Note : mieux vaut tard que jamais, ce test peut intéresser de nombreuses personnes je pense…

Avec le Pre, Palm nous présente sa nouvelle image, essentiellement à travers son OS mobile, WebOS.  Le Palm Pre Plus est une version légèrement améliorée du Palm Pre « classique » avec, notamment, plus de mémoire de stockage.

Dans un contexte actuel ultra concurrentiel au niveau des OS mobiles (iPhone, Android, BlackBerry, Symbian, Bada…), peut-on faire confiance à Palm et à son WebOS ?

tm-test-palm-pre-plus-21


Attention, ce test est en 7 vidéos pour un total de 46min50sc. Mon conseil : consultez le test petit à petit ou concentrez-vous sur les parties qui vous intéressent particulièrement. Mais pourquoi un test aussi long ? C’est simple, WebOS (l’OS sous lequel tournent Pre et Pixi) est un nouvel OS, avec une nouvelle approche. Autant quand vous lisez un test sur un appareil Android vous avez (généralement) un référent en tête, qu’ici vous n’avez rien.

Chaque vidéo est insérée dans sa partie (et non pas toutes à la suite). Comme d’habitude, cliquez sur une photo pour l’ouvrir en plus grand !


Sommaire du test

  1. Déballage, contenu de la boîte, form factor et design
  2. Présentation de WebOS, interface, écran d’accueil, gestes (zone d’action), contacts, e-mails, calendrier
  3. Menu, messages, appareil photo, galerie, vidéo et édition vidéo
  4. Lecteur musical, notes, tâches, Google Maps
  5. Navigation web, App Catalog, Youtube, calculatrice, lecture de documents, réveil, démonstration du copier/coller
  6. Aide, préférences, désinstallation d’application, démo de la puissance du multi-tâches, conclusion


Vidéo 1 : Déballage, contenu de la boîte, form factor et design

 

Déballage, contenu de la boîte

La petite boîte blanche contient l’appareil, une notice, un adaptateur cylindrique courant / USB, un câble USB / micro USB (pour le chargement mais aussi pour transférer des données), pochette de protection et écouteurs standards en 3.5mm.


Dock de chargement TouchStone

Il s’agit d’un accessoire non fourni avec le téléphone mais qui est suffisamment intéressant pour en parler. C’est un élément à poser sur une surface plane (type bureau) et qui s’accroche (sans laisser de trace). Il se branche au secteur et permet de recharger son Palm Pre sans avoir à brancher de câble, tout fonctionner par induction entre la coque arrière du Pre et le TouchStone. De plus, le Pre ne bouge pas une fois posé car les éléments sont aimantés.

Sur le Palm Pre, pas besoin d’acheter une coque supplémentaire, la coque de « base » est compatible avec le TouchStone (attention, ce n’est pas le cas du Pixi).

Vous pouvez acheter le TouchStone sur Amazon pour environ 60€.

tm-test-palm-pre-plus-1 tm-test-palm-pre-plus-3

Spécifications en bref
Connectivité 3G, quadribande, WiFi, bluetooth
Appareil photo 3 mégapixels avec autofocus et flash
Mémoire 16 Go, PAS de support micro SD
GPS Oui
Autonomie en com Environ 5h
Autonomie en veille Environ 350h
Poids 138g
Prix Environ 200€ nu
Voir toutes les spécifications techniques

Design et form factor

Le Palm Pre possède un design original. Fermé, c’est une sorte de galet. Ouvert, il prend de la longueur avec son clavier AZERTY en portrait. Quand le Pre est fermé, cette forme de galet est très agréable. En main, il reste original, un peu large, assez court en hauteur. Nous ne sommes pas habitués à ce genre de forme pour un mobile, mais c’est très naturel en même temps. Imaginez tenir en main un gros savon en forme de galet, plus large que la moyenne des appareils et plus court en hauteur, très rond : c’est le Pre (plus ou moins, en fonction de votre imagination).

tm-test-palm-pre-plus-24


Commençons par la façade, c’est une grande plaque qui compose l’intégralité de l’avant de l’appareil, celui lui donne un aspect très lisse et sympathique au toucher.

Zone d’action

En dessous de l’écran 3.1″, vous trouverez une zone vide qui s’appelle la « zone d’action ». Il s’agit d’une zone sensible sans boutons qui exerce des actions en fonction de mouvements. Passons en revue les gestes principaux.

  • Taper une fois dessus : minimise l’application
  • Petit geste de droite à gauche : retour arrière (dans certaines application seulement, type mail ou web)
  • Mouvement de bas en haut : minimise
  • Grand mouvement latéral (droite ou gauche : passe d’une application lancée à une autre, il faut l’activer dans les paramètres
tm-test-palm-pre-plus-21


Sur le côté droit, on trouve un cache qui révèle le port micro USB. Assez galère à utiliser d’ailleurs.

tm-test-palm-pre-plus-17


Sur le haut, le jack 3.5mm, un bouton pour verrouiller / déverrouiller l’appareil ainsi qu’une petit slide pour passer de mode général à silencieux.

tm-test-palm-pre-plus-18


Sur le côté gauche on trouve les touches de volume.

tm-test-palm-pre-plus-15


Rien sur le bas à part le bouton pour ouvrir la coque arrière.

tm-test-palm-pre-plus-16


A l’arrière, on trouve l’appareil photo 3.2 mégapixels avec autofocus et flash ainsi que le haut parleur. La coque arrière est recouverte de « soft touch », le plastique est agréable au toucher et confirme cette sensation générale. Cette coque est compatible avec le TouchStone (si vous l’ouvrez vous constaterez la présence d’éléments conducteurs).

tm-test-palm-pre-plus-19


Le clavier AZERTY coulissant

Le clavier coulissant AZERTY en portrait est déroutant la première fois, essentiellement dû à sa taille. Il est confiné dans une zone très limitée, les touches sont petites et si vous avez des gros pouces, vous aurez sûrement un peu de mal au début. On y trouve 3 rangées principales de touches et une dernière ligne avec moins de touches sur le bas.

Les touches sont rondes, avec un léger relief et sont dans une sorte de plastique un peu mou qui accroche légèrement les doigts (oui c’est dur à expliquer), globalement ce qui compte c’est que la matière utilisée aide à la saisie.

tm-test-palm-pre-plus-13


La plupart des caractères utilisés dans la langue française sont disponibles sans avoir à ouvrir de menu, à travers la touche shift ou fonction. On trouve également un bouton « Sym » (symbole) en bas à droite. La touche « effacement arrière/retour » est sur le bas, juste à côté de la touche « entrée », choix étrange. Point intéressant, le « point » possède sa propre touche, pareil pour l’ »@ » qui partage son espace avec le zéro mais ce dernier ne s’active que si vous enfoncez la touche fonction. L’espace est grand et au centre, classique et efficace.

Le haut du clavier est à une bonne distance du bas de l’écran. Globalement, mise à part la taille du clavier (un peu petit), c’est un clavier physique plus que correct que nous propose Palm.

tm-test-palm-pre-plus-11



Des angles « aiguisés » ?

Il s’agit d’un point qui m’a fortement déplu sur le design du Pre. L’ensemble fermé est cohérent et « doux » comme un galet, mais si vous ouvrez le clavier, les bords du clavier sont très désagréables, limite « coupants » (n’exagérons pas, vous ne pourrez pas vous couper avec le Palm Pre !). Quand vous tenez l’appareil en main et que vous tapez quelque chose, vous sentez les bords et c’est dommage.

La raison de ce choix semble simple, pour obtenir ce rendu final fermé très rond et fluide, Palm a dû créer un élément coulissant qui épouse parfaitement les formes de l’élément supérieur, quitte à le rendre désagréable au toucher. Dommage !

tm-test-palm-pre-plus-14


Vidéo 2 : Présentation de WebOS, interface, écran d’accueil, gestes (zone d’action), contacts, e-mails, calendrier


WebOS est un système d’exploitation entièrement tourné vers le tactile, la plupart des interactions sont pensées dans ce sens et c’est un gros point positif global. L’OS permet le multi-tâche et ne le cache pas. Passons en revue la structure générale de l’interface.

La page d’accueil

C’est la page principale, il s’agit d’une page relativement vide avec quelques icônes en bas. WebOS ne permet pas d’afficher de widgets, d’où ce vide. Un conseil : choisissez un beau fond d’écran, vous allez souvent le voir !

Les icônes en bas de l’écran sont personnalisables, vous allez donc pouvoir les échanger contre vos application préférées. En bas de l’écran s’affichent parfois des petites icônes de notification, si vous les touchez, elles ouvrent une bulle qui indique plus en détail l’événement en question (exemple : un e-mail reçu, vous allez pouvoir voir le sujet et l’expéditeur en un coup d’oeil).

tm-test-palm-pre-plus-26


Multi-tâche

Le Palm Pre gère le multi-tâche, c’est même un des points forts du téléphone et cela fait partie de l’interface de façon prononcée. En clair, vous prendrez le réflexe de passer d’une application à une autre très facilement pour une raison très simple. Pas besoin d’appuyer sur une touche pour voir les applications en cours, elles s’affichent en permanence sur votre écran, d’où la création de ce réflexe.


Vidéo 3 : Menu, messages, appareil photo, galerie, vidéo et édition vidéo

Note : à partir de ce point, le test est uniquement en vidéo.


Qualité de l’appareil photo

Pour être franc, la qualité de l’appareil photo du Palm Pre Plus est décevante. Pas de mode macro efficace, les couleurs sont plutôt pâles, pas de zoom ni d’autofocus. Cliquez sur une photo pour l’ouvrir en taille originale sans compression.




Vidéo 4 : Lecteur musical, notes, tâches, Google Maps


tm-test-palm-pre-plus-30 tm-test-palm-pre-plus-31


Vidéo 5 : Navigation web, App Catalog, Youtube, calculatrice, lecture de documents, réveil + vidéo de démonstration du copier/coller


tm-test-palm-pre-plus-32 tm-test-palm-pre-plus-33 tm-test-palm-pre-plus-34


Vidéo 6 : Aide, préférences, désinstallation d’application, démo de la puissance du multi-tâches, conclusion



Galerie photo

Cliquez sur une photo pour l’ouvrir en grand.


Conclusion

Palm a fait un véritable travail au niveau du tactile, l’interface est entièrement pensée dans ce sens et apporte même des nouveaux modes d’interaction. Web OS, en ce sens, est un système innovant et le Palm est plutôt séduisant.

Maintenant, je ne vais pas vous cacher que depuis le rachat de Palm par HP, tout est un peu « flou » et il est difficile de savoir dans quelle direction penser pour l’avenir des mobiles Palm. Clairement, le Palm Pre possède tous les ingrédients pour être un excellent smartphone, et c’est un excellent smartphone. Mais la communauté de développeurs autour reste encore petite et, ironiquement, ne s’agrandira que si…le nombre d’appareils mobiles Palm sur le marché augmente.

Ma recommandation ? Si pour vous les applications et jeux ne sont pas une priorité (attention : il existe des applications et jeux pour Web OS, simplement il n’y en a pas autant que sur iPhone ou Android) et que, pour vous, un appareil tactile ergonomique et fonctionnel est un point important, alors le Pre est peut être fait pour vous.

Dans tous les cas, sachez que (au moment où je poste le test) SFR propose en boutique de manipuler l’appareil, donc n’hésitez pas à simplement le tester vous même !

Points forts Points faibles
  • Interface entièrement pensée tactile innovante
  • Système de multi-tâche puissant
  • Design parfois peu ergonomique (petit clavier notamment)
  • Appareil photo décevant
  • Peu d’applications disponibles

★★★☆☆


Spécifications techniques

Type (form factor) Tactile avec clavier AZERTY coulissant
Connectivité 3G, quadribande, WiFi, bluetooth
Ecran 3.1″ tactile capacitif multi-touch
Appareil photo 3 mégapixels avec autofocus et flash
Vidéo Enregistrement vidéo 640×480, lecture vidéo MPEG-4, H.263, H.264
Mémoire 16 Go, PAS de support micro SD
GPS Oui
Autonomie en com Environ 5h
Autonomie en veille Environ 350h
Prix Environ 200€ nu
OS Palm WebOS
Message SMS, MMS, E-mail
Fonctionnalités Organisation, Applications (installation via App Catalog), Web, etc (fonctionnalités classiques d’un smartphone)
Accéléromètre Oui
Taille 100,5 x 59,5 x 16,95mm
Poids 138g
Connecteurs Micro USB, jack 3.5mm