Test vidéo du Motorola Moto G 2014

Déballage, contenu de la boite

Le Moto G de seconde génération est proposé dans une petite boîte avec un chargeur (micro USB, non séparé bloc/câble), des écouteurs basiques et un peu de lecture. La batterie n'est pas amovible.

motog-2014-test-photos-001.jpg

Design du Moto G 2014

Le Moto G de seconde génération (2014) possède un design qui reprend la base du précédent Moto G, sobre, mais marqué par deux barres grises qui dissimulent la sortie audio, le micro et, plus intéressant, un système de double haut-parleurs frontaux. Si l'avant est complètement plat, avec la plaque de l'affichage qui occupe tout l'espace, la coque arrière est incurvée et en plastique soft touch avec toujours le logo Motorola enfoncé (légèrement). L'optique est alignée avec le flash LED et ce logo. Le haut de la coque possède toujours ce relief caractéristique. 

motog-2014-test-photos-002.jpg

Plus en détails. Sur le haut donc vous avez la sortie audio/premier haut-parleur et la caméra frontale juste à côté. Une LED de notification se situe juste entre la sortie audio et la caméra frontale.

motog-2014-test-photos-003.jpg

Sous l'écran uniquement le cache pour le micro et le second haut-parleur, les touches de manipulation de l'interface sont intégrées en bas de l'écran.

motog-2014-test-photos-004.jpg

Tranche droite, la touche on/off verrouiller/déverrouiller et la touche de gestion du volume. Rien à signaler à l'opposé.

motog-2014-test-photos-005.jpg

motog-2014-test-photos-007.jpg

En haut de l'appareil, le jack 3.5mm et un second microphone. En dessous le port micro USB.

motog-2014-test-photos-006.jpg

motog-2014-test-photos-008.jpg

La coque arrière affiche en ligne l'optique, le flash LED et le logo Motorola. Celle-ci est amovible (assez difficile à enlever) et révèle les deux slots Micro SIM ainsi que l'emplacement pour la Micro SD. Notez que la batterie n'est pas amovible, dommage.

motog-2014-test-photos-009.jpg

Ergonomie du Moto G 2014

Tout comme le précédent Moto G, le terminal reste de taille "humaine" même s'il gagne en volume en passant d'un écran 4.5" à 5". Cependant, les bordures restent assez larges et de fait le Moto G de seconde génération est un peu plus encombrant qu'un Nexus 5, plus optimisé. En main, le terminal semble costaud, bien fini, son poids (149€) y est pour beaucoup (supérieur à la moyenne pour cette taille d'écran) et le fait que la batterie ne soit pas amovible doit aider à rendre l'ensemble plus "compact".

A la manipulation, on aurait peut-être apprécié une zone inférieure plus fine de façon à pouvoir atteindre plus de surface d'affichage avec le pouce, mais en déplaçant un peu sa main il est assez facile de toucher le haut de l'écran. Les touches latérales sont plutôt bien placées et semblent de bonne facture, on relève toutefois qu'il faut appuyer assez fort pour activer les touches, dommage.

motog-2014-test-photos-013.jpg

Ecran du Moto G 2014

On retrouve, comme sur le premier Moto G, un affichage IPS LCD 720p mais cette fois sur une surface plus importante ce qui induit une densité de pixels plus faible (294ppi). Ce n'est pas vraiment visible et la lisibilité est très bonne, même quand les textes sont petits. Côté luminosité nous avons relevé 238lx au maximum, ce qui est plus que correct pour un terminal de ce gabarit. Les noirs sont plutôt lumineux (manquent un peu de profondeur) mais à peine plus que la moyenne des smartphones. Les couleurs sont vives, sans exagération et côté angles de vue, globalement bon sauf quand on regarde l'appareil avec un angle assez fort depuis un coin du terminal, rien de grave donc.

motog-2014-test-photos-012.jpg

Fonctionnalités du Moto G 2014

Le Moto G 2014 tourne sous Android 4.4.4 dans une version "pure" avec quelques ajouts de la part du constructeur notamment une suite d'apps pas inintéressante. Faisons un tour de rapide de tout cela, avec un focus sur les nouveautés apportées par Motorola.

Migration facile

Premier élément à relever, le migration de votre ancien smartphone au Moto G seconde génération peut se faire facilement et cela dès le premier lancement avec Motorol Migrate. Si la synchronisation des contacts est directement intégrée dans Android, ici Migrate permet aussi de transférer ses messages, photos, vidéos, morceaux musicaux et journaux d'appels, du moins si vous venez d'Android. Pour iOS, il faut vous connecter à iCloud pour transférer les données. Rien n'est proposé pour Windows Phone mais il est plutôt rapide d'exporter ses contacts dans Outlook via .csv puis de les importer dans Gmail/Contacts.

motog-2014-captures-001.jpg motog-2014-captures-026.jpg

Accueil

Rien de particulier à signaler au niveau de l'interface générale, nous avons ici de l'Android pur : accueils personnalisables avec des widgets, Google Now, icônes et dossiers, menu des apps pour regrouper vos contenus, multi-tâche, tiroir des notifications et accès rapide à quelques paramètres, au double doigt sur le tiroir. 

motog-2014-captures-004.jpgmotog-2014-captures-008.jpgmotog-2014-captures-007.jpg

motog-2014-captures-005.jpg motog-2014-captures-006.jpg

Fonction téléphonique, contacts, Dual SIM

La composition de numéros se fait simplement, avec des propositions de contacts. Vous pouvez également visionner les contacts depuis la fonction téléphonique (uniquement ceux qui ont un numéro de téléphone indiqué). Plus intéressant, la gestion des deux SIMs (non obligatoire, le terminal fonctionne très bien avec une seule) est assez complète, vous pouvez activer ou non une SIM, choisir celle qui doit être utilisée pour la data mobile, les appels et les SMS/MMS.

Réception, qualité appels : testé en Ile de France sur le réseau de Bouygues Telecom, le Moto G 2014 affiche une perte de signal de -91 dBm contre -115 pour un LG G3 (à titre de comparaison) et -110 pour un G2. Avec un DAS de 0,687 W/kg il s'agit d'une performance plutôt correcte. La qualité du son en appel est décente, dans les deux sens, sans perturbation particulière à relever.

motog-2014-captures-009.jpgmotog-2014-captures2-001.jpgmotog-2014-captures-002.jpg

Web, calendrier, e-mails

La navigation web se fait via Chrome pour Android, proposé par défaut sur le Moto G 2014. L'expérience est vraiment très correcte avec un défilement sans saccades, réactifs, idem pour le zoom. Nous avons testé de lire une vidéo en HTML5 intégrée dans un site web, pas de soucis. Chrome est une bonne solution sous Android car permet de synchroniser ses favoris sur différentes plateformes. Le Moto G 2014 affiche un score de 1037 à Browsermark, où un Nexus 5 bien optimisé enregistre 1800. En soi cela ne se traduit pas vraiment à l'usage, surtout si vous utilisez des versions mobiles des sites. Sur des sites plus lourds, on ressent une légère "hésitation" mais rien de gênant.

L'agenda est ultra classique, avec différentes vues (mois, semaine, jour...), un widget à poser sur l'accueil, une synchronisation possible avec différentes sources, dont Google Calendar. Pour vos mails, deux possibilités, le client Gmail ou l'app E-mail universelle qui permet de configurer de multiples comptes, au besoin. L'interface est bien pensée et a fait ses preuves.

motog-2014-captures-021.jpgmotog-2014-captures-010.jpgmotog-2014-captures-022.jpg

Appareil photo

L'interface de l'appareil photo est très axée tactile. Un geste de gauche à droite permet d'ouvrir les options (c'est une roue qui tourne), le zoom s'effectue en faisant glisser son doigt de haut en bas et inversement et la galerie est accessible d'un geste de droite à gauche. La caméra frontale et le mode vidéo sont disponibles en permanence en bas de l'écran. Pour prendre un cliché il suffit d'appuyer sur l'écran (une option à activer permet d'ajuster la mise au point et l'exposition en touchant l'écran), la fonction vidéo se lance directement quand on la sélectionne. Dans les paramètres sur le côté gauche on trouve le mode HDR, le flash, la possibilité de filmer au ralenti ou encore l'option panorama. Comme tout est bien intégré et que les fonctions sont simples à manipuler, cette interface épurée n'offre pas de difficulté particulière pour la maîtriser.

motog-2014-captures-016.jpgmotog-2014-captures-018.jpgmotog-2014-captures-017.jpg

Galerie

La galerie possède une interface légèrement différente de ce qu'on a l'habitude de voir avec des menus sur fond blancs et différents tris : pellicule (photos et vidéos capturées), chronologie et albums (dossiers). La partie chronologique est plutôt bien faite avec la date affichée au défilement, l'ouverture d'albums par jour, pratique. Quand vous ouvrez une image vous pouvez l'éditer, la partager, la supprimer ou lancer un diaporama. Si vous visionnez une vidéo réalisée avec le mode ralenti vous pouvez éditer la zone de ralenti avec un outil.

motog-2014-captures-023.jpgmotog-2014-captures-024.jpgmotog-2014-captures-025.jpg

Lecteur musical

Pour lire vos fichiers musicaux vous pouvez utiliser Play Musique ou télécharger une autre app. Play Musique, proposé par Google, est plutôt efficace et permet d'accéder à vos fichiers en ligne. Vous avez aussi un service payant de type Spotify/Deezer. L'interface est classique, différents tris, la pochette affichée en fond, aléatoire, réptition, etc, et compatibilité Chromecast (aka Google Cast).

Au niveau de la qualité audio, avec des écouteurs de bonne facture rien à signaler c'est tout à fait correct, vous avez un égaliseur pour aider. Le système de double haut-parleurs à l'avant est vraiment sympathique, le son est plus "englobant" et de fait vous gagnez en immersivité. Le volume pourrait être un peu plus fort au maximum mais c'est loin d'être un problème, notamment car quand vous êtes "à fond" le son sature un peu.

motog-2014-captures-028.jpg motog-2014-captures-029.jpg

Assist

Le Moto G 2014 intègre quelques fonctions qu'on ne trouve normalement pas dans Android, telle qu'Assist. Il s'agit d'une app qui permet d'automatiser certaines tâches en fonction de votre contexte. Exemple, activer un mode "Sommeil" qui, de nuit, ne fait pas sonner votre smartphone. Ce genre de chose. C'est assez basique dans l'idée et certaines apps peuvent faire la même chose, en plus complet, mais il est appréciable de trouver cela sur un appareil dès la sortie de la boîte.

motog-2014-captures-019.jpg motog-2014-captures-020.jpg

ALERTE, MODE URGENCE

Plus unique en son genre, le Moto G seconde génération possède une app baptisée Alerte qui intègre un mode Urgence et d'autres fonctions. Pour commencer vous pouvez activer le mode urgence ce qui envoie une notification à certains contacts et peut déclencher une alarme. Une seconde option permet d'envoyer une alerte à quelqu'un quand vous êtes dans un lieu mémorisez ou vous y rendez. Pour finir, "Me Suivre" envoie régulièrement votre position aux personnes sélectionnées.

motog-2014-captures-013.jpgmotog-2014-captures-012.jpgmotog-2014-captures-014.jpg

Autonomie du Moto G 2014

Pour parler autonomie commençons par quelques résultats chiffrés. Lors de notre test classique d'autonomie, le Moto G 2014 termine à 46% ce qui est plutôt dans la moyenne. Il consomme plus ou moins 3/4% d'autonomie pour 3h de veille avec quelques services synchronisés (mais pas une tripotée) et affiche une perte de 26% après 1h de jeu 3D lourd. Au final c'est cette dernière "chute" qui influe sur le score de fin car le Moto G 2nd gen arrive à 72% après le test photo/vidéo.

Concrètement après quelques jours d'utilisation je n'ai pas eu de soucis réel pour passer la journée complète à part après de longues sessions de jeu et/ou d'utilisation du GPS, usages qui consomment beaucoup.

moto-g-autonomie-1.jpg

Performances du Moto G 2014

Dans l'interface le Moto G 2014 est réactif, la majorité des apps se lancent rapidement et nous n'avons pas eu droit à de ralentissements particuliers à l'utilisation. Sur le web cela dépend du site exploré, quand la page est un peu lourde (beaucoup de contenu, dont des images et vidéos) le défilement se fait correctement mais avec un très léger délai, pour le reste c'est très correct.

Côté jeu, nous avons testé différents titres, du casual type puzzle au plus complexe visuellement (en (l'occurrence FIFA 15). L'expérience est très bonne, dans les titres testés nous n'avons pas eu de ralentissements particuliers. Il est important de relever que sur cet aspect l'optimisation du jeu est presque plus importante que les performances de l'appareil. Certains développeurs permettent de faire fonctionner leur titre sur presque n'importe quel terminal en adaptant le contenu affiché, par exemple.

Il est important de noter que malgré le fait que ce Moto G 2014 soit plus récent, il est équipé du même CPU, GPU que le précédent Moto G, idem pour la RAM. Au programme, un Snapdragon 400 Quad Core 1.2GHz, un Adreno 305 et 1Go de RAM. Ne vous attendez donc pas à un miracle dans les benchmarks. En effet, il score un petit 18138 à AnTuTu, le Moto G 2013 affichait 17500, la différence est minime. 

Somme toute, l'expérience utilisateur est très bonne, mais n'imaginez pas que le Moto G 2014 fera des merveilles sur la durée, notamment dans des jeux qui deviennent de plus en plus exigeants.

motog-2014-captures-015.jpg

Qualité photo et vidéo du Moto G 2014

Sur le précédent Moto G nous n'avions pas spécialement été impressionnés par la qualité photo et vidéo, qu'en est-il sur cette nouvelle édition ? Pour commencer sachez qu'il est possible de capturer des clichés en 8 mpx, contre 5 pour la précédente édition. Par ailleurs visiblement Motorola a changé son capteur et/ou logiciel lié à celui-ci car le rendu n'est pas le même qu'auparavant, sans que cela soit véritablement une bonne nouvelle.

De jour, en bonnes conditions, le résultat est plutôt bon, les couleurs sont justes idem pour la balance des blancs. Vous pouvez réaliser des clichés macro sans trop de problème, de très près. Nous avons toutefois constaté que le moindre mouvement durant la capture (du sujet ou de votre main) apporte du flou dans le cliché, c'est classique sur mobile mais nous avons trouvé que cela était plus flagrant ici.

De nuit l'image est très bruitée, légèrement éclaircie par rapport au rendu à l'oeil, la mise au point est bien plus compliquée voir impossible si vous vous rapprochez trop d'un sujet (habituel), l'image manque globalement de détails. Le flash offre un rendu classique pour une LED, pas très esthétique mais qui "fait le boulot".

En vidéo vous filmez en 720p 30fps, avec un rendu assez peu esthétique, aux contours très marqués avec un manque de détails même en bonnes conditions. La mise au point de jour se fait correctement même de près. De nuit l'image est très bruitée et la mise au point très compliquée. La vidéo est plus saccadée que de jour car l'appareil tente d'optimiser la qualité du rendu, qui est d'ailleurs peu éclairci. L'image a tendance à se déformer en mauvaises conditions quand vous bougez. Le son capté est moyen, avec un gros bruit de fond permanent.

Prix du Moto G 2014 (seconde génération)

Voici une petite selection d'offres en ligne pour acheter le Moto G seconde génération, comptez maximum 200€ en octobre 2014.