Test vidéo du Nokia Lumia 1520

Vidéo avec sommaire interactif, utilisez-le pour vous rendre directement aux sections qui vous intéressent.

Déballage, contenu de la boite

Le Lumia 1520 est fourni avec un câble USB / micro USB, un bloc chargeur, quelques petits livrets et des écouteurs (kit mains-libres) intra-auriculaires qui semblent de la couleur de l'appareil (dans notre cas, jaune). Vous trouverez aussi l'outil qui permet de sortir le tiroir de la SIM (nano) et de la micro SD.

test-lumia-1520-001.jpg

Design

Le 1520 est un grand Lumia, notez l'utilisation du terme "grand" et pas "gros". Par contre "grand" est un euphémisme, le 1520 étant ce qu'on qualifie de "phablette", il est presque massif. Prenez le design d'un 925 avec une coque unibody en polycarbonate mat et étirez l'appareil sans nécessairement lui ajouter en épaisseur. Le 1520, c'est un écran de 6", la plus grande diagonale jamais proposée sur un smartphone Nokia.

Parlons un peu plus en détails du design. Le Lumia 1520 regroupe ce qu'on trouve de mieux chez le constructeur sur cet aspect, en mettant de côté la notion d'ergonomie, dont nous parlerons juste après. Un form factor entier unibody qui respire la robustesse et dont les finitions sont impeccables, des boutons sur les côtés placés classiquement pour Nokia (appareil photo, déverrouiller/verrouiller et volume sur la tranche droite) et le jack 3.5mm sur le dessus. Sur la tranche gauche se trouvent deux caches à ouvrir avec un trombone ou, mieux (conseillé, le fonctionnement est meilleur) avec l'outil fourni. Vous avez, fait rare, un emplacement pour insérer une micro SD. C'est une petite nouveauté chez Nokia sous Windows Phone, que l'on trouve aussi sur la tablette 2520 et le Lumia 1320. Autre tiroir à sortir, celui de la Nano SIM. Il s'agit du format introduit par Apple et adopté par quelques très rares constructeurs. C'est à ce jour la SIM la plus petite, qui fait la taille d'une puce. Si vous avez une micro SIM, il faudra demander une Nano à votre opérateur ou la couper vous-même (nous le déconseillons, même si ce n'est pas une procédure impossible).

L'arrière de l'appareil possède l'appareil photo optique Carl Zeiss (PureView) qui dépasse un peu (bien moins que sur le 1020). Le flash double LED se trouve juste au dessus puis vous trouverez quelques mentions "PureView", marque "Nokia" et quelques sigles en bas, juste à côté du haut-parleur. 

Ergonomie

"Un écran géant implique une mauvaise ergonomie", c'est l'Oncle Ben qui l'a dit, ou presque. Dans le cas du 1520, c'est plus ou moins le cas. Sur cet appareil, tout dépend de votre idée de la phablette, je m'explique. 

Quand vous achetez un appareil de cette taille il faut partir d'un principe simple, vous ne pourrez pas l'utiliser correctement à une main. C'est un fait, même l'Incroyable Hulk aurait du mal à envoyer un texto à Madame Hulk. Sachez qu'il reste envisageable de déverrouiller l'écran à une main et de consulter brièvement vos mails ou SMS, il sera simplement compliqué d'effectuer des tâches complexes. En ayant cela en tête, nous pouvons affirmer que le Lumia 1520 s'en sort très bien pour un appareil de ce gabarit. Les boutons sont bien placés, la matière à l'arrière accroche un peu (mais pas trop) et permet de bien saisir le terminal, il est également plutôt fin, ce qui aide. Le double tap pour réveiller l'écran est bien pratique et évite d'aller nécessairement chercher le bouton physique. Notez que nous avons trouvé que ce mode de déverrouillage n'est pas aussi réactif sur le 1520 que sur les précédents terminaux de Nokia, ce qui, à notre sens, n'est pas logique et doit être dû à un petit souci tactile.

test-lumia-1520-007.jpg

Ecran

6" full HD, 367ppi, IPS LCD ClearBlack Display avec Super Sensitive Touch et optimisation de la lisibilité en extérieur, autant d'éléments pour simplement expliquer qu'avec le 1520 vous allez en prendre plein la vue, et c'est ce que vous désirez en achetant une (un ?) phablette, non ?

test-lumia-1520-005.jpg

Premier élément, la place à l'écran, lié à la diagonale de l'affichage et de sa résolution. Vous pourrez apprécier votre pages web, vidéos diverses, photos de chats avec beaucoup de confort et en bénéficiant d'un très bon rendu. Dans la continuité, vous ne pourrez pas distinguer les pixels à l'écran de part la résolution élevée, ce qui est toujours agréable.

L'IPS LCD avec CBD propose des couleurs vives mais relativement fiables, des noirs profonds (pas autant que le Super AMOLED toutefois), une forte luminosité et de bons angles de vue. 

Côté tactile, Nokia a équipé le 1520 de Super Sensitive Touch, qui permet de booster la dalle sensible pour un usage avec des gants, pratique en hiver, notamment. Par ailleurs, si la mention "PureMotion" n'est pas indiquée sur la fiche du produit, l'écran possède tout de même un taux de rafraîchissement de 60Hz, qu'on retrouve en PureMotion, vous garantissant une très bonne réactivité à l'utilisation. Sur l'appareil que nous avions en test, nous avons contacté un léger souci, semblerait-il dans certaines interfaces uniquement, qui empêche de faire un geste (pour descendre dans une liste par exemple) et active l'élément sous le doigt quand il se pose à l'écran. C'est un peu compliqué à expliqué, le but est bien visible dans notre vidéo de test. Espérons qu'il ne s'agisse que d'un manque de chance.

Dernière corde à l'arc de Nokia, la visibilité en extérieur. S'il fait généralement froid en Finlande, le soleil est quand même régulièrement de sortie et les ingénieurs du constructeur ont travaillé sur un système qui permet d'optimiser la lisibilité de l'écran en plein soleil. Ainsi, quand l'appareil détecte que vous êtes dans une situation très éclairée, la luminosité va être augmentée et, plus intéressant, le contenu à l'écran va s'adapter pour offrir un rendu idéal. Une démo de la technologie en action est disponible ici, vidéo réalisée par nos soins.

Chargement sans fil

A l'instar du Lumia 920 et contrairement au 925, le 1520 embarque la possibilité de charger l'appareil sans fil via le standard Qi (prononcez "shi"). Il ne vous faudra qu'un accessoire supplémentaire pour pouvoir recharger votre terminal sans fil, pas nécessairement ceux proposés par Nokia d'ailleurs (il doit simplement être certifié Qi). Bien sûr, il est toujours possible de recharger le smartphone via un câble micro USB, mais le chargement sans fil apporte sans l'ombre d'un doute un confort supplémentaire.

Notez que si vous lisez des articles à propos de cette techno sur le 1520, AT&T aux USA a décidé de travailler avec Powermat et propose dans un premier temps un 1520 sans chargement sans fil pour ensuite intégrer Powermat dans le terminal début 2014. L'édition européenne du 1520 n'est pas concernée par ce souci.

Fonctions

Si vous avez connaissance de nos tests des Lumia 1020, 925 ou même 920, vous devez avoir une plutôt bonne idée de ce que nous réserve Nokia dans ses derniers appareils Lumia. Dans cette section, nous allons nous concentrer sur les petites nouveautés qu'on peut trouver sur le 1520 (notez qu'elles sont peu nombreuses dans la mesure où la mise à jour Lumia Black a depuis été déployée sur d'autres terminaux) mais surtout les fonctionnalités qui caractérisent le plus l'appareil. Si vous avez besoin d'une petite piqûre de rappel à propos de Windows Phone, n'hésitez pas à consulter notre test du Lumia 920 ou tout simplement à regarder notre test vidéo qui couvre un peu plus de points.

test-lumia-1520-captures-004.jpg

Mémoire !

Mémoire, mon beau mémoire, qui est...non, ça ne sonne pas bien. Vous savez ce qui sonne bien par contre ? 32Go de mémoire interne avec emplacement micro SD jusqu'à 64Go soit presque 100Go de mémoire max possible. De quoi stocker vos photos 20 mpx et vidéos full HD, vos films et séries, votre musique, vous aurez même de la place pour quelques apps (astuce : utilisez la mémoire SD pour vos fichiers multimédias, c'est mieux). Notez que l'édition AT&T ne possède que 16Go, décidément, pas de chance.

test-lumia-1520-captures-002.jpg

Alors on Glance, 2.0

Nokia Glance Screen, aka "Coup d'oeil", est passé en version 2.0 avec la mise à jour Lumia Black. Il s'agit d'un système qui permet d'afficher en permanence (ou non) les informations majeures sur votre écran. Heure, date et notifications. Le système consomme assez peu d'énergie mais, si vous ne l'appréciez pas, peut tout à fait être désactivé ou, mieux, ne fonctionner qu'au survol de votre appareil par votre main (ou toute interaction avec le capteur de proximité). Vous avez aussi un mode "Nuit" qui affiche les mêmes données mais dans des couleurs plus douces (vert, rouge, bleu, tous sombres). Glance 2.0 accompagné du double tap pour déverrouiller l'écran, c'est un combo gagnant sur n'importe quel appareil récent Lumia.

test-lumia-1520-captures-003.jpg

L'accueil, le luxe c'est l'espace

Si avec l'augmentation des tailles d'écran chez Nokia nous avons surtout eu le sentiment que les tuiles de l'accueil de Windows Phone devenaient de plus en plus obèses, Nokia fait une proposition plus intelligente sur le 1520. Vous avez maintenant 6 espaces (un espace étant une icône au petit format) disponibles sur l'accueil, contre 4 sur le 1020, par exemple. Nous avons interrogé un éminent mathématicien et cela nous donne un total de 60 icônes potentiellement visibles en une fois sur l'écran, c'est colossal, pas nécessairement utile pour tout le monde, mais cela permet surtout d'insérer plus de grandes tuiles, pseudo widgets, afin de disposer de plus d'informations en accès rapide. Chouette.

Petit ajout par Nokia, en tant qu'app tierce baptisée "Dossiers d'applications". Comme il n'est pas possible de regrouper vos apps sur l'accueil dans des dossiers, Nokia offre cette fonction via un contenu à télécharger sur le Store. Si l'idée est bonne, on sent bien que le constructeur essaie de compenser les faiblesses de personnalisation de Windows Phone et le système n'est, au final, pas bien pratique.

test-lumia-1520-captures-005.jpg test-lumia-1520-captures-006.jpg

Interface de capture photo et vidéo

L'année dernière nous avions constaté de Nokia possédait plusieurs applications dédiées à la photo, petit à petit, via des mises à jour, toutes les interfaces ont été regroupées en une, baptisée Nokia Camera. 

Vous pouvez la déterminer comme app par défaut à l'appui prolongé de la touche dédiée photo. Elle regroupe Pro Camera qu'on trouvait au lancement du 1020 (avec des améliorations) et Smart Camera. En gros vous allez pouvoir capturer vos photographies de façon très pointue, régler la balance des blancs, les ISO, la vitesse d'obturation et mise au point manuelle pour optimiser vos clichés macro. Vous pouvez aussi zoomer (x2), prendre votre photo, puis dézoomer dans l'image après la capture. 

test-lumia-1520-captures2-001.jpg

Smart Camera, francisé "Séquence intelligente", est une troisième option qui vient s'ajouter aux fonctions Photo et Vidéo de Nokia Camera. Vous capturez une séquence de clichés puis pouvez, en fonction de la scène, enlever des éléments, faire des effets de flou, appliquer un "focus" sur l'action, ce genre de choses. Si tout fonctionne correctement, on regrette de devoir capturer initialement une photo avec Smart Camera pour pouvoir appliquer les effets. Exemple tout bête, si je désire supprimer un élément sur ma photo, c'est que je me suis potentiellement fait surprendre par le passage de quelqu'un dans le fond (ou autre), je n'aurai pas nécessairement pensé à utiliser l'option pour prendre la photo initiale.

Au final Nokia propose sur son 1520 (mais aussi sur tous les autres appareils Lumia récents de haut de gamme) une solution photo et vidéo aux petits oignons.

Refocus

Petit aparté sur une app non pré-installée mais qui est liée à la photographie, Refocus. Nokia Refocus est une application qui permet, à l'instar d'un Lytro plénoptique mais moins poussé techniquement, de changer la mise au point après avoir capturé le cliché. Grosso modo, vous lancez Refocus, activez la capture sans bouger, l'app réalise plusieurs clichés (trois il me semble) avec différentes zones de mise au point. Vous pourrez ensuite choisir le paramètre de focus que vous préférez et enregistrer le cliché sur votre appareil ou, pourquoi pas, définir une mise au point nette sur tous les plans.

Storyteller

Nokia Storyteller, aka Nokia Carnet de Voyage, est une application qui vous permet de trier intelligemment vos clichés en fonction de votre géolocalisation et du moment de capture afin de faciliter l'accès à vos souvenirs. Pour le moment l'app est en beta et, sur notre 1520, nous n'avons pas pu l'installer car elle serait indisponible pour notre version de WP ou dans notre pays. Il doit s'agir d'un petit bug et ne vous inquiétez pas vous devriez pouvoir y accéder.

test-lumia-1520-captures-007.jpgtest-lumia-1520-captures-008.jpg

MixRadio, toute la musique

Avec les récentes mises à jour, Nokia a regroupé "Nokia Musique" et Mix Radio en une app baptisée sobrement MixRadio. Bien sûr, vous pouvez toujours utiliser l'application de Microsoft "Musique+Vidéos", mais MixRadio possède plusieurs avantages. Vous pouvez écouter vos morceaux en local mais également bénéficier des fonctions Radio qu'on trouvait déjà dans MixRadio mais en édition upgradée. L'interface est plus simple d'utilisation et vous pouvez toujours écouter des mixes selon différents thèmes ou en fonction d'artistes. La fonction de mise en mode hors ligne permet de ne pas être bloqué si vous ne captez pas de réseau ou de WiFi.

test-lumia-1520-captures3-002.jpg test-lumia-1520-captures3-001.jpg

Quand est-il de la qualité du haut-parleur ? Celui-ci offre un volume assez élevé et ne sature pas, même au max. Son volume nous a semblé très légèrement supérieur au 1020 (subtil) mais surtout est plus "englobant". Dans tous les cas, il sera suffisant pour vous transmettre les directions GPS dans votre véhicule, à part si vous circulez en tracteur.

Nokia Projecteur

Aussi appelé Nokia Beamer (en anglais), il s'agit d'une app qui vous permet de partager l'écran de votre smartphone avec n'importe quel écran connecté. Il peut s'agir d'une Smart TV ou d'un ordinateur quelconque. Cela fonctionne aussi avec une tablette ou un smartphone, si vous le désirez. Vous pouvez choisir entre le partage à proximité (scan d'un QR code) ou à distance avec envoi d'un code via mail ou SMS. Quand vous secouez le smartphone émetteur cela rafraîchit le contenu à transmettre, c'est plutôt bien fait. Idéal si vous souhaitez montrer plus que des photos à un proche, sinon vous pouvez utiliser PhotoBeamer. 

Autonomie

Avec sa batterie de 3400mAh, son grand écran full HD accompagné d'un processeur Quad Core, le 1520 vous offrira généralement une journée complète d'autonomie en fonctionnement "typique" d'un smartphone, notifications, consultation de vos messages et mails, navigation web, un peu de photo voir de navigation GPS. Si vous êtes un utilisateur moins régulier, vous pourrez envisager un jour et demi, mais il sera compliqué de terminer la seconde journée.

Cela étant dit, il est important de noter que si vous êtes équipé, le chargement sans fil vous permet, de part sa simplicité d'utilisation, d’inconsciemment bénéficier d'un peu plus de d'autonomie (à part bien sûr si vous êtes constamment en déplacement). En gros vous rentrez chez vous, vous posez votre appareil sur le chargeur et n'y pensez plus. Si vous avez les moyens d'en avoir un chez vous et un sur votre lieu de travail (par exemple), votre Lumia sera constamment rechargé au max. Bien sûr c'est applicable avec un chargeur classique mais le petit effort en moins (brancher son appareil) permet au final d'avoir un smartphone plus autonome.

Performances

Dans l'interface, tout est très réactif et fluide, comme on l'attend sur n'importe quel appareil haut de gamme sous Windows Phone, qui est, de base, un système très agréable à utiliser. L'expérience web est également rapide et confortable, par ailleurs avec son gros Quad Core, inhabituel pour Windows Phone, vous pourrez faire tourner tous les jeux récents disponible sur le WP Store sans soucis, avec une bonne durée de vie générale.

Nous avons également passé le 1520 au benchmark Browsermark, qui calcule les performances du smartphone à travers son navigateur web en lançant différents scripts de tests. Le 1520 score 2108, soit (d'après l'éditeur du bench) un score supérieur à 58% des mobiles sur le marché. Pour référence un Nexus 4 arrive à 3196, score proche du Nexus 5 d'ailleurs. La moyenne des résultats pour le 1020 s'élève à 1216.

Au benchmark GFXBench, pour un même test, le 1520 arrive à multiplier par 5 le résultat par rapport au 1020. Clairement le dernier né de Nokia est bien plus puissant que son frère photophone dans l'âme.

test-lumia-1520-captures-001.jpg

Qualité photo et vidéo

En photo, de jour, le Lumia 1520 offre un rendu très bon dans la majorité des situations. Comme pour le Lumia 1020, le temps nécessaire pour capturer une image est plus long que sur la moyenne des smartphones mais le résultat en vaut la peine. Nous avons cependant décelé quelques soucis de balance des blancs par moment, tantôt tirant vers les rouges ou vers les bleus. Notez que vous pouvez ajuster cela "manuellement" au besoin (avec les modes pré-programmés, toujours pas de réel système manuel). Il est possible de faire la mise au point à 10cm, ce qui permet tout de même de faire quelques clichés réussis surtout si vous utilisez le mode zoom sans perte x2, très pratique.

De nuit et plus généralement en mauvaises conditions de lumière, le 1520 éclaircit moins la scène qu'un 1020, 925 ou 920. L'image est tout de même plus lumineuse qu'avec la majorité des autres smartphones sur le marché. Au final, il est tout de même possible de réaliser de belles photos de nuit mais il faudra parfois prendre son temps et jouer avec les paramètres, notez qu'un mode nuit est proposé.

Mais que vaut le 1520 face au 1020 ?

Petit comparatif sur le papier, avant une illustration visuelle. La différence la plus importante reste la taille du capteur, plus grand sur le 1020 avec 1/1.5" contre 1/2.5" sur le 1520. La phablette propose également une définition inférieure, même si largement suffisante, de 20 mégapixels contre 41 pour le 1020. Cela se ressent notamment quand vous avez besoin du zoom sans perte, "uniquement" x2 sur le 1520 et x3 pour le 1020. Important également, le 15020 possède un double flash LED alors qu'un module Xénon équipe le 1020, bien supérieur. Le 1520 est capable de monter jusqu'à 4000 ISO, contre 3200 sur le 1020. Dans les deux cas vous pourrez capturer des clichés au format DNG (RAW). En vidéo, les deux filment max en 1080p 30fps, le 1520 peut zoomer sans perte x3, x4 pour le 1020.

Globalement j'ai trouvé que le 1020 offrait un meilleur résultat dans la majorité des cas. Si de jour ce n'est pas nécessairement ultra flagrant, en basse luminosité la différence est importante, surtout, comme expliqué au dessus, du côté de "l'éclairage" de la scène. Le 1520 capture aussi des photos plus bruitées en mauvaises conditions. Voir les deux photos ci-dessous ainsi que quelques détails.

1520-comparo.jpg
Lumia 1520
1020-comparo.jpg
Lumia 1020
1520-comparo-zoom1.jpg
Lumia 1520
1020-comparo-zoom1.jpg
Lumia 1020
1520-comparo-zoom2.jpg
Lumia 1520
1020-comparo-zoom2.jpg
Lumia 1020

En vidéo, le constat est proche de celui en photo, couleurs généralement fiables, parfois quelques soucis de balance de blancs visible majoritairement sur les zones blanches, un zoom sans perte bien pratique et un focus assez rapide à 10cm du sujet. En mode entièrement dézoomé, j'ai trouvé que l'image possédait un léger grain qu'on ne trouve pas sur le 1020 (pour ne citer que lui, notre référence), mais rien de bien dramatique. Le son capté est bon, le 1520 est équipé du système Rich Recording de Nokia.