Note : test essentiellement dans la vidéo, pour un résumé écrit, voir la conclusion

Test vidéo du Motorola Moto G 2015 (3e gen)

Design du Motorola Moto G 2015

Le Moto G de troisième génération dispose d'un design devenu classique pour la série "G" mais pas uniquement, ce type d'approche en courbe sur la coque arrière avec une épaisseur assez importante se retrouve sur les Moto X et même sur le Nexus 6. Rien de très original ici, à moins que vous le souhaitiez.

En effet, ce Moto G est compatible avec la personnalisation via le Motomaker, il y est possible de choisir une couleur pour l'avant (noir ou blanc) puis de définir une approche pour l'arrière, avec une poignée de coloris proposés pour la coque ainsi que les détails (bloc photo). Vous pouvez aussi faire graver le terminal (pas recommandé si vous prévoyez de revendre la bête, petit conseil), définir un fond d'écran ainsi qu'un message d'accueil, si c'est votre truc. Comme niveau matériaux on reste sur du plastique (pas de bois, etc), le tarif ne change pas selon les personnalisations, c'est la quantité de mémoire qui influence cela (199€ pour 8Go, 229€ pour 16Go).

Remarque : le Moto G 2015 ne dispose pas de LED de notification, l'écran de veille permet de faire à peu près "la même chose".

Autonomie du Moto G 2015

Avec un score final à notre test classique d'autonomie de 59%, le Moto G de troisième génération s'en sort mieux que son prédécesseur. Vous aurez droit à une grosse journée voir une journée et demi sans trop de soucis, la consommation en jeu 3D n'est pas excessive et l'appareil ne chauffe pas vraiment, ce qui est toujours appréciable.

test-moto-g-2015-courbe-autonomie-testmobile-1.jpg

Qualité photo et vidéo

Le Moto G 2015 dispose d'une interface photo intéressante, simple à utiliser mais avec un "viseur" plutôt bien pensé. Vous déplacez l'élément pour ajuster le focus et la cible d'exposition et vous ensuite augmenter celle-ci via un slider. Cette fonction s'avère pratique voir nécessaire, vous allez le constater.

De jour les couleurs sont bonnes en général avec une balance des blancs parfois à côté de la plaque mais la plupart du temps juste. La mise au point se fait généralement bien, mais il arrive que l'appareil soit incapable de détecter le sujet, c'est ici que le réglage manuel de l'exposition va aider, vous l'augmentez suffisamment pour permettre un focus correct.

De fait, de nuit, c'est encore plus nécessaire. Voyez nos échantillons ci-dessous, sans ajuster l'exposition, l'intégralité de nos images sont floues, il faudra impérativement réaliser des tests avec cette fonction pour obtenir quelque chose d'acceptable. C'est dommage, mais heureusement qu'il est possible de faire cela. Au final on se retrouve avec un cliché très bruité mais qui pourra convenir à une utilisation "basique" de partage et souvenirs.

En enregistrement vidéo, le son capturé est bon. De jour, les couleurs sont justes mais le rendu est peu esthétique, accentué comme souvent, pas aussi agréable à l'oeil qu'en photo. L'autofocus se fait décemment. Celui-ci est désormais automatique, pas de curseur à déplacer, dommage. De nuit, la mise au point est presque impossible automatiquement dans un environnement sombre, les couleurs sont justes mais on regrette vraiment cette incapacité à réaliser la mise au point, c'est un véritable problème.