Le constructeur le met en avant comme étant un appareil très mode, design, luxe. Au final, c’est surtout un terminal Android moyenne gamme au design sympathique, une bonne finition et une nouvelle version de la surcouche Motorola.

Découvrons la bête !

Note : comme souvent, toute la partie « fonctionnalités » se trouve dans les vidéos !

 

Test vidéo du Motorola Motoluxe

Test en deux versions, une longue (38 minutes) avec sommaire interactif et une « express » de moins de 10 minutes. Si vous êtes pressés, commencez peut être par lire notre conclusion pour éventuellement basculer sur le test express. Si, finalement, vous êtes intéressé par l’appareil, le test vidéo long complétera le tout !

Test filmé avec un caméscope Samsung HMX-S15.

 

Test long :

Image de prévisualisation YouTube

 

Test express :

Image de prévisualisation YouTube

 

Si vous aimez cette vidéo, pensez à vous abonner à notre chaîne Youtube en cliquant sur le bouton ci-dessous !

Spécifications

Motorola Motoluxe

Système d’exploitation Android 2.3 avec surcouche Motorola
Taille écran 4.0″ 480×854 TFT
Connectivité 3G HSDPA GSM bibande
Mémoire 1Go de ROM, jusqu’à 32Go via microSD 
RAM 512Mo
Processeur 800MHz
Appareil photo 8 mégapixels, autofocus, flash LED
GPS ? Oui, A-GPS
WiFi ? Oui, b/g/n
Bluetooth ? Oui, Bluetooth 3.0 A2DP, EDR
Connectique micro USB, microSD, jack 3.5mm
Poids 123.6g
Dimensions 117.7 x 60.5 x 9.9 mm
Autonomie annoncée Env. 4h30 en conversation, 400h en veille, batterie 1400mAh
Prix A partir d’1€ avec forfait, env. 299€ seul
Disponibilité Mars 2012

 

Photos, design, prise en main

Dans la boite du Motoluxe vous trouverez l’appareil, la batterie (amovible donc), un bloc mural pour recharger l’appareil (avec port USB, comme on trouve de plus en plus), un câble USB / micro USB et des écouteurs basiques avec kit mains-libres. Notez que Motorola pré-installe dans son terminal une carte micro SD 2Go, pour compléter le giga de mémoire système non utilisable (la micro SD est nécessaire).

 

Parlons maintenant design, puisque le Motoluxe est présenté comme étant élégant et hyper tendance (les mots du communiqué de presse) ! Sans aller jusqu’à dire qu’il est « hyper tendance » (de toute façon, ça ne veut rien dire !), il faut bien reconnaître que le Motoluxe possède un design intéressant, essentiellement grâce à l’élément en bas à gauche, une longue fente à travers laquelle vous allez pouvoir insérer une lanière et surtout où s’affichent des notifications lumineuses (e-mail, appel en absence, SMS, etc).

Au delà de cela, le terminal possède un design relativement classique pour Motorola, très masculin. C’est aussi pour cela que je trouve étrange cette approche marketing autour du « luxe », de la mode, etc. Enfin bref. Sinon les finitions sont excellentes et les bordures sont très fines, mais je reviens là dessus un peu après.

 

Au dessus de l’écran, une caméra frontale VGA à côté de la sortie audio. On voit clairement ici un élément important du design du terminal, les bordures sont très fines, environ 5mm, ce qui est très bon pour un terminal de cette gamme. De plus, on le voit bien ici sur la photo, l’espace sur le haut n’est pas très grand, tout est bien « calé ».

 

Sous l’écran, on trouve quelques touches sensibles classiques, menu, accueil, retour et recherche, le logo Motorola, la « fente » de notification et le micro. Comme sur le haut, tout est positionné au millimètre et cela permet de gagner en finesse côté bordure. J’aime.

 

Ci-dessous, la notification en action.

 

 Sous l’appareil, rien à signaler à part l’autre côté de la fente.

 

Bouton on/off verrouiller/déverrouiller et jack 3.5mm (à côté c’est juste un autocollant que j’ai oublié d’enlever, rien d’intéressant).

 

 A gauche, le port micro USB.

 

A droite, les boutons de volume et la touche dédiée pour l’appareil photo.

 

A l’arrière, l’appareil photo 8 megapixels et son flash LED. La coque est en aluminium avec une couche de soft touch et le rendu est franchement bon. En bas on trouve le haut parleur, qui occupe presque toute la largeur. Une partie de cette coque s’enlève et révèle la batterie amovible 1400 mAh et les emplacements pour micro SD et SIM.

 

Pour un terminal de moyenne gamme, le Motoluxe est franchement très bien fini et offre une excellente sensation en main. Le fait qu’il possède un écran 3.7″ lui permet d’être assez peu large offrant ainsi la possibilité de bien l’agripper. La coque arrière en soft touch est agréable au toucher et je n’ai constaté aucun craquement.

Si le Motoluxe n’est peut être pas, d’après moi, un terminal « mode », il reste un appareil qui possède un design bien travaillé pour un form factor final de qualité.

 

 

Qualité photo et vidéo

La qualité photo est plutôt bonne, quand les conditions sont au rendez-vous. Le rendu fait penser à ce qu’on trouve sur les terminaux HTC, un peu trop « net » sur les contours parfois. Le mode macro est très efficace dans la majorité des cas (voir photo éléphant et pièce d’1€).

Pour la vidéo, la qualité n’est pas, en soi, mauvaise mais affiche parfois des contrastes exagérés. Pas d’autofocus continu, on imagine que cela est dû à la puissance du terminal.

Image de prévisualisation YouTube 

 

 

Conclusion

Un début d’année 2012 plutôt spécial côté Motorola qui se fait franchement (trop) discret avec des annonces pas franchement passionnantes. Aucun appareil haut de gamme présenté, d’ailleurs le Motoluxe est (pour le moment) le terminal le plus « équipé » dévoilé par le constructeur en 2012. Le RAZR restant le smartphone phare de la marque, mais pour combien de temps ?

Commençons par les éléments que nous avons appréciés sur ce dernier né Moto. La première chose qui frappe, c’est le design et les finitions du terminal. On sent que Motorola a beaucoup travaillé sur ce point avec quelque chose de très fin et précis. On pourrait reprocher à ce terminal d’être banal, un rectangle classique très masculin, mais au final c’est 2/3 éléments de détails qui rendent le Motoluxe particulier. Je pense notamment au bas de l’écran, avec la fente qui s’illumine. Les finitions sont également excellentes (va souvent de paire avec le design) et la prise en main est très bonne, facilitée par la taille de l’écran. 

Ensuite il y a son appareil photo, 8 mégapixels, qui est presque bon. Si vous vous « appliquez » un peu, vous arriverez à sortir des clichés réussis, notamment en mode macro. Reste qu’ici l’interface dédiée à l’APN et à la vidéo est très moyenne. Je tiens quand même à signaler que le Motoluxe est une très bonne illustration de la phrase « les mégapixels ne comptent pas ». Les rendus finaux sont moins bons qu’avec certains 5 mpx, tout dépend de l’optique qui ici, n’est pas mauvaise mais pas non plus incroyable.

Son haut parleur est plus performant que sur la moyenne des terminaux de cette gamme, quelques basses, une puissance correcte. Pour finir ici, son prix n’est pas exorbitant, notamment avec forfait (actuellement chez Orange, mais devrait apparaître chez les autres).

Passons aux aspects qui fâchent. Et ici, tout repose sur deux éléments : Android sur du 800MHz et la surcouche Motorola. Pour commencer, le Motoluxe affiche des performances très moyennes sur l’ensemble de ses fonctionnalités. Le web est une expérience presque mauvaise (ce qui est bien triste sur un écran 4″) et la fluidité n’est pas franchement au rendez-vous dans l’interface (par exemple sur l’accueil). Le choix du 800MHz sur du moyenne gamme Android en 2012 me paraît assez risqué, même si, au final, de nombreux jeux tourneront (casual gaming et quelques titres 3D bien optimisés, comme Minecraft Pocket Edition).

Au delà de la fluidité, c’est également la surcouche qui m’a posé des soucis. Un reproche que je fais d’ailleurs sur presque tous les récents terminaux Motorola. Celle-ci n’est pas cohérente : parfois vous avez des menus bien pensés, parfois c’est un désastre (exemple de l’appareil photo ou des lecteurs musicaux), parfois vous manquez de fonctionnalités et parfois vous en avez « trop » et qui ne servent pas à grand chose (Musique +). On sent que le constructeur a fait des efforts sur cette couche logicielle, qui s’améliore au fil des terminaux, mais il serait plus que temps d’envisager une refonte complète.

POINTS POSITIFS POINTS NEGATIFS
  • Design travaillé, finitions excellentes, le Motoluxe tient très bien en main
  • Lumière de notification
  • Appareil photo correct (mais sans plus)
  • Bon haut parleur
  • A partir d’1€ avec forfait
  • Expérience web moyenne
  • Fluidité globale de l’appareil (interfaces) moyenne
  • Surcouche qui manque encore de cohérence et d’efficacité
 
★★★☆☆

 

Pour qui est destiné ce mobile ?

Tout dépend ici de votre budget, si votre opérateur vous propose le Motoluxe à 1€ dans des conditions qui vous semblent correctes et que vous n’avez pas besoin d’un smartphone ultra performant (notamment sur le surf web), pourquoi pas. Acheter le Motoluxe nu me paraît une mauvaise idée, à ce prix vous devriez pouvoir trouver mieux dans les semaines à venir (nous sommes fin mars à la rédaction de ce test). Vous aimez son design et le fait qu’il possède une taille « humaine » et tient très bien en main avec sa finition soft touch de qualité (matière posée ici sur du métal).