Test vidéo du Motorola Moto G

Test vidéo avec sommaire interactif, pensez à l'utiliser pour naviguer d'une partie à une autre. Enjoy !

Shopping.com

Déballage, design

Avec le Moto G, vous trouverez quelques notices, des écouteurs "de base" et un bloc chargeur avec "câble intégré" (oui, car généralement le bloc se relie en USB et le câble est proposé à côté). Étrangement vous n'avez pas de câble USB/micro USB ce qui est franchement dommage, on aurait préféré ne pas avoir droit à un énième "kit mains-libres" bas de gamme au profit d'un câble USB/micro USB.

test-motorola-moto-g-001.jpg

Le Moto G possède un design à la fois simple et unique de part sa coque arrière au toucher agréable et qui présente une forme sympathique. Il est compact et de taille modeste avec son écran 4.5" ce qui lui permet d'être facile à agripper, un bon point pour l'aspect ergonomique. Les boutons sur les côtés sont fonctionnels, "sonnent" tout de même "bas de gamme" (clic clic) mais il ne s'agit pas en soi d'un gros problème. Le terminal est également un peu lourd pour sa taille, 143g, et relativement épais avec ses 11.6mm. Motorola a probablement fait des économies sur l'aspect "miniaturisation" (pour l'épaisseur) mais cela ne gêne pas la prise en main car comme nous le rappelons souvent c'est essentiellement la largeur de l'appareil qui joue sur la capacité de l'utilisateur à bien saisir le smartphone.

L'arrière du Moto G est en plastique "soft touch" assez glissant et lisse (on ne retrouve pas l'aspect "caoutchouc" qui accroche) avec un léger creux sous le flash LED et un relief sur le haut. Ces deux éléments sont discrets mais font que l'appareil, tout comme le Moto X, est rapidement identifiable. En fonction de la façon dont vous tenez l'appareil et de la taille de vos mains, vous vous retrouverez parfois avec l'index (ou autre) posé sur ce creux, ce n'est pas gênant, c'est même plutôt pratique pour avoir le sentiment de bien tenir l'appareil.

Fonctions

Motorola nous propose ici un terminal sous Android 4.3 (avec mise à jour 4.4 prévue) dans une édition épurée (quasi "brute") qui inclut simplement quelques apps en plus et une interface optimisée pour l'appareil photo. Passons rapidement sur le "classique" pour nous attarder ensuite sur les ajouts du constructeur.

L'écran de déverrouillage ( 7161) intègre les "unlock widgets" qui permettent d'accéder encore plus rapidement à certaines informations ou apps, l'accueil ( 7164) est personnalisable avec des raccourcis et widgets, Google Now est toujours accessible en utilisant les boutons du bas, le multitâche ( 7166) est classique et les notifications ( 7167) s'affichent dans leur tiroir habituel accompagnées des accès rapides ( 7165) à certains paramètres.

Côté téléphonie ( 7168) , grand classique sans propositions de contacts quand vous commencez à entrer un numéro. Pour les SMS/MMS les conversations sont triées par contacts et, une fois dans une discussion, les messages sont "empilés". La saisie de texte par défaut d'Android est présente, elle est plutôt efficace mais vous pourrez bien sûr choisir un autre clavier si vous le désirez.

Rien à signaler de spécial sur l'aspect "organisation", deux clients e-mails ( 7169) pour couvrir tous les fournisseurs, une app Agenda ( 7173) qui a fait ses preuves et un ensemble "Horloge" avec alarme, minuteur et chronomètre. Sur le web, vous utiliserez Chrome ( 7172) par défaut, qui a l'avantage de se synchroniser avec votre compte Google. L'expérience est plus que décente pour un terminal d'entrée de gamme/bas de moyenne gamme.

Pour lire vos fichiers musicaux, il faudra passer par Play Musique ( 7170) , qui est une excellente app avec possibilité de contrôler la lecture via l'écran de déverrouillage, l'accueil et le tiroir des notifications. La qualité du haut-parleur du Moto G est bonne avec un bon rendu malgré un volume élevé (plus élevé que sur les derniers appareils haut de gamme testés récemment, hors BoomSound). Vos photos et vidéos sont accessibles via la galerie "de base" ( 7171) ainsi que l'app "Photos" qui est synchronisée avec G+ et permet d'envoyer automatiquement vos fichiers sur le réseau social ou encore d'appliquer des filtres d'amélioration de l'image.

Passons maintenant aux nouveautés apportées par Motorola, à savoir l'interface de l'appareil photo, l'app Assist, Moto Care et Motorola Migrate.

Le Moto G embarque une interface de capture photo/vidéo unique, optimisée pour le tactile. Pour accéder à la galerie, il suffit de faire glisser votre doigt de droite à gauche, le mouvement inverse ouvre le menu des options (visible à gauche sur la capture ci-dessous). Pour prendre un cliché, il suffit d'appuyer une fois sur l'écran (la mise au point se fait automatiquement et/ou juste après avoir appuyé sur l'écran) et pour zoomer faites un mouvement de bas en haut (et inversement). Si vous laissez votre doigt pressé, le Moto G capture plusieurs clichés. Au niveau des options, vous avez un mode HDR (dont une fonction "Auto", pratique pour arrêter de jongler entre les paramètres), le flash, la mise au point sur une zone (qui compense le focus un peu approximatif parfois), un mode "ralenti" qui fait penser à ce qu'on a sur l'iPhone 5S mais en moins performant. Dans tous les cas, le terminal capture des vidéos en 720p. Enfin, vous trouverez également un mode panorama, géotagging, l'option pour changer le ratio et la possibilité de désactiver le son émis quand vous prenez une photo (pratique). Notez qu'il n'y a pas de possibilité de changer la résolution à part en changeant le ratio, le 16:9 vous sort du 4 mégapixels, le 4:3 du 5.

test-motorola-moto-g-captures2-001.jpg

Motorola nous propose également trois applications supplémentaires qui apportent plus ou moins de valeur au Moto G. Notez que dans tous les cas ces apps peuvent être téléchargées sur le Play Store, il ne s'agit pas à proprement parler de contenus exclusifs au Moto G même si certaines apps de Motorola sont "bloquées" aux terminaux de la marque.

Migrate ( 7177) ( Play Store ici ) vous permet de passer d'un précédent appareil sous Android au Moto G facilement en transférant vos fichiers et informations diverses. Un bon complément de la synchronisation Google.

Assist ( 7178) ( Play Store ici , exclusif Motorola) est une édition "light" de SmartActions (disponible ici , pour Motorola) qui permet d'effectuer certains tâches automatiquement en fonction des situations. Assist est assez limité, mais reste pratique, avec deux modes principaux : En réunion (détecte si vous avez un rendez-vous dans votre agenda et rend votre appareil silencieux) et Sommeil (mode silencieux sur une plage horaire à déterminer).

Vous avez également une case à cocher "Au volant" dans les paramètres qui, en fonction de votre vitesse, vous aide à rester concentré sur la route (nous n'avons hélas pas pu tester cette fonction). 

Pour finir, Moto Care ( 7179) vous aide à mieux utiliser votre appareil et possède une base de données complète de conseils et tutoriels. Le petit plus, c'est la possibilité d'appeler le SAV Motorola rapidement ou (mieux) de demander une conversation via un système de messagerie instantanée.

Autonomie

Le Moto G et sa batterie de 2070mAh (non amovible d'ailleurs, même si vous pouvez enlever la coque arrière) n'est pas décevant ni impressionnant côté autonomie. Il se situe "dans la moyenne" des smartphones Android avec une journée d'autonomie en usage "classique", un poil moins si vous jouez et/ou utilisez le GPS mais difficilement deux jours même en utilisation légère. Bien sûr si vous laissez votre appareil dans un tiroir vous aurez droit à plusieurs jours de veille.

Performances

200€ ou moins pour un Snapdragon 400 Quad Core 1.2GHz, sympathique, mais quelles performances le Moto G est capable d'offrir ?

Dans l'interface nous n'avons pas été gênés par un manque de réactivité, même s'il est certain que le Moto G n'est pas aussi agréable/rapide à utiliser qu'un terminal de haut de gamme (logique). Dans les benchmarks, l'appareil se situe juste en dessous du Galaxy S3. Comme d'habitude, n'oubliez pas que l'expérience utilisateur ne se résume pas à un score dans un benchmark et que l'optimisation logicielle a un rôle important, parmi d'autres facteurs.

test-motorola-moto-g-captures-014.jpg   test-motorola-moto-g-captures-015.jpg

Qualité photo et vidéo

Échantillons photo au format original

En photo le Moto G n'est pas spécialement impressionnant mais est capable de prendre des clichés rapidement, avec des couleurs généralement fiables, le mode HDR fonctionne bien et le rendu de jour est plus que décent. De nuit ou, plus généralement, en mauvaises conditions de lumière, le résultat est assez bruité et manque de détails. De près (toujours de nuit), le Moto G a souvent du mal à faire la mise au point. Le flash LED fait son boulot d'éclairage "brutal", il est rare de trouver un flash réellement efficace sur un mobile.

En vidéo le constat est similaire, avec des couleurs fiables mais une image qui manque de détails. Le son enregistré possède un bruit de fond assez désagréable mais le rendu des voix, musiques et autres bruits provoqués est plus que correct. Vous pouvez filmer en mode ralenti.