En introduction nous souhaiterions simplement remercier Bouygues Telecom qui nous a fourni ce terminal afin de pouvoir réaliser le test. Le Nexus 6 est proposé chez Bouygues Telecom ici.

Test vidéo du Nexus 6

Vidéo de test avec un sommaire interactif au début, utilisez-pour naviguer d'une partie à une autre.

Design du Nexus 6

Autant mettre les choses au clair, le Nexus 6 est un grand Moto X 2014, dans les grandes lignes. Il y a pas mal d'éléments qui diffèrent mais l’œil non averti confondrait facilement les deux. On retrouve donc la forme générale du Moto X 2014 mais en édition 6" (enfin, 5.96"). Le Nexus 6 est proposé en deux coloris, la "bleue" avec les tranches en bleu/gris clair et le dos bleu marine foncé, et une version grise avec une coque claire et des tranches gris aluminium. En parlant de cela, les contours de la bête sont en aluminium, il s'agit donc d'un mélange entre verre, aluminium et un peu de plastique pour certaines zones. Notez que peu importe la version, l'avant est de toute façon noir.

test-nexus-6-photos-005.jpg

Nous avions trouvé la façade du Moto X 2014 un peu encombrée, dans une version blanche avec une quantité astronomique de capteurs. Ici c'est plus sobre : capteurs classiques à gauche, sortie audio/haut-parleur puis caméra frontale. En dessous de l'écran, le second haut-parleur et... rien. Mieux encore, l'espace sous l'écran est assez petit, l'écran arrive presque en bas du design.

test-nexus-6-photos-007.jpg

test-nexus-6-photos-008.jpg

Tranche gauche, rien à signaler. A l'opposé, bouton on/off verrouiller/déverrouiller et gestion du volume. La première touche possède un léger relief ce qui permet de bien l'identifier.

test-nexus-6-photos-010.jpg

test-nexus-6-photos-009.jpg

En dessous de l'appareil, le port micro USB, on remarque la présence de lignes noires, il s'agit d'inserts de plastique pour faire passer les ondes, étant donné que les tranches du terminal sont en aluminium.

test-nexus-6-photos-011.jpg

Au dessus, jack 3.5mm au milieu, tiroir pour insérer la Nano SIM et, idem deux inserts en plastique noir.

test-nexus-6-photos-012.jpg

A l'arrière, l'appareil photo 13 mégapixels avec son système de double flash LED circulaire, le tout bien centré. En dessous le logo Motorola légèrement enfoncé dans une demi sphère (peu profond) puis une grosse mention Nexus, comme on l'aime. La coque arrière est en plastique lisse et mat, et est en courbe afin d'épouser la forme de la paume. Elle n'est pas amovible.

test-nexus-6-photos-015.jpg

test-nexus-6-photos-014.jpg

S'il était possible de personnaliser le Moto X 2014 via le MotoMaker, sachez que vous n'avez pas cette option avec le Nexus 6. Dans la mesure où Motorola possède la compétence, je pense que cela aurais été un vrai plus de proposer de créer le Nexus de vos "rêves", pourquoi pas avec l'ajout de motifs classiques Android, type bugdroid sur la coque, ce genre de chose. Bref, non.

Ergonomie du Nexus 6

test-nexus-6-photos-003.jpg

Qui dit "phablette" dit "ergonomie compliquée". C'est un règle générale qui s'applique sur ce Nexus 6 avec son grand écran de 5.96" (6" quoi). Le terminal est large, plus qu'un iPhone 6 Plus, qu'un Note 4 ou qu'un Mate 7, vous pouvez le tenir correctement à une main mais la manipulation est presque impossible. Cela étant dit, les boutons sur la tranche sont bien placés et faciles à localiser et la zone sous l'écran est plutôt petite ce qui permet d'optimiser l'accès aux touches tactiles et de pouvoir attraper des éléments plus hauts dans l'interface (à une main). Bien sûr, la manipulation à deux mains est agréable. Ce qui est dommage, c'est qu'autant sur un Mate 7, iPhone 6 Plus ou Note 4 le constructeur semble avoir conscience de cela et offre des fonctions pour aider l'utilisateur, sur ce Nexus 6 rien n'est prévu par Google (tout simplement car Android Lollipop pur ne propose rien à ce sujet).

Au delà de cela, il faut reconnaître que les finitions sont excellentes et l'appareil semble vraiment robuste. C'était le cas avec le Moto X 2014 donc ce n'est pas vraiment une surprise, quand on tient l'appareil en main il respire la solidité, c'est un design premium et ça se sent. Tant mieux.

Ecran du Nexus 6

Sur un appareil de ce gabarit, on s'attend à un écran "au top". Et là dessus, sur le papier, le Nexus 6 envoie du lourd : 5.96" QHD (1440x2560, soit 493ppi) AMOLED. Oh yeah. Avec une telle définition vous ne verrez pas un seul petit pixel et la visualisation de contenus 4K est une expérience spéciale. A côté de cela, qui dit AMOLED dit noirs très profonds (les pixels noirs sont éteints), ce qui est plutôt appréciable. Moins sympathique, l'AMOLED sur le Nexus 6 est réglé très chaud et saturé. Les blancs sont jaunes (comme le Moto X 2014 mais moins marqué) et les couleurs sont très (trop à mon goût) vives. Les angles de vue ne sont pas aussi bons que "prévu", de côté vous voyez distinctement un effet "tâche d'huile", c'est dommage. La luminosité maximale que nous avons pu mesurer est de 170lx sur du blanc, c'est très correct sans être impressionnant. 

Au final un écran qui devrait plaire à la plupart des utilisateurs mais qui décevra les plus exigeants avec ses blancs jaunes, ses couleurs trop saturées et ses angles de vue moyens. Personnellement je m'attendais à mieux sur un appareil de ce gabarit, tout en sachant très bien que ces soucis étaient visibles sur le Moto X 2014.

test-nexus-6-photos-013.jpg

Fonctions du Nexus 6

Le Nexus 6 est le premier terminal à être commercialisé directement sous Android 5.0 Lollipop, dans sa version "pure", sans surcouche et avec l'intégralité des services de Google. Faisons le tour des fonctionnalités proposées par Google.

Nouveauté d'Android 5.0, vous disposez de notifications sur l'écran de déverrouillage ( 9981) , accompagnées d'accès rapides vers la fonction téléphone et la capture photo. L'accueil n'a pas franchement changé ( 9982,9983) , Google Now est sur la gauche, vous pouvez déposer des widgets et/ou raccourcis vers des apps. Agréable, il est possible de placer 5 icônes sur l'accueil. Vous pouvez effectuer une recherche vocale en disant "OK Google", cette commande marche aussi quand l'écran est éteint (à activer).

La gestion de apps lancées ( 9984) se fait en utilisant la touche tactile "carré" à droite. Si l'aspect très visuel en perspective est intéressant, le rendu final est moins pratique qu'auparavant (en petites vignettes).

Le tiroir des notifications ( 9981,9985) s'ouvre en deux "étapes", la première avec les notifications, la seconde avec les accès rapides. Accès qui sont également disponibles si vous faites glisser le tiroir à deux doigts. Visuellement l'ensemble a été retravaillé, mais les fonctions restent les mêmes dans les grandes lignes (notez l'ajout de la lampe torche).

Le menu des applications est très basique, les icônes sont triées par ordre alphabétique, point. Un appui prolongé permet de déposer un raccourci sur l'écran d'accueil.

Quand vous composez un numéro ( 9998,9999) des propositions de contacts s'affichent au dessus, vous pouvez aussi chercher un contact rapidement ou même un numéro référencé dans l'annuaire de Google ( 10000) (en entrant le nom). La liste des contacts est sobre ( 10001,10002) , idem pour les fiches avec néanmoins l'intégration des interactions récentes, ce qui est un plus.

Côté messages ( 10003,10004,10005) , outre une nouvelle interface plus épurée, pas de fonctions ajoutées. Les conversations sont triées par contact, en conversation les messages sont "empilés", avec un système de bulles. Vous pouvez joindre un fichier pour transformer un SMS en MMS et insérer des Emoticons. Le clavier proposé de base, "Google Keyboard", est vraiment pas mal du tout : corrections, anticipation de termes, mode "Swype", le tout très réactif. 

Le calendrier ( 10007) a été retravaillé dans Lollipop, vous avez différentes vues (planning, jour, semaine) et pour visualiser le mois entier il faut sélectionner une option en haut de l'écran. Une fois une date choisie, la vue mois disparaît. C'est assez mal pensé, mais au final utilisable.

Pour vos mails ( 10008) , Google a tout regroupé dans l'app Gmail, mais tout en laissant l'icône "e-mails" pour informer les utilisateurs. Si vous lancez "e-mail" vous avez un message indiquant de Gmail est le client par défaut et permet de configurer n'importe quel compte depuis l'app. C'est effectivement le cas et l'interface est agréable à utiliser. Cela étant dit, pourquoi ne pas avoir fait l'inverse ? Supprimer Gmail et laisser "E-mail" qui permet aussi de configurer un compte Gmail. Pour l'ironie de devoir lancer l'app Gmail pour accéder à Live, Yahoo ou autre ? Étrange.

L'expérience web ( 10013) est excellente, grand écran, performances au top, le tout dans Chrome pour Android qui est un bon client de navigation.

La galerie est épurée ( 10014) , presque trop. Vous avez au final assez peu d'options pour trier vos fichiers, simplement des dossiers (Screenshots, Appareil photo, etc). Les options classiques sont présentées quand une image est ouverte ( 10015) et il est possible de l'éditer avec différents outils (effets notamment).

La lecture musicale se fait avec Play Musique. L'app regroupe vos morceaux par artistes, albums, genres, vous pouvez accéder aux listes de lectures ou simplement à l'intégralité de la bibliothèque. Un égaliseur est disponible dans les paramètres et en lecture vous disposez des options habituelles, lecture/pause, suivant/précédent, aléatoire/répétition et même une fonction pour lier rapidement votre smartphone à un accessoire Chromecast.

La qualité du son avec des écouteurs est bonne, le système de double haut-parleurs frontaux est au top, le volume est fort, le rendu est plus "immersif" qu'avec un seul HP ou un composant à l'arrière. En comparant au HTC One M7 (pas de M8 sous la main, désolé) nous avons constaté que ce Nexus 6 est au moins deux fois plus puissant, c'est un très bon point.

L'interface de l'appareil photo est celle qu'on a également sur le Nexus 5 depuis la mise à jour Lollipop. Vous avez les modes classiques photo et vidéo, il est possible de filmer en UHD et trois modes sont proposés en complément : photo sphère (panorama sphérique), panorama (classique, en ligne) et effet focus pour simuler une profondeur de champ.

D'autres éléments sont intéressants à relever, comme une fonction qui permet d'afficher les notifications et l'heure en noir et blanc sur l'écran quand il est soulevé, le but étant de permettre de visualiser rapidement vos notifications sans avoir à déverrouiller l'écran. Il est toutefois dommage de devoir faire bouger l'appareil pour afficher ces données, sur le Moto X 2014 en survolant le smartphone vous aviez le même effet, c'était plus pratique. Dans les paramètres vous pouvez choisir quelles apps ont le droit d'afficher des notifications dans votre barre de statut, plutôt pratique. Un mode "invité" existe ainsi que la possibilité de créer d'autres profils. Il s'agissait d'une fonction réservée aux tablettes par le passé et qu'on apprécie de trouver sur smartphone désormais. Pour finir, nous avons trouvé un petit bug bien étrange, un bug de son quand vous effectuez une rotation de l'écran, mais ce type de mauvaise surprise devrait disparaître rapidement.

Autonomie du Nexus 6

Nous avons réalisé notre test classique d'autonomie sur le Nexus 6 est le résultat n'a pas spécialement été impressionnant. Score final, 34%, à peine plus que le Nexus 5 (31%). Mais que s'est-il passé ? Concrètement, le Nexus 6 travaille dur (à priori trop) dès que son écran est allumé et surtout quand son chipset est utilisé de façon conséquente. C'est pour cela qu'après une heure de jeu en 3D, le Nexus 6 perd 32% d'autonomie, ce qui est énorme. Au quotidien, nous avons généralement eu droit à notre journée complète avec éventuellement 1 jour et demi en utilisation plus légère, mais ne comptez pas sur cet appareil pour vous emmener au delà, à part bien sûr si vous l'utilisez comme presse-papier.

Un peu décevant donc au final, même si la fonction de recharge rapide (de 0 à 100% en 1h20) vient compenser ce constat, d'une certaine façon, et que le support du chargement sans fil (Qi) est réellement un plus, à mon sens.

test-autonomie-nexus-6-1.jpg

Performances du Nexus 6

Sur cet aspect, pas grand chose à dire de plus, le Nexus 6 est une bête de course. Dans l'interface tout est réactif, tous les jeux tournent à la perfection et l'appareil score un massif 50000 sur AnTuTu (5.3). Sur le web, même constat, le défilement s'effectue sans soucis même sur les sites un peu lourds. Nous avons éventuellement eu de rares saccades mais rien de problématique réellement.

Par contre il est important de relever que le Nexus 6 chauffe de façon conséquente, à l'utilisation mais surtout en charge, notamment sans fil. C'est un classique (pour Qi), le Nexus 5 chauffe également en recharge par induction, mais avec une température qui s'élève au dessus des 40°C, il existe des apps qui refuseront simplement de fonctionner par sécurité. 

test-nexus-6-captures-002.jpg test-nexus-6-captures-003.jpg

Qualité photo et vidéo sur le Nexus 6

En photo de jour le Nexus 6 s'en sort globalement bien avec néanmoins des couleurs un poil pales par rapport à ce qui est visible à l’œil. La mise au point s'effectue rapidement et la balance des blancs est généralement juste. Les "macros" sont possibles mais à partir de 10/15cm. Le mode HDR est efficace sans exagérer le résultat. De nuit c'est très compliqué, en conditions réellement mauvaises le Nexus 6 a beaucoup de difficultés à capturer quoi que ce soit, si la lumière ambiante est simplement faible (type en intérieur le soir), le rendu est décent, mais sans plus. La caméra frontale est assez décevante, la différence de qualité d'image entre les différents niveaux de lumière est vraiment énorme.

En vidéo le constat est proche de la photo, de jour le résultat est bon avec une image un peu pale tout de même, l'autofocus se fait rapidement, le son enregistré est décent avec tout de même un souffle qu'on entend de façon distincte. De nuit, en mauvaises conditions il est très compliqué de distinguer quoi que ce soit, en intérieur avec une lumière faible mais néanmoins existante le rendu est meilleur, sans être excellent.

Où acheter le Nexus 6 ?

Le Nexus 6 est disponible sur le Play Store en versions 32 et 64Go, gris ou bleu. Vous le trouverez également sur Amazon (voir ci-dessous).