Test vidéo du Samsung Galaxy Express 2

Test vidéo avec sommaire interactif, utilisez-le pour basculer d'une section à une autre. Notez que le test vidéo a été réalisé par un autre testeur (Axel), nos avis peuvent être légèrement différents.

Déballage, contenu de la boite

Comme de nombreux smartphones, le Samsung Galaxy Express 2 est livré avec un minimum d’accessoires. Ainsi, dans la boîte, on a droit à un câble USB vers micro USB permettant d’effectuer une synchronisation avec un ordinateur et de recharger l’appareil, un bloc chargeur compact et un kit piéton stéréo de type intra-auriculaire avec microphone intégré. Il y a également la batterie 2100 mAh qu’il convient s’insérer au dos du smartphone pour sa mise en route. C’est la première bonne nouvelle : la batterie est amovible et pourra donc être facilement changée en cas de problème (simplement en ôtant la coque arrière en plastique).

Design

N’y allons pas par quatre chemins, le Samsung Galaxy Express 2 reprend le design plutôt réussi du Galaxy S3, l’un des modèles phares de la marque sud-coréenne. Ainsi, il arbore des lignes plutôt arrondies mais moins que le premier Galaxy Express. Il contient des parties chromées autour de la façade, du haut-parleur et du bouton Accueil. Ces chromes sont également visibles sur les profils de l’appareil ce qui lui confère une certaine classe. La coque arrière est en plastique et suffisamment souple pour s’enlever facilement afin d’y insérer la batterie, la carte SIM (format micro SIM) et la carte mémoire au format micro SD (jusqu’à 64 Go). On peut distinguer un très léger motif sur la coque arrière. Celle-ci est plutôt résistante aux rayures ce qui est une bonne chose.

L’ensemble profite d’une bonne qualité de fabrication. Je n’ai pas détecté de défaut majeur. Les finitions sont très bonnes. Le terminal est disponible en blanc (Ceramic White) ou en bleu foncé (Rigel Blue).

Avec son écran de 4,5 pouces, le Samsung Galaxy Express 2 fait bonne figure. Il est un peu plus petit (largeur, hauteur et épaisseur) que le LG G2 et son large écran de 5,2 pouces. Les bords de l’écran sont plus imposants que ceux du G2 de LG tout comme les parties au-dessus et en-dessous de la zone d’affichage. A côté du haut-parleur, on distingue la caméra frontale de 0,3 mpx (seulement) et différents capteurs : luminosité et proximité.

Sous l’écran, il y a une touche centrale permettant de sortir de la veille, de revenir au menu d’accueil du système Android ou de voir les applications en cours d’exécution (par une longue pression). De chaque côté, on trouve les touches Retour et Menu qui profitent d’un rétro éclairage bleu (le blanc est plus sobre mais bon…). La durée du rétro éclairage peut être configurée dans le menu Paramètres/Affichage du smartphone : 1,5 seconde, 6 secondes, toujours activé ou toujours désactivé. Notez qu’il n’est pas possible de les intervertir pour avoir le Retour à gauche et le Menu à droite. Dommage.

Ergonomie

Avec son écran de 4,5 pouces, le Samsung Galaxy Express 2 se manipule sans problème d’une seule main à la différence des mobiles de 5,3 pouces et plus. L’appareil tient très bien en main et n’échappe pas à son propriétaire. Il mesure 132,4x65,8x9,8 mm pour un poids de 134 grammes environ. C’est dans la moyenne de ce type de terminal. Il se glisse facilement dans une poche de jean ou de pantalon, voire dans une poche arrière.

La touche marche/arrêt/veille est idéalement placée sur le côté droit du smartphone ce qui permet de l’allumer instinctivement. Il ressort suffisamment pour le trouver à tâtons la nuit, par exemple. A l’opposé, on trouve le double bouton pour gérer le volume. Lui aussi ressort assez pour « l’attraper » facilement.
Les touches sensitives Menu et Retour sont plutôt réactives et confèrent au smartphone une bonne ergonomie et un usage facile au quotidien.

samsung-galaxy-express-2-ergonomie.jpg

L’écran

Le Samsung Galaxy Express 2 est équipé d’un écran de 4,5 pouces affichant une définition de 540x960 (soit 240 ppi) contre 480x800 pour la première version du Galaxy Express. Il utilise la technologie TFT, assez loin du rendu des dalles IPS, plus haut de gamme offrant de meilleurs angles de vision et une meilleure colorimétrie. Le rendu est pourtant satisfaisant. Les noirs sont plutôt gris foncés notamment sur certains menus mais ils sont plus sombres lorsqu’il s’agit de lire des vidéos. J’ai pu remarquer quelques traces de rémanence de certains caractères ou dessins lors de la navigation sur des sites Internet et notamment lorsqu’on passe d’une page avec un fond clair à une page avec un fond foncé.

Tout rentre dans l’ordre après. La luminosité est convenable et permet même à l’écran d’être visible en extérieur. L’écran répond bien aux différents points de contact (5 maximum) et se montre globalement assez réactif.

samsung-galaxy-express-2-zoom-bas.jpg

Fonctions

Le Samsung Galaxy Express 2 tourne sous Android 4.2.2 (au moment de mon test). Il profite d’une surcouche logicielle Samsung Touchwiz déjà vue sur le Galaxy S3, par exemple.

samsung-galaxy-express-2-ecran-verrouillage.jpg   samsung-galaxy-express-2-accueil.jpg

Ainsi, quelques icônes d’applications sont personnalisées tout comme la barre de notification qui contient plusieurs raccourcis vers des fonctions du smartphone, par défaut : Wi-Fi, GPS, Muet, Rotation de l’écran, Bluetooth, Données mobiles, Mode blocage, Economie d’énergie, Screen Mirroring et accès Wi-Fi (partage de connexion Internet mobile). Notez qu’il est possible de personnaliser l’affichage de ces fonctions et d’en ajouter d’autres : S Beam, NFC, Mode mains-libres, Smart Stay, Synchro et Mode hors-ligne (mode avion).

La luminosité de l’écran peut également être modifiée directement depuis la barre de notification et un accès vers le menu Paramètres du mobile est disponible.

samsung-galaxy-express-2-barre-notif.jpg   samsung-galaxy-express-2-raccourcis-barre-notif.jpg


Comme sur le Galaxy S3 et le Galaxy S4, le Galaxy Express 2 profite d’un menu Paramètres particulièrement complet et spécialement organisé. Ainsi, on a droit à une catégorie Connexions qui permet de gérer toute la connectivité de l’appareil (Wi-Fi, Bluetooth, VPN, point d’accès modem, réseaux mobiles, NFC, S Beam, DLNA et Screen Mirroring permettant d’afficher l’écran du mobile sur un autre appareil). Le menu Mon appareil est utile pour personnaliser l’écran de verrouillage, l’affichage, le son, pour activer le mode mains-libres, pour mettre en œuvre le mode d’économie d’énergie, le cas échéant, pour gérer les langues, les mouvements et les gestes et pour utiliser (ou non) les fonctions intelligentes de détection des visages : dès que le terminal ne détecte plus votre visage, il se met automatiquement en veille.

Le menu Comptes permet de gérer les différents comptes et de sauvegarder ou de réinitialiser le smartphone. Enfin, le menu Plus donne accès aux paramètres de localisation, sécurité, gestionnaire d’application, batterie, stockage, date et heure.

samsung-galaxy-express-2-parametres2.jpg samsung-galaxy-express-2-parametres0.jpg samsung-galaxy-express-2-parametres.jpg


Le Samsung Galaxy Express 2 est compatible avec la technologie NFC. Ainsi, il peut s’appareiller instantanément avec un autre terminal compatible et exécuter des actions définies au préalable. C’est une excellente chose d’autant qu’il existe de plus en plus d’appareils compatibles avec cette technologie. Comme de nombreux smartphones Samsung, celui-ci dispose également de la fonction S Beam ce qui lui permet d’envoyer directement des fichiers via NFC et Wi-Fi Direct. Les appareils DLNA situés à proximité peuvent être consultés pour lire des documents multimédia. Notez également que grâce à la technologie MHL, le smartphone peut afficher le contenu de son écran sur un autre appareil comme une télévision ou un moniteur, par exemple en utilisant la prise micro USB et un adaptateur HDMI.

A l’instar du Galaxy S4, le Galaxy Express 2 supporte quelques commandes effectuées par gestes. Ainsi, si on retourne l’appareil, celui-ci désactive ou met en pause les sons et idem en couvrant le mobile avec la paume de la main. La fonction de veille intelligente est également de mise sur le Galaxy Express 2 comme nous l’avons déjà évoqué plus haut.

Notez aussi que le mobile peut être partiellement contrôlé à la voix et notamment pour les fonctions d’appels entrants, d’alarme, d’appareil photo et de musique.

Sur le Galaxy Express 2, on ne retrouve pas toutes les fonctions de contrôle aujourd’hui possibles sur le modèle phare de la marque mais on peut déjà toucher du doigt certaines d’entre elles qui sont, pour moi, les plus significatives et finalement les plus utiles. En effet, à trop vouloir proposer trop de fonctions sur le S4, il se trouve qu’en conditions d’usage réelles, on n’en utilise pas le « quart de la moitié ». Ici, on n’est pas perdu et on peut se concentrer sur l’essentiel en étant aidé de temps à autre par ces différents moyens de contrôle que l’on peut s’approprier assez facilement au fil de l’utilisation du mobile.

Les autres fonctions et paramètres du Galaxy Express 2 sont du domaine du classique pour un smartphone sous Android.

Comme de nombreux smartphones Samsung sous Android, celui-ci profite de plusieurs applications développées par le constructeur dont ChatON qui permet de tchater avec des contacts, Enregistreur vocal transformant le mobile en dictaphone, Group Play qui permet de partager de la musique en simultanée ou de jouer à plusieurs avec d’autres smartphones de la marque compatibles. Les écrans d’accueil peuvent évidemment être personnalisés grâce notamment à des widgets et des icônes d’applications souvent utilisées.

samsung-galaxy-express-2-group-play.jpg


Le Galaxy Express 2 bénéficie également des applications S Memo pour prendre des notes, S Voice pour contrôler le mobile à la voix à la manière de Siri sous iOS, S Translator pour traduire instantanément des textes (un compte Samsung est nécessaire pour utiliser l’application) ou S Planner pour noter les rendez-vous.

Sur le Galaxy Express 2, on trouve aussi un accès à la plateforme de téléchargement d’applications Samsung Apps, une alternative à Google Play Store. L’application Samsung Link permet de disposer d’un espace de stockage en ligne (SugarSync) pour les documents multimédia qui sont ensuite accessibles depuis plusieurs appareils connectés (smartphone, tablette ou TV).

L’application Story Album inaugurée sur le smartphone Galaxy S4, sur les derniers Galaxy Note et sur les plus récentes tablettes tactiles de la marque permet de créer des albums photos dynamiques. Pour l’utiliser, il faut télécharger l’application (50 Mo environ) car elle n’est pas installée par défaut même si un icone est bel et bien présent dans la liste des applications.

samsung-galaxy-express-2-snote.jpg   samsung-galaxy-express-2-splaner.jpg

samsung-galaxy-express-2-svoice.jpg   samsung-galaxy-express-2-stranslator.jpg

Le smartphone Samsung Galaxy Express 2 m’étant prêté par SFR contient quelques applications développées et pré-installées par défaut par l’opérateur. Ainsi, on a droit à SFR Cityzi et SFR Jeux. Bien entendu, les abonnés à SFR peuvent également trouver bon nombre d’applications de l’opérateur sur le Google Play Store. Enfin, notez que l’application TripAdvisor fait aussi partie des programmes disponibles nativement sur le Galaxy Express 2. Celle-ci permet de consulter les avis d’autres internautes sur des points d’intérêt comme les hôtels, les restaurants ainsi que pour de nombreuses autres activités.

samsung-galaxy-express-2-apps0.jpg   samsung-galaxy-express-2-apps1.jpg

samsung-galaxy-express-2-apps2.jpg   samsung-galaxy-express-2-widget.jpg

L’application Téléphone est on ne peut plus classique sur ce mobile. Le clavier est assez large pour une saisie rapide des numéros tandis que la barre du haut permet d’accéder au clavier, au journal des appels, aux numéros favoris et au répertoire. Dans ce dernier, là aussi, aucune surprise. On est en présence d’un répertoire des plus classiques sous Android.

samsung-galaxy-express-2-numerotation.jpg   samsung-galaxy-express-2-repertoire.jpg


Concernant la saisie de texte et ce, quelle que soit l’application utilisée, le Galaxy Express 2 lance automatiquement le clavier Samsung. Celui-ci profite d’une écriture prédictive avec la possibilité de remplacer le mot en cours de saisie par le mot le plus probable. Les majuscules et les espaces sont ajoutés automatiquement tout comme la ponctuation si on décide d’activer cette fonction. Notez qu’il est possible, à la manière de l’application SwiftKey (en mode Flow), de faire glisser le doigt sur les touches du clavier virtuel pour composer un mot. Bref, il s’agit du même clavier que l’on retrouve sur les autres smartphones Samsung, sans plus.

samsung-galaxy-express-2-message-clavier.jpg

La navigation sur Internet peut s’effectuer depuis les applications Internet ou Chrome. L’expérience est plutôt agréable sur ce terminal. En effet, son écran de 4,5 pouces permet d’afficher les sites avec une lisibilité acceptable même si un écran plus grand et mieux défini est toujours plus confortable. En fonction du mode de connexion (réseau de données ou Wi-Fi), les pages se chargent assez vite pour ne pas avoir trop le temps de pester. Les textes sont lisibles sans avoir forcément à zoomer et les images s’affichent convenablement. A l’usage et d’après mes quelques tests d’accès à certains sites, l’expérience est plus conviviale avec l’application Chrome qu’avec Internet d’autant qu’il est possible de synchroniser le navigateur mobile avec celui de l’ordinateur, un vrai plus. Le temps de chargement est légèrement plus court avec le premier et la mise en page est aussi réussie à quasiment tous les coups là où l’application Internet peut accuser quelques défauts. Dans ce domaine, vous êtes totalement libre d’utiliser ces applications ou d’autres si vous les préférez.

samsung-galaxy-express-2-web.jpg


Pour écouter de la musique, on passe soit par l’application Musique (par défaut sous Android) ou par Google Play Musique. Du classique ! Notez aussi la présence d’un tuner FM qui, une fois un casque branché permet de capter les stations locales. C’est toujours appréciable.

La qualité d’écoute est satisfaisante pour peu que l’on ne monte pas trop fort le volume sonore. Les détails sont perceptibles même à faible volume. Cependant, il ne faut pas non plus s’attendre à des merveilles. Le son grésille sur le haut-parleur lorsque le volume est à fond et plus particulièrement sur des musiques dynamiques comme peuvent l’être certains morceaux de techno, par exemple. Au casque, le rendu sonore est convenable sans plus. Le son paraît plat même si on active l’un des nombreux profils audio proposés (jazz, classique, effet ampli à lampe, amplification des basses, café, concert, etc.). La musique peut être jouée sur les appareils compatibles DLNA situés à proximité. Toujours pratique. Le Galaxy Express 2 étant Bluetooth, il peut diffuser la musique sur un casque ou vers une enceinte Bluetooth à 10 mètres de distance maximale et sans obstacle.

samsung-galaxy-express-2-musique.jpg   samsung-galaxy-express-2-lecteur-video.jpg


L’affichage des images au sein de l’application Galerie est classique sur le Galaxy Express 2 par rapport à d’autres smartphones sous Android. Notez qu’il est possible d’afficher les images selon différents critères, de rechercher des périphériques situés à proximité pour partager les photos et d’afficher les appareils compatibles avec la technologie AllShare, propre aux terminaux Samsung. Chaque image prise à partir de l'appareil photo numérique peut être légèrement modifiée directement depuis le smartphone, sans avoir à passer par un ordinateur. Quelques outils sommaires sont ainsi disponibles : pivoter, rogner, modifier la couleur (température, exposition, saturation, contraste, luminosité, teinte) ou appliquer l'un des 20 effets proposés (miniature, sépia, vintage, turquoise, nuance, dessin au fusain, fisheye, gravure, croquis, etc.).

samsung-galaxy-express-2-galerie.jpg   samsung-galaxy-express-2-apn-effets.jpg

Un accès direct vers l’application Appareil photo numérique est disponible au sein de la galerie. A l’image du Galaxy S4 (et de ces nombreuses déclinaisons : Mini, Active, etc.), le mobile propose plusieurs modes de prise de vue : automatique, nuit, sports, panorama, son et prise, rafale, meilleures poses. Chacune d’entre elles applique des réglages distincts pour tirer le meilleur des situations proposées. Les autres options de l’application sont classiques : taille des photos, mode d’autofocus, ISO, activation GPS, volume des touches, activation d’un retardateur, balance des blancs, exposition, contrôle vocal ou encore nom de fichier.

Autonomie

Le Samsung Galaxy Express 2 embarque une batterie de 2100 mAh, soit une capacité légèrement supérieure à celle de la batterie intégrée de l’Alcatel One Touch Idol X, par exemple (2000 mAh). Le smartphone tient une journée complète pour un usage semi-intensif. C’est plutôt une bonne chose. En usage modéré, il peut presque tenir une journée et demie. Notez qu’un mode d’économie d’énergie est disponible dans les paramètres du mobile. Il permet de limiter les performances du processeur et d’utiliser un niveau d’alimentation inférieur pour l’écran. Ainsi, on peut gagner quelques minutes d’utilisation en activant ce mode mais pas beaucoup plus. Le Galaxy Express 2 perd environ 26% de sa charge après 14 heures de veille. Si vous n’avez pas la possibilité de le recharger pendant la nuit et que vous souhaitez continuer à utiliser le mobile le lendemain matin, prenez donc vos précautions en conséquence.

Performances

Le terminal est équipé d’un processeur double cœur Qualcomm Snapdragon MSM8930 cadencé à 1,7GHz contre une fréquence de 1,2Ghz pour la précédente version du Galaxy Express. La puce est associée à un circuit graphique Adreno 305 et à 1,5Go de mémoire vive. Nous l’avons soumis à plusieurs outils de mesure de performances dont Antutu où il obtient un score de 19034 (où l’ Alcatel Idol X obtient 15431), Quadrant Standard avec lequel il atteint un score de 7543 (bien plus que sur l’Alcatel Idol X (5796) et Vellamo.

samsung-galaxy-express-2-antutu2.jpg   samsung-galaxy-express-2-quadrant-standard2.jpg   samsung-galaxy-express-2-vellamo2.jpg

Au-delà des performances brutes affichées par les outils de mesure, l’expérience utilisateur est globalement satisfaisante. En effet, les menus Android et les listes d’applications sont parcourus de manière fluide. La gestion du multitâches est, là aussi, confortable, le mobile donnant accès assez rapidement aux applications ouvertes. D’un point de vue général, les applications se lancent avec une certaine vélocité.

Avec un jeu 3D, comme Asphalt 8, par exemple, l’expérience ludique est appréciable. Je n’ai pas constaté de ralentissements spécifiques et le jeu s’est révélé parfaitement fluide.

Qualité photo et vidéo

Le Galaxy Express 2 embarque un capteur de 5 mpx ce qui n’est pas si extraordinaire pour un smartphone aujourd’hui. Il est associé à un système d’autofocus dans la moyenne et qui fait la mise au point suffisamment rapidement dans la quasi-totalité des situations. Ne disposant pas de stabilisateur optique, il faut prendre soin de ne pas trop bouger au risque d’obtenir des images légèrement floues et particulièrement si on utilise le mode nuit. Le zoom numérique (4x) est à proscrire si on veut de la qualité.

samsung-galaxy-express-2-apn.jpg

Le capteur de l’appareil photo est plutôt capable dans les cas où la lumière n’est pas suffisante. Il éclaircit convenablement les clichés pour capturer un maximum de détails et de luminosité. Si cela ne vous suffit pas, on ne peut pas aller plus loin, l’appareil étant dépourvu de mode HDR. Le flash a tendance à griller les détails s’il est utilisé trop proche du sujet. Par contre, le mode de prise de vue Son & prise (aussi disponible sur les modèles plus haut de gamme du constructeur) est vraiment ludique et permet d’enregistrer 9 secondes d’audio sur une photo.

L’enregistrement d’une vidéo (1280x720 pixels à 30 images par seconde) se déclenche 1 seconde après la sélection du mode. L’autofocus est satisfaisant et ne cherche pas tout le temps sa cible donnant un résultat plutôt net dans la quasi-totalité des cas de tournage. Les couleurs sont assez proches de la réalité. Les sujets en mouvement sont capturés de manière satisfaisante. En cas de trop faible luminosité, le flash s’allume automatiquement telle une torche. Le bruit de fond est plutôt limité et l’enregistrement audio est plutôt bon.

Globalement, il ne faut pas s’attendre à des merveilles avec les photos et les vidéos réalisées par le Galaxy Express 2. On est là dans la moyenne des smartphones, sans plus.