Mais après pu prendre en main l’appareil et en passant quelques jours en sa compagnie, nous avons compris que le RAZR HD était plus que cela. Motorola frappe fort avec un appareil qui ne laisse pas indifférent. Alors que vaut ce nouveau RAZR ? Est-il capable de rivaliser contre les autres terminaux Dual Core similaires du moment ? Réponses dans ce test !

 

Test vidéo du Motorola RAZR HD

Vidéo avec sommaire interactif, cliquez sur le thème qui vous intéresse pour naviguer dans la vidéo, cliquez en haut à droite pour revenir au sommaire. Bonne lecture !

La vidéo ne fonctionne pas ? Voir la vidéo sur Youtube

Si vous aimez cette vidéo, pensez à vous abonner à notre chaîne Youtube en cliquant sur le bouton ci-dessous !

Spécifications

Motorola RAZR HD

Système d’exploitation Android 4.0.4 Ice Cream Sandwich (4.1 prévue)
Taille écran 4.7″ Super AMOLED 720×1280
Connectivité

3G+ HSDPA, Dual Carrier/H+ (>42Mbps), compatible 4G

Mémoire 16Go de mémoire interne, jusqu’à 32Go via micro SD
RAM 1Go
Processeur Dual-core 1.5GHz
Appareil photo, pico-projecteur

8 mégapixels, autofocus, flash LED, capture vidéo 1080p, caméra frontale 1.3 mpx

GPS ? Oui, A-GPS
WiFi ? Oui, a/b/g/n
Bluetooth ? Oui, Bluetooth 4.0 A2DP
Connectique micro USB, micro HDMI, jack 3.5mm
Poids 146g
Dimensions 131.9 x 67.9 x 8.4 mm
Autonomie annoncée

Batterie 2500mAh 

Prix A partir de 1€ avec forfait, 559€ nu (voir tous les prix sur Prix Mobile)
Disponibilité Septembre 2012
DAS 0.61 W/kg

 

Photos, design, prise en main

Contenu de la boîte : notices, bloc chargeur, câble USB / micro USB, écouteurs, l’appareil bien sûr et un outil pour ouvrir le tiroir de la SIM (micro SIM).

 

Une forme similaire (rectangle, angles arrondis mais relativement droits quand on regarde la concurrence), un air de famille évident avec le RAZR, mais des bordures bien plus fines et l’absence de boutons sensibles sous l’écran, voici le RAZR HD. 

 

Au dessus du grand écran 4.7″, quelques capteurs et une caméra frontale 1.3 mégapixels.

 

Exit les boutons sensibles, place aux touches tactiles à l’écran, qui prennent une partie de l’écran. Pourtant Motorola a conservé cette zone inférieure épaisse et, ici, complètement vide. A priori ce choix a été fait afin de permettre une bonne utilisation à une main (le pouce pourrait difficilement descendre plus bas) et/ou garder un ratio d’écran commun. Au final cet espace n’est pas des plus esthétiques mais on s’y fait.

 

Sous le RAZR HD, rien à signaler à part quelques sympathiques vis. Le HD est proposé uniquement en version noire en France (en blanc chez l’opérateur américain Verizon, aperçu ici), avec une face avant et une coque noire et un élément au milieu chromé.

 

A droite, le bouton on/off verrouiller/déverrouiller qui possède un motif en relief qui agrippe le doigt (j’adhère totalement, sans mauvais jeu de mot) et la touche de volume, juste en dessous. 

 

Sur le haut de la bête, le jack 3.5mm.

 

A gauche, un tiroir assez large qui cache la micro SIM et la micro SD. Juste à côté se trouvent des ports micro USB et micro HDMI. Notez que malgré la position de ces deux derniers éléments, le RAZR HD n’est pas compatible avec l’environnement lapdock (qu’on trouvait sur l’Atrix par exemple mais aussi sur le premier RAZR).

 

Motorola a compris que le revêtement en kevlar à l’arrière du premier RAZR avait plu, on le retrouve ici sur le HD dans une version différente qui englobe toute la coque arrière. Zone qui est d’ailleurs complètement « plate », plus de bosse en haut pour l’appareil photo et plus de finesse « extrême ». Le RAZR HD mesure 8.4mm d’épaisseur contre 7.1mm pour le RAZR. Est-ce un problème ? Oh que non !

 

L’appareil photo, flash LED, second micro et le haut parleur.

 

Android 4.0, nouvelle surcouche Motorola

Faisons un petit tour dans l’interface, découvrons cette nouvelle surcouche, notez que pour un aperçu plus complet des fonctionnalités nous vous conseillons de consulter la vidéo de test.

Le RAZR HD est proposé dès la sortie de la boite sous Android Ice Cream Sandwich (4.0.4) avec une nouvelle version de la surcouche Motorola. Bonne nouvelle, si vous n’aimiez pas l’esprit MotoBlur pre-RAZR ni même la première évolution de l’interface (voir notre test du RAZR) vous devriez apprécier cette nouvelle mouture. Cette dernière respecte beaucoup plus Android et l’esprit ICS y est très présent. Motorola y a ajouté quelques options et a effectué des modifications légères.

  

 

Besoin d’un coup de main ?

Avec la montée en puissance d’Android et l’augmentation des ventes de smartphones nous observons une tendance chez la majorité des constructeurs qui consiste à prendre la main de l’utilisateur débutant pour l’aider à utiliser son smartphone. Motorola s’y met et plus que sérieusement avec un passage obligatoire au premier allumage, une espèce de tutoriel interactif très complet (avec réelles démos et « exercices »). 

Cette logique se retrouve également au niveau des accès rapides aux paramètres (voir photo de droite ci-dessus ou capture plus bas), en effet plutôt que de proposer une intégration dans le tiroir des notifications, Motorola a choisi de les implémenter sur l’écran de gauche en page d’accueil, estimant que ce choix rend l’utilisation plus facile. Si nous n’excluons pas que cette décision puisse aider les débutants, nous aurions tout de même préféré les trouver dans le tiroir, ce qui permet un accès plus rapide et cela depuis n’importe quelle application (une option de choix entre l’une ou l’autre implémentation aurait été idéale). Autre élément, l’écran d’accueil vous propose des configurations pré-programmées afin de vous aider à personnaliser ces zones.

   

 

L’esprit Ice Cream Sandwich intact

4.0.4, la version d’ICS la plus répandue aujourd’hui sur les terminaux 4.0 et plus. Vous aimez l’esthétique de l’interface de base ICS ? Vous devriez être relativement satisfait par ce que nous propose Motorola ici. Bien sûr, le constructeur a modifié de nombreux éléments, comme l’écran de déverrouillage avec quelques accès rapides, l’intégration des modes sonores et du lecteur musical (dont le support d’autres apps musicales telles que Spotify).

 

 

Vous trouverez également quelques widgets Motorola sur le RAZR HD, comme un accès à vos contacts préférés, des versions modifiées des widgets e-mail et calendrier mais surtout le widget « bulles » qui affiche l’heure, la météo, l’autonomie restante et quelques notifications dans un seul et même « bloc » (non visible dans les captures, voir vidéo de test).

   

Au milieu le fameux écran de paramètres, accessible sur le premier écran à gauche

 

Dans le menu principal on retrouve ICS en quasi-brut, avec une option qui permet de mettre en favoris quelques apps. Google devrait s’inspirer de Motorola sur ce point, c’est très pratique quand vous avez beaucoup d’apps (vous pouvez aussi créer des dossiers et les placer sur l’écran d’accueil.

Le client e-mail universel (hors l’app Gmail de base) ressemble beaucoup à celle d’ICS mais sur fond noir, le résultat est sympathique et les fonctionnalités sont nombreuses. Côté saisie de texte, Motorola vous propose le clavier de base Android ICS ainsi que Swype, vous avez largement de quoi faire sans même avoir à installer de troisième clavier (mais ça reste possible, bien entendu).

  

 

Motorola est le premier constructeur à avoir défini Google Chrome pour Android comme navigateur web par défaut. En clair, vous ne trouverez pas l’app classique de navigation web ICS, uniquement Chrome. Un choix qui ne nous dérange pas, il s’agit d’une anticipation de la stratégie de Google avec Android, autant habituer les utilisateurs à Chrome dès maintenant. Par contre, ce choix oriente encore plus le consommateur vers l’écosystème Google, Chrome pour Android étant réellement performant en parallèle de l’utilisation de Chrome sur votre ordinateur (synchronisation des onglets, de l’historique, etc). 

Chrome tourne très bien sur le RAZR HD, la navigation web est très fluide, réactive, le défilement se fait correctement, idem pour le zoom/dé-zoom. Les contenus affichés sont fidèles à la réalité et l’espace offert par l’écran du RAZR HD est très confortable. Rien à reprocher sur ce point, même si le score réalisé sur Browsermark n’est pas impressionnant. 

  

 

Dernier élément qui illustre très bien le thème de la surcouche légère, le calendrier, qui est exactement le même que dans ICS mais avec une barre supérieure foncée, qui permet à l’app de rester dans l’esprit choisi par Motorola. C’est propre et cohérent.

Niveau performances brutes et en jeu, le RAZR HD s’en sort très bien avec, sur le papier, un bon score aux différents benchmarks que nous avons pu réaliser avec, c’est d’ailleurs surprenant, des performances parfois meilleures que celles visibles sur un S3 ou un One X, tous deux quad core. Dans les faits, il faut bien admettre que le RAZR HD s’en sort bien, je n’ai pas eu de soucis avec les différents jeux testés et vous devriez pouvoir installer et utiliser les derniers titres en 3D sans problèmes.

 

 

Smart Actions, toujours au top

Avec la sortie du RAZR, Motorola avait présenté Smart Actions, une application intégrée dans l’appareil dès la sortie de la boite qui permet de créer des espèces de filtres sur votre appareil avec déclencheur = action. Ce genre d’application existe sur le Play Store, comme Tasker par exemple, mais celle-ci a l’avantage d’être gratuite, supportée par Motorola et très bien réalisée.

Vous allez ainsi pouvoir mettre en place des règles qui vous permettront, par exemple, d’économiser de la batterie ou de vous faciliter la vie au quotidien. Voici quelques cas envisageables :

  • Je suis en rendez-vous (basé sur le calendrier), le mobile passe en mode silencieux
  • C’est la nuit, mon mobile passe automatiquement en mode économie d’énergie quand l’écran est éteint et si le chargeur n’est pas branché (synchronisation désactivée, etc)
  • Le soir avant de me coucher, si je suis chez moi et que le niveau de batterie est inférieur à 70%, le mobile me rappelle de le mettre à charger
  • … à vous d’imaginer les possibilités (regardez la vidéo pour en savoir plus)

 

 

Une bien belle interface pour l’appareil photo

Jusqu’au dernier RAZR, Motorola nous proposait une interface d’appareil photo à la limite de l’insulte, mais heureusement pour nous, la firme a tout retravaillé l’année dernière. Cette même interface se retrouve sur le RAZR HD et nous plaît toujours autant.

De nombreux paramètres, HDR, mode Panorama, Rafale, un minuteur, un mode accéléré et ralenti, réglages exposition, ISO… quelques effets également et un réglage qui m’a fait très plaisir, vous pouvez choisir entre le zoom et la capture pour le bouton de volume (donner le choix est toujours une bonne option).

 

En vidéo, vous filmez en 1080p avec focus au doigt qui fonctionne correctement à part en conditions difficiles (voir échantillon).

 

 

Dual Carrier/H+, support 4G

Le RAZR HD est compatible HSDPA (3G+) Dual Carrier / H+ jusqu’à 42 Mbits pour les offres compatibles et possède une puce LTE (4G) qui sera activée via une mise à jour courant novembre lorsque les offres 4G seront disponibles.

Il fait ainsi partie des rares terminaux sur le marché qui permettent de bénéficier d’excellents débits théoriques (jusqu’à 42 Mbits pour DC/H+ et 100 Mbits pour la 4G) et sa compatibilité LTE lui donne aussi une plus longue durée de vie que la moyenne des mobiles actuellement sur le marché.

Mais qu’en est-il dans les faits ? Nous avons essayé le H+ chez Sosh sur notre RAZR HD, malgré le fait d’être situés en Ile de France, il nous a été presque impossible de trouver un emplacement suffisamment bien « arrosé » pour bénéficier d’excellents débits. De plus, il faut savoir que chez Orange, les terminaux indiquent H+ assez rapidement, presque systématiquement en 3G+. Ainsi, nous n’avons jamais dépassé les 6 Mbits descendants mais vous devriez obtenir de meilleurs résultats si vous vivez à Paris même ou dans une grande ville telle que Lyon (pas plus de 20 Mbits down).

D’ici quelques semaines, à la sortie des offres 4G, une mise à jour sera déployée et vous pourrez bénéficier de débits hallucinants, qui devraient surpasser votre connexion web de « maison » actuelle (hors fibre). Nous ne manquerons pas de vous proposer quelques tests de débits à ce moment-là.

 

Qualité photo et vidéo

Galerie photo : cliquez sur la flèche dans l’image pour lancer la galerie, pour les photos similaires avec deux rendus (dont un plus vif/clair) il s’agit du mode HDR.

Image de prévisualisation YouTube 

 

Conclusion

Soyons honnêtes, nous avons plutôt été bluffés par le nouveau né de la série RAZR. Le premier RAZR nous avait plu, mais affichait trop de restes de MotoBlur et des précédents terminaux Motorola sous Android. Ici, le constructeur a visé juste sur presque tous les tableaux et ce RAZR HD a vraiment tout pour plaire. Il est temps de passer au verdict.

 

Design et ergonomie ★★★★

Le RAZR HD reprend tous les points positifs de design du RAZR mais améliore globalement le terminal. Finitions au top, pas de craquements, kevlar à l’arrière (bonne sensation en main, protection), un bel écran bien intégré, des touches bien placées dont une avec une surface rugueuse pour agripper le doigt. Les soucis d’ergonomie provoqués par le relief à l’arrière du précédent RAZR ont disparu, le HD est plus épais mais c’est loin d’être un problème, bien au contraire (plus agréable à saisir). L’écran est grand mais cela ne nous a pas gêné lors de notre prise en main. Seul élément qui peut sembler étrange, la bande noire en bas, mais elle pourrait bien avoir un rôle positif lors d’une utilisation à une main.

 

Ecran ★½

Du très beau Super AMOLED, un grand écran avec pas mal de place, une bonne densité de pixels. L’écran n’est pas parfait (existe t-il d’ailleurs ?) mais devrait combler la majorité des utilisateurs.

Motorola nous propose un digne successeur du RAZR, design réussi, bel écran, bonnes performances globales, dommage pour le rendu photo/vidéo !

Interface et fonctionnalités ★★★☆

Android Ice Cream Sandwich, Jelly Bean prévu, une nouvelle surcouche plus que réussie qui respecte complètement ICS. Nous avons globalement aimé, à part l’histoire des accès rapides sur l’écran de gauche (et son absence dans le tiroir des notifications) et quelques autres détails. D’autre part, étant proche d’Android brut, certains utilisateurs pourraient trouver cette surcouche pauvre comparée à Sense ou TouchWiz (moins de fonctionnalités intégrées), ça ne nous a pas dérangé même si quelques options sociales dans les contacts auraient été la bienvenue. Smart Actions est également un gros plus, intégré directement dans l’OS.

 

Performances ★★★☆

Le HD nous a plutôt surpris, avec son « petit » dual core 1.5GHz il affiche des performances brutes (papier) un poil seulement en dessous d’un One X ou d’un S3. En jeu il s’en sort très bien même sur les derniers titres un peu gourmands (attention toutefois, un Quad Core vous permettra d’afficher de telles performances sur plus long terme) et encore mieux sur les jeux plus légers. Dans l’interface, rien à redire, idem pour le web où l’expérience est au top, avec l’aide de Chrome proposé par défaut.

 

Qualité photo / vidéo ★☆☆

Nous avons été un peu déçus des performances en photo et vidéo proposées par le RAZR HD. Le rendu photo manque de profondeur, avec un espèce de voile blanc quasi-permanent, sauf en mode HDR où les couleurs sont largement exagérées ce qui donne souvent un effet surréaliste. La mise au point photo est généralement précise et il est tout de même possible de réaliser quelques clichés macro sympathiques. De nuit, ne vous attendez pas à des merveilles, à la limite avec un trepied et quelques bons réglages.

En vidéo, le son est correct mais l’image affiche le même rendu qu’en photo. Le mode de focus au doigt fonctionne relativement bien à part en mauvaises conditions de lumière.

 

Autonomie ★★★

2500mAh sous le capot, le RAZR HD affiche de belles performances côté autonomie. D’après notre retour, qui semble être le même chez d’autres testeurs, si vous utilisez l’appareil de façon modérée+ (un peu de web tout au long de la journée, lecture musicale, appels et lecture vidéo) et que vous utilisez une Smart Action pour la nuit, vous devriez vous en tirer pour presque deux jours (si vous avez acheté un RAZR HD et avez un retour à faire à ce propos, n’hésitez pas à laisser un commentaire !).

 

POINTS POSITIFS POINTS NEGATIFS
  • Design réussi, bonnes finitions, dos Kevlar
  • Grand écran, belle qualité (Super AMOLED, densité de pixels)
  • Surcouche réussie, idéale si vous aimez Ice Cream Sandwich
  • Bonnes performances globales, dans l’interface, web ou en jeu
  • Bonne autonomie
  • Appareil photo / fonction vidéo : rendu très moyen
  • Manque de fonctionnalités intégrées dans l’interface ? (pour les tatillons)

Note globale : 15,5/20 ★★★★☆