Une expression définit assez bien le Nokia 6700 Slide : petit mais costaud. Le 6700 slide est un petit appareil moyenne gamme qui a mangé pas mal d’épinards. Finalement, on s’accorde à dire que, chez Nokia, un terminal sous Symbian est un « smartphone ». Alors le 6700 slide est bel et bien un smartphone.

En effet, il tourne sous Symbian S60 3e édition et intègre une fonction de gestion du multi-tâches. En plus de cela, il possède un design sympa, voyons ça.

Remarque sur le test vidéo : le test est en 2 parties pour environ 18 minutes de vidéo. Si vous souhaitez accéder à une partie en particulier, voici le programme des deux vidéos :

1ère partie

00:00 : déballage, contenu de la boîte
00:55 : tour du téléphone, form factor
02:58 : page d’accueil, contacts, calendrier
05:32 : menu, ovi contacts, journal, messagerie
07:13 : web
09:35 : appareil photo, galerie

2ème partie

00:00 : suite galerie photo
00:50 : vidéo
02:00 : musique
03:20 : paramètres
05:25 : applications 
06:55 : conclusion


Test vidéo – 1ere partie

Image de prévisualisation YouTube



2e partie

Image de prévisualisation YouTube


Déballage, contenu de la boîte

Le Nokia 6700 slide est vendu dans une belle boîte bleue et contient le téléphone, la batterie, le manuel, des écouteurs standards en 2.5mm, un gros chargeur AC et un câble USB / micro USB.


Spécifications en bref
Connectivité 3G, quadribande, bluetooth
Appareil photo 5 mégapixels, autofocus, flash dual LED
Mémoire 60MB interne, support micro SD jusqu’à 16GB
GPS Non
Autonomie en com Environ 3h
Autonomie en veille Environ 250h
Poids 110 g
Prix Environ 240€
Voir toutes les spécifications techniques

Design et form factor

Le 6700 slide est composé principalement d’aluminium et c’est un point très positif.

En effet, l’utilisation de ce type de matériaux donne un aspect toujours très qualitatif à l’appareil.

C’est donc le cas avec le 6700 slide qui tient très bien en main avec ses côtés arrondis, ne possède pas de jeux ni grincements et renvoie une image finalement digne de l’OS à l’intérieur (S60 est largement plus complet qu’un S40).

tm-nokia-6700-slide-2



En façade, on trouve, avec l’écran 2.2″, un détecteur de lumière (qui permet d’ajuster la luminosité de l’écran en fonction de la lumière ambiante) et une caméra frontale pour la visio. Sur le bas, une série de boutons physiques sur une seule et même plaque avec deux touches contextuelles (options, retour, etc), la touche décrocher, raccrocher puis deux boutons qui ressortent « menu/accueil » (un appui prolongé permet d’accéder au multi-tâche) et « supprimer ». Au milieu, une grosse croix directionnelle avec un grand bouton « ok » au centre, très pratique et ergonomique.

tm-nokia-6700-slide-6



Sur le côté droit, on trouve la touche de l’appareil photo, qui est assez mal conçue. Elle ressort mais est entourée de plastique (noir) qui empêche de bien pouvoir appuyer dessus. Difficile de comprendre ce choix.

tm-nokia-6700-slide-10



Sur le dessus, le jack AV 2.5mm (aïe !), la prise pour le chargeur (standard Nokia AC) et le port micro USB (derrière un cache). Notez que pour ouvrir la coque arrière, il faut d’abord ouvrir le cache du micro USB pour ensuite appuyer sur un petit bouton, assez déroutant au début.

tm-nokia-6700-slide-11



A l’arrière, l’appareil photo avec optique Carl Zeiss, 5 mégapixels avec double flash. Dans le bas de la coque arrière, on trouve le haut parleur.

tm-nokia-6700-slide-14



Le 6700 slide est, comme son nom l’indique, un téléphone coulissant. Il révèle un pavé numérique classique, les touches ne possèdent pas de relief et sont toutes sur une seule plaque en plastique. Malgré le fait qu’elles soient plates, elles possèdent quand même un retour suffisant qui confirme la bonne pression de la touche. Seul problème sur ce pavé coulissant, l’écart entre les touches du haut et le bas de la partie supérieure du téléphone qui n’est pas assez grand (remarque valable seulement pour les « gros » doigts d’hommes des cavernes, blague à part, les femmes ne devraient pas trouver ça gênant).

Remarque : par défaut le téléphone se verrouille lorsque vous fermez le pavé numérique (et vice-versa). De même, le fermer pendant une conversation raccroche. Vous pouvez régler tout ça dans les paramètres.

tm-nokia-6700-slide-4



Interface

Le Nokia 6700 slide fonctionne sous Symbian S60 3e édition. Si sa version numéro 5 adaptée aux appareils tactiles n’est pas au top (type 5800 ou N97), la version pour appareils non tactiles est vraiment intéressante. Pour commencer, l’interface est fluide, rapide et ne plante pas (normalement). S60 est une plateforme que Nokia connait bien et ça se sent.

L’interface est plutôt sympathique, même avec le thème installé par défaut qui est plutôt « nature » (vert, bleu). Bien sûr, vous pourrez le changer dans les options. Depuis la page d’accueil, vous avez la possibilité d’afficher vos contacts favoris sous forme de vignette, les dernières entrées du calendrier, des notifications pour vos e-mails et des raccourcis vers vos applications préférées. Vous pouvez également partager rapidement vos photos directement depuis la page d’accueil en sélectionnant « partagez vos photos ».

tm-nokia-6700-slide-18



Tous les appareils sous Symbian permettent le multi-tâche (faire tourner plusieurs applications en même temps et pouvoir y accéder rapidement, passer de l’une à l’autre), le 6700 slide aussi. Pour visualiser les applications lancées, restez appuyé quelques petites secondes sur la touche « menu/accueil ». Une liste avec des icônes s’affichera, il vous suffit ensuite de sélectionner une icônes pour afficher l’application ou d’appuyer sur « supprimer » (le bouton « C », comme Cancel « annuler ») pour fermer l’application. Pratique et efficace.

tm-nokia-6700-slide-19



Le menu est très classique, accessible avec la touche « accueil ». Les diverses options sont présentées par des icônes, bien connues des personnes ayant déjà possédé un Nokia et, de toute façon, très évidentes à comprendre.

Globalement, l’interface est fluide (c’est ça aussi l’avantage d’un mobile non tactile, quoique l’écart devient de plus en plus petit) et réactive, rien à dire à ce propos.

tm-nokia-6700-slide-21



Fonctionnalités

Contacts

Normalement je ne m’attarde pas sur les contacts, et pour le coup c’est plutôt classique sauf pour les contacts mis en favoris. Vous allez pouvoir visualiser en un coup d’oeil les derniers messages échangés avec la personne et visualiser les dernières entrées sur un flux RSS attribué. Cela peut paraître étrange, d’attribuer un flux RSS à une personne, mais sachez qu’à défaut d’une réelle fonctionnalité d’intégration de réseaux sociaux dans le téléphone, vous pouvez y insérer le flux RSS du compte Twitter (non privé) d’un ami et suivre ses derniers Twitts. Vous pouvez, bien sûr, mettre le flux RSS du blog perso ou site de votre contact, pourquoi pas !

Vous pourrez synchroniser vos contacts avec le service Ovi Contacts de Nokia. Cela permet de sauvegarder ses contacts sur les serveurs de Nokia pour ensuite ne jamais les perdre.

Sur le même écran, vous pouvez entrer en mode « rédaction de SMS/MMS », rafraîchir le flux RSS et éditer le contact (détails, photo, etc). Dommage : vous pouvez configurer la date de naissance mais elle ne s’ajoute pas dans le calendrier (problème récurrent (trop) chez Nokia).

tm-nokia-6700-slide-20



Fonctions d’organisation

Le calendrier/agenda est très simple, un affichage par mois, semaine, jour, avec les événements affichés. Vous pouvez rajouter une réunion, un anniversaire, une tâche. Le tout très rapidement et dans une interface fluide et simple à comprendre. Comme tous les calendriers sous Symbian, vous pouvez le synchroniser avec votre Outlook ou même iCal en utilisant les logiciels adaptés (Nokia/Ovi Suite sur PC, iSync sur Mac).


Messagerie

L’écriture de SMS et MMS est très facile, l’écran n’est pas spécialement grand mais l’espace est bien géré et vous permet d’écrire de longs messages sans avoir à faire défiler le texte.

Vous pourrez aussi configurer des boîtes e-mail et consulter vos messages en utilisant Nokia Messaging. L’interface est très propre et réactive. Le 6700 slide est compatible avec des dizaines de services e-mail, Gmail, Hotmail, Ovi mail, etc…


Navigation web

Niveau web, je trouve qu’à l’heure du tout tactile avec navigation web très intuitive, le 6700 slide s’en sort très bien. Vous dirigez un curseur avec la croix directionnelle. Cela signifie que les interactions « survol » fonctionneront (pour la plupart).

Le navigateur devient par contre assez lent lorsque les pages sont lourdes et/ou en chargement. Vous pouvez zoomer et dézoomer en utilisant les touches étoile et dièse ainsi qu’afficher l’ensemble du site avec « 8″.

Le Nokia 6700 slide lit le Flash lite et permet de lire des vidéos (type Youtube) directement dans le navigateur sans utiliser d’application. C’est intéressant, même si l’appareil manque parfois de puissance pour afficher une vidéo fluide.

tm-nokia-6700-slide-24



Appareil photo et vidéo

L’appareil photo de 5 mégapixels est sympathique, mis à part le bouton qui est un peu galère à utiliser. L’interface est très simple, vous avez une barre sur la droite avec les différentes options : passer en mode vidéo, changer de mode de prise de vue (automatique, macro, etc), activer/désactiver le flash (ou automatique), mettre en place un retardateur, changer le mode de capture (1 photo, « rafale », etc) et quelques modes prédéfinis (paysage, etc).

En bas à gauche de l’écran, vous avez un récapitulatif de la qualité choisie (que vous pouvez configurer, de 5 mégapixels à 2 mégapixels, pour économiser de la mémoire) et du nombre de photos que vous pouvez prendre. Ne vous inquiétez pas à ce sujet, vous allez pouvoir y aller !

tm-nokia-6700-slide-16



Pour la vidéo, c’est similaire. Quand vous filmez, vous savez exactement combien de temps il vous reste et en quelle qualité vous filmez.

Le Nokia 6700 slide intègre des fonctionnalités permettant de partager en ligne vos médias. Vous pouvez, juste après avoir pris une photo, la partager avec vos amis via Flickr ou Ovi.

La galerie photo et vidéo est fluide. L’interface est propre et relativement « intelligente » : si vous faites défiler les photos rapidement, elles deviennent petites et vous cela permet d’en voir plus. Cela étant dit, l’intégralité des fonctionnalités de galerie se trouvent dans un environnement différent de l’interface des menus, plus lourde et plus lente à charger avec pas mal d’effets de fondus qui, à mon avis, ralentissent l’interface plus que de la rendre agréable à l’oeil.

Dernier point, quand vous commencez à avoir beaucoup de photos, il est plaisant de retrouver vos clichés triés par mois, albums, étiquettes (vous pouvez « étiqueter » une photo) et les photos téléchargées (d’une manière générale toutes les images présentes sur votre téléphone non issues de l’appareil photo, sachez également que si vous faites un hard reset de votre appareil et que vous sauvegardez puis rechargez vos photos dans l’appareil, elles perdront toutes les données de tri et iront se mettre en « tas » dans « téléchargées »).


Lecture musicale

Les fichiers musicaux sont triés par artistes, albums, listes de lecture (si vous en avez créé), genres et compositeurs. Vous avez aussi la possibilité d’afficher une liste de tous vos morceaux, sans tri. Lorsque vous lisez un morceau et revenez sur la page d’accueil, le titre s’affiche en dessous des notifications pour les e-mails et les événement du calendrier. Pratique.

D’autre part, en lecture musicale, la pochette s’affiche en fond avec les contrôles (lecture, pause, suivant et précédent). La pochette doit être liée à votre fichier musical si vous voulez qu’elle s’affiche. Mais si vous avez acheté de la musique sur Nokia Music Store (par exemple), pas de soucis.

La mémoire du téléphone étant un peu faible, il va falloir ajouter une carte microSD si vous souhaitez écouter beaucoup de musique.

La qualité des hauts parleurs est bonne, sans plus. Un grand classique. Problème toutefois : le jack 2.5mm. Vous allez devoir utiliser des écouteurs en 2.5mm plutôt que vos bon vieux 3.5mm. Mais ne vous affolez pas, il existe des adaptateurs (pour kit main libre notamment) qui permettent de connecter du 3.5mm et se branchent en 2.5mm. Vous pouvez aussi opter pour des écouteurs bluetooth.


Ovi Store

Point important, le Nokia 6700 slide est compatible Ovi Store et vous pourrez télécharger des applications et jeux pour les installer sur votre appareil.


Galerie photo

Cliquez sur une photo pour l’ouvrir en grand.


Conclusion

Globalement le Nokia 6700 slide est un bon appareil moyenne gamme non tactile. Il faut admettre que S60 3e édition fonctionne bien et représente au jour d’aujourd’hui un des meilleurs choix pour un mobile non tactile. L’appareil photo est bon, l’interface générale est fonctionnelle et intègre des options avancées (que vous ne trouverez pas dans tous les Nokia de ce type) au niveau des contacts. Seuls bémols, la mémoire du téléphone un peu faible (et pas de carte micro SD fournie), le jack 2.5mm et les quelques légers problèmes d’ergonomie au niveau des boutons.

Points forts Points faibles
  • Matériaux utilisés très solide, bon feeling en main
  • Symbian S60 3e édition, fiable et réactif
  • Bon appareil photo
  • Compatible Ovi Store
  • Mémoire téléphone un peu faible
  • Jack 2.5mm
  • Quelques problèmes d’ergonomie (touches slide et appareil photo moyennes)

★★★☆☆


Spécifications techniques

Type (form factor) Monobloc
Connectivité 3G, quadribande, bluetooth
Ecran 2.2″ QVGA 320×240
Appareil photo 5 mégapixels, autofocus, flash dual LED
Vidéo Enregistrement et lecture
Mémoire 60MB interne, support micro SD jusqu’à 16GB
GPS Non
Autonomie en com Environ 3h
Autonomie en veille Environ 250h
Prix Environ 240€
OS Symbian S60 3e édition
Message SMS, MMS, E-mail
Fonctionnalités Organisation + Appareil sous Symbian compatible Ovi Store, vous pouvez installer des applicatons.
Accéléromètre Oui
Taille 95.2 x 46.1 x 15.9 mm
Poids 110 g
Connecteurs AV 2.5mm, microSD, micro USB