Le Palm Pixi Plus est le petit frère du Palm Pre Plus. On retrouve la même interface (même OS, Web OS) dans un form factor différent. Le Pixi possède un écran tactile et un clavier AZERTY en portrait.

Nous connaissons déjà l’interface (voir test du Palm Pre Plus), qu’en est-il de ce form factor différent ?

Note sur le test vidéo ainsi que le test écrit : le Pixi étant une réplique du Pre en terme d’interface, je vais uniquement vous présenter le design et form factor. Pour avoir un aperçu complet de l’interface WebOS, allez lire le test du Palm Pre Plus. Autre chose, cliquez sur les photos pour les ouvrir en grande taille.


Contenu de la boîte

La petite boîte blanche contient l’appareil, une notice, un adaptateur cylindrique courant / USB, un câble USB / micro USB (pour le chargement mais aussi pour transférer des données), pochette de protection et écouteurs standards en 3.5mm.


Spécifications en bref
Connectivité 3G+, WiFi, bluetooth
Appareil photo 2 mégapixels avec flash
Mémoire 8Go interne total dont 7 disponibles (pas de support microSD)
GPS Oui
Autonomie en com Environ 5,2h
Autonomie en veille Environ 350h
Poids 94 g
Prix Environ 300€ nu et à partir d’1€ chez SFR
Voir toutes les spécifications techniques

Design et form factor

Le Pixi Plus possède un design assez étonnant, l’appareil est petit, bien plus petit que son grand frère, et possède un écran tactile 2,63″. Pourquoi un si petit écran ? Car le Pixi possède un clavier en façade (non coulissant) au format portrait. L’ensemble est sur une même plaque de verre.

tm-palm-pixi-plus-01


En dessous de l’écran tactile, vous trouverez le clavier AZERTY composé de touches très rondes avec du relief. Les touches font pas mal de bruit quand vous les utilisez. Comme sur le Pre, le clavier est assez petit et difficile à prendre en main, mais une fois habitué, vous pouvez taper rapidement.

tm-palm-pixi-plus-04


Côté droit, on trouve un bouton qui permet de passer de silencieux à général (normal), les touches de volume et le cache pour accéder au port micro USB. Ce cache est pas évident à ouvrir.

tm-palm-pixi-plus-08


Rien en bas.

tm-palm-pixi-plus-13


Ni sur le côté gauche.

tm-palm-pixi-plus-12


En haut de l’appareil, vous trouverez le bouton power on/off qui permet également de verrouiller/déverrouiller le téléphone ainsi que le jack 3.5mm.

tm-palm-pixi-plus-11


A l’arrière, l’appareil photo 2 mégapixels avec flash et les hauts parleurs.

tm-palm-pixi-plus-05


Sensation en main…et taille de l’écran

tm-palm-pixi-plus-14

Le Pixi est un téléphone petit et fin. C’est d’ailleurs assez rare pour un appareil à la fois tactile et possédant un clavier AZERTY. Agréable. Il est robuste, compact, le plastique ne craque pas (à part les touches du clavier qui font un petit « tic »).

Mais une telle taille nécessite des concessions. Sur le Pixi, l’écran est vraiment petit (à mon goût, trop). WebOS est entièrement pensé tactile et, même si ça ne pose pas problème à l’utilisation, c’est quand même beaucoup plus confortable sur le Pre…


Note sur le TouchStone

Il s’agit d’un accessoire non fourni avec le téléphone mais qui est suffisamment intéressant pour en parler. C’est un élément à poser sur une surface plane (type bureau) et qui s’accroche (sans laisser de trace). Il se branche au secteur et permet de recharger son Palm Pixi sans avoir à brancher de câble.

Le TouchStone fonctionne par induction avec une coque arrière spéciale à acheter en plus.

Vous pouvez acheter le TouchStone + la coque compatible sur le site de Palm (60€).

tm-test-palm-pre-plus-1


Interface et performance

Comme expliqué en début de test, si vous voulez avoir un aperçu complet de l’interface WebOS, lisez le test du Palm Pre Plus (même interface/OS que le Pixi). Note toutefois, comme le Pre, pas de clavier virtuel mais l’écran est de toute façon beaucoup trop petit.

Maintenant, il faut savoir que le Pixi Plus possède moins de RAM que le Pre Plus et un GPU (puce d’accélération graphique) moins performant. Si la plupart des applications passeront sans problème sur le Pixi Plus, certains jeux ne pourront pas fonctionner (comme Need for Speed par exemple).


Galerie photo

Cliquez sur une photo pour l’ouvrir en grand.


Conclusion

Je n’ai pas vraiment été séduit pas ce Pixi, rien à redire à propos de l’interface WebOS qui possède ses avantages et défauts de nouveau venu, mais le form factor de l’appareil cumule un écran trop petit et un clavier très serré. J’aurait préféré un écran beaucoup plus grand, pas de clavier physique et un clavier virtuel pour compenser le manque de clavier physique.

Points forts Points faibles
  • Interface entièrement pensée tactile innovante
  • Système de multi-tâche puissant
  • Ecran un peu petit
  • Appareil photo décevant (mais avec flash)
  • Peu d’applications disponibles

★★½☆☆


Spécifications techniques

Type (form factor) Monobloc tactile avec clavier portrait
Connectivité 3G+, WiFi, bluetooth
Ecran 2,63″ tactile capacitif multi-touch
Appareil photo 2 mégapixels avec flash
Vidéo Enregistrement et lecture
Mémoire 8Go interne total dont 7 disponibles (pas de support microSD)
GPS Oui
Autonomie en com Environ 5,2h
Autonomie en veille Environ 350h
Prix Environ 300€ nu et à partir d’1€ chez SFR
OS Web OS (OS de Palm)
Message SMS, MMS, E-mail
Fonctionnalités Smartphone, possibilité d’installer des applications téléchargées sur App Catalog
Accéléromètre Oui
Taille 111 x 55 x 10.85 mm
Poids 94 g
Connecteurs Jack 3.5mm, micro USB