L’activité de LG mobile en France en 2012 peut se résumer en trois phases. Pour commencer la firme a présenté son premier Quad Core, l’Optimus 4X HD, à l’occasion du MWC. Appareil qui n’a pas fait le poids chez les opérateurs face au Galaxy S3 et au One X. Puis LG a introduit sa nouvelle gamme L-Series, composée du L3, L5, L7 et L9, ce dernier étant arrivé plus tard sur le marché. Il s’agit de terminaux de moyenne gamme, dont l’objectif est de plaire à tout le monde. Cette série a connu (et connait encore) un succès décent, mais modéré, avec à ce jour 15 millions d’unités vendues à travers le monde.

LG a finalement dévoilé son Optimus G, quelques jours avant l’IFA 2012, mais c’est essentiellement le Nexus 4, produit par LG et Google, qui a monopolisé l’attention en arrivant plus tôt sur le marché malgré une annonce courant octobre. Le G est désormais disponible en France, il s’agit d’une sorte de variante de Nexus 4 dans l’idée (ou vice-versa) mais avec une approche, de fait, 100% LG. Cet appareil est-il celui qui va permettre à la firme d’éviter le « bis repetita » en séduisant tout le monde ?

 

Test vidéo du LG Optimus G

Vidéo avec sommaire interactif, cliquez sur le thème qui vous intéresse pour naviguer dans la vidéo, cliquez en haut à droite pour revenir au sommaire. Bonne lecture !

La vidéo ne fonctionne pas ? Voir la vidéo sur Youtube

Si vous aimez cette vidéo, pensez à vous abonner à notre chaîne Youtube en cliquant sur le bouton ci-dessous !

Spécifications

LG Optimus G

Système d’exploitation Android 4.1.2 Jelly Bean avec surcouche
Ecran 4.7″ 768×1280 capacitif multitouch (317 ppi)
Connectivité

3G+ HSDPA, 4G LTE

Mémoire 32Go de mémoire interne (24 dispo)
RAM 2Go
Processeur / GPU Quad Core 1.5GHz Krait + Adreno 320
Appareil photo

13 mégapixels, autofocus, flash LED, frontale 1.3 mpx

GPS ? Oui, A-GPS
WiFi ? Oui, a/b/g/n
Bluetooth ? Oui, Bluetooth 4.0 A2DP
Connectique micro USB, jack 3.5mm
Poids 145g
Dimensions 131.9 x 68.9 x 8.5 mm
Batterie

2100mAh 

Prix A partir d’1€ avec forfait, env. 500€ seul
Disponibilité Novembre 2012 (International)
DAS 0.426 W/Kg

Tour du design

De face l’Optimus G est assez classique, dans la tendance actuelle. Une grande plaque en verre (écran 4.7″) avec des angles arrondis et des bordures en plastique chromé, qui dessinent les contours de l’appareil. Il s’agit d’un design peu original mais pas décevant, la plaque avant est robuste et l’ensemble affiche de belles finitions, ce qui rend le terminal plutôt élégant.

 

Au dessus de l’écran, on trouve quelques capteurs, une LED de notifications, la caméra frontale 1.3mpx et la sortie audio juste au dessus du logo LG.

 

Sous l’écran LG a intégré trois touches sensibles qui s’allument quand l’écran est activé, Retour, Accueil/Multitâche et Menu/Google Now. Quand celles-ci sont éteintes, impossible de les distinguer, ce qui vous forcera donc à tâtonner un peu au début. Notez que vous pouvez définir la durée d’éclairage de ces touches dans les paramètres, 1,5sc (par défaut), 3, 5 et Toujours Activé.

 

Tranche droite, le bouton on/off verrouiller/déverrouiller, bien accessible et facile à utiliser. Le côté de l’appareil est composé du noir de la coque arrière (dans cette édition noire), d’une partie chromée, puis à nouveau de noir (sur le chrome) et finalement une ligne chromée qui équivaut au contour visible de face. LG a visiblement souhaité rappeler l’esprit de design présent sur la majorité de ses appareils récents avec ce côté « mille-feuille », normalement des reliefs sont présents, ici tout est droit (c’est mieux).

 

A gauche, le bouton de volume puis l’emplacement pour la carte SIM (micro), avec un système de tiroir.

 

Sous le G, le port micro USB et le microphone. Des vis sont visibles de part et d’autre, la coque arrière n’étant pas amovible. Certains n’apprécient pas la présence de ces éléments, nous ne trouvons pas ça gênant.

 

Au dessus, second micro et jack 3.5mm.

 

 La coque arrière de l’Optimus G fait penser à ce que LG propose sur le Nexus 4. Une plaque en verre avec un léger effet pailleté (difficile à saisir en photo, voir vidéo de test), moins marqué que sur le Nexus. Cette plaque est protégée par des rebords assez conséquents, peu esthétique mais probablement plus efficace contre la casse. 

 

L’appareil photo ressort légèrement, flash LED en dessous puis logo LG. En dessous se trouve le haut parleur.

 

L’écran

L’Optimus G est équipé d’un écran True HD-IPS+ de résolution 768×1280 qui utilise la technologie « Zerogap Touch » qui consiste à minimiser l’espace entre les différentes couches dans le but d’offrir un meilleur rendu général. Si l’écran du G est plutôt bon, nous avons constaté que les angles de vue ne sont pas excellents et que l’écran s’en sort moyennement bien en extérieur.

Par ailleurs, le G est équipé de Gorilla Glass mais l’exemplaire que nous avions était couvert de micro rayures accumulées d’une façon inconnue. Bien sûr, ces appareils de test sont souvent « maltraités », ce qui explique en partie ces blessures de guerre, mais vous pourriez également vous retrouver avec un appareil comme cela. Pour sa défense, nous n’avons pas, à ce jour, croisé de smartphone qui arrive à résister aux rayures sur la durée.

 

Autonomie

L’Optimus G et sa batterie de 2100mAh affiche une courbe d’autonomie (suite à notre test classique) proche du Xperia Z. L’appareil consomme classiquement quand l’écran est en marche, avec toutefois une belle chute lorsque le processeur (et GPU) est utilisé. Le G termine le test à 32% ce qui est moins bon qu’un One, idem pour le Z et le S4 même si le résultat est un poil plus proche. Vous obtiendrez une journée en usage modéré mais ne comptez pas sur le G pour vous offrir une journée complète avec un peu de jeu et/ou de GPS.

 

Fonctionnalités

Note : pour un aperçu complet des fonctionnalités offertes par l’Optimus G, consultez le test vidéo (en début d’article).

L’Optimus G tourne sous Android 4.1.2 dès la sortie de la boîte, avec la surcouche du constructeur coréen dans sa dernière édition pour notre marché, en mettant de côté l’Optimus G Pro (qui, en passant, arrive en France courant juillet 2013). Elle offre toutes les options classiques d’Android, accueil avec widgets, tiroir des notifications, menu principal, enrichissement via le Play Store, avec quelques fonctionnalités implémentées par LG et sur lesquelles nous allons nous concentrer ici.

La surcouche proposée n’est pas ce qu’on peut réellement qualifier de réussie esthétiquement, LG a d’ailleurs toujours eu un peu de mal à nous sortir quelque chose de propre, classe et cohérent, soit. 

 

 

QSlide : comme Sony, LG propose une fonction qui permet d’afficher des « mini apps » dans des fenêtres. Chez LG, il s’agit de QSlide, avec un calendrier, votre lecteur vidéo, la calculatrice ou encore le mémo. Originalité, il est possible de gérer l’opacité de chaque fenêtre ouverte, vous pouvez en afficher plusieurs en même temps. Comme pour le Xperia Z, cette fonction reste assez gadget. Les apps proposées sont intéressantes mais quelles sont les réelles situations où vous aurez besoin d’avoir un calendrier (par exemple) avec possibilité de « voir en dessous » ?

   

 

Vue colonne (messages et e-mail) : sur un écran de cette taille, une telle option est intéressante. Vous pouvez, en mode paysage, afficher une colonne sur la gauche avec vos discussions en cours ou, dans le cas des e-mails, les sujets. D’autres constructeurs intégraient ce genre de fonction sur des terminaux précédents mais celle-ci a été supprimée au fil du temps. Reste que l’option peut être pratique.

 

Galerie, musique : une galerie bien conçue avec de la place, un affichage de vos vidéos avec différents modes (liste, grille, dossier) et un lecteur musical au design particulier (aluminium brossé).

  

 

Lecteur vidéo : le player vidéo est bien équipé, lecture DivX sans soucis, option de verrouillage de l’écran en lecture et fonction DLNA. Vous avez également des interactions tactiles plus originales, comme la possibilité de zoomer dans une vidéo en cours de lecture, d’ajuster la luminosité en faissant glisser votre doigt de haut en bas ou d’avancer/reculer dans la vidéo en promenant votre doigt latéralement.

 

 

Productivité/organisation : LG propose plusieurs utilisataires pour vous organiser, à commencer par le classique Calendrier qui, en parallèle des options classiques, permet un affichage partagé (comme pour les messages) ce qui facilite la consultation des rendez-vous, en fonction de vos besoins. Vous avez également des applications pour prendre des notes et réaliser des dessins, en complément de Quick Memo. Ces options sont bien pensées/réalisées, même si tout cela reste assez gadget, surtout si vous les utilisez au doigt (bien plus intéressant avec un stylet).

     

 

LG propose aussi une belle quantité d’options innovantes intégrées dans l’appareil, comme le Screen Zooming (multitouch dans des listes pour ré-arranger les éléments, idem pour la galerie), Video Zooming (zoom dans une vidéo en cours de lecture), mode rafale efficace en photo, dites « Cheese » pour capturer une image, possibilité de personnaliser l’affichage des messages, fonction qui permet de lancer automatiquement l’app de votre choix après un certain temps, personnalisation des icônes du terminal ou encore volume de sonnerie intelligent en fonction de votre environnement.

 

Performances

L’Optimus G fait partie de ces terminaux Quad Core qui offrent de belles performances en toutes circonstances et pour tous les usages. L’interface est réactive, le web très fluide à l’utilisation et vous pourrez sans soucis faire tourner des jeux gourmands sur la bête. Bien sûr, le G étant sorti avant le S4, One et Xperia Z, il affiche un score légèrement inférieur sur des benchmarks, comme ici AnTuTu (17744). Notez qu’en moyenne son score est un poil plus élevé, proche de 19000. 

  

 

Qualité photo et vidéo

Photo : l’appareil photo de l’Optimus G n’est globalement pas mauvais dans de bonnes conditions, avec quelques exceptions. Lors de nos essais nous avons constatés plusieurs choses de jour : le mode HDR est assez mauvais pour la gestion des ciels, qui sortent ultra grisés, la macro est généralement efficace, le zoom -numérique- offre un rendu médiocre, de temps en temps vous obtiendrez des clichés pales, avec une espèce de voile blanc. La gestion de l’excès de lumière n’est pas excellent. Le mode panorama fonctionne plutôt bien.

De nuit, l’idéal semble d’utiliser le mode HDR avec possibilité de stabiliser complètement l’appareil. En mode auto/nuit le résultat est généralement très bruité, sans surprise.

 

Vidéo : vous pouvez filmer en 1080p 30fps (attention l’échantillon est en 720p) avec le G, mais nous avons été déçus par la qualité générale en vidéo. Le plus gros problème reste la sur-accentuation de l’image, visible sur les plans larges avec de nombreux détails. En « macro », le G s’en sort par contre plutôt bien, avec un focus qui s’effectue rapidement (et automatiquement). Le son est très correct, avec une tendance (habituelle) à allègrement capter le vent.

Image de prévisualisation YouTube

 

Conclusion

LG nous propose là un appareil plus convaincant que son prédécesseur le 4X HD (qui était passé inaperçu) mais moins séduisant qu’un HTC One, Galaxy S4 ou, sur certains aspects, Xperia Z. Le design est sympathique avec sa plaque arrière en verre mais manque d’originalité, l’écran est bon, les performances également, l’autonomie est moyenne, les fonctionnalités intégrées sont intéressantes et nombreuses avec une surcouche qui ne plaira pas à tout le monde. Vous l’avez compris, notre avis est partagé sur cet Optimus G. Récapitulatif des points.

 

Design et ergonomie ★★★☆

Le G manque d’originalité mais possède une plaque arrière en verre qui permet d’obtenir un ensemble premium côté design, même si les tranches sont moins réussies que sur un Nexus 4 ou Xperia Z. L’ergonomie est bonne et l’appareil, malgré son grand écran, se manipule bien.

 

Ecran ★☆

Un écran plutôt bon avec une densité de pixels de 318, des couleurs justes, par contre les couleurs bougent pas mal avec les angles de vue et le G s’en sort moyennement en extérieur (plein soleil).

Un flagship LG pas tout à fait convaincant mais qui propose une meilleure prestation que son prédécesseur.

Interface et fonctionnalités ★★★☆

Même si nous ne sommes pas fans de la surcouche proposée par LG (peu esthétique, manque de cohérence) il faut reconnaître que le constructeur propose de nombreuses fonctionnalités intégrées, comme QSlide, Screen Zoom ou encore le mode colonne dans les messages et les e-mails. Dommage par contre pour l’absence de slot micro SD, même si les 24Go proposés devraient suffire à la majorité des utilisateurs.

 

Performances ★★★½

Sur le papier le G reste moins puissant qu’un S4, One ou Xperia Z mais il a aussi été annoncé bien avant. Entre 17k et 19k à AnTuTu mais surtout de très bonnes performances dans l’interface, sur le web et en jeu.

 

Qualité photo / vidéo ★½☆

En photo de jour loin d’être mauvais, de nuit c’est plus compliqué mais en jouant sur les modes vous devriez arriver à quelque chose. Les modes proposés (HDR, etc) ne sont pas toujours efficaces. En vidéo, c’est bien moins « glorieux », le rendu est sur-accentué, mais les couleurs justes.

 

Autonomie ★½☆

Autonomie plutôt moyenne pour ce G, similaire au Xperia Z mais sans mode Stamina pour venir filer un coup de main. Une journée complète en usage limité, moins si vous jouez/utilisez le GPS. Notez que la batterie n’est pas amovible.

 

POINTS POSITIFS POINTS NEGATIFS
  • Design premium
  • Performances générales (interface, web, jeux)
  • Fonctionnalités intégrées nombreuses
  • Design peu original
  • Surcouche peu convaincante
  • Qualité vidéo décevante
  • Autonomie moyenne

Note globale ★★★☆☆