Le Nokia E6-00 a été annoncé en même temps que le X7 début avril 2011 et est le premier appareil de son genre avec son clavier AZERTY en portrait ainsi que son petit écran tactile. Mais ce n’est pas tout, le E6 ne tourne pas sous une version Touch and Type de S40 ou même de S60 3e édition mais une version adaptée de Symbian Anna pour ce petit écran. Anna étant la toute dernière version de l’OS de Nokia pour appareils tactiles.

Sur le papier, le E6 semble vraiment intéressant, un clavier physique, un appareil photo 8 mégapixels et de bonnes spécifications pour un terminal à clavier physique en portrait. Mais qu’en est-il ? Pour qui est destiné cet appareil ? Réponses dans ce test.

 

Test vidéo du Nokia E6-00

Vidéo avec sommaire interactif (vers les 3sc, pensez à faire pause sinon le sommaire disparaît), cliquez sur le thème qui vous intéresse pour naviguer dans la vidéo, cliquez en haut à droite pour revenir au sommaire. Bonne lecture !

Test filmé avec un caméscope Samsung HMX-S15.

Image de prévisualisation YouTube


Si vous aimez cette vidéo, pensez à vous abonner à notre chaîne Youtube en cliquant sur le bouton ci-dessous !

 

Spécifications

Nokia E6-00

Système d’exploitation Symbian Anna (adapté au petit écran 4:3)
Taille écran 2.46″ TFT LCD 640×480
Connectivité 3G HSDPA GSM quadribande
Mémoire 8Go de mémoire, jusqu’à 32Go via microSD (1Go de ROM)
RAM 256Mo
Processeur 600MHz ARM 11
Appareil photo 8 mégapixels, EDoF (pas d’autofocus), flash dual LED
GPS ? Oui, A-GPS
WiFi ? Oui, b/g/n
Bluetooth ? Oui, Bluetooth 3.0 avec A2DP
Connectique micro USB, microSD, jack 3.5mm
Poids 133g
Dimensions 115.5 x 59 x 10.5 mm
Prix Env. 350€ nu
Disponibilité Juin 2011


Photos, design, prise en main

Note : je n’avais pas de boîte, donc pas déballage mais le E6 est normalement vendu avec : une batterie BP-4L 1500 mAh, un chargeur basse consommation AC-15, un kit oreillette WH-207, un câble micro USB / USB CA-179 et quelques notices.

Le E6 possède un design qui fait beaucoup penser aux E71/E72, pourtant le E6 possède un écran tactile, on ne dirait pas n’est-ce-pas ?

 

On y trouve ainsi plusieurs touches en façade. Pour commencer, une longue plaque avec, dans l’ordre, décrocher, accueil/calendrier puis messages/contacts et raccrocher. Au milieu un pad directionnel par pression (pas optique) qui ressort pas mal et un bouton Ok au milieu.

 

Le clavier AZERTY est intéressant, comme sur un E71/E72 mais avec une sensation un peu différente. Les touches n’accrochent pas, sont dans une matière de type « caoutchouc » et m’ont semblé plus plates que sur les précédents appareils E-series (n’ayant plus mon E71 sous la main, difficile ici d’être sûr à 100%, désolé !). Globalement c’est un bon clavier comme on aime les trouver sur des appareils de cette série, avec 4 lignes, 10 colonnes, une barre espace au milieu, shift (pratique notamment pour le copier/coller), ctrl, entrée et certains caractères supplémentaires en accès semi rapide avec appui prolongé (type « é » sur le Z).

 

Sur le bas de l’appareil on trouve le port pour le chargeur classique 2mm AC-5, AC-8 ou AC-15 (c’est celui qui est fourni d’ailleurs, petit et basse consommation mais 2mm).

 

Sur la droite, les boutons de volume avec une touche au milieu qui permet de lancer les commandes vocales (il me semble qu’elle est personnalisable), un bouton coulissant pour verrouiller/déverrouiller l’écran (vous pouvez aussi appuyer sur une touche puis appuyer sur l’écran pour déverrouiller l’appareil) qui ressort bien et accroche correctement le doigt et un emplacement pour mettre une lanière.

 

Au dessus, bouton on/off, jack 3.5mm vers l’arrière et un cache pour l’emplacement de la microSD.

 

Côté gauche, un cache pour le port micro USB.

 

A l’arrière, l’appareil photo 8 mégapixels sans autofocus, double flash LED et le haut parleur. Cette coque est en plastique comme tout l’appareil d’ailleurs (sauf erreur de ma part).

 

La sensation en main est bonne, l’appareil possède taille parfaite pour ce genre de terminal avec clavier physique en portrait mais j’ai été un peu déçu par l’utilisation massive du plastique, un choix inhabituel pour les appareils E-series de Nokia. En effet, le E71 était en métal (d’après moi, celui-ci reste le smartphone business le plus beau jamais conçu, m’enfin bon), le E72 possédait aussi de nombreuses parties en métal, notamment brossé, le E7 est en aluminium…dommage ! Pourtant, la finition est bonne, mais la sensation en main est définitivement moins qualitative que sur ses prédécesseurs.

Parlons maintenant ergonomie, j’ai aimé la présence du bouton de verrouillage/déverrouillage sur le côté, présent sur les appareils Nokia depuis (de tête, il me semble) la série 5800XM, N96…(si vous avez le nom du premier terminal Nokia avec slider, laissez un commentaire !).

 

Un petit comparatif photo E6/X7/N8, juste pour le fun…


Fonctionnalités

Pour un aperçu complet de l’interface et des fonctionnalités, je vous conseille de regarder le test vidéo. Voici toutefois quelques captures d’écran qui permettent de se rendre compte un peu mieux de l’aspect de l’interface et de certaines options.

 

La page d’accueil personnalisable avec des widgets de petite taille, jusqu’à 4 pages possibles

 

Le menu principal puis différents dossiers (Apps, Burea), avec les icônes Anna

 

A droite, commencez à taper un nom de contact et vous pourrez l’appeler rapidement

 

Les contacts et leur fiche avec lien « léger » vers les réseaux sociaux

 

Les messages, par conversations

 

Système de bulles, interface du calendrier

 

Pour les mails, un client efficace !

 

Le navigateur web…un peu décevant (performances pauvres et la taille de l’écran n’aide pas).

 

Gestion du multitâche sans soucis, accès au lecteur musical (avec mode coverflow).

 

A gauche, un écran qu’on voit bien trop souvent (chargement…), à droite, Ovi Store, un peu vide pour le E6 hélas

 

 

Qualité photo et vidéo

 

Photo de droite avec flash

Image de prévisualisation YouTube


Conclusion

Le E6 est un appareil très étrange…il possède les défauts d’un mobile tactile sous Symbian Anna sans en posséder ses avantages. Cela peut paraître un peu noir comme début de conclusion, mais vous comprendrez que finalement tout dépend de la cible.

Commençons par les points positifs…un clavier physique portrait bien réalisé basé sur le modèle E71/E72 (d’ailleurs globalement le form factor est bon), un client e-mail très réussi et des fonctionnalités multimédia sympathiques (appareil photo 8 mégapixels, filme en 720p, lecture DivX en natif, bon lecteur musical).

Mais à côté de ça, vous avez droit à une interface faite initialement pour des appareils à grand écran tactile sur un petit appareil avec écran 2.46″. Cette adaptation apporte de nombreux soucis, des éléments parfois petits à l’écran, des espaces mal gérés (notamment sur la page d’accueil, à gauche) et surtout un catalogue d’applications assez triste. En effet, le E6 possède les mêmes spécifications (puissance) qu’un N8, mais possède un écran bien différent. De ce fait, vous n’allez pas pouvoir installer les mêmes applications que sur n’importe quel appareil Symbian^3/Anna…vous avez donc droit à quelques jeux et apps optimisées pour votre écran, mais qui datent un peu. Oubliez Angry Birds et compagnie, ce n’est pas pour vous (de toute façon l’écran est trop petit, non ?). Le navigateur web est aussi mauvais que sur un X7 ou N8 mais en pire, à cause de l’écran.

Finalement on se retrouve à se demander : pourquoi avoir choisi Symbian Anna plutôt qu’un bon Symbian S60 3e édition amélioré ? Et bien avec Anna vous avez tout de même droit à quelques options supplémentaires, comme l’intégration sociale (qui n’est pas top), un nouveau navigateur web (moyen aussi), un système de cochage intelligent (bien ça), etc.

En testant le E6 j’ai un peu regretté mon bon vieux E71, à la finition divine et avec son autofocus qui pouvait prendre des photos de très (très) près (sur du 3,15 mpx).

Mais…

Car il y a un « mais », le E6 peut être intéressant pour les personnes qui ont des besoins très particuliers. Voici le profil type : je cherche un mobile avec clavier physique optimisé pour les professionnels (ou ceux qui écrivent beaucoup sur leur mobile, quoiqu’aujourd’hui ce cliché du « tu veux écrire ? -> clavier physique » commence à disparaître vue la qualité des claviers virtuels proposés) qui offre quand même quelques fonctionnalités multimédia intéressantes (et, accessoirement, il faut aimer les écrans tactiles). Cette personne, et quelques profils similaires, peuvent envisager le E6, pour les autres, passez votre chemin (surtout si vous aimez surfer sur le web).

POINTS POSITIFS POINTS NEGATIFS
  • Form factor E-series réussi, bon clavier
  • Bon client e-mail
  • Lecteur musical sympa
  • Appareil photo 8 mégapixels (mais sans autofocus)
  • Lecture DivX en natif
  • On aurait aimé des matériaux plus « nobles », comme sur les E71/E72
  • Les défauts de Symbian tactile…sans ses avantages !
  • Peu d’applications sur l’Ovi Store (cause : taille de l’écran)
  • Appareil photo focus fixe
  • Mauvaise expérience web
★★★☆☆