De fait, son successeur débarque avec une « pression » considérable sur les épaules, atténuée par le fait que ce Note 2 est un très proche cousin de Galaxy S3, qui a fait ses preuves après quelques premiers mois de mise en vente.

Avec le Note, Samsung nous avait surpris par de nombreuses innovations, chemin poursuivi avec le S3, alors que nous réserve ce deuxième opus ?

 

Test vidéo du Samsung Galaxy Note 2

Vidéo avec sommaire interactif, cliquez sur le thème qui vous intéresse pour naviguer dans la vidéo, cliquez en haut à droite pour revenir au sommaire. Bonne lecture !

La vidéo ne fonctionne pas ? Voir la vidéo sur Youtube

Si vous aimez cette vidéo, pensez à vous abonner à notre chaîne Youtube en cliquant sur le bouton ci-dessous !

Spécifications

Samsung Galaxy Note 2

Système d’exploitation Android 4.1.1 Jelly Bean avec surcouche TouchWiz
Taille écran 5.5″ 720×1280 Super AMOLED, Gorilla Glass 2
Connectivité

3G+ HSDPA GSM quadribande, micro SIM

Mémoire 16/32/64Go de mémoire interne, microSD jusqu’à 64Go
RAM 2Go
Processeur Exynos 4412 Quad, Quad Core 1.6GHz, GPU Mali-400MP
Appareil photo

8 mégapixels, flash LED, capture vidéo 1080p, caméra frontale 1.9mpx

GPS ? Oui, A-GPS, GLONASS
WiFi, NFC Oui, a/b/g/n, puce NFC
Bluetooth ? Oui, Bluetooth 4.0 A2DP, LE, EDR
Connectique micro USB, jack 3.5mm
Poids 183g
Dimensions 151.1 x 80.5 x 9.4 mm
Autonomie annoncée

Batterie 3100mAh

Prix A partir de 70€ avec forfait, env. 560€ seul (voir les prix du Note 2 sur Prix Mobile)

Comparer les prix du Samsung Galaxy Note 2 sur MeilleurMobile

Disponibilité Septembre 2012
DAS 0.171

 

Photos, design, prise en main

Contenu de la boîte

Le Note 2 est proposé avec une batterie 3100mAh, un bloc chargeur, un câble USB / micro USB, des notices et des écouteurs intra-auriculaires.

 

Design

Difficile de le nier, le Note 2 reprend le design du S3 en version « agrandie ». Bonne surprise toutefois, si le premier Note faisait tout de même un peu « brique », ce numéro 2 change la donne avec un design plus soigné, un poil plus fin malgré son écran plus grand de 0,2″. Plus important encore, il est moins large, allant chercher l’espace nécessaire plutôt en hauteur, un peu comme Apple a pu le faire avec l’iPhone 5. Un choix malin qui va permettre d’offrir plus de place aux utilisateurs tout en optimisant l’ergonomie de la bête.

 

Au dessus de l’écran 5.5″ se trouvent quelques capteurs ainsi que la caméra frontale 1.9 mpx qui permet de prendre des photos et de filmer mais également d’interagir avec l’utilisateur de façon intelligente (mise en veille, rotation…). A gauche du logo Samsung et de la sortie audio se cache une LED de notification, plutôt discrète mais néanmoins efficace.

L’écran en tant que tel est légèrement bombé sur les cotés afin de faciliter l’utilisation de l’écran tactile. Une forte tendance dans l’univers des smartphones, potentiellement depuis la sorte du Nokia N9.

 

Sous l’écran, une touche physique centrale pour Accueil et multitâche, entourée de ses fidèles camarades Menu et Retour. La touche de menu permet également de lancer Google Now, celle dédiée à Retour affiche les options de multi view. Nous abordons ces sujets dans la suite du test. La touche physique est très similaire à celle sur le Galaxy S3, moins haute que sur un Galaxy S2 mais plus fonctionnelle, d’après moi, que sur le S3.

 

Sur la droite, le bouton on/off verrouiller/déverrouiller positionné de façon classique chez Samsung. Dans le cas présent, il est un peu plus bas qu’à « l’habitude » ce qui permet de faciliter son utilisation.

 

A gauche, la touche de volume dont le bas est au même niveau que le bouton on/off mais tout en étant bien sûr plus long. Peut-être un peu haut d’ailleurs, sans gravité.

 

Sous l’appareil, port micro USB au centre et microphone pour les appels. Le stylet vient s’enlever de ce côté (nous parlons de ce nouveau S Pen un peu plus bas).

 

Au dessus, jack 3.5mm et second micro.

 

La coque arrière reprend également l’esprit du Galaxy S3, en version grise, présence d’un effet d’aluminium brossé mais sur du plastique brillant ce qui laisse pas mal de traces de doigts. En blanc c’est moins salissant et vous n’avez plus trop cet effet brossé, à vous de déterminer ce que vous préférez.

Optique 8 mpx au centre et flash LED. Logo Samsung puis haut parleur en bas.

Comme souvent chez Samsung, des coques tout en plastique mais très fines et flexibles, résistantes

 

 

S Pen, v2

Le Note 2 intègre des fonctionnalités uniques liées à l’utilisation d’un stylet capacitif, options qui avaient été introduites sur le premier Note. Ici, Samsung a encore plus poussé l’idée, jetons rapidement un oeil à l’outil concerné, le stylet.

 

Le stylet S Pen est inséré en bas à droite, il est facile à enlever et à remettre. Celui-ci n’est pas attaché et vous pourrez le perdre mais un système intégré est présent (à configurer) afin de vous éviter ce genre de problème (une espèce d’alerte quand le S Pen se retrouve loin du Note 2).

  

 

Le nouveau S Pen est mieux réussi que le précédent, il est bien sûr en plastique mais fait plus qualitatif et surtout son ergonomie a été retravaillée. Il est un peu plus épais et surtout possède une tranche plate, celle où le bouton est positionné, qui permet de mieux l’utiliser. Cela étant dit, je suis persuadé qu’il reste une marge de progression car le système de bouton (qui permet de réaliser certaines actions) n’est pas toujours évident à manipuler. 

Pour information si vous égarez ce stylet vous en trouverez sous la référence Samsung ET-S1J9 sur le web (environ 20€ sur Amazon).

 

 Ergonomie, sensation en main

 

Le Note 2 possède le design du S3 en édition King Size et comme pour le précédent Note, celui-ci est imposant et ne pourra pas convenir à toutes les mains. Difficile d’ailleurs de trouver des mains qui arrivent à manipuler à une main le Note 2 comme pour n’importe quel smartphone, normal, ce n’est tout simplement pas prévu, même si le Note 2 est moins large que le Note.

Le problème est simple, plus un appareil est grand, plus vous aurez de difficultés pour couvrir tout l’écran et les touches du bas avec votre pouce quand vous manipulez l’appareil sans avoir à faire avancer ou reculer le mobile dans la main. Sur le Note 2, cela va dépendre de la taille de vos mains, à titre de référence, j’arrive à atteindre un bon 90% des zones de l’écran avec mon pouce en tenant l’appareil à une main alors que Sonia arrive à couvrir plutôt 75/80%, la différence n’est pas énorme mais les quelques pourcentages qui posent problème sont justement ceux où les contrôles de l’interface se trouvent (tiroir des notifications, boutons en bas). 

A droite Sonia, à gauche Axel

 

Une utilisation compliquée à une main pour la majorité des utilisateurs

 

Cela étant dit, quand vous achetez un Note, vous savez à quoi vous attendre (du moins, maintenant vous êtes avertis), la taille de son écran reste un élément central de la différenciation produit et de fait son plus gros point faible est également son gros élément positif, tout dépend de l’utilisation que vous comptez en faire. 

Bien entendu, à deux mains le Note 2 est très agréable à manipuler, notamment quand vous utilisez le stylet. Rien à signaler de particulier sur les boutons, la touche Accueil est similaire à celle sur le S3, peut être un poil trop peu « haute » mais ce n’est pas vraiment un souci car elle est globalement plus grande, les boutons sensibles autour sont totalement invisibles quand non activés, c’est un peu dommage je pense même si cela donne un aspect plus « propre » lorsque le terminal est en veille.

Côté poids, le Note 2 est lourd mais cela va de paire avec la taille de la bête. En proportions, il n’est d’ailleurs pas exceptionnellement lourd, en raison de l’utilisation massive du plastique et de façon fine. Dernière chose, comme pour le S3 le revêtement et son traitement laissent pas mal de traces de doigts, très visible à l’arrière et surtout sur l’édition grise.

 

Autonomie 

Un écran géant, un processeur quad core, un appareil globalement bien équipé qui va vous donner envie de l’utiliser, très bien, mais est-ce qu’il tient la route côté autonomie ?

Lorsque nous avons réalisé notre test d’autonomie type, le Note 2 nous a plutôt impressionné. En même temps, le terminal possède une batterie de 3100mAh, ce qui donne un sacré coup de main.

Concrètement, les usages multimédias relativement légers n’ont pas énormément d’impact sur l’autonomie de l’appareil, bien sûr si vous lancez un jeu gourmand (ici pour notre test Mass Effect Infiltrator) la réaction sera différente mais au final, si vous utilisez votre appareil de façon plutôt soutenue (1h musique, 1h de lecture vidéo, 1h de web, prise de quelques photos, enregistrement d’une vidéo de 5 minutes, 1h de jeu (même en 3D) et 1h d’appel [non inclus dans ce test, désolés]) vous arriverez en fin de journée avec encore du « jus ». 

De fait, si vous êtes bien consommateur, vous pourrez tenir deux journées sans trop de soucis, notamment en utilisant les modes d’économie d’énergie la nuit (par exemple). 

D’autre part les 3100mAh, ou presque, se rechargent (secteur) en environ 3h.

Là dessus Samsung a franchement assuré, même si cela se traduit par une grosse batterie. A quand ce genre d’autonomie sur un terminal avec une batterie 2000mAh ?

plus d’infos sur ce test ici

 

 

1j et 18h sur la batterie après un usage assez soutenu, bien !

 

Jelly Beans à la sauce coréenne, S Pen en dessert

Le Note 2 tourne sous Android 4.1 Jelly Bean avec surcouche TouchWiz par Samsung dans une édition spéciale pour le Note 2. Au final, le Note 2 est une espèce de mix entre le premier Note, le Galaxy S3, le tout à la sauce Jelly Bean.

Depuis le premier Note, une tendance forte s’est mise en place sur les produits haut de gamme Samsung, le constructeur coréen essaie au mieux d’apporter des innovation logicielles dans sa surcouche. Le S3 a bénéficié de cette logique avec de nombreux ajouts sympathiques, options que l’on retrouve sur le Note 2, avec un lot assez important de nouveautés.

 

Déverrouillage, accueil

Déverrouillage : Samsung nous propose ici un écran de déverrouillage qui est le même que pour le Galaxy S3, avec en plus la possibilité d’ouvrir une Quick Note en utilisant le stylet (double tap du S Pen avec pression du bouton). Sur cet écran s’affiche l’heure, la date, la météo si vous le désirez ainsi que des icônes d’accès rapide à certaines apps (personnalisables) et un fil d’infos. 

Bien, mais où se trouvent les contrôles musicaux ?

Si vous n’avez pas défini de sécurité particulière pour le déverrouillage, vous pourrez accéder au tiroir des notifications directement depuis cet écran, ainsi qu’au « widget » de contrôle musical et un appui sur une notification (par exemple) vous enverra vers l’app concernée. Cet accès est important car pour une raison que j’ignore les contrôles musicaux rapides ont disparu de cet écran.

Comme sur le S3, si vous restez appui sur l’écran et faites tourner le mobile sur le côté vous lancerez rapidement l’appareil photo (fonction à activer dans les paramètres). Notez que quand le Note 2 passera sous Android 4.2, vous aurez également droit (à confirmer) aux widgets affichés sur l’écran verrouillé. 

En parlant d’option de déverrouillage, vous trouverez différents modes, dont le Face Unlock mais aussi l’utilisation de la voix (lié à S Voice).

  

 

Pages d’accueil, widgets : Sur l’accueil, vous trouverez le classique Android avec des pages à personnaliser (icônes, widgets), des options qu’on trouve déjà sur le S3 mais aussi des éléments supplémentaires, uniques (pour l’instant) au Note 2.

Icônes de raccourcis, dossiers, widgets avec option de changement de taille, placement des éléments intelligent (ils se ré-organisent au besoin)… tout ceci vient d’Android JB de base. Vous trouverez quelques widgets, les mêmes que sur le S3, ainsi qu’un widget lié à S Note.

   

 

Pages contextuelles : première nouveauté, Samsung intègre des « Pages contextuelles », elles s’affichent (si vous le souhaitez, à configurer) lorsque vous effectuez une action particulière. Par exemple, vous avez droit à une page spéciale lorsque des écouteurs sont branchés, ou encore une autre quand vous sortez le stylet de son emplacement. 

Ces pages s’ajoutent à l’extrémité droite avec une icône associée et peuvent être personnalisée comme des pages d’accueil, par contre vous avez une partie de l’espace qui est occupé par le titre du haut, pas très malin. Dans tous les cas, l’idée est bonne et permet d’optimiser vos usages au quotidien, mais si vous n’aimez pas cet automatisme, vous pourrez changer cela (au début j’ai trouvé étrange d’avoir droit à la page S Pen à chaque fois.

Quand vous « annulez » l’action de déclenchement (enlevez les écouteurs, remettez le S Pen en place…) la page disparaît et laisse place à l’accueil classique, notez que ces pages ne s’affichent que si vous êtes sur l’accueil (heureusement, il serait pénible de revenir à l’accueil à chaque fois).

  

 

Un accueil plus « simple » : le Note 2 intègre également une option un peu plus gadget qui permet de choisir un mode « facile » pour l’écran d’accueil, avec des widgets très basiques faits pour les personnes qui débutent sur ce genre d’écosystème. L’idée est bonne mais les widgets sont franchement laids et afin d’activer cette fonction il faut tout de même aller se promener dans les paramètres, ce qui est plutôt contradictoire (je ne me souviens pas avoir eu droit à une option lors du premier lancement du Note 2).

    

 

Multi-tâche, tiroir des notifications

Les options relatives à la gestion des applications lancées sont accessibles en effectuant un appui prolongé sur la touche accueil. Bien sûr, il s’agit d’un multi-tâche Android, l’action d’enlever une vignette de la liste d’un geste ne fait que supprimer un raccourci, l’OS n’attendant pas l’utilisateur pour gérer ses processus.

En complément, Samsung a ajouté d’autres accès sur cet écran, la gestion plus fine des apps lancées ainsi que de la RAM, Google Now et une icône qui permet de tout « fermer » en une fois. Nous reviendrons sur Google Now un peu plus tard.

Le tiroir des notifications ressemble beaucoup à celui sur le S3 mais à la sauce Jelly Bean. Vous retrouvez les accès rapides, nombreux, la gestion de la luminosité et bien sûr vos différentes notifications. Celles-ci ont subi quelques changements avec JB, vous pouvez maintenant les étendre afin d’afficher plus de contenu. Pour certaines apps, vous trouverez également des interactions, comme des contrôles musicaux ou une option pour accélérer la réponse à un message.

Ici, Samsung a adapté Android mais l’esprit reste là ainsi que les fonctionnalités, de plus le coréen a ajouté quelques éléments qui permettent de faciliter l’utilisation de l’appareil au quotidien, reste à voir comment les choses seront faites avec la version 4.2, qui corrige certains manques comblés par Samsung dans TouchWiz.

   

 

Menu principal

Le menu principal est identique à celui sur le S3, des icônes pour accéder à vos apps et un onglet widgets qui regroupe tous les widgets que vous pourrez déposer sur votre écran d’accueil. Il est possible de changer le type de tri (alphabétique ou non) et l’affichage (grille ou liste).

L’onglet avec la flèche vers le bas regroupe toutes les apps téléchargées, il n’est hélas pas possible de créer d’autres onglets afin de trier vos apps comme vous le souhaitez (peu de surcouches proposent l’option, il faudra se diriger vers des launchers). Par contre vous pouvez créer des dossiers pour regrouper vos apps.

   

 

Fonctions téléphoniques

Rien de plus classique Android/TouchWiz depuis la sortie du S3. Le pavé de numérotation est bien conçu, avec des propositions de contacts en fonction de ce que vous tapez et la possibilité de basculer en mode « opération à une main » (à régler dans les paramètres, même option pour le clavier).

Bien sûr vous avez également un journal des appels/messages. L’accès aux contacts favoris et tous les contacts se fait également par ici (voir plus bas).

Qualité de la réception et des appels : rien de particulier à signaler de ce côté, le Note 2 que nous avions en test ne nous a pas posé de soucis en réception et la voix (dans les deux sens) était claire. L’ergonomie en appel est d’ailleurs plus que correcte, du moins bien meilleure que sur le précédent Note.

  

  

Contacts

Un retour en arrière côté intégration sociale ?

Ici encore c’est du grand classique, vos contacts sont importés de différentes sources selon vous, affichés en ordre alphabétique avec une option de recherche au dessus. Vous pouvez appeler rapidement une personne ou lui envoyer un message en faisant glisser votre doigt de droite à gauche ou inversement sur le nom du contact.

Dans les fiches, vous pourrez accéder rapidement aux différents comptes synchronisés mais il n’y a plus d’onglets relatifs aux contenus provenant d’autres plateformes (comme pour le S3). Difficile de comprendre ce choix, l’intégration sociale sous Gingerbread semblait mieux conçue.

  

 

Messages

Les messages sont affichés de façon classique, par conversation par contact. Une fois dans la discussion vous avez une liste des messages échangés présentés, avec des bulles. Il est possible de changer le style du fond et des bulles via les paramètres et le Note 2 supporte ici le mode fractionné avec en paysage l’affichage des discussions et du détail dans la colonne de droite.

Il est possible de transformer facilement un SMS en MMS, de planifier l’envoi d’un message pour une date et heure ultérieure ou encore de lancer un appel visio ou téléphonique.

Si vous avez activé l’option dans les paramètres, l’appareil appellera directement la personne si vous portez le téléphone à votre oreille tout en étant dans une discussion.

   

Le mode fractionné, qu’on apprécie toujours autant

 

Saisie de texte

Il existe de nombreuses possibilités pour saisir du texte sur le Note 2. De base, vous avez accès à tous les claviers tiers proposés sur le Play Store,  ce qui représente une des forces d’Android, mais vous avez dès la sortie de la boite de belles solutions d’écriture.

Pour commencer, le clavier classique AZERTY, dans sa version évoluée depuis une relativement récente mise à jour du premier Note. Il affiche les chiffres sur une ligne en haut et si vous le désirez vous pouvez activer une option qui facilite la saisie de texte à une main (regroupe les touches d’un côté ou de l’autre, avec un clavier en portrait moins large) mais vous avez également une option « 3×4″ qui rappelle les systèmes T9 classiques. L’AZERTY au format paysage est très large, pour ma part j’ai largement préféré l’utilisation du mode portrait, d’autant plus que ce dernier permet d’afficher plus d’informations au dessus.

Ensuite, vous ne trouverez pas Swype pré-installé pour une simple raison, un procédé similaire a été intégré au clavier de base, à activer dans les paramètres (« saisie en continu »). Celle-ci fonctionne très bien et s’est même avérée être notre méthode de prédilection pour l’écriture sur le Note 2.

Pour finir, vous retrouverez l’écriture manuscrite, qui semble avoir été améliorée niveau détection des caractères, ainsi que la saisie via la voix (qui utilise le système de Google, plutôt performant, un peu moins que sous iOS 6 toutefois).

  

En paysage, beaucoup de place, trop ?

 

Google Now, S Voice

Chaque OS, ou presque, possède son propre assistant, vocal ou non, si Siri pour iOS reste (en fonction des pays) le meilleur, Google et Samsung s’en sortent relativement bien avec leurs solutions respectives, Google Now et S Voice.

Google Now est une app intégrée au système qui est présente sur les terminaux depuis Jelly Bean. Il s’agit avant tout d’un système d’assistant qui a comme objectif de vous fournir les informations les plus pertinentes à un instant précis et en fonction de votre localisation. Ainsi, Google Now vous affichera la météo de la ville où vous êtes, l’itinéraire de « retour à la maison » si vous êtes hors de votre domicile ou encore vous donnera un coup de main pour vous rendre à votre prochain rendez-vous. De nombreuses autres fonctionnalités sont, en théorie, disponibles, mais certaines ne sont accessibles que sur le sol américain.

Puis il y a le système de recherche vocal, qui lui aussi fonctionne mieux outre-Atlantique. En Europe, vous allez pouvoir effectuer une recherche rapide à la voix, demander l »envoi d’un message ou consulter la météo, mais pour le retour vocal à la Siri il faudra basculer en langue anglaise. 

Si sur les terminaux qui utilisent les touches système tactiles il suffit de glisser son doigt de bas en haut pour afficher l’app, sur le Note 2 il faudra rester appuyer sur la touche Menu.

   

 

S Voice est le système d’assistant vocal proposé par Samsung, il permet d’effectuer quelques actions liées au mobile mais également des recherches sur Internet. Globalement, et pour avoir réalisé une comparaison avec Siri sur l’iPhone 5, S Voice est moins performant et possède moins de fonctionnalités. Par exemple, S Voice ne comprendra pas une requête simple de type « quel temps fait-il à Jakarta ? » et affichera la météo locale.

Si vous utilisez souvent votre mobile en conduite, S Voice pourra être utile car permet, si l’option est activée, de commander une action sans avoir à déverrouiller son terminal.

D’après nous, ces solutions d’assistant restent, pour le moment, encore gadget (à part pour les utilisateurs qui sont toujours en mouvement et ont l’habitude d’utiliser les options vocales) et ne devraient pas peser bien lourd dans la balance lors de votre choix (par exemple entre iOS et Android).

   

 

Multi-View

Sur le Note 2, Samsung a intégré quelques options vraiment innovantes, Multi-View en fait partie. Avec le S3 nous avions découvert un nouveau type de multi-tâche avec Pop-up Play pour la vidéo, ici le constructeur coréen a vu les choses en grand et nous permet de diviser la vue en deux, avec une app de chaque côté. Une espèce de « bi-écran » sur mobile, rendu possible par la taille de l’écran du Note 2.

Pour l’activer, il suffit de rester appuyé sur la touche Retour, une sorte de languette s’affichera, elle cache une barre avec différentes apps compatibles avec le système. Notez que pour l’instant seules quelques apps (Google et Samsung) sont accessibles, vous ne pourrez pas, par exemple, diviser l’écran en deux avec Angry Birds et votre client Twitter tiers préféré (mais cela devrait arriver).

La barre des icônes peut être organisée comme vous le souhaitez ainsi que déplacée du côté qui vous arrange, ensuite il suffit de saisir l’app et de la déposer sur la zone désirée (haut ou bas, gauche ou droite en paysage). Une barre au milieu symbolise la séparation entre les deux cadres, qui peuvent changer de taille.

   

 

Vous pourrez ensuite utiliser les deux apps indépendamment, avec toutes les fonctionnalités intégrées. Les applications s’adaptent à la taille du cadre dans la mesure du possible, par exemple en paysage sur une app qui affiche les colonnes ces dernières ne s’affichent pas. Il doit y avoir une petite adaptation technique afin de supporter le Multi View, ce qui explique l’absence d’apps tierces pour le moment. La saisie de texte est possible avec un mini clavier flottant plutôt pratique et bien pensé.

J’avais longtemps « rêvé » d’une option de ce type sur mobile, d’ailleurs quelques apps tierces permettaient de simuler quelque chose de similaire (mais moins bien intégré, de fait), ici Samsung propose une fonctionnalité à forte valeur ajoutée qui devrait plaire à de nombreux utilisateurs.

   

 

Navigation web

En navigation web, le Note 2 est tout simplement excellent. Ceci est dû à différents éléments, la taille de l’écran qui permet de bien apprécier le contenu, les performances générales du terminal qui offrent une très bonne fluidité en navigation et, pour finir, un navigateur web bien conçu.

Sur cet aspect, c’est assez simple, prenez un S3, qui propose une excellente expérience, ajoutez-y un écran plus grand et vous aurez une idée du résultat sur le Note 2. A mi-chemin entre le smartphone et la tablette, l’appareil offre un confort de consultation de haut niveau et la définition de son écran permet une bonne lisibilité même quand les caractères sont petits.

Par défaut, il s’agit du navigateur Jelly Bean avec quelques ajustements de Samsung, comme le multi-touch pour afficher les fenêtre ouvertes ou le mode Lecteur qui traite la page et vous offre une édition épurée d’un article. 

   

 

Les performances en navigation sont excellentes sur tous les types de sites, légers ou lourds et le Note 2 fait sans aucun doute partie des terminaux de référence sur ce domaine.

Notez qu’avec l’option Air View (nous en parlons plus bas) vous pourrez survoler des éléments d’interface web avec le stylet, pratique pour ouvrir des sous-menus ou éléments similaires.

   

 

E-mail

Comme pour la majorité des appareils Android, le Note 2 possède deux clients e-mail, un exclusif Gmail, pondu par Google, et un second proposé par le constructeur.

Si d’habitude nous vous conseillons d’utiliser le premier si vous êtes un adepte de Gmail, dans le cas du Note 2 c’est légèrement différent. Google n’a pas réellement innové ces derniers temps sur son client Gmail (qui reste excellent au demeurant) et Samsung vous offre au moins les mêmes fonctionnalités mais avec des éléments en plus.

Parmi ces options supplémentaires vous trouverez le support d’Air View pour afficher plus de détails sur les messages sans avoir à l’ouvrir et le mode fractionné qui est réellement intéressant sur un écran de cette taille. Le client Samsung permet de configurer plusieurs comptes de tous types, d’accéder à une vue combinée, de voir les dossiers, etc.

En écriture de mail, dans le client Samsung, vous trouverez des options de formatage (gras, italique, surlignée, etc), un détail mais ces fonctions manquent à l’appel sur l’app Gmail de Google. Vous pouvez aussi choisir de dessiner avec le stylet, ce qui créé une image en PJ.

Pour finir, dans les deux cas vous avez des widgets pour consulter rapidement vos mails et des notifications qui s’affichent dans la barre supérieure. Seul bémol pour le widget Samsung, un appui sur la barre supérieure du bloc ne vous dirige pas vers le client e-mail mais change le compte utilisé, pas très pratique.

   

 

Lecture musicale

Le lecteur musical, baptisée « Lecteur MP3″ est le même sur le S3, des onglets en haut qui permettent d’accéder à vos fichiers avec différents tris, Artistes, Albums, Listes de lecture, Tous les morceaux, par Dossiers, et bien sûr la fonction très gadget « Coin musique » sensée vous proposer des playlists en fonction de votre humeur.

L’interface en lecture est très bien conçue, avec une barre de lecture qui reste en bas, les options classiques (aléatoire, répétition) sont présentes, vous pouvez facilement avancer dans un morceau et Air View sur la timeline permet d’afficher une bulle avec le timecode exact.

Le Note 2 possède également un égaliseur assez complet, avec des templates pré-enregistrés mais également la possibilité de choisir manuellement sa configuration.

En fonction de la version (mémoire) du Note 2 que vous choisirez (sachant que la 16Go reste la plus commune), vous aurez plus ou moins de place mais même en 16Go avec l’option micro SD (support jusqu’à 64Go en plus (ces cartes coûtent environ 40€, voir ici chez Amazon) vous ne devriez pas avoir de problèmes de mémoire. 

   

  

 

Notez que sous Android vous pouvez aussi accéder aux services musicaux de type Spotify ou Deezer et même, depuis peu, à Google Music qui permet de stocker dans le cloud vos morceaux. Dans tous les cas, Samsung intègre également une app appelée « Music Hub », qui vous permet d’acheter de la musique en ligne (via 7Digital) et d’écouter des radios thématiques. Pour être honnête, si vous souhaitez rester le plus ouvert possible, utilisez soit une solution d’achat universelle de type Amazon MP3 ou assimilé, ou basculez sur Spotify Premium ou Deezer Premium, vous trouverez votre bonheur.

 

Qualité du haut parleur : le Note 2 offre un volume intéressant à travers son haut parleur et retransmet bien les percussions, la qualité globale est correcte, mais le son manque de profondeur (pas ou peu de basses, classique pour un mobile, un son parfois peu précis). L’important ici reste le volume et la clarté du son pour les voix, et là dessus pas de soucis. 

 

Appareil photo, fonction vidéo

Sur le S3, Samsung nous propose de nombreuses fonctionnalités innovantes dans l’appareil photo et la fonction vidéo. Sur le Note 2, on retrouve les mêmes options avec l’apport non négligeable de l’écran 5.5″.

L’interface est divisée en deux parties, à gauche les options diverses et à droite quelques actions. En photo, la mise au point se fait automatiquement, au doigt ou avant de prendre la photographie en gardant son doigt appuyé sur le « bouton » de capture. Vous pouvez basculer en vidéo (et vice versa) depuis l’élément en haut de l’écran et l’accès à la galerie se fait rapidement via la vignette en bas à droite.

 

Dans la barre de gauche, vous pouvez changer les icônes présentes et ainsi personnaliser votre interface, pratique. Dans les paramètres vous trouverez diverses options à ajuster avant de faire votre photo, mode de focus, rafale, flash, effets divers, mode de scène, valeur d’exposition, ISO… une panoplie qui devient un classique mais qu’on apprécie toujours trouver dans les interfaces.

 

Plus intéressant peut être, les modes de capture avec toutes les options qu’on trouve sur le S3 (Meilleure photo, Partage, HDR, etc). Faisons rapidement le tour :

  • Cliché unique : capture d’une photo, classique
  • Meilleure photo : prise de 8 clichés, le Note 2 va ensuite choisir le cliché qu’il estime être le plus réussi, mais vous pouvez le faire manuellement également
  • Meilleures poses : prise de plusieurs photos mais avec détection des visages (plusieurs) et possibilité de changer les visages un par un ensuite, fonctionne très bien même avec de nombreuses personnes
  • Détection portait : mode de détection de visage pour faciliter la prise de photo
  • Panorama : création d’une photo panoramique, une option qui devient classique, ici le rendu est plutôt bon si vous n’avez pas de gros changements d’exposition au sein d’un même cliché (sinon le mix est assez mal fait), le calcul se fait rapidement
  • Partage : envoi des photos dès la prise via WiFi Direct
  • HDR : mélange de plusieurs expositions pour réaliser un seul cliché, une option « Fort » et « Normal » est présente. Le HDR sur le Note 2 est plutôt bon, il permet de faciliter la capture en environnement à fort contraste, à vous ensuite de faire en sorte que le rendu ne soit pas trop « surnaturel » (à part si c’est l’objectif, bien sûr)
  • Partage de photo d’ami : prise d’un cliché avec détection de visage, tagging de la personne et détection automatique une fois que vous avez taggué un ami au moins une fois, pratique pour envoyer rapidement une photo d’un ami à cette personne
  • Beauté : d’après ce que j’ai pu constater, les « défauts » des visages sont légèrement lissés
  • Sourire : prise de la photo quand la personne sourit
  • Faible luminosité : optimisation de la capture en basse luminosité, fonctionne relativement bien jusqu’à un certain niveau, le bruit reste très présent sur les clichés (voir échantillons plus bas)

 

En vidéo, vous pouvez filmer en 1080p avec autofocus continu et stabilisation logicielle possible (pas réellement efficace, il faut bien le reconnaître). L’interface est la même que pour la photo mais avec moins d’options, vous pouvez aussi la personnaliser (barre de gauche).

Dans les paramètres, vous pouvez enclencher le flash en capture, changer le mode d’enregistrement (dont mode ralenti et mode accéléré), quelques effets, valeur d’exposition, balance des blancs (pas de mode manuel), stabilisation… en capture, la mise au point se fait automatiquement mais vous pouvez la forcer en manuel en même temps que vous filmez puis re-passer en automatique, très pratique. Il est aussi possible de prendre des photos pendant que vous filmez, l’option n’est pas disponible quand la stabilisation est activée (le rendu de la photo est clairement une « capture » de la vidéo, moins bonne qualité qu’en photo).

 

 

Calendrier, gestion des fichiers, horloge

Le calendrier, ou plutôt S Calendrier, est très agréable à utiliser avec une interface optimisée pour la taille de l’écran. L’esprit « papier » apporté par le fond beige et les onglets sur le côté rappellent le thème de l’app S Note (voir plus bas). Le calendrier est compatible avec Air View, vous pouvez visualiser rapidement les évènements en survolant les blocs avec le stylet.

Petite nouveauté sympathique, si vous appuyez sur l’icône avec le crayon vous basculerez en mode « S Planner », il est ensuite possible de dessiner à l’écran pour ajouter des annotations à un mois (uniquement en vue mois).

 

 

Samsung intègre une application de gestion des fichiers avec support du mode colonne en paysage, bien pratique car cela évite de devoir en installer une, même si celle-ci reste relativement basique.

 

Autre fonctionnalité intégrée qu’on apprécie voir dès la sortie de la boîte, une app « horloge » qui regroupe alarme, horloge mondiale, chronomètre, minuteur et horloge bureau (mode dock).

 

E-books

Le Readers Hub et son Store sont intégrés sur le terminal afin de vous offrir un accès à un catalogue de livres numériques. Le service est proposé par Samsung, mais, en théorie, vous avez également la possibilité de télécharger des magazines et journaux à travers d’autres plateformes, dans la version du Hub que nous avions ces options n’étaient pas disponibles.

Dans tous les cas, si la lecture d’e-books vous intéresse, sachez qu’Android est actuellement plus qu’équipé sur cet aspect, Kobo, Kindle, Google Play Livres, de nombreuses possibilités existent, toutes très bonnes.

 

 

Performances générales, jeu vidéo 

Quad Core 1.6GHz, 2Go de RAM, la version d’Android la plus « réactive » à ce jour… le Note 2 est très bien équipé et cela se sent bien entendu à l’utilisation. Sur le papier -et dans les benchmarks-, l’appareil affiche de très beaux scores (voir captures ci-dessous), mais le plus intéressant reste à l’usage et en jeu.

Dans l’interface tout est très fluide et réactif, Jelly Bean y est pour quelque chose avec ses 60fps. En jeu, l’expérience est doublement bonne, d’un côté par les performances observées, tous les jeux, même gourmands, sont très fluides et vous devriez être tranquilles pour un bon bout de temps (difficile d’estimer une durée, mais disons au moins un an et demi, nous sommes en novembre 2012).

Deuxième point, la taille de l’écran. Quand vous jouez à un FPS/TPS ou tout autre jeu avec des joysticks virtuels, un écran de cette taille est parfait. Par exemple, j’ai essayé Shadowgun Deadzone sur une tab 8.9″, c’est trop grand, sur un S3/One X/Galaxy Nexus (ou autre) c’est bien mais en 5.5″ c’est la meilleure expérience avant de passer sur une tablette 7″.

Shadowgun : Deadzone

 

Virtua Tennis

 

Quelques sympathiques résultats de benchmarks

 

Fonctionnalités S Pen

Après avoir parcouru les fonctionnalités « classiques » du terminal, faisons rapidement le tour des options relatives au S Pen. Grosso modo vous avez trois aspects à prendre en compte : les fonctionnalités exclusives au S Pen/Note 2 qui permettent de mieux utiliser votre smartphone Android au quotidien (Air View, commandes rapides, etc), S Note (l’application intégrée de notes) et le reste, ce qui dépend de votre imagination (utilisation du S Pen pour utiliser votre écran au lieu de votre doigt, dans des apps diverses, de dessin par exemple, en jeu, etc). Pour le dernier cas, à vous de faire vos essais, explorons les deux premiers points.

Avant tout, sachez que le système de stylet sur le premier Note était bien fait mais manquait un peu de fluidité, notamment si vous vouliez véritablement écrire à l’écran, sur le Note 2 c’est mieux, mais à l’usage on sent toujours un léger décalage. Par contre ce nouveau stylet est très performant en ce qui concerne les niveaux de pression.

 

S Note

S Note est l’app de prédilection pour utiliser le stylet S Pen. Elle était disponible sur le premier Note dans une version légèrement différente qui a su s’améliorer au fil des mises à jour. De fait, nous avons ici affaire à une app très fonctionnelle, du moins pour les fonctionnalités qu’elle offre sur le papier à savoir la création de notes, avec intégration de différents éléments (médias) dans ces documents.

L’application propose un bon paquet d’options, nous n’allons pas en faire le tour car le sujet a déjà été abordé à l’occasion du test du premier Note puis de l’étude de la mise à jour, dans tous les cas n’hésitez pas à consulter le test vidéo pour avoir un aperçu complet.

Voici une liste non exhaustive des possibilités offertes par S Note :

  • Prise de note manuscrite (en partant de zéro ou de templates)
  • Prise de note en saisissant du texte (classique)
  • Intégration d’images (sources diverses, dont découpe de l’écran)
  • Ajout de mémo vocal dans une note
  • Options de création de formes/schémas (« assistant »)
  • Option de calcul
  • Recherche de dessins, pour ensuite les insérer dans vos notes
  • Pop-up note (petite fenêtre de prise de note que vous pouvez afficher n’importe où)

    

   

 

Air View

Grosse nouveauté sur le Note 2, le système S Pen permet de survoler l’écran avec le stylet. Cette nouvelle technologie implémentée par Samsung permet à la fois de rendre l’utilisation du stylet plus réactive mais aussi -et surtout- ajoute des fonctionnalités qui utilisent le survol. Ci-dessous vous trouverez quelques exemples, dans l’agenda, sur le web, en lecture vidéo, dans la galerie et dans les e-mails.

A l’utilisation cette option peut s’avérer très pratique, généralement pour vous fournir des informations supplémentaires que vous n’auriez pas pu obtenir sans Air View. Pour le web, l’intérêt est d’autant plus fort que la notion de survol est présente depuis l’invention de la souris. Reste à savoir si une API existe pour permettre aux développeurs d’utiliser Air View dans leurs apps, cela serait top.

 

Commandes rapides

Samsung a intégré une fonctionnalité un peu « cachée » qui consiste à utiliser le stylet (et son bouton) pour effectuer des tâches simples. Vous pouvez lancer une recherche Internet, entamer la rédaction d’un e-mail, ouvrir Maps avec une recherche, appeler une personne et lancer la rédaction d’un message. 

Du moins, ça c’est sur le papier, en réalité cette fonctionnalité est une véritable plaie, elle ne fonctionne bien que pour les recherches web et les cartes, et encore. La reconnaissance est mauvaise et de fait les données transmises à l’app désirée sont mauvaises. Le temps d’écrire « lisiblement » @nom du contact, vous auriez mieux fait de lancer le client e-mail.

  

 

Découpage

Option qui était déjà disponible sur le premier Note, vous pouvez « découper » une zone de l’écran en appuyant sur le bouton du stylet pour ensuite utiliser cet élément dans une note ou ailleurs. Ces images se sauvegardent sur votre terminal en .png avec fond transparent.

 

Mais aussi…

  • Photo Note : possibilité d’ajouter une note manuscrite à « l’arrière » de vos photos, l’intérêt est très limité car vous ne pouvez pas vraiment les partager, soit la photo est envoyée « seule », soit la note uniquement mais avec un filigrane « Galaxy Digital Photo » inséré. 
  • Paper Artist : Samsung intègre une app qui permet de prendre des photos avec des effets puis d’altérer l’image en utilisant le S Pen, gadget mais très bien réalisé
  • Dessin dans les mails et le calendrier (points abordés plus haut)

 

Petit tour dans les paramètres 

Pour terminer ce test des fonctionnalités, il convient de faire un tour rapide dans les paramètres. Généralement nous n’allons pas de les détails sur ce point mais dans le cas du Note 2 les options intégrées sont nombreuses et apportent parfois un plus dans l’utilisation au quotidien.

  

 

Mode blocage

Samsung intègre une option qui permet de rendre votre mobile complètement silencieux. Plus de notifications et côté appels entrants uniquement ceux provenant d’une white list seront pris en compte. Vous pouvez activer automatiquement ce mode sur une période donnée.

 

Son

Classique ici, notez toutefois que vous pouvez régler l’intensité des vibrations pour les appels entrants, notifications ainsi que pour le retour tactile (avec des ajustements individuels).

 

Affichage

Gestion de la luminosité, de la LED, de l’affichage des pages contextuelles, du mode de l’écran (important, comme toujours pour le Super AMOLED chez Samsung, plusieurs modes avec différentes gestions des couleurs/contrastes, etc), rotation intelligente (détecte vos yeux pour savoir si l’écran doit effectuer une rotation ou non), veille intelligente (l’écran reste allumé tant que vous avez les yeux ouverts)…

  

 

Ecran de verrouillage, écran d’accueil

Gestion de options de déverrouillage de l’écran et du contenu affiché sur cet écran, choix pour l’écran d’accueil Basique ou Facile (point abordé en début de test).

 

 

Economie d’énergie

Mode intégré dans le système qui permet d’optimiser l’autonomie quand vous arrivez en « fin de batterie ». Bride le processeur, baisse la luminosité de l’écran (également sur le web) et désactive le retour haptique.

 

 

Opération à une main 

Excellente idée pour un terminal avec un écran géant, permet de réduire la taille du clavier, du pavé de numérotation, de la calculatrice et du modèle de déverrouillage pour faciliter l’utilisation à une main.

 

 

Paramètres du clavier

Gestion du choix du clavier, de la langue, du « texte intuitif » (proposition de mots, corrections automatiques) et activation de la saisie en continu (Swype like).

 

Gestion des comptes

Classique, configuration de différents comptes, plus ou moins intégrés à l’OS par la suite. Configurer un compte Samsung permet de restaurer facilement ses paramètres (si vous aviez un mobile Samsung compatible), vous pouvez aussi ajouter un compte Dropbox qui sera intégré dans la surcouche.

   

 

Mouvements

Si vous le souhaitez, vous pouvez activer les « mouvements ». Il s’agit d’utiliser les capteurs du terminal pour faciliter certaines actions. Par exemple taper deux fois en haut de l’écran pour revenir en haut d’une liste ou couper le son d’une alarme/d’un appel quand vous retournez le terminal.

 

Options du S Pen

Pour finir ici, Samsung propose des options liées au S Pen, main dominante, Popup Note automatique ou non, détection du stylet, Air View, tout est ajustable, c’est plaisant.

 

 

Qualité photo et vidéo

Le Note 2 offre un rendu photo très similaire à ce qu’on trouve sur le Galaxy S3. En bonne condition de lumière la qualité est très bonne, le mode macro fonctionne bien et permet de bien s’approcher de son sujet. Les couleurs sont justes.

De nuit ou d’une manière générale dès que la lumière tend à manquer, l’image devient rapidement bruitée, vous pourrez optimiser un peu le résultat (visibilité) avec le HDR ou le mode basse luminosité mais il est certain que le Note 2 n’est pas un champion sur ce point (vous trouverez d’ailleurs un comparatif photo incluant le Note 2 ici). D’autre part, tant que vous le pouvez, évitez d’utiliser le zoom, comme pour tous les mobiles qui utilisent un zoom numérique classique (99.9% des terminaux, 808 PV à part).

Panorama : l’option fonctionne bien mais le rendu ne sera correct que si vous arrivez à obtenir une exposition similaire tout au long de votre capture, si ce n’est pas le cas le résultat sera un peu particulier.

HDR : efficace, parfois trop (rendu surnaturel) mais vous pouvez choisir Fort ou Normal.

Note : cliquez sur la flèche au milieu de la galerie pour charger les photos.

 

En vidéo c’est à peu près la même chose, la qualité est bonne en bonnes conditions, les couleurs sont correctes. En conditions plus sombres le bruit arrive en masse et le focus commence à se faire difficilement. Le son est décent, nous n’avons pas pu tester en conditions réellement difficiles.

Image de prévisualisation YouTube

 

Conclusion

Nous avions très bien noté le S3 (4.8/5) et le premier Note (4.5/5) [depuis le système a changé, sur 20], les points positifs de ces deux terminaux sont applicables au Note 2, mais ce qui est important ici c’est le reste, les autres points forts mais également les éléments négatifs. Nous avions trouvé le premier Note trop grand, le S Pen n’était pas assez réactif et ergonomique à notre goût et l’autofocus en vidéo avait vraiment des difficultés de nuit. Qu’en est-il avec cette version 2 ?

Important : nous jugeons le Note 2 comme un tout, avec ses fonctionnalités de prise de note, et non pas comme un smartphone classique. Si vous achetez un Note, vous savez qu’il sera imposant et que vous avez l’intégration du stylet. D’après nous acheter un Note/Note 2 sans avoir d’utilité du système de stylet/note n’a pas de sens, le terminal est jugé en partant de ce postulat. 

 

Design et ergonomie ★★★☆

Le Note 2 reprend le même design que le S3 en version géante. Nous n’aimions pas spécialement le design du S3, et de fait cela ne change pas réellement avec ce dernier Note, mais avec le temps nous avons « appris » à vivre avec.

Son gros point fort ? Il est agréable en main, tout en « rondeurs ». Notez également que Samsung a bien travaillé sur la prise en main, le Note 2 possède un plus grand écran que le Note et pourtant est moins large donc plus facile à manipuler.

Ses points faibles ? Imposant et difficile tout de même à utiliser d’une main (mais vous le savez en achetant un Note), sa coque laisse des traces de doigt et on aurait apprécié enfin un design premium sur un terminal haut de gamme Samsung (lire : en mettant un peu de côté le plastique). Pour finir ici, le stylet est meilleur que le précédent mais 

Nous sommes plutôt complaisants au niveau de la note pour le design et l’ergonomie car la taille n’est pas un défaut en soi (encore une fois, cela fait partie du package Note) et Samsung a optimisé l’ergonomie.

 

Ecran ★★

5.5″, Super AMOLED, résolution 720p, Gorilla Glass 2, plusieurs réglages dans l’interface pour obtenir le rendu de votre choix, difficile de critiquer ici l’écran proposé par Samsung sur le Note 2. La prochaine étape sera de dépasser les 300ppi de densité de pixels sur une dalle de cette taille.

Prenez le Galaxy S3, sa puissance, son design et ses innovations, ajoutez une dose de Galaxy Note et quelques nouveautés de Samsung, vous avez le Note 2, une belle réussite. 

Interface et fonctionnalités ★★★★

Depuis le S3, Samsung a rendu sa surcouche TouchWiz bien plus intéressante. Un esprit moins froid, des fonctionnalités intégrées en bonne quantité, c’était la bonne direction. Sur le Note 2, c’est mieux encore, il est franchement compliqué de lister le nombre d’options présentes dans le terminal, que cela soit dans les apps intégrées, dans les paramètres ou liées au S Pen.

Sur ce point, le constructeur coréen a joué la carte de l’innovation à fond et on aime beaucoup. Le grand écran du Note 2 fait passer les usages multimédia et web à un niveau supérieur. Je vais tout de même chipoter, Samsung devrait travailler sur la réactivité de l’écriture avec le stylet, minimiser au maximum le décalage histoire de rendre l’écriture plus agréable.

 

Performances ★★★★

Cela se constate sur le papier puis à l’usage, l’Exynos Quad du Note 2 s’en sort excellemment bien couplé à Jelly Bean. Dans l’interface tout est très fluide, même en multi-tâche Multi View. Sur le web l’expérience est excellente également (en mettant de côté l’espace disponible). Idem en jeu, le Note 2 ne vous lâchera pas avant un bon bout de temps.

 

Qualité photo / vidéo ★★☆

Ici le tableau n’est pas tout rose, le Note 2 possède les mêmes défauts que la majorité des mobiles, même haut de gamme. Il offre un rendu globalement moyen de nuit. Par contre de jour (et/ou dans de bonnes conditions de lumière) le résultat est très bon, le mode macro est au top aussi et vous avez de nombreuses options disponibles pour aller plus loin. Notez par ailleurs que de nuit il semble s’en sortir mieux que le S3 (voir notre comparatif). En vidéo le schéma se répète, avec un bon rendu de jour.

 

Autonomie ★★★

3100mAh, c’est conséquent, et dans le cas du Note 2, cela lui permet de durer environ deux jours en utilisation « normale », ce qui est excellent actuellement. L’autonomie était déjà correcte sur le premier Note, c’est encore mieux ici avec la seconde édition.

 

Pour qui est destiné le Note 2 ?

18/20 pour ce Note 2 et pourtant, il est loin d’être fait pour tous ! Ici je vais utiliser les mêmes arguments que pour le premier Note, car ceux-ci restent valables. Le Note 2 est puissant, possède un très grand écran, de nombreuses fonctionnalités, mais si vous n’avez aucun utilité du stylet, vous pourrez être frustré par la taille de la bête sur la durée. Peut être moins qu’avec le premier Note car son form factor est plus optimisé, mais tout de même.

Car au final, si vous aimez Android+TouchWiz et souhaitez un terminal puissant avec grand écran, le S3 est là pour vous, n’oubliez pas qu’il possède un écran 4.8″, ce qui reste énorme pour un smartphone, et tourne sur un processeur Quad Core. De plus, certaines options qu’on trouve sur le Note 2, comme le Multi View/Window devrait débarquer à travers une mise à jour. 

La question à vous poser est simple : au delà même du prix, ai-je une utilité des fonctionnalités liées au stylet ? Si oui, foncez, si non (catégorique), envisagez le S3 ou tout autre terminal puissant du moment, si vous êtes mitigé, relisez ce test et surtout la conclusion !

POINTS POSITIFS POINTS NEGATIFS
  • Bel écran géant
  • Appareil puissant
  • Android Jelly Bean avec TouchWiz, un cocktail réussi avec de nombreuses fonctionnalités intégrées
  • Options liées au S Pen, parfait pour la prise de note
  • Très bonne autonomie
  • Bonne qualité photo/vidéo de jour
  • Encombrement, mais vous le savez en l’achetant !
  • Photos/vidéos de nuit, moyen

Note globale ★★★★½