Note : test essentiellement en vidéo et photos !

 

Test vidéo du Motorola Fire

Vidéo avec sommaire interactif, cliquez sur le thème qui vous intéresse pour naviguer dans la vidéo, cliquez en haut à droite pour revenir au sommaire. Bonne lecture !

Test filmé avec un caméscope Samsung HMX-S15.

Image de prévisualisation YouTube

 

Si vous aimez cette vidéo, pensez à vous abonner à notre chaîne Youtube en cliquant sur le bouton ci-dessous !

 

Spécifications

Motorola Fire

Système d’exploitation Android 2.3.4, surcouche Motorola
Taille écran 2.8″ 240×320 TFT
Connectivité 3G HSDPA GSM quadribande
Mémoire 512Mo ROM, jusqu’à 32Go via microSD
RAM 256Mo
Processeur 600MHz ARM11
Appareil photo 3.15 mégapixels, pas d’autofocus, pas de flash
GPS ? Oui, A-GPS
WiFi ? Oui, b/g/n
Bluetooth ? Oui, Bluetooth 2.1 A2DP
Connectique micro USB, microSD, jack 3.5mm
Poids 110g
Dimensions 116.5 x 58 x 13.5 mm
Autonomie annoncée Env. 8h en conversation, 720h en veille, batterie 1420mAh
Prix A partir d’1€ avec forfait (chez Orange en noir et blanc), env. 180€ seul
Disponibilité Septembre 2011

 

Photos, design, prise en main

Qualité photo et vidéo

Image de prévisualisation YouTube

 

Conclusion

Pas de surprises ici avec le Motorola Fire. C’est un terminal d’entrée de gamme sous Android. Le résultat est au niveau de nos « espérances ». En clair, un terminal moyenne gamme, même bien géré, n’est pas toujours très fluide sous l’OS de Google, sur le Fire, c’est le réel problème. Oubliez les jeux gourmands et même la plupart des casual games un « chouilla » évolués et oubliez la navigation web (qui n’est pas une expérience agréable sur le Fire).

Par contre si vous cherchez un smartphone Android avec clavier physique portrait car vous passez votre temps à envoyer des mails et des SMS, pourquoi pas. Mais pourquoi nécessairement Android ? C’est la question qu’on peut se poser ici, aujourd’hui Android n’est pas un OS optimisé pour ce genre d’appareils, l’expérience est mauvaise et, finalement, mieux vaut une plateforme moins complète mais plus « légère ».

En l’occurrence, si le point qui vous intéresse le plus sur cet appareil est le clavier physique, allez jeter un oeil du côté de BlackBerry avant de vous jeter sur le Fire, vous serez peut être surpris des prix (notamment avec forfait).

Autant j’avais apprécié le Pro, j’ai beaucoup plus de mal ici avec le Fire. Dommage !

POINTS POSITIFS POINTS NEGATIFS
  • Clavier AZERTY physique
  • Solidité, design, prise en main
  • Android, pour les apps
  • Mauvaise expérience web
  • Peu de puissance et…sous Android (manque de fluidité)
 
★★½☆☆