Le Lumia 610 est ainsi né. Sur le papier il est bien moins équipé que ses compères et concurrents, mais le système est fait pour. La question centrale que nous nous sommes posée à l’occasion de ce test est la suivante : avec de petites specs que devient la fluidité « légendaire » de Windows Phone et qu’en est-il de la fragmentation ?

 

 

Test vidéo du Nokia Lumia 610

Vidéo avec sommaire interactif, cliquez sur le thème qui vous intéresse pour naviguer dans la vidéo, cliquez en haut à droite pour revenir au sommaire. Bonne lecture !

Test filmé avec un caméscope Samsung HMX-S15.

 

Si vous aimez cette vidéo, pensez à vous abonner à notre chaîne Youtube en cliquant sur le bouton ci-dessous !

Spécifications

Nokia Lumia 610

Système d’exploitation Windows Phone 7.5 « Tango » Refresh
Taille écran 3.7″ 480×800 capacitif multitouch
Connectivité

3G+ HSDPA GSM tribande

Mémoire 8Go de mémoire interne
RAM 256Mo
Processeur 800MHz
Appareil photo 5 mégapixels, autofocus, flash LED
GPS ? Oui, A-GPS
WiFi ? Oui, b/g/n
Bluetooth ? Oui, Bluetooth 2.1 A2DP, EDR
Connectique micro USB, jack 3.5mm
Poids 131.5g
Dimensions 119 x 62 x 12 mm
Autonomie annoncée

9h30 annoncées en discussion, 720h annoncées en veille

Batterie 1300mAh 

Prix

A partir de 1€ avec forfait, env. 190€ seul

Comparer les prix du Nokia Lumia 610

Disponibilité Avril 2012

 

Photos, design, prise en main

Contenu de la boîte : notices, l’appareil, la batterie, chargeur, écouteurs basiques et câbles USB / micro USB.

 

Le 610 possède un design qui fait penser au C7 dans l’idée générale mais avec une approche à part, liée au fait qu’il tourne sous Windows Phone. Nous trouvons ainsi une ligne de touches sensibles sur le bas, qui viennent remplacer un potentiel bouton « accueil/menu » ainsi qu’un contour chromé qui vient souligner la teinte principale de l’appareil, ici sur le modèle en test le bleu. D’ailleurs en parlant de couleurs, le 610 est disponible en noir, blanc, cyan et magenta.

 

Rien de particulier à signaler en haut de l’écran 3.7″, quelques capteurs et le logo Nokia sans oublier la sortie audio.

 

Sous l’écran, les touches sensibles classiques WP, Retour, Accueil et Recherche. On voit bien ici le rebord chromé bleu, l’effet est intéressant mais pas très « sobre » sur cette édition (ce qui peut aussi plaire à beaucoup).

 

Rien à signaler en bas de l’appareil.

 

Au dessus, le port micro USB, le jack 3.5mm et l’orifice pour la dragonne.

 

A gauche rien de spécial, ici il est possible de bien voir la jonction entre la zone chromée et le plastique brillant non chromé.

 

A droite les trois touches classiques WP, physiques : volume, on/off verrouiller/déverrouiller et appareil photo. Si la touche de volume est correcte, les deux autres ne sont pas très ergonomiques. Le bouton on/off est très petit et la touche de volume possède une forme qui ne rend pas son utilisation très simple. De plus, ces boutons font du bruit, ce qui donne un côté très cheap. Dommage.

 

Une coque arrière assez originale niveau design avec cette « grille » de haut parleur plutôt conséquente. Cette coque est arrondie et épouse bien la paume de la main.

 

L’appareil photo 5 mégapixels et son flash LED.

 

En bas de la coque, le haut parleur, large et la mention Lumia 610.

 

Globalement la prise en main est très bonne sur le Lumia 610, l’appareil étant de petite taille. Le seul défaut réellement gênant se situe au niveau des boutons qui font du bruit, un petit côté bas de gamme dont on se serait bien passé sur ce terminal qui s’en sort quand même très bien malgré son petit prix.

 

Windows Phone 7.5 Refresh

Note : pour un aperçu complet des fonctionnalités du Lumia 610, consultez le test vidéo.

Le Lumia 610 tourne sous Windows Phone 7.5 Refresh, aka Tango. Cette version possède une particularité, elle permet de faire tourner correctement des terminaux qui possèdent des spécifications moins élevées que la moyenne des appareils. Le 610 est le premier appareil à « bénéficier » de ce changement au niveau de la « configuration minimale recommandée ».

Microsoft et Nokia ont toutefois réalisé un très bon travail d’optimisation, sur le 610 vous aurez droit à une expérience presque aussi bonne que sur n’importe quel appareil WP. Bien sûr, vous sentirez une fluidité moindre mais, au final, c’est loin d’être gênant. Le gros point fort ici, c’est que le système a été pensé pour fonctionner sur des caractéristiques de la sorte, de fait, le résultat est franchement bon.

Par contre ce changement ouvre la porte à la fragmentation sous Windows Phone. Cela se traduit par l’impossibilité d’installer toutes les apps présentes sur le Marketplace. Difficile d’avoir une réelle idée du nombre de contenus dont vous ne pourrez pas bénéficier, mais sachez que si Skype ou encore Angry Birds ne sont pas disponibles ces éditeurs travaillent sur des versions adaptées. La question reste entière : est-ce que les autres développeurs, dont les plus petits, vont faire le même effort ?

D’autre part, et cela est valable pour tous les terminaux WP actuellement sur le marché, ce dernier ne passera pas sous WP8. Pourtant, je trouve cela moins problématique sur un appareil de cette gamme, sur lequel l’utilisateur ne s’attend -de facto- pas à la même évolutivité au niveau des fonctionnalités. Cela reste dans tous les cas un point à prendre en compte lors de votre décision, même si le 610 devrait passer sous WP7.8 avec, notamment, le nouvel écran d’accueil qu’on trouve dans WP8.

  

Qualité photo et vidéo

Le 610 n’est pas une bête de course côté photo/vidéo, même s’il reste largement utilisable. L’appareil photo sort des clichés parfois un peu ternes, mais le focus se fait correctement. En vidéo on retrouve le même type de scénario avec une mise au point automatique performante mais des couleurs qui manquent de « peps ». Notez que le 610 ne filme qu’en 640×480 (max).

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

 

Nous avons réalisé un gros comparatif qualité photo/vidéo avec plusieurs terminaux récents, dont le 610. Vous trouverez ces comparaison dans les liens ci-dessous : 

> Comparaison de la qualité photo/vidéo Lumia 610/800 et 900

> Voir les autres échantillons pour comparer

 

Conclusion

Il faut bien le reconnaître, Nokia a fait du bon boulot avec ce 610. Pour un smartphone peu équipé et au prix plus que raisonnable, il offre des performances très correctes, même bonnes si on regarde l’intégralité du marché.

Car c’est bien en prenant du recul qu’on peut apprécier à sa juste valeur le 610, il ne s’agit pas ici de comparer l’appareil à un Lumia 800/900 ou Galaxy S3/One X mais plutôt à ses acolytes à moins de 200€ (note : dans la vidéo je parle de 250€, le prix du 610 a bien baissé cet été !). Le test est simple, prenez votre site de vente de mobiles préférez et demandez à voir les produits à moins de 200€ nu. Vous tomberez sur le 610, sur des terminaux Android peu équipés, des appareils Bada, des Nokia sous S40 et des terminaux de type feature phone. Pour Android, nous l’avons constaté très souvent, l’OS n’est pas encore optimisé pour tourner correctement sur des appareils avec des petites spécifications (allez, petite exception pour le G300 de Huawei), Bada n’arrive pas au niveau de Windows Phone sur la majorité des points qui font la force d’un smartphone et pour le reste, c’est assez évident. Le 610 se retrouve ainsi comme étant le meilleur rapport qualité/prix pour un smartphone, pas mal. 

Bien sûr, tout n’est pas tout rose, ce petit prix a un … coût, et cela se traduit par quelques points qu’on apprécie moyennement : un design qui fait plutôt cheap avec des touches physiques bruyantes, une qualité photo/vidéo pas réellement satisfaisante, idem pour le haut parleur et, bien sûr, l’aspect fragmentation avec quelques contenus que vous ne pourrez pas installer sur votre appareil. Globalement on se retrouve avec un mobile qui va à l’inverse de ce que Nokia nous propose généralement (excellent hardware et software moyen), ici c’est clairement le logiciel qui fait la force de la bête.

Comme nous l’indiquions à différentes reprises dans notre test, le 610 ne passera pas sous WP8. Par contre il bénéficiera de la mise à jour 7.8 qui lui apportera, notamment, un nouvel écran d’accueil. Nous n’avons pas, à ce jour (été 2012), plus d’informations à ce sujet. Cette absence de support WP8 n’est pas, d’après moi, un problème. Le 610 est un produit d’entrée de gamme qui offre une expérience à un instant T qui est largement suffisante pour les utilisateurs qu’il cible (sauf exceptions), avec la mise à jour 7.8 en « bonus », la situation est plutôt intéressante.

POINTS POSITIFS POINTS NEGATIFS
  • Toute la force de Windows Phone pour un petit prix
  • Touches physiques font « cheap »
  • Qualité photo/vidéo moyenne
  • Toutes les apps ne peuvent être installées (en raison des specs)
 
★★★★☆

Pour qui est destiné ce Lumia 610 ?

Le 610 est idéal pour les personnes qui souhaitent passer au smartphone après avoir utilisé un terminal moins complet avant, ou qui ont possédé un smartphone peu onéreux et étaient frustrés par l’absence de réactivité. Le 610 offrant une expérience globalement satisfaisante, il ne cible pas un type d’utilisation en particulier, sachez simplement si vous avez envie de bénéficier d’une excellente qualité vidéo, il faudra repasser.