9 x 64.2 x 9.9 mm
Autonomie annoncée Env. 8h en conversation, 480h en veille, batterie 1500mAh
Prix A partir d’1€ avec forfait, env. 350€ seul
Disponibilité Octobre 2011

Photos, design, prise en main

Dans la boite du Wave 3 vous trouverez le contenu classique, l’appareil, la batterie, le chargeur micro USB, un câble USB / micro USB, des notices et, quand même, des écouteurs intra-auriculaires.

 

Le Wave 3 possède un design similaire à ces prédécesseurs, mais marque tout de même un changement. En effet, le Wave 2 ressemblait très fortement au Wave 1 (mais en plus grand), cette fois Samsung a choisi de rester dans « l’esprit » Wave mais en proposant un design différent, un terminal plus grand, plus plat et avec des touches sensibles.

 

En haut de l’écran, la caméra frontale. Les rebords sont assez fins, élégants avec un mélange de verre, plastique noir et aluminium brossé. Sur les photos cet aluminium semble bleuté mais ce n’est pas le cas.

 

Sous l’écran, les touches sensibles décrocher/raccrocher et le bouton physique central (note : ce bouton permet d’enclencher le mode « commandes vocales » avec Vlingo).

 

Sous le Wave 3 vous trouverez le jack 3.5mm, le port micro USB et le micro.

 

Rien à signaler sur le dessus.

 

Côté gauche, le bouton de volume, peut être situé un peu haut par rapport à la taille de l’écran, mais tout dépend aussi de la taille de vos mains et de votre façon de saisir l’appareil.

 

A droite vers le haut de l’appareil, le bouton on/off verrouiller/déverrouiller.

 

Une très belle coque arrière en aluminium brossé avec des extrémités en plastique dur. En haut l’appareil photo, le flash et le haut-parleur. En bas, le logo Samsung (en relief) et le système qui permet d’ouvrir la coque (fonctionnement spécial, voir plus bas).

 

Avec le Wave 3, Samsung a vraiment travaillé son design et la finition générale du terminal. La sensation en main est très bonne sur les deux aspects importants : la qualité de fabrication et l’ergonomie.

En ce qui concerne le premier point, le Wave 3 possède une coque en aluminium d’une pièce qui compose une bonne partie du terminal en contact avec la main. Le système coulissant pour l’accès à la batterie permet d’assurer une absence totale de craquements divers, l’utilisation du métal aide également. Les plastiques sont de bonne qualité, ce qui renforce le sentiment général. Même chose pour les boutons physiques, qui ne bougent pas dans leur emplacement et ne font pas de bruit anormal.

Ensuite, il y a l’ergonomie. L’écran 4″ avec des rebords assez fins permet une bonne prise en main, globalement meilleure que sur les appareils à plus grand écran. Les côtés étant arrondis, le Wave 3 offre une excellente sensation en main, il ne s’impose pas, tout est très naturel. Les boutons principaux sont accessibles facilement avec le pouce, L’appareil est fin et léger, mais pas « en excès », ce qui permet à la fois d’éviter « l’effet brique » tout en rappelant que le Wave 3 n’est pas un jouet. Très bien équilibré.

Petit reproche, quitte à chipoter, l’écran est légèrement moins haut que les contours, quand vous faites glisser votre doigt sur toute la largeur de l’écran vous sentez les rebords, ce n’est pas très agréable mais ça ne m’a pas dérangé durant mon test.

 

L’écran Super AMOLED du Wave 3 possède tous les atouts de l’écran du Galaxy S premier du nom, des couleurs vives, des contrastes marqués, une bonne luminosité et assez peu de déformation de l’image en fonction de l’angle de vue.

 

Accueil, widgets, menu principal

 

Le Wave 3 tourne sous la dernière version de Bada OS, la 2.0. Avec cette version, la plateforme ressemble de plus en plus à Android avec TouchWiz, comme sur un Galaxy S ou S2. Du moins dans l’interface générale, dès que vous souhaitez rentrer dans les fonctionnalités, c’est bel et bien du Bada, mais à un niveau supérieur.

Sur l’écran de déverrouillage s’affichent différentes informations, l’heure, la date et la météo (via Accuweather). Dans l’interface, vous avez des pages d’accueil personnalisables, des widgets, un tiroir des notifications…comme sous Android vous allez me dire, mais aussi sous Bada, les premières versions possédaient déjà un système similaire, il est simplement bien plus abouti ici.

Sur les pages vous pouvez déposer des widgets, le système est mieux fait que sous la 1.2, plus flexible, mais il manque encore de contenu. Dès la sortie de la boite vous avez 5 widgets, qui ne sont pas spécialement intéressants (il manque un widget e-mail, messages, social, …).

 

Vous avez également une sorte de tiroir, qui affiche les notifications et des accès rapides à différents contrôles (WiFi, Bluetooth, …). Le système de notifications a également été retravaillé, vous pouvez maintenant, à l’instar d’iOS 5, configurer leur apparition et leur aspect pour chaque application, dans les paramètres.

Pour afficher les applications actuellement lancées, il suffit de rester appuyé sur le bouton physique central. Il est ensuite possible de fermer des applications lancées.

 

Cette absence de widgets peut être expliquée par l’introduction par Samsung d’un nouveau type d’écran sur l’accueil. Il s’agit d’un écran, tout à gauche sur l’accueil sur lequel vous trouverez toute une série de widgets « empilés » avec défilement vertical. Ces éléments permettent d’effectuer une recherche globale, de consulter l’heure, la météo, les dernières infos, ses prochains rendez-vous ainsi que le cours d’une action. D’autre part, cet écran permet aussi de configurer plusieurs contacts favoris en accès rapide. Concept intéressant, mais j’espère que nous devons arriver sur Samsung Apps d’autres widgets à intégrer.

Fonctions téléphoniques, contacts

Quand vous commencez à composer un numéro des propositions s’affichent, vous pouvez également consulter le journal des appels. Notez qu’il est aussi possible d’appeler directement en visio ou d’envoyer un message depuis l’écran de composition, fonctionnalité présente depuis les premières versions de Bada.

 

Les contacts s’affichent de manière assez classique avec les avatars sur le côté. Vous pouvez facilement rechercher un contact via la barre en haut et naviguer rapidement parmi les noms avec le système de lettres sur le côté droit. Il est possible d’interagir avec un contact comme dans Bada 1.2 mais légèrement différemment. Il suffit ici de glisser son doigt de gauche à droite sur un contact afin d’afficher des options qui permettent de l’appeler, lui envoyer un message, le bloquer et lancer une conversation en visio.

Une fois dans une fiche, rien de bien nouveau, les informations sur le contact s’affichent et vous pouvez interagir avec la personne. Pas d’intégration sociale à proprement parler ici.

Vous pouvez aussi créer des groupes, mettre des contacts en favoris…pour rappel, vos contacts préférés peuvent être affichés sur un des écrans d’accueil.

Messages, saisie de texte

Les conversations sont triées par contact, il est également possible ici de faire une recherche rapidement. Dans une discussion, les messages sont affichés sous forme de bulles, vous pouvez ajouter un média afin de transformer un SMS en MMS, supprimer des messages individuellement (avec option qui permet de tout supprimer) et rentrer en contact rapidement avec la personne en appuyant sur son nom (en haut).

Niveau saisie de texte, les choix sont nombreux. Vous pouvez entrer du texte en AZERTY, mode T9 3×4, écriture manuscrite (2 modes dont un en plein écran) et même un système qui ressemble à Swype. Autre chose, vous pouvez également entrer du texte en les dictant directement depuis la saisie, via Vlingo.

Globalement la saisie de texte est performante, plus intéressante que sur les précédents appareils Bada. Dans l’état, elle équivaut largement à une solution plus que correcte sous Android, efficace et fluide à l’utilisation.

Client e-mail

Avec Bada 2.0, Samsung propose un client e-mail digne de ce nom, avec la possibilité d’ajouter plusieurs comptes, d’accéder à une boite de réception centralisée (avec différentes couleurs pour les comptes, pratique), de suivre facilement de discussions et de rechercher un message rapidement. D’ailleurs cette option de recherche est présente presque partout dans l’appareil, une bonne idée.

L’interface est fluide à l’utilisation, tout est clair et bien organisé, il s’agit d’après moi d’un client qui n’a rien à envier à celui sous Android avec TouchWiz.

 

Les mails HTML sont lus, vous pouvez zoomer et dézoomer en multitouch.

 

Quand vous écrivez un message, l’espace est bien géré et vous avez de la place pour afficher votre texte. C’est assez rare pour le signaler. Samsung propose une option qui permet de mettre en page son texte, taille du texte, typo, couleur, style (gras, italique, souligné) et alignement. Cette fonctionnalité est une bonne idée mais est, d’après moi, mal intégrée. Vous devez faire trop d’allers/retours avec ce menu.

Navigateur web

Passons à une partie croustillante…le web. Sous Bada, vous naviguez sur un dauphin…enfin, votre navigateur web par défaut s’appelle Dolphin, qui est proposé ici dans sa toute dernière version.

Un peu de contexte tout de même…sur les précédents appareils de la série, j’avais trouvé l’expérience globale plutôt bonne mais le navigateur web manquait toujours de fluidité, d’efficacité. Au final, même sur un Wave 2, je n’avais pas véritablement le désir d’aller sur le web, à cause de cela.

Une chose est sûre, Samsung a fait ici un grand pas en avant, grâce à cette nouvelle version de Dolphin mais aussi à son processeur et son optimisation logicielle aboutie.

Les pages web sont correctement affichées, le défilement est très fluide dans les pages, même quand celles-ci sont lourdes…j’ai même le sentiment que globalement l’expérience web est plus fluide sur le Wave 3 que sur un Galaxy S 2, au niveau du défilement (plus réactif).

Le zoom est également efficace, vous pouvez activer une option de retour automatique à la ligne qui permet de remettre en page le texte afin de tout afficher dans l’écran et le zoom en cours.

Vous ne pouvez pas lire le Flash mais avec les récents changements côté Adobe (abandon du développement du player pour mobiles), cela n’est pas vraiment un problème sur le long terme. Si vous souhaitez lire une vidéo, il faut passer par m.youtube.com, il n’y a pas d’application Youtube officielle.

Point intéressant, vous avez un système de favoris mais également la possibilité d’ajouter une icône vers un site sur votre page d’accueil. Autre option non négligeable, vous pouvez copier du texte depuis le web, pour le coller ailleurs.

 

Vous pouvez ouvrir plusieurs fenêtres, passer facilement de l’une à l’autre et les fermer.

Lecteur musical

Le lecteur musical ressemble beaucoup à ce qu’on connait sous Android avec TouchWiz et est bien mieux que sous la précédente version de Bada. Par défaut vous avez une vue classique avec vos albums, artistes, morceaux qui s’affichent sous forme de liste avec la pochette. Si vous n’avez pas de jaquette, un visuel est attribué aléatoirement.

Ici encore vous pouvez naviguer rapidement avec les lettres sur le côté et effectuer une recherche via la barre en haut. En sélectionnant l’option en haut à droite, vous pourrez voir vos morceaux affichés uniquement avec les pochettes, mais toujours sous forme de liste.

Par contre si vous passez en mode paysage vous avez droit à un système qui affiche les pochettes à la suite, vous pouvez les faire défiler, choisir un album, visionner les morceaux et un lancer un. Pas mal même si je n’ai pas trouvé cette option très pratique.

 

Quand vous jouez un morceau, l’interface affiche de nombreuses options : détails du fichier, All Share (DLNA), mode 5.1 (si vous avez connecté le matériel compatible), mode aléatoire, gestion de la répétition, recherche de morceaux relatifs dans votre bibliothèque, partage, … et même un mode paroles, que je n’ai pas réussi à faire fonctionner lors de mon test (si vous avez compris comment il fonctionne, laissez un commentaire, merci !).

En plein milieu, la pochette, le contrôle de la progression. En dessous, suivant/précédent, play/pause et affichage de la liste de lecture en cours.

Quand vous lisez un morceau, vous pouvez contrôler la lecture via l’écran de déverrouillage mais également via le tiroir des notifications. Il est aussi possible de contrôler la lecture avec le kit mains-libres fourni.

Qualité du haut parleur : le haut parleur du Wave 3 offre une qualité plus que correcte mais au prix de la puissance. En effet, le volume maximum n’est pas franchement impressionnant. Plus « normal » pour un mobile, on entend très peu, voir pas du tout, de basses.

 

Appareil photo

L’interface de l’appareil photo fait penser, encore une fois, à celle qu’on trouve sous Android, au moins dans les premières premières de TouchWiz. Elle est simple mais plutôt efficace. Vous retrouvez les fonctions classiques, gestion du flash, autoportrait, modes de capture, réglage de la résolution (jusqu’à 5 mpx) et le mode de focus (auto ou macro).

Mais le Wave 3 permet d’aller plus loin, avec une option qui règle le contraste automatiquement, le réglage des ISO, de l’exposition, quelques effets (sépia, n&b, etc), la détection du clignement et un guide (grille à l’écran). Autant de fonctionnalités à essayer, en complément de la base en place.

Intéressant, la mise au point se fait soit à la prise de la photo via le bouton tactile soit au doigt avant de prendre le cliché. En gros, vous pouvez faire le focus sur une zone (même excentrée) avant de faire votre photo, cela permet

Par contre, petite déception, il n’est pas possible de zoomer dans toutes les résolutions, l’option est uniquement activée à partir de 3.2 mpx.

 

Côté vidéo, l’interface est très similaire à celle de l’appareil photo mais avec moins d’options. Vous pouvez activer/désactiver le flash, vous filmer (via la caméra frontale), passer en mode « MMS », régler la résolution, balance des blancs, stabilisation de l’image et même un retardateur.

Vous trouverez des échantillons de la qualité photo et vidéo en fin de test, pour vous faire une idée.

 

Galerie, lecture vidéo

La galerie a été entièrement retravaillée, sans pour autant ressembler énormément à ce qu’on trouve sous Android. Les photos sont organisées par piles, chaque pile est soit un dossier présent dans la mémoire soit les photos qui proviennent directement de l’appareil photo. Petit gadget sympa, vous pouvez visualiser rapidement le contenu d’un dossier en restant appuyé sur la pile et en glissant son doigt. Plutôt cool même.

 

Après un sympathique effet de transition, on se retrouve dans un dossier, tous les médias s’affichent (photos et vidéos), l’interface est fluide et intègre deux options (en haut) : lancer un diaporama et partager en DLNA.

 

La photo ouverte, pinch-to-zoom, partage de l’image via différents moyens, intégration AllShare (DLNA) et de l’option diaporama.

 

Le Wave 3 permet la lecture de fichiers DivX en natif.

 

Navigation GPS

Samsung propose une nouvelle version de sa solution de cartes et guidage GPS. En toute franchise je n’ai pas pu tester en profondeur cette application mais une chose est sûre, elle est plus intéressante que celle sous Bada 1.2, semble bien plus fluide et offre plus de fonctionnalités. Vous pouvez rechercher un lieu, lancer une itinéraire, si vous avez envie d’afficher les infos trafic et les radars, il faudra payer, environ 10€ pour toute la France à l’année par service.

Samsung Apps

Samsung Apps est la plateforme de téléchargement d’apps/jeux/thèmes pour Bada. Avec Bada 2.0 et une récente mise à jour de la plateforme, l’app est très fluide, plus fonctionnelle et claire qu’avant. Vous avez même une option (Smart) qui vous conseille des contenus en fonction de vos affinités (apps téléchargées et apps utilisées régulièrement).

Il y a, hélas, encore assez peu de contenu intéressant sur la boutique, avec de nombreuses applications de qualité moyenne et des thèmes à la pelle. Mais je pense qu’avec l’arrivée sur le marché du Wave 3, M et Y, cela devrait évoluer dans le bon sens. Enfin, on espère.

Caster, Ch@t On, Agenda…

Pour terminer, vous avez pas mal d’apps pré-installées. Caster qui permet de partager du contenu entre son ordinateur et son téléphone rapidement (quelques bugs lors de mes tests), All Share pour le DLNA, un utilitaire d’alarmes bien conçu…l’agenda, très fonctionnel et qui permet de synchroniser facilement ses calendriers, le Music Hub, une plateforme d’achat de musique en ligne, Ch@t ON (Chat ON), un équivalent de BBM ou iMessage mais fonctionnel sur de nombreuses plateformes, dont Android et iOS (en plus de Bada) et le Social Hub, qui agrège vos activités sur les réseaux sociaux ainsi que vos différents messages (SMS, MMS et e-mails) dans une seule et même interface. Pratique mais Samsung n’a pas jugé bon de proposer un widget associé.

 

Qualité photo et vidéo

Cliquez sur une vignette pour ouvrir la photo en grand, format non compressé. Si vous voulez voir les fichiers en taille réelle, clic droit sur la vignette et « ouvrir l’image dans un nouvel onglet » (ou similaire).

Image de prévisualisation YouTube

Conclusion

D’après moi, le Wave 3 est le meilleur appareil Bada proposé par Samsung depuis le lancement du Wave été 2010. Il allie des spécifications de smartphone -presque- haut de gamme avec une nouvelle version du système, plus performante que la précédente.

Récapitulons les points positifs et négatifs…

Le design du terminal est top, il reprend l’idée des Wave 1 et 2 avec plus de finesse et un écran plus grand. Les finitions sont parfaites et la sensation en main apportée par le Wave 3 est excellente. En toute franchise, j’estime que la prise en main sur ce Wave 3 est réellement meilleure que celle sur la majorité des smartphones haut de gamme sur le marché actuellement.

L’écran, 4″, Super AMOLED. Même si on aurait apprécié y trouver du Super AMOLED +, la technologie utilisée sur le Wave 3 reste une des meilleures, si ce n’est la meilleure, sur le marché mobile. Des couleurs vives, une bonne visibilité en extérieur, de bons angles de vue…que demander de plus ?

Et puis, bien entendu, Bada OS 2.0, qui ressemble -dans l’interface- plus à Android avec TouchWiz qu’à Bada. Plus fluide, plus efficace, plus « haut de gamme » dans cette dernière version. Un nouveau système de pages d’accueil avec des widgets (peu nombreux hélas), une bonne saisie de texte, une expérience web fluide (ce qui n’était pas le cas sur le Wave 2) et des applications pré-installées intéressantes, comme Caster, sans compter l’intégration DLNA.

Côté appareil photo, il est bon sans plus. Très similaire en terme de qualité à ce qu’on avait sur le Wave 2. Par contre, la fonction vidéo est plus intéressante, avec son autofocus au doigt.

Par contre, lors de mon test j’ai rencontré quelques bugs, essentiellement sur le web avec des petits « freeze ». Dommage ! On croise les doigts pour que tout ceci soit corrigé avec une mise à jour…

Dernier point, même si Bada est une bonne plateforme, elle reste handicapée (pour le moment) par son catalogue d’apps, Samsung Apps, assez peu fourni. Vous trouverez des milliers de contenus mais assez peu, finalement, d’apps et de jeux de qualité. Toutefois, cela me fait un peu penser à l’Ovi Store dans ses débuts…et le retard a été rattrapé (trop tard mais bon, c’est une autre histoire). Potentiellement le succès du Wave 3 (ainsi que du Y et M) pourraient booster la plateforme, à suivre donc.

Pour qui est destiné le Wave 3 ?

C’est simple, le Wave 3 est destiné aux personnes qui souhaitent un smartphone tactile efficace et complet mais ne comptent pas nécessairement sur le catalogue d’apps pour l’enrichir. Attention, je ne suis pas en train de dire que vous n’allez pas pouvoir trouver des jeux sympathiques et des apps utiles (il y en a, il suffit de bien chercher), mais si vous vous amusez à comparer à iOS ou Android vous pourrez rapidement être frustré(e).

D’autre part, le choix du Wave 3 doit également être motivé par le prix, plutôt bas pour un appareil de cette qualité (350€ nu et 1€ avec forfait). Un smartphone très proche du haut de gamme donc, mais pour les petits budgets.

POINTS POSITIFS POINTS NEGATIFS
  • Le design et son ergonomie : finitions parfaites, tient très bien en main
  • Bel écran 4″ Super AMOLED
  • Bada OS 2.0 et sa nouvelle interface, plus proche d’Android que de Bada, complète, performante et fluide
  • Très bonne expérience web
  • Petit prix pour un smartphone quasi haut de gamme
  • Un catalogue Samsung Apps encore peu concurrentiel (autant en volume qu’en qualité)
  • Peu de widgets proposés dès la sortie de la boite
  • Quelques plantages lors de notre test
★★★★½