Test vidéo du Samsung Galaxy S5

Test vidéo en deux versions, longue et express (courte). Si vous n'avez pas le temps, commencez par la version courte, dans l'édition longue un sommaire interactif est proposé pour aller directement à la section qui vous intéresse.

Déballage, contenu de la boîte

Dans la boîte du Galaxy S5 vous trouverez quelques papiers explicatifs, un bloc chargeur, des écouteurs intra-auriculaires (avec kit mains-libres), la batterie et un câble USB/micro USB. Dans la vidéo de test je précise que le câble est 3.0. Dans les faits, il s'agit d'un câble 2.0 et cela malgré la présence d'un port 3.0 sur le S5, oui, c'est illogique. 

samsung-galaxy-s5-001.jpg

Design

Le Galaxy S4 était une évolution plus carrée du S3, le S5 est une évolution encore plus carrée du S4, qui fait fortement penser au Note 3. C'est loin d'être une surprise, Samsung aime garder une forte cohérence au niveau de ses designs et le Galaxy S de l'année ressemble très souvent au Note annoncé quelques mois avant.

samsung-galaxy-s5-002.jpg

Au dessus de l'écran on trouvent quelques capteurs, la sortie audio, la caméra frontale et le logo Samsung. Les bordures sont relativement fines mais moins que sur le S4. Difficile de comprendre pourquoi, en effet garder la même largeur, c'est compréhensible, mais pourquoi faire plus grand ?

samsung-galaxy-s5-003.jpg

Sous l'écran vous avez la touche mécanique d'Accueil, un bouton Retour sensible et une touche Multi-tâche sensible. Samsung décidé de mettre de côté son bouton Menu/Options et de le remplacer par Multi-tâche. D'après Samsung l'idée est de vous "permettre d'accéder plus rapidement aux apps lancées". C'est vrai, mais c'est essentiellement dû au fait que maintenant la majorité des apps Android disposent d'une touche "options" intégrée et n'ont plus besoin d'un bouton spécifique sur l'appareil. Le fond des parties supérieures et inférieures de l'écran possède un effet "pailleté", composé de petits points. 

samsung-galaxy-s5-004.jpg

Sur la tranche droite, on retrouve le classique bouton on/off verrouiller/déverrouiller (qui émet un bruit "clic" ridiculement peu qualitatif). Ces tranches sont "décorées" comme sur le Note 3, avec des lignes en relief, dans la longueur. Personnellement je ne suis pas un très grand fan de ça, mais c'est une question de goût et cela reste un détail.

samsung-galaxy-s5-023.jpg

A l'opposé symétrique, la même chose mais avec la touche de volume. Là aussi, cette touche est en pleine forme côté "clic clic". Il n'est pas exclu qu'il s'agisse d'un choix de Samsung afin de clairement signifier à l'utilisateur qu'il a bien appuyé sur le bouton, mais le résultat est moyen.

samsung-galaxy-s5-025.jpg

Sur le haut du terminal, on trouve le jack 3.5mm, un second microphone et le port infrarouge.

samsung-galaxy-s5-024.jpg

En dessous, le micro principal ainsi qu'un cache le port USB 3.0. Comme sur le Note 3, ce port est au format large mais avec la possibilité de toujours utiliser du micro USB 2.0 sans soucis. Bien sûr le débit sera plus élevé en 3.0 (si connecté à un port compatible). La présence de ce cache s'explique par le simple fait que le terminal est certifié IP67, une première pour un appareil flagship de ce type chez Samsung (en mettant de côté les Active et XCover). C'est assez peu pratique au quotidien, comme cela l'est sur un terminal Xperia résistant à l'eau et à la poussière, mais comme l'ouverture est bien faite ce n'est pas si gênant que cela.

samsung-galaxy-s5-022.jpg

L'arrière du S5 héberge l'appareil photo, le flash LED et, juste à côté, le système de cardiofréquencemètre, qui permet d'évaluer votre fréquence cardiaque en utilisant un système proche de ce qu'on trouve déjà sur le Store via le flash LED. Ici c'est une diode rouge qui s'allume. Concrètement ce genre d'outil ne sera probablement utilisé que par 10/15% des utilisateurs une fois l'effet "nouveauté" passé. Les sportifs peuvent éventuellement être intéressés mais ceux qui ont réellement besoin de cette donnée possèdent à priori déjà du matériel plus fiable (avec le S5 les résultats sont parfois bien différents d'une mesure à une autre, à 1 minute d'intervalle).

samsung-galaxy-s5-026.jpg

Le haut-parleur se trouve dans la partie inférieure de la coque arrière. Celle-ci possède un relief avec des "petits trous" sur toute sa surface, plutôt original. Sa matière dépend de la version de couleur du terminal, dans l'édition noire, il s'agit d'une surface légèrement soft touch, avec la blanche que nous avons en test le rendu est dur, plastique dur mat, un poil irisé.

samsung-galaxy-s5-028.jpg

Esthétiquement parlant, le S5 n'est pas une surprise. On retrouve l'approche "classique" Galaxy haut de gamme avec les mêmes types de détails que sur le Galaxy S3/S4 pour l'avant et le Note 3 pour les tranches et l'arrière. Si rien n'est vraiment original ou amélioré, le tout reste relativement propre et assez "agréable à l'oeil", sans révolution... ni coup de coeur pour ma part.

samsung-galaxy-s5-027.jpg

Ergonomie et finitions

Avec un écran de 0.1" plus grand que celui du Galaxy S4, le S5 est un peu plus large (2.7mm) et surtout plus haut (5.4mm). Il est également un peu plus épais, de 2mm. Cette année semble marquer, du moins pour Samsung, le début de la fin de la course à la compacité. Est-ce un problème ? Non, pas vraiment. Si le S5 est plus large que le S4, il reste bien optimisé pour un 5.1". A titre de comparaison, il est à peine plus large qu'un One M8 (5") et reste moins encombrant qu'un Z2 (5.2") ou même d'un Z1. 

samsung-galaxy-s5-011.jpg

Bien sûr, 5" signifie également que vous aurez du mal à atteindre toutes les zones de l'écran quand vous tenez le terminal à une main, mais c'est un élément que vous devez avoir en tête quand vous achetez un appareil avec une telle diagonale d'affichage.

Les touches latérales sont agréables à utiliser et si le petit "clic" émis lors de leur utilisation ne fait pas très qualitatif, il permet au moins d'être sûr que la touche a bien été activée. Pourquoi pas.

La coque arrière légèrement arrondie offre une bonne sensation en main, glisse un peu dans sa version "dure", un peu moins dans l'édition noire. Le cache pour accéder au port micro USB n'est pas très pratique à l'usage mais est plutôt bien conçu, Samsung vous facilite son ouverture à travers un espace suffisamment grand pour y glisser un ongle.

Ce cache s'enfonce bien et ne ressort pas après avoir été refermé. Globalement les finitions sont bonnes, on reste sur un design en plastique, avec des mélanges de matières, mais rien ne craque quand on prend le terminal en main. Le S5 est un peu plus "lourd" (toutes proportions gardées) que son prédécesseur ce qui lui confère un gain de qualité ressentie.

Pour finir, nous avons détecté un élément assez gênant sur ce S5, constaté par plusieurs utilisateurs avec qui nous avons pu échanger sur Twitter (merci à eux). L'appareil photo semble être équipé d'un système de lentilles en mouvement (ou similaire) au niveau d'optique principale (à l'arrière) qui émet un bruit mécanique quand vous bougez votre terminal (principalement le haut). Ce bruit disparaît quand on lance l'APN en mode dorsal, se remet à émettre ce bruit quand mode frontal. Peu importe si la stabilisation est activée ou non, donc à priori ce n'est pas lié à cela. En soi, ce n'est pas une catastrophe, mais quand vous touchez des éléments d'interface en haut de l'écran, le son se fait entendre de façon permanente, laissant le sentiment que votre tout nouveau terminal haut de gamme est digne d'un jouet Fisher Price. Vous allez me dire "mais sur le 1020 c'est pareil et on n'en fait pas une maladie", oui, mais sur le 1020 on ne l'entend pas quand on manipule l'interface, sur le S5 c'est le cas. C'est décevant, mais loin d'être rédhibitoire, bien entendu. On aurait simplement apprécié que Samsung trouve une solution à ce problème.

Capteurs à gogo

Cette année Samsung innove et propose des capteurs supplémentaires, réellement utiles ?

Sur le S5, on trouve les capteurs classiques, proximité, luminosité, accéléromètre, GPS, gyroscope... ainsi que deux nouveaux qui incluent des usages directs, dès la sortie de la boite. Le premier est un scanner d'empreintes digitales, le second est un cardiofréquencemètre. Sont-ils vraiment utiles ? Quand est-il de leur efficacité ?

samsung-galaxy-s5-034.jpg

Le scanner d'empreintes digitales au niveau du bouton d'accueil

Commençons par le scanner d'empreintes, situé au niveau de la touche "Accueil" et à utiliser en faisant glisser son doigt de haut en bas. Son rôle est simple et est utile pour l'instant dans trois fonctions : déverrouiller l'appareil de façon sécurisée, se connecter à son compte Samsung et payer via Paypal. Pour le premier usage, c'est assez basique, quand vous réveillez votre terminal, il vous indique de faire glisser votre pouce, ou autre (jusqu'à trois empreintes enregistrées, potentiellement celles d'une autre personne ?) afin d'accéder à votre interface. Le second permet simplement de sécuriser l'achat de contenus sur Samsung Apps. En ce qui concerne le paiement via Paypal, il fonctionne avec FIDO Ready, une alliance dont Samsung fait partie dont le but est de mettre en place des solutions d'authentification plus sécurisée sur les services en ligne. Après avoir installé l'app FIDO Ready vous serez invité à ajouter votre compte Paypal et à y associer une empreinte. Ensuite, quand vous aurez sur votre mobile la possibilité de payer via Paypal, le terminal vous invitera à passer votre empreinte afin de vous identifier. Autre élément, si vous installez l'app Samsung Wallet, vous pourrez le sécuriser via votre empreinte. L'app permet de stocker des cartes de fidélité, coupons divers et "billets" (avion, taxi et réservations d'hôtel) avec une poignée de services (rien d'intéressant en France) supportés.

Difficile pour nous de nous exprimer sur les deux seconds usages car nous n'avons pas spécialement eu d'opportunité d'acheter des contenus sur Samsung Apps ou via Paypal, par contre pour l'aspect déverrouillage, le système est plutôt efficace. La majorité des cas le terminal vous détectera, il faut bien sûr bien passer son doigt sur le bouton, il m'a semblé un poil moins réactif que Touch ID chez Apple, mais sans grande certitude. Samsung n'affiche pas la même stratégie qu'Apple côté ouverture. La firme ouvre l'accès au scanner aux développeurs et devrait pouvoir proposer quelques futures apps qui utilisent ce module. Pour le moment ses usages sont limités, mais les possibilités sont nombreuses.

Deuxième nouveau capteur, à l'arrière cette fois, le cardiofréquencemètre. A vos souhaits. Les plus sportifs parmi vous savent probablement de quoi il s'agit, le capteur est tout simplement capable de calculer votre fréquence cardiaque de façon instantanée. Quelle utilité, concrètement ?

samsung-galaxy-s5-033.jpg

Le capteur cardiofréquencemètre

Aucune en dehors du sport, il ne faut pas confondre fréquence cardiaque et pression artérielle. Cet indicateur est utile pour les personnes qui souhaitent exercer une activité sportive tout en contrôlant l'effort exercé afin d'obtenir les résultats escomptés. S’entraîner avec comme objectif une fréquence cardiaque (FC) faible possède certains avantages, par exemple pour récupérer ou simplement impacter positivement sa santé sans forcer, à l'inverse si vous souhaitez "envoyer du lourd", vous pouvez opter pour des exercices à FC élevée sur une courte période (typiquement des séries de sprints). Bref, une telle fonction peut être intéressante mais essentiellement pour les sportifs avancés, qui savent (plus ou moins) ce qu'ils font. Il ne s'agit pas d'une fonction grand public et cette implémentation est très surprenante. Autant trouver un tel capteur sur la Gear Fit me semble logique, pour le coup j'ai du mal à comprendre la logique (à part peut être vous dire "hey, tu vas bouger tes fesses un peu maintenant ?"). Concernant les résultats du cardiofréquencemètre du S5, comme je n'ai pas de système de référence, difficile de m'exprimer, mais j'ai lu des reviews qui expliquent qu'il manque un peu de régularité.

En deux mots : deux nouveaux capteurs, ok, et ensuite ?

Résistance

Le Galaxy S5 est certifié IP67 ce qui signifie qu'il est résistant à la poussière et à l'eau, dont immersion jusqu'à 1 mètre de profondeur pendant 30 minutes. C'est différent de ce que l'on trouve sur un Xperia Z2 (par exemple) de Sony, certifié IP58. Mais quelle est la distinction ? 

samsung-galaxy-s5-020.jpg

Rapide rappel, en certification IP, chaque chiffre a une signification, dans le cas du S5 et du Z2, le 6 signifie "complètement résistant à la poussière" et le 5 "protégé contre la poussière". Le résultat est plus ou moins le même, votre appareil ne devrait pas être endommagé par de la poussière. Le second chiffre est relatif à l'eau, dans le cas du S5, 7, signifie qu'il est résistant à l'eau 1m pendant 30min, le 8 du Z2 1m et plus (jusqu'à 3m généralement) pour une durée non définie. 

Concrètement, le Galaxy S5 est le plus "protégé contre la vie" des Galaxy S flagships, en mettant de côté les XCover et Active. C'est clairement un bon point. Après ne vous attendez pas à pouvoir utiliser votre smartphone trop régulièrement sous l'eau et surtout à ce qu'il encaisse des projections (immersion ≠ projection). Nous n'avons pas souhaité tester la résistance du S5 en test et pour une raison simple, d'autres testeurs ont eu une mauvaise expérience après un bref passage sous l'eau. Cela ne signifie pas que le S5 n'est pas capable de subir une expérience nautique, mais qu'elle n'est en aucun cas sans risque. Au final, rappelez-vous que si vous souhaitez que votre S5 soit le plus protégé possible, il faut que le cache du bas soit correctement fermé. Si vous cherchez un terminal probablement un poil plus performant sur l'aspect eau, le Xperia Z2 est peut être plus indiqué.

Par ailleurs, l'écran du S5 est protégé par Gorilla Glass 3, tout comme le S4. Sur le papier, GG3 est fin mais résistant à la casse ainsi qu'aux rayures profondes. Dans les faits c'est "comme d'habitude", oui le Gorilla Glass permet une meilleure protection, mais il n'empêchera pas votre terminal d'exploser en morceaux si vous le faites "mal tomber".

Ecran

L'affichage du S5 est plus imposant que celui du S4 pour la même résolution, de fait (à l'instar d'un One M7 vs. M8) sa densité de pixels est inférieure à celle du S4. Rassurez-vous, on se retrouve dans tous les cas avec un bel écran Super AMOLED disposant d'une densité de pixels supérieure à 400ppi (soit 432 ici contre 441 pour le S4) ce qui garantit une très belle netteté d'image et l’impossibilité de distinguer les pixels à l'oeil nu.

samsung-galaxy-s5-008.jpg

A côté de cela, Samsung utilise toujours la technologie Super AMOLED, qui reste très bonne, et offre ainsi des couleurs vives (parfois trop, mais vous pouvez gérer cela dans les paramètres), des blancs lumineux et des noirs profonds (les pixels sont éteints). Le plus intéressant ici avec le S5 reste l'évolution côté luminosité. D'après nos mesures approximatives (mais représentatives), le S5 arrive à générer 190lx au maximum, le S4 tourne plutôt à 108lx (pour référence, le S3 score entre 95 et 100). Concrètement cela induit un ensemble plus vif mais toujours avec la même température côté couleurs. La visibilité en extérieur est très bonne, idem pour les angles de vue.

samsung-galaxy-s5-007.jpg

Comme sur le S4, le nouveau venu intègre la technologie logicielle Adapt Display, qui permet d'altérer le rendu de l'écran en fonction du contenu visualisé et de votre environnement. Vous avez en complément plusieurs modes "manuels" (fixes), à vous de choisir le paramètre qui vous convient le plus, du saturé au presque pâle.

Ce n'est pas une surprise mais Samsung continue de nous proposer l'option "Augmenter la sensibilité tactile" de l'écran afin de pouvoir l'utiliser avec des gants. Elle fonctionne correctement et s'active en un "clic" dans les paramètres ou via le tiroir des notifications.

samsung-galaxy-s5-006.jpg

Fonctionnalités

Le S5 tourne sous Android 4.4.2 avec la surcouche TouchWiz dans une version retravaillée pour l'occasion. D'ailleurs, pour information, le S4 sous la 4.4.2 ne possède pas la même interface, elle est vraiment (pour l'instant ?) réservée au dernier né de la gamme Galaxy.

Cette surcouche possède une interface retravaillée, avec de nombreuses nouveautés côté ergonomie et l'utilisation du "flat design" (design plat, sans fioritures). Faisons le tour des fonctionnalités offertes par ce terminal...

samsung-galaxy-s5-012.jpg

Déverrouillage

L'écran de déverrouillage est très simple, vous disposez de plusieurs informations (heure, météo, date et une indication de votre choix) et pouvez lancer rapidement l'appareil photo depuis le coin inférieur droit. Quand vous lisez de la musique via le lecteur proposé par Samsung ou n'importe quelle app considérée comme musicale par Android vous avez des contrôles visibles sur cet écran, avec la pochette si disponible. Samsung a souhaité supprimer le système de widgets sur l'écran d'unlock sur ce S5, qu'on trouve encore sur le S4. Honnêtement, ce n'est pas une grande perte. Les notifications principales (appels en absence, messages) s'affichent ici et s'empilent au besoin. Pour les activer, c'est très particulier, il faut appuyer d'abord sur la notification puis faire glisser son doigt dans la zone du bas. Mouais.

Smart Alert est toujours de la partie. Il s'agit d'une fonction qui permet de faire vibrer l'appareil quand il est soulevé (posé sur une table et pris dans la main, en gros) si vous avez une notification en attente. Typiquement, vous avez reçu un message mais n'avez pas entendu/senti la notification arriver, vous prenez le terminal dans votre main et savez directement qu'il serait intéressant de déverrouiller l'écran. Étrange toutefois, Samsung a supprimé pas mal de fonctionnalités qu'on avait avant, dont Quick Glance qui permettait d'afficher un écran qui résume l'heure et vos notifications au survol du terminal avec sa main. Le coréen a clairement fait le ménage, on aime ou on n'aime pas, mais c'est tout de même une nouvelle approche.

Edit : Quick Glance a bien été supprimé mais vous trouverez, caché dans les paramètres (Accessibilité > Dextérité et interaction > Air wake up) une fonction qui permet de réveiller l'écran d'un survol de la main, cela revient à peu près au même.

samsung-galaxy-s5-unlock-003.jpgsamsung-galaxy-s5-unlock-001.jpgsamsung-galaxy-s5-unlock-002.jpg

Accueil, interface générale

L'accueil du S5 apporte les fonctionnalités classiques qu'on attend sur un terminal sous Android, plusieurs pages que vous pouvez personnaliser avec des widgets et divers raccourcis, Samsung propose d'ailleurs des widgets maison qui permettent de visualiser les infos de S Health ou de votre calendrier, pour ne citer que cela. Vous avez une belle collection à votre disposition. Petits changements esthétiques visibles ici, les icônes ont été modifiée et passent du côté "plat" (on oublie les dégradés) et la barre de statut est totalement transparente.

Quand vous pincez l'écran il est possible d'accéder aux widgets et raccourcis, gérer vos pages et ouvrir les paramètres de l'écran d'accueil. Dans ce dernier menu, vous pouvez choisir parmi une liste d'effets de transition et désactiver MyMagazine, dont je vous parle juste en dessous.

samsung-galaxy-s5-accueil-003.jpgsamsung-galaxy-s5-accueil-002.jpg

Nouveauté qu'on avait sur le Note 3, le S5 intègre également MyMagazine, qui se situe tout à gauche des écrans d'accueil. Il s'agit d'un système désactivable à la demande, très proche de BlinkFeed qu'on trouve chez HTC. Ici Samsung continue de travailler avec FlipBoard (où HTC est en partenariat avec Mobile Republic) et vous propose une interface qui regroupe les news de catégories qui vous intéressent, les updates sociales qui arrivent sur vos comptes et les activités sur Youtube de vos abonnements. Vous pouvez aussi créer des "sujets" en entrant une requête. 

Là dessus tout dépendra de vos besoins, personnellement mon avis est le même que pour BlinkFeed, l'intérêt est limité, mais le point positif c'est que vous pouvez simplement l'essayer quelques jours et déterminer ensuite si vous souhaitez conserver le système ou non.

samsung-galaxy-s5-mymagazine-001.jpgsamsung-galaxy-s5-mymagazine-002.jpgsamsung-galaxy-s5-mymagazine-003.jpg

Le tiroir des notifications a subi une grosse séance de chirurgie esthétique, ici le but n'était pas de lui apporter des rondeurs, plutôt l'inverse. Logique Flat Design, comme expliqué plus haut. Cet esprit est visible également dans les paramètres.

On retrouve les accès rapides en haut avec possibilité d'en afficher plus, la gestion de la luminosité, les notifications et, nouveau, un bouton S Finder (recherche universelle sur votre appareil, comme sur le Note 3) et Connexion rapide pour faciliter l'appairage avec un accessoire ou la connexion à un appareil compatible DLNA.

samsung-galaxy-s5-accueil-004.jpgsamsung-galaxy-s5-accueil-001.jpg

Multi-tâche

Côté multi-tâche, vous disposez de plusieurs possibilités sur le S5. La méthode classique est bien entendu toujours proposée, vous appuyez sur la touche sensible dédiée (exit l'appui prolongé sur Accueil) et la liste des apps s'affiche, avec des grandes vignettes et un texte également imposant (trop, parfois cela dépasse et saute une ligne). Vous pouvez fermer toutes les apps d'un coup.

Multi Window (Fenêtres Multiples) est toujours de la partie, à activer au préalable puis à "appeler" en effectuant un appui prolongé sur Retour. Dans ce mode vous pouvez placer une app d'un côté et une autre à l'opposé pour "l'ultime expérience multitâche". Il est aussi possible de faire interagir les apps entre elles en glissant-déposant un contenu. Par exemple une photo à joindre dans un mail. Fonctionne aussi avec du texte.

Dernier élément, la Boîte à outils. Il s'agit d'un petit rond que vous placez où vous voulez et qui reste toujours au dessus et affiche une liste d'apps en accès rapide, liste que vous pouvez changer facilement. Pourquoi pas.

samsung-galaxy-s5-multitask-003.jpgsamsung-galaxy-s5-multitask-002.jpgsamsung-galaxy-s5-multitask-001.jpg

Mode privé

Le S5 dispose d'une fonction "Mode privé". Le concept est de cacher certains contenus de votre terminal, qui sont accessibles uniquement en ayant activé ce mode qui nécessite un mot de passe. En gros vous activez le mode, définissez un mdp, sélectionnez les contenus privés (vidéos, musiques ou photos) et désactivez le mode. Ces éléments ne seront plus visibles en mode normal. Vous pouvez les retrouver en activant le mode (encore une fois, nécessite le mdp) et en vous rendant dans les apps concernées ou bien en rendant une visite à l'explorateur de fichiers qui référence toutes les données privées dans une seule zone.

Si ce mode privé est plutôt intéressant, il ne permet par contre pas de sécuriser des discussions SMS/MMS, des appels ou divers contacts, ce qui est bien dommage.

samsung-galaxy-s5-prive-002.jpgsamsung-galaxy-s5-prive-003.jpgsamsung-galaxy-s5-prive-001.jpg

Utilisation à une main

Comme sur le Note 3, on trouve un mode "utilisation à une main" qui s'active d'un -relativement- simple geste et réduit la taille de l'interface de l'appareil. Tout est accessible depuis cette mini interface, vous avez même des raccourcis rapides vers vos contacts préférés ou les apps que vous utilisez le plus.

samsung-galaxy-s5-031.jpg

S Voice vs. Google Now : fight !

Sur le S5 vous trouverez dès la sortie de la boîte deux assistants vocaux, pour les personnes intéressées. Le premier est Google Now, le second S Voice. Ce dernier a subi quelques changements avec cette dernière édition de TouchWiz. Au final, qui fait quoi ?

Commençons par S Voice, l'app s'active en effectuant un double appui sur le bouton accueil, vous pouvez ensuite soit l'enclencher en touchant l'écran ou via le voix en disant "Salut Galaxy" (ou toute autre phrase pré-enregistrée). L'interface est très turquoise, très très turquoise même. Elle vous propose une liste des commandes disponibles. Vous pouvez demander la météo, envoyer un message à quelqu'un, entrer un mémo ou un rendez-vous, appeler quelqu'un et interagir avec votre agenda. La voix par défaut est déprimante, comme si votre prof de techno en 5e avait forcé sur le Prozac. Pour faire bref, S Voice est plutôt efficace dans toutes les tâches qui concernent des interactions avec le mobile, comme l'agenda ou activer/désactiver des paramètres. Pour le reste, le système termine généralement par la fameuse phrase "Je vais chercher [votre demande] sur Internet". Là dessus S Voice est moins performant que Siri, Cortana ou encore Google Now. Par ailleurs l'activation n'est possible que depuis l'interface de S Voice.

samsung-galaxy-s5-nowsvoice-003.jpgsamsung-galaxy-s5-nowsvoice-002.jpgsamsung-galaxy-s5-nowsvoice-001.jpg

Google Now peut s'activer depuis l'écran d'accueil en disant "Ok Google" si vous avez déposé la barre de recherche en tant que widget. Le système est plus réactif que S Voice car semble plus léger et est capable de vous sortir des informations plus poussées, comme des résultats de matchs de foot (ou autre), la taille/l'age (etc) d'une personnalité, des informations sur des films, etc. Google Now est aussi capable de comprendre le contexte, ce qui n'est pas le cas de S Voice. Par exemple, dites "Quelle est la météo à New York ?" puis "et demain ?", il va comprendre qu'il s'agit de la météo à New York pour demain. La voix est assez robotique mais plus joyeuse et finalement agréable à écouter. Par contre, Google Now est incapable d'entrer lui même une entrée dans le calendrier, l'app va vous préparer le terrain. Finalement c'est le seul élément qui manque, une fois que le système pourra interagir de façon transparente avec le smartphone, il sera excellent.

samsung-galaxy-s5-nowsvoice-005.jpgsamsung-galaxy-s5-nowsvoice-004.jpgsamsung-galaxy-s5-nowsvoice-006.jpg

Menu des applications

Le menu des apps référence vos contenus installés par défaut ainsi que ceux que vous avez téléchargé. Vous pouvez créer des dossiers, modifier l'ordre des icônes, désinstaller ou désactiver une app (bien) voir les masquer et accéder à une liste "Galaxy Essentials" proposée par Samsung.

Le seul élément qu'on pourrait regretter ici c'est le fait que, pour une raison que j'ignore, il est impossible de déposer un dossier d'apps parmi vos autres icônes, les dossiers ont leur propre page dédiée (tout à droite, non visible ici sur les captures) et c'est le seul endroit où vous pouvez les déposer. Pourquoi ? Aucune idée.

samsung-galaxy-s5-menuapps-001.jpgsamsung-galaxy-s5-menuapps-003.jpgsamsung-galaxy-s5-menuapps-002.jpg

Fonctions téléphoniques

L'interface téléphonique est à la fois classique, facile à utiliser, et complète avec quelques ajouts intéressants. Vous retrouvez toute la couche classique, propositions quand vous entrez un numéro, journal des appels et favoris. Quand vous recevez un appel et étiez en train de faire autre chose, une petite pop-up s'affiche vous affichant les options d'interaction. A la fin d'un appel, vous pouvez accéder à la fiche du contact, lui envoyer un mail ou le rappeler. Si la personne n'est pas dans vos contacts, il est aussi possible de l'y ajouter.

samsung-galaxy-s5-phone-001.jpgsamsung-galaxy-s5-phone2-001.jpgsamsung-galaxy-s5-phone-006.jpg

Quand vous passez un appel, les dernières interactions avec le contact sont indiquées sur l'écran principal, vous avez aussi une option "Volume supplémentaire", pratique en mauvaises conditions. Si vous souhaitez utiliser votre smartphone pour faire autre chose un petit carré flottant s'affiche (vous pouvez le placer où vous voulez) et l'appel est indiqué dans la barre de statut (qui devient verte).

samsung-galaxy-s5-phone-003.jpgsamsung-galaxy-s5-phone-005.jpgsamsung-galaxy-s5-phone-004.jpg

Réception

Côté réception, nous avons réalisé quelques mesures non scientifiques afin de déterminer si le S5 capte correctement, dans notre situation. Attention toutefois, ce genre d'information est à prendre avec des pincettes, en effet, les résultats dépendent complètement du contexte de test et ne sont pas nécessairement applicables dans toutes les situations. En l'occurrence ces mesures ont été prises en journée sur l'opérateur Bouygues Telecom, en région parisienne ouest courant avril 2014, en intérieur.

Il y a ici deux données qui peuvent nous intéresser, la puissance du signal et les débits. Ces chiffres sont à interpréter de façon relative et non absolue et permettent simplement de comparer les appareils entre eux.

D'après nos essais, le S5 avait tendance à basculer plus rapidement en 4G qu'un S4 et cela malgré un signal moins fort (perte supérieure). Sur cet aspect le S5 serait moins performant que le S4, S3 ou Nexus 5. Cela étant dit, nous n'avons jamais eu de soucis de coupure lors d'un appel et n'oubliez pas que ces mesures sont relatives au contexte.

Autre élément, notez que Samsung a implémenté une fonction "Smart Booster" qui utilise la connexion en complément de votre réseau WiFi pour vous offrir un meilleur débit global en téléchargement. Ceci est fonctionnel avec certains usages du web mais n'impacte pas les apps téléchargées, difficile pour nous d'estimer le gain, mais l'idée en tant que telle est bonne.

galaxy-s5-test-reseau-mobile-tm-2014.jpg

Contacts

La liste des contacts est simple et fonctionnelle, vous pouvez effectuer une recherche, accéder aux groupes (dont ICE) et effectuer un appel ou envoyer un message rapidement en faisant glisser votre doigt sur le nom du contact. Les informations données dans une fiche sont classiques, sans intégration sociale poussée. Sans surprise on retrouve la fonction Direct Call qui permet d'appeler un contact simplement en portant l'appareil à votre oreille quand vous êtes dans sa fiche.

samsung-galaxy-s5-contacts-001.jpgsamsung-galaxy-s5-contacts-002.jpg

Messages

Comme sur de nombreux terminaux récemment mis à jour, vous pouvez choisir l'application par défaut pour la gestion de vos messages. Concentrons-nous sur celle proposé par Samsung. 

Les messages y sont triés par contacts par conversation avec un accès rapide aux discussions favorites en haut de l'écran (pratique). Les messages sont empilés à la suite, avec un système de bulles (vous avez possibilités dans les paramètres de personnaliser le fond et les bulles). Les PJ sont directement insérées dans le contenu. Vous pouvez programmer un message et en verrouiller un pour protéger sa suppression et y accéder plus rapidement. Cette dernière fonction est assez étrange, au final il n'est pas possible de privatiser (cacher) une discussion mais vous pouvez verrouiller un message (pas une conversation entière) ce qui, au final, ne sécurise pas du tout son contenu et n'empêche de toute façon pas la suppression (vous avez juste une pop-up plus insistante). Il est aussi possible de définir un numéro comme spam, idéal si vous recevez régulièrement des messages non sollicités.

samsung-galaxy-s5-messages-001.jpgsamsung-galaxy-s5-messages-002.jpgsamsung-galaxy-s5-messages-003.jpg

Saisie de texte

L'utilitaire de saisie de texte affiche un design proche de ce que l'on trouve sur le dernier Note. Les touches sont plus "plates" et nombreuses, avec la ligne de chiffres en haut. Vous disposez de nombreuses options liées au clavier. Sans ordre particulier :

  • Séparer le clavier et passer en mode flottant (le clavier est plus petit et peut être déplacé)
  • Saisie en continu (tracez des lignes entre les lettres pour créer des mots)
  • Belle quantité de smileys et divers "emoticons"
  • Mode "document" (OCR) qui fonctionne relativement bien
  • Ecriture manuscrite qui fonctionne à merveille
  • Raccourcis de mots/phrases liées aux chiffres
  • Saisie vocale
  • Support de plusieurs langues en même temps

A l'usage, l'utilitaire de saisie de texte est plutôt confortable même s'il n'est pas toujours très tolérant au niveau de la correction automatique. La ligne de chiffres est une bonne chose, mais il m'arrive souvent en tapant trop rapidement de les toucher ce qui "casse" la reconnaissance d'un mot et place un chiffre au milieu des lettres, j'avais bêtement pensé que le système serait suffisamment intelligent pour estimer qu'il s'agit d'une erreur de frappe. Idem, ne vous attendez pas à ce qu'il vous propose des formulations correctes en français, par exemple si vous entrez "peux tu", le terminal ne va pas vous proposer "peux-tu" et il faudra aller chercher le tiret dans les caractères spéciaux. J'ai aussi regretté la position de la virgule, qui s'insère soit en restant appuyé sur le point, soit en posant un point et en utilisant la barre supérieure pour le remplacer par une virgule.

Dans tous les cas, comme d'habitude, si vous n'appréciez pas celui-ci vous pourrez le remplacer par autre chose. Notez que visiblement le clavier n'est plus basé sur SwiftKey (à confirmer).

samsung-galaxy-s5-saisiedetexte-001.jpgsamsung-galaxy-s5-saisiedetexte-003.jpgsamsung-galaxy-s5-saisiedetexte-002.jpg

Calendrier (S Planner)

L'agenda, baptisé S Planner, est très complet. Outre la synchronisation classique avec différents comptes Google et autres sources, l'interface a été retravaillée et offre une excellente expérience. Vous disposez de plusieurs modes d'affichage, mois, jour, liste, année, etc, avec chacun sa façon de présenter les informations. Air View est toujours de la partie (au doigt) afin d'afficher plus d'infos sur un événement sans avoir à "rentrer dedans" et plusieurs widgets sont proposés, dont un grand bien pratique si vous avez un planning chargé.

samsung-galaxy-s5-agenda-002.jpgsamsung-galaxy-s5-agenda-001.jpgsamsung-galaxy-s5-agenda-003.jpg

E-mails

Pour recevoir/consulter/envoyer vos mails vous avez comme souvent deux solutions, le client Gmail "de base" (non couvert ici, ne change que très rarement) et l'app proposée par Samsung qui permet de configurer plusieurs comptes de différentes sources.

L'interface reprend l'esprit "plat"/bleu du nouveau TouchWiz avec compatibilité Air View pour obtenir plus d'infos sur un mails en survolant le sujet. Pour le reste, c'est classique et fonctionnel, vous pouvez mettre en forme vos mails (gras, souligné, images, etc) sans soucis via une barre rétractable.

samsung-galaxy-s5-mails-001.jpgsamsung-galaxy-s5-mails-002.jpgsamsung-galaxy-s5-mails-003.jpg

Web

Pour la navigation web vous avez deux possibilités dès la sortie de la boite, Chrome pour Android ou le navigateur "par défaut" dans Android avec une personnalisation par Samsung. Dans le premier cas, vous avez une synchronisation avec votre compte Google et, globalement, une bonne expérience de surf, focalisons-nous sur la seconde app, qu'on connait moins.

A l'instar de Chrome, celle-ci intègre une fonction qui permet de synchroniser ses favoris mais cette fois à travers son compte Samsung, logiquement. Elle offre un affichage plein écran complet très agréable, la gestion d'onglets, un mode privé et toutes les options classiques à la sélection de texte. Un double tap sur un contenu permet de zoomer dessus mais le texte ne se remet pas en forme. Cela étant dit, avec cette densité de pixels il est largement possible de lire un article même si vous n'êtes pas zoomé au maximum. Sans surprise, la réactivité est au rendez-vous et c'est un plaisir de naviguer sur le web sur le S5.

samsung-galaxy-s5-web-001.jpgsamsung-galaxy-s5-web-002.jpgsamsung-galaxy-s5-web-003.jpg

Appareil photo (interface)

L'interface de l'appareil photo (et capture vidéo) a été modifiée dans cette nouvelle version de TouchWiz. La capture photo et vidéo s'effectue depuis la même interface, vous pouvez zoomer en multi-touch et accéder aux modes en utilisant l'option en bas à droite. 

A gauche de l'écran, vous pouvez personnaliser les options affichées (les deux du milieu) et pouvez accéder à la caméra frontale et à l'intégralité des paramètres.

samsung-galaxy-s5-apn-001.jpg

Samsung a visiblement souhaité faciliter la vie des utilisateurs et a supprimé les différents modes au profit d'un seul système "automatique" qui semble suffisamment intelligent pour choisir les bons paramètres selon l'environnement. Voici un résumé des autres modes :

  • Beauté : lisse les traits du visage
  • Cliché & Plus : permet de capturer une rafale de photos pour ensuite appliquer (quand vous le souhaitez) un des modes suivants : Meilleure photo, Meilleur cliché, Chronophoto (stroboscopique), Gomme (effacer un élément) et Panoramique (avec notamment effet de flou de mouvement)
  • Panorama (classique, non sphère)
  • Visite virtuelle : vous capturez des clichés en vous déplaçant dans un lieu et pouvez ensuite "naviguer" à travers ces clichés, l'idée est bonne, le résultat n'est pas excellent
  • Dual Camera : permet de prendre des photos ou de filmer avec les deux optiques en même temps

Vous pouvez aussi en télécharger d'autres, pour l'instant la collection n'est pas impressionnante, Image Animée (cinemagraphe), Photo Sportive (optimisée pour la capture de mouvements), Sound & Shot (capture d'une photo avec quelques secondes de son) et Surround Shot (photosphère).

samsung-galaxy-s5-apn-002.jpg

Dans les paramètres, vous trouverez pas mal d'options dont :

  • Taille d'image : définition des clichés, 16 mpx max, 16/9
  • Rafale : mode rafale, jusqu'à 30 clichés en moins de 5 secondes, ces images sont ensuite regroupées dans la galerie afin de faciliter le tri
  • Stabilisation photo : combine différents ISO et autres paramètres à la capture en stabilisant (logiciel) l'image afin d'offrir le meilleur rendu possible. Largement conseillé en mauvaises conditions de lumière même s'il demande à ce que vous restiez immobile pendant bien 5 secondes.
  • Détection de visages : réalise la mise au point automatiquement sur le visage du sujet
  • ISO : ajustement de la sensibilité à la lumière
  • Mise au point sélective : détecte le sujet en premier blanc, dessine les contours et applique un flou d'arrière plan pour donner une impression de profondeur de champ, le rendu est rarement parfait, parfois acceptable, souvent moyen
  • Définition vidéo, UHD max
  • Mode d'enregistrement vidéo, avec ralenti et accéléré
  • Quelques effets (vintage, etc)
  • HDR : en photo et vidéo
  • Balance des blancs
  • Ajustement de l'exposition

samsung-galaxy-s5-apn-003.jpg

Au final Samsung a souhaité épurer en surface l'interface de l'appareil photo et honnêtement le résultat est plutôt bon. Les options sont facilement accessibles et compréhensibles, sans complexité exagérée.

Galerie

La galerie regroupe vos médias, capturés et téléchargés (sans oublier les screenshots), disponibles sur votre terminal. Vous disposez de différents tris, par date ou album mais également par "type de sujet". Dans ma vidéo de test, je précise qu'il s'agit de "tags" à assigner. En réalité, c'est un mix entre les deux. Vous pouvez effectivement assigner une catégorie dans les options de l'image (assez fastidieux d'ailleurs) mais l'idée est surtout de laisser le smartphone détecter automatiquement le contenu des clichés et trier seul. Le résultat n'est pas excellent, mais loin d'être mauvais. Ma catégorie "fleurs", par exemple, est essentiellement alimentée par des clichés de plantes, effectivement. Pour le reste, c'est un peu plus compliqué, mais l'idée est là. Exemple ci-dessous avec "Aliment". 

Quand vous rentrez dans un cliché, vous disposez de différentes options de partage mais également d'édition (voir plus bas). Une fonction "détecter le texte" est même présente, Samsung a visiblement bien bossé sur ses options d'OCR.

samsung-galaxy-s5-galerie-001.jpgsamsung-galaxy-s5-galerie-002.jpgsamsung-galaxy-s5-galerie-003.jpg

En fonction du mode utilisé lors de la prise de photos, vous aurez droit à différentes options d'édition/création. De base, le classique "studio" (capture du milieu) est disponible pour les images capturées en mode auto. Si vous utilisez "Prise & plus", vous disposerez des fonctions avancées (même post capture) et pour les images prises via "Focus sélectif" vous pourrez vaguement ajuster cela. 

Dans la galerie il est facile d'identifier le mode utilisé grâce à une petite icône. Au final, l'idée générale ressemble pas mal à ce qu'on peut faire sur le One (M7 et M8) de HTC ou même avec certains Lumia haut de gamme. Plusieurs modes de captures qui induisent différentes fonctions après capture. La difficulté ici est de proposer une interface claire et facile à utiliser et d'implémenter des "effets" réellement utiles. Samsung s'en sort bien, pas spécialement mieux que Nokia mais le ressenti est moins "gadget" que chez HTC.

samsung-galaxy-s5-galerie-005.jpgsamsung-galaxy-s5-galerie-006.jpgsamsung-galaxy-s5-galerie-004.jpg

Lecteur vidéo

Le S5 embarque un lecteur vidéo retravaillé au niveau de l'interface mais qui propose toujours autant de fonctionnalités. D'ailleurs côté interface c'est mieux qu'avant, plus clair et épuré.

Vous pourrez utiliser le mode "pop-up play" pour continuer à regarder une vidéo tout en faisant autre chose, un mode de capture d'images est intégré (avec navigation image par image, pourquoi pas), le support des sous-titres est toujours présent ainsi que l'option "Chapitres" pour vous déplacer dans une longue vidéo plus facilement. La majorité des formats habituels sont supportés, mais si vous vous retrouvez bloqué, pensez à télécharger VLC, BSPlayer ou RockPlayer.

samsung-galaxy-s5-video-001.jpgsamsung-galaxy-s5-video-002.jpgsamsung-galaxy-s5-video-003.jpg

Lecteur musical, qualité audio

A l'instar de la majorité des interfaces sur le S5, le lecteur musical a été épuré tout en conservant ses fonctionnalités originelles. Les onglets de tris sont bien là ainsi que le fameux Coin Musical, idéal pour créer des playlists basées sur l'émotion que vous souhaitez ressentir en écoutant votre morceau (besoin de niche tout de même). Le contrôle musical permanent est en bas de l'écran et l'interface de lecture est réussie, basée sur la pochette (si vous l'avez) avec toutes les options habituelles. 

Un système d'égaliseur assez complet est aussi proposé, avec des presets et des options manuelles. Vous pouvez aussi activer le mode "Ampli à lampe" sensé simuler le rendu d'un amplificateur de ce type. 

Notez que Group Play est maintenant intégré dans le lecteur musical, vous pouvez lancer cela directement depuis les options. Je reviens là dessus un peu plus tard.

samsung-galaxy-s5-musique-002.jpgsamsung-galaxy-s5-musique-003.jpgsamsung-galaxy-s5-musique-001.jpg

Bien sûr, quand un morceau se joue vous disposez de nombreux contrôles sur votre appareil, qu'il s'agisse du tiroir des notifications, du widget ou des options sur l'écran de déverrouillage (compatible avec d'autres apps musicales).

samsung-galaxy-s5-musique-005.jpgsamsung-galaxy-s5-musique-004.jpgsamsung-galaxy-s5-musique-006.jpg

Parlons qualité audio maintenant, à commencer par celle quand vous utilisez des écouteurs ou un casque. Ici bien entendu une bonne partie dépend de votre matériel, mais pas uniquement. Pour commencer, sachez que si vous ne disposez pas encore d'écouteurs décents, ceux proposés avec le S5 sont plus que corrects et polyvalents. Pour le reste, j'ai testé le S5 sur un même morceau avec un casque Bose AE2 et en comparaison avec un Nexus 5 (non pas que ce dernier soit une référence là dessus) le volume était plus élevé et le son globalement plus riche. En jouant avec l'égaliseur on arrive à résultat plutôt sympathique, c'est agréable.

Le haut-parleur sur le S5 est plutôt bon, le volume est fort et la qualité du son est très correcte et ne sature pas. Pour comparer à ses concurrents du moment, le M8 de HTC et le Z2 de Sony, le M8 est nécessairement bien au dessus, sans contestation possible, mais par rapport au Z2 le volume est plus élevé sur le terminal de Samsung. Par contre le son émis par le Z2 est plus englobant de par son système de double HP.

S Health

Voilà le topo, Samsung souhaite que vous preniez soin de votre corps. Si vous l'ignoriez avec le Galaxy S4 (c'était déjà évident), vous ne pouvez pas passer à côté ici. S Health a été améliorée sur certains points et devient plus complète.

On retrouve le podomètre, qui compte vos pas quotidiens et vous affiche vos stats avec une jolie courbe. Le système fonctionne correctement mais nécessite d'être lancé (appuyez sur Démarrer), ce qui à mon sens n'est pas très intéressant, l'idée étant d'effectuer le nombre de pas "nécessaire" sans pour autant en avoir excessivement conscience.

Le mode exercice a été amélioré et permet maintenant de voir son trajet sur une carte, il est possible d'appairer le S5 avec un accessoire compatible pour indiquer sa fréquence cardiaque pendant l'exercice.

D'ailleurs, l'utilitaire de gestion du cardiofréquencemètre est plutôt bien fait, vous appuyez sur démarrer, posez votre doigt à l'arrière et c'est réglé. J'ai globalement trouvé ma fréquence cardiaque un peu faible par rapport à la normale, mais comme je n'ai pas vraiment de mesure de référence en tête difficile de m'exprimer à propos de la fiabilité du système.

Vous pouvez également suivre votre alimentation en entrant manuellement ce que vous mangez/buvez, histoire de connaître votre rapport apport/dépense en calories. Il est aussi possible d'installer d'autres "apps" qui s'ajoutent à S Health, comme Sommeil. Samsung propose un "coach" qui consiste simplement à une série de questions sur des thèmes (exercice, nourriture, etc) avec une note à la fin et quelques conseils. Honnêtement, c'est assez peu utile, notamment quand, en rapport avec votre niveau de stress, il vous conseille "d'apprécier la vie 5 jours par semaine" ou encore de "réduire ou gérer votre stress 1 ou 2 jours par semaine". 

S Health sur le S5, c'est mieux, et clairement Samsung est (avec Apple si on en croit les dernières rumeurs) le seul constructeur à se soucier de votre niveau d'activité, qu'on apprécie ce zèle ou non. A vous ensuite de définir si vous avez envie d'utiliser cela ou non.

samsung-galaxy-s5-shealth-002.jpgsamsung-galaxy-s5-shealth-001.jpgsamsung-galaxy-s5-shealth-003.jpg

Divers

Pour terminer sur les fonctionnalités, vous retrouverez, en vrac, les apps suivantes :

  • Group Play : permet de connecter plusieurs terminaux Galaxy récents compatibles entre eux afin de visionner des photos, écouter de la musique en même temps ou, nouveauté, filmer avec plusieurs appareils avec un smartphone réalisateur pour coordonner le tout
  • S Note : prise de notes riches avec de multiples outils proposés, nouvelle interface cette année
  • Enregistreur vocal : dictaphone
  • Mémo : prise de notes simples
  • Horloge : alarme, chronomètre, horloge mondiale, minuteur
  • Mes fichiers : explorateur de fichiers
  • ChatON : équivalent de WhatsApp mais par Samsung
  • Samsung Apps : plateforme de téléchargement d'apps sélectionnées par Samsung, vous y trouverez aussi des contenus exclusifs et parfois des offres
  • Smart Remote : en partenariat avec Peel, programme TV avec télécommande (utilise le port infrarouge), l'interface a été modifiée. Étrangement, sur le S5 vous pouvez installer "Smart Remote" et "WatchON" qui est exactement la même chose mais avec une interface différente
  • Samsung Content Viewer : une espèce de galerie mais globalisée à l'ensemble des fichiers sur l'appareil
  • S Translator : outil de traduction
  • Scrapbook : permet de stocker certaines informations comme des pages web dans un "album", issu du Note, initialement utilisé avec le stylet mais rendu assez peu utilisable sur le S5, à mon sens
  • Samsung Wallet : non pré-installé, app qui regroupe vos cartes de fidélité et autres coupons ainsi que vos billets d'avion
  • Lecteur optique : app pour détecter du texte dans une image
  • S Console : non pré-installé, nécessaire pour faire fonctionner les accessoires de manettes de jeu de Samsung

Paramètres

Les paramètres sont présentés au format grille par défaut avec les éléments les plus utilisés en haut puis le reste en dessous, avec un tri par catégories. Il est possible de retourner dans le mode classique par onglets et liste en 3 "clics" dans les options, si vous le désirez. Personnellement je trouve le mode grille peu intuitif avec des options difficiles à identifier d'un coup d'oeil et avec trop d'espace entre chaque icône, mais à vous de voir ce qui vous convient le plus à l'usage.

samsung-galaxy-s5-parametres-001.jpgsamsung-galaxy-s5-parametres-002.jpg

Autonomie

Samsung a équipé son Galaxy S5 d'un batterie plutôt conséquente, de 2800mAh, ainsi que la dernière génération (ou presque) de chipset Qualcomm Quad Core. Ces éléments matériels alliés à (visiblement) une optimisation logicielle correcte font que le S5 affiche une bonne autonomie, au dessus de ce qu'on a eu l'habitude d'avoir chez Samsung (hors Note). C'est agréable.

A notre test d'autonomie classique, il termine à 59%, ce qui est excellent. Bien sûr quand vous utilisez l'écran et la puissance de l'appareil de façon prolongée la batterie se vide plus rapidement, mais jamais rien de bien dramatique.

Cela se traduit par un fait simple, au quotidien je n'ai (après une semaine d'utilisation) jamais été pris au dépourvu par le Galaxy S5 sur cet aspect, à savoir me retrouver en fin de journée à devoir recharger l'appareil. Evidemment, l'utilisation du GPS reste gourmande, mais à part si vous faites tourner Maps en navigation 3h par jour vous devriez obtenir tranquillement une grosse journée/une journée et demie. En usage plus léger, les deux jours me semblent envisageables. 

galaxy-s5-test-autonomie-tm-1.jpg

Performances

Sans surprise, les performances sur le Galaxy S5 sont très bonnes quand vous manipulez l'appareil ou quand vous souhaitez jouer à un jeu, même gourmand. Cela étant dit, à de rares occasions j'ai senti des petites faiblesses dans l'interface, suffisamment légères et peu fréquentes pour que cela soit un problème, à mon sens. D'autres testeurs ont constaté des occurrences similaires, une mise à jour devrait pouvoir ajuster cela.

Dans les benchmarks, par contre, les scores ne sont pas spécialement impressionnants, ironiquement (cela nous confirme à nouveau qu'il ne faut pas trop s'attarder dessus). AnTuTu X (version X qui permet de passer outre la "triche" des constructeurs sur les scores) indique quelque chose de similaire au Note 3, ce qui en soi me convient mais reste égal à un terminal moins bien équipé. Pour le reste, Vellamo estime que le S5 est même en dessous du premier HTC One et Quadrant Standard le classe au dessus du Note 3. Aucune cohérence là dessus, pourtant l'appareil que nous avons en test est en version commerciale.

samsung-galaxy-s5-performances-001.jpgsamsung-galaxy-s5-performances-003.jpgsamsung-galaxy-s5-performances-002.jpg

Qualité photo et vidéo

Le Galaxy S5 est équipé d'une optique 16 mégapixels épaulée par un flash LED et un mode de stabilisation (logiciel). Samsung nous propose généralement des appareils photo décents, qu'en est-il sur ce S5 ?


De jour

En bonnes conditions de lumière le S5 s'en tire très bien, le focus est rapide à s'effectuer, les couleurs sont justes et l'image affiche de nombreux détails. D'ailleurs il est possible de zoomer presque sans perte (l'image perd en netteté mais moins que précédemment) avec un rendu plutôt bon. Seul défaut de jour, la mise au point en mode (auto) macro qui ne s'effectue pas de suffisamment près à mon goût, vous pouvez néanmoins toujours zoomer légèrement pour compenser (voir cliché dans la galerie).

Mise au point sélective

Rapide aperçu des résultats que nous avons réussi à obtenir avec le mode de mise au point sélective. Il s'agit uniquement d'échantillons de jour car le rendu de nuit n'est vraiment pas à la hauteur (même si on distingue souvent moins les erreurs).

Ci-dessous une galerie composée du cliché global puis d'un zoom sur les éléments qui posent problème. Concrètement "de loin" ces clichés peuvent convenir et le rendu n'est pas si mauvais, mais si on commence à s'attarder sur les détails, on constate que le détourage ne s'effectue pas correctement. C'est dommage mais "rassurez-vous", Samsung n'est pas le seul à avoir ce souci, Sony sur son Z2 (en cours de testing) est loin d'être parfait là dessus, idem pour le One M8 de HTC.

L'intérêt de la stabilisation

Même si la qualité de jour est bonne, il est possible d'obtenir de meilleurs résultats en étant un peu plus patients. Ceci est d'autant plus valable de nuit, vous le verrez juste après. Le mode "stabilisation photo", à activer dans les options, est vraiment une réussite. Quand il est en marche, la photo prend un peu plus de temps à se prendre (surtout en mauvaises conditions de lumière) mais le rendu est meilleur, et de loin. Exit les traits un peu trop "marqués" parfois, par léger manque de détails, avec la stabilisation activée on s'approche du rendu qu'on aurait avec un Lumia haut de gamme (du moins, dans certains cas).

Pour bien constater cela, voici une galerie "sans" puis "avec". Les montages juste après sont encore plus parlants, ce mode apporte surtout en détails et il est difficile de le voir sur une photo dezoomée.

Sans à gauche, avec la stabilisation à droite. L'image est plus claire et on voit plus de détails pour une même scène. Ce mode semble mixer différents paramètres afin de définir en quelques courtes secondes le meilleur rendu possible.

s5-test-stab-nostab-1.jpg

De nuit

Dans la continuité de l'explication sur le mode de stabilisation photo, celui-ci prend tout son sens en mauvaises conditions de lumière. En automatique, le résultat est très moyen, les couleurs sont justes mais l'image est très bruitée. Avec la stabilisation c'est bien mieux, mais attention à ne pas bouger.

En vidéo, le Galaxy S5 est plutôt bon élève. Pour commencer il permet de filmer en 4K, ce qui peut vous intéresser (mais attention à la taille des fichiers et à votre capacité à les lire). Bien sûr il est possible de capturer en 720/1080p sans soucis, ce qui peut être une bonne solution intermédiaire.

Comme pour la photo, le zoom est bien géré ici avec possibilité d'aller au maximum (4x) presque sans perte ce qui est vraiment appréciable. La mise au point automatique (ou déclenchée au doigt) s'effectue à peu près correctement de jour mais a quelques soucis en mauvaises conditions de lumière. 

De jour l'image est bonne, les couleurs fiables, la balance des blancs n'a pas de soucis. De nuit on reste sur des couleurs justes mais le rendu est très bruité et contrairement à la photo il n'y a pas grand chose à faire ici.

Le son enregistré est clair au niveau des voix mais comme le microphone semble être très sensible, vous aurez de fait droit à pas mal de bruit en fond quand vous poussez le volume un peu fort, mais c'est un sacrifice que je suis prêt à faire pour obtenir un son décent en volume normal. La stéréo se fait bien sentir (peut parfois être désagréable) et les frottements des doigts sur le corps du terminal s'entendent bien