LG, dans sa communication, met principalement en avant ses compétences liées à sa puissance : une interface réactive, l’enregistrement et la lecture de vidéo full HD 1080p et la possibilité de faire tourner des jeux très gourmands grâce à son processeur Tegra 2.

Voyons comment tout ceci se traduit en conditions réelles.

 

Test vidéo du LG Optimus 2X

Vidéo avec sommaire interactif (vers les 3sc, pensez à faire pause sinon le sommaire disparaît), cliquez sur le thème qui vous intéresse pour naviguer dans la vidéo, cliquez en haut à droite pour revenir au sommaire. Bonne lecture !

Test filmé avec un caméscope Samsung HMX-S15.

Image de prévisualisation YouTube

Si vous aimez cette vidéo, pensez à vous abonner à notre chaîne Youtube en cliquant sur le bouton ci-dessous !

 

Spécifications

LG Optimus 2X

Système d’exploitation Android 2.2 Froyo avec surcouche LG
Taille écran 4″ 480×800
Connectivité 3G+ quadribande
Mémoire 8Go, support micro SD jusqu’à 32Go
RAM 512Mo
Processeur Dual core 1GHz Cortex A9
Appareil photo 8 mégapixels, autofocus, flash LED, enregistrement vidéo jusqu’à 1080p
GPS ? Oui, A-GPS
WiFi ? Oui, b/g/n
Bluetooth ? Oui, Bluetooth 2.1 EDR A2DP
Connectique micro USB, microSD, jack 3.5mm, micro HDMI (câble non fourni)
Poids 139g
Dimensions 123.9 mm x 63.2 x 10.9 mm
Prix Env. 470€ nu (Fnac), à partir d’1€ avec forfait (MeilleurMobile)
Disponibilité Février 2011

Photos, design, prise en main

La découverte du Optimus 2X commence par sa boîte, je ne parle généralement pas des coffrets (notamment car je n’ai pas toujours les boîtes du commerce), mais j’ai trouvé celui-ci plutôt sympathique.

Au niveau contenu, c’est plutôt classique : l’appareil, la notice, le chargeur, des écouteurs intra auriculaires et un câble USB / micro USB. C’est d’ailleurs un peu trop classique : quand on sait que l’Optimus 2X possède un port micro HDMI, on aurait vraiment apprécié le trouver, car autant pour le câble micro USB, je pense que nos tiroirs commencent à se remplir, que pour le câble micro HDMI / HDMI, c’est bien différent. Notez que LG n’est pas le seul à ne pas proposer ce câble.

L’Optimus 2X possède un écran 4″, un design plutôt réussi mais assez peu original. En effet, le form factor full tactile grand écran aux angles assez droits fait beaucoup penser à un iPhone 4 ou, plus récemment, au Galaxy S 2 de Samsung. Petit détail, les bords de l’écran retombent un peu (l’écran est légèrement bombé), ce qui donne une sensation plutôt agréable à l’utilisation.

Au dessus de l’écran vous trouverez une caméra frontale VGA pour la visio et afin de réaliser des autoportraits.

 

En dessous de l’écran, quatre touches sensibles classiques Android : menu, accueil, retour et recherche.

Sous l’appareil se trouve le port micro USB ainsi que les deux hauts parleurs.

Au dessus, le bouton Power on/off verrouiller/déverrouiller l’écran, le port jack 3.5mm et le port micro HDMI derrière un cache.

Côté droit (notez les bords du 2X qui sont « chromés », l’effet est réussi) vous trouverez des boutons de volumes qui sont deux touches indépendantes, c’est suffisamment rare pour le noter et je trouve que c’est une bonne chose. Pas de bouton physique pour l’appareil photo.

Côté gauche, rien à signaler.

A l’arrière, une coque en plastique soft touch avec une bande aluminium brossé au milieu incrustée du logo Google (comme sur l’Optimus Pad), l’appareil photo 8 mégapixels et son flash LED.

 

Parlons sensation en main…LG nous propose ici un terminal à la finition presque parfaite, un grand écran qui vient se loger dans un ensemble plastique dur / métal réussi. Les écarts entre l’écran et le bord de l’appareil sont fins, ce qui permet un design relativement peu large et donc une bonne prise en main.

Afin d’illustrer mes propos, voici un petit comparatif de taille avec le Galaxy S de Samsung et son écran 4″. Les deux appareils possèdent un écran de taille égale, pourtant le 2X est moins encombrant.

Le LG Optimus 2X possède un écran LCD IPS, comme sur l’iPhone 4 mais avec une résolution moins élevée. Ce dernier point ne se ressent pas vraiment, l’IPS offre des angles de vue plutôt corrects et une bonne visibilité en extérieur mais reste moins bon qu’un Super AMOLED ou Super AMOLED Plus (voir le comparatif ici).

Page d’accueil, menu principal

Le LG Optimus 2X tourne sous Android 2.2 (Froyo). Un choix assez étrange de la part du constructeur quand on sait que la majorité des smartphones haut de gamme qui sortent printemps 2011 sont sous la version 2.3 Gingerbread. Toutefois, il ne faut pas oublier que la couche constructeur joue un rôle important dans l’expérience utilisateur, au delà du numéro de version.

Pour déverrouiller l’appareil, il suffit d’appuyer sur le bouton physique dédié puis de faire glisser l’écran vers le haut. Sur cet écran (en mode verrouillé), vous trouverez l’heure en gros, la date, l’évolution du chargement si c’est le cas ainsi que des notifications en fonction de l’activité sur votre appareil. Notez que si un fichier musical est en cours de lecture, des contrôles rapides musicaux (précédent, suivant, lecture/pause) seront disponibles en haut de l’écran. Bien pensé.

La page d’accueil est très classique Android, avec bien sûr des éléments d’interface différents, qui dépendent de la surcouche. Vous avez donc 7 pages personnalisables avec moult widgets, raccourcis divers et dossiers.

LG a inclu toute une série de widgets « maison », appelés « Gadgets LG ». Vous y trouverez des contenus plutôt classiques, agenda, alarme, calendrier, contacts, e-mail, différentes horloges, un widget musical, un widget social, etc. Un des intérêts d’utiliser les gadgets LG est la cohérence graphique qu’ils apportent à l’ensemble, car ils ont été créés spécialement pour bien se fondre dans l’interface.

Notez la présence d’une option « mouvements » qui permet de réaliser quelques actions en faisant bouger l’appareil ou en le touchant (voir exemples dans la vidéo).

Comme tous les terminaux sous Android, le LG Optimus 2X permet le multitâche avec l’affichage des « applications récentes » suite à un appui prolongé sur la touche Accueil.

D’autre part, vous avez également un tiroir des notifications avec, ici, des contrôles de paramètres comme le GPS, le Bluetooth, le WiFi, le son et la rotation automatique. Très pratique, c’est d’après moi la meilleure implémentation possible aujourd’hui pour la gestion rapide de ces options (comme Samsung). Dans ce tiroir, vous avez également un « widget » musical, avec affichage de la pochette, du titre et des contrôles rapides classiques. Bien sûr, cet élément ne s’affiche que si un morceau est en cours de lecture. En dessous, vous trouverez les notifications des activités sur votre mobile avec la possibilité de les effacer.

Le menu principal affiche les applications et diverses fonctionnalités pré-installées sous forme d’icônes triées par « Applications système » et « Téléchargements ». Mais cette configuration par défaut peu pertinente (d’après moi) peut être modifiée. Il est possible de créer de nouvelles « catégories » (dans l’exemple « Jeux ») et d’y placer vos applications. Si ce mode d’affichage vertical ne vous convient pas, vous pouvez passer en mode horizontal (comme TouchWiz de Samsung, par exemple) qui place les icônes par pages avec la possibilité de défiler sur les côtés pour afficher les autres apps installées sur votre appareil. Un dernier mode d’affichage est disponible, « Liste », qui affiche vos apps sous forme de…liste avec icône/nom et un système de recherche rapide par lettre (pratique si vous avez beaucoup d’applications et jeux installés). Pour finir, si vous gardez votre doigt appuyé sur une icône, vous pourrez la désinstaller directement depuis le menu principal.

Options téléphoniques, contacts

Quand vous composez un numéro, le mobile vous proposera des possibilités, soi en fonction du début du numéro composé, soit en fonction des lettres associées aux chiffres. Sur cet écran, vous avez 4 onglets en haut, « Tél. », « Appels », « Contacts » et « Groupes ». « Appels » est le journal des appels qui retrace votre historique de façon classique. La liste des contacts est présentée par photos et nom, le tout trié par lettres avec la possibilité de naviguer rapidement par ordre alphabétique. Vos contacts sont synchronisés en permanence avec Google mais peuvent aussi être importés et synchronisés depuis les réseaux sociaux. Vous allez pouvoir lier un contact à son homologue sur les réseaux sociaux puis consulter directement depuis sa fiche ses messages Facebook (ou Twitter) ainsi que ses photos (un clic sur un photo lance l’application Facebook for LG qui permet de consulter les photos de votre contacts mais aussi d’y laisser un commentaire).

Messagerie (SMS/MMS), saisie de texte

Ici encore, très classique Android. Les messages s’affichent par conversations triées par contact. Dans chaque conversation, vous trouverez les différents messages organisés sous forme de bulles. Les bulles font pas mal penser à ce qui est fait sur iPhone (bulles en relief avec reflets, un peu kitsch avec le temps…). Les images des MMS s’affichent dans les bulles également. En haut de l’écran s’affiche le nom de la personne et sa photo. Si vous la sélectionnez vous aurez accès à un petit menu contextuel qui permet de rentrer en contact rapidement avec cette personne. Ce menu s’affiche d’ailleurs un peu partout dans l’appareil (contacts, mails, etc).

 

Pour saisir du texte, en natif, vous avez un clavier virtuel disponible « Clavier LG ». Celui-ci est plutôt bon, avec saisie prédictive et correction. Comme d’habitude sur Android, si vous n’aimez pas le clavier virtuel disponible par défaut vous pouvez le remplacer par un autre en téléchargeant d’autres systèmes d’écriture sur l’Android Market.

Calendrier

L’interface du calendrier est bien conçue, vous avez des onglets en haut avec mois, semaines, jours ainsi qu’une liste de vos tâches. L’espace est bien géré et tout est synchronisé/able avec Google Calendrier et autres.

 

E-mails

Deux possibilités sur le 2X pour les e-mails, vous pouvez utiliser le client Gmail proposé ou bien le client e-mail de surcouche qui permet d’ajouter tous les services d’e-mails possibles. L’interface est très classique, vous pouvez avec plusieurs comptes, rien de bien exceptionnel ici.

 

Télécharger/acheter des apps

L’Optimus 2X tourne sous Android, vous pouvez télécharger des apps/jeux sur l’Android Market de façon classique. En plus de cela, LG propose des « apps pré-chargées », qui sont des fichiers d’installation déjà présents sur l’appareil à l’achat, vous pouvez ensuite décider (ou non) de les installer. Vous avez droit à Spider Man, Shrek Racing, Kindle et d’autres apps.

Autre chose, App Advisor (« Conseiller en apps ») propose une petite sélection d’apps à télécharger sur l’Android Market. Le contenu proposé est intéressant mais j’ai eu un peu de mal à comprendre l’intérêt du système ainsi que la pertinence des propositions parfois (Twitter est proposé mais pas Facebook, etc).

 

Navigation web

La navigation web est confortable sur le grand écran du LG Optimus 2X, l’interprétation des sites est bonne, quand vous faites un double tap, vous zoomez et le texte se remet en page afin d’être facilement consultable en un bloc.

Vous pouvez définir des favoris, y accéder, idem pour votre historique ainsi que la liste des sites les plus visités. Niveau fluidité, j’ai été un peu déçu. En effet, avec son processeur dual core et la communication de LG à ce propos, je m’attendais à une expérience web parfaite. Pourtant, lors de mes tests (voir la vidéo de test), Test-Mobile.fr n’était pas très fluide, idem pour l’équipe. Par contre les contenus Flash sont correctement lus, avec quelques légères lenteurs mais le résultat global est plutôt bon.

Il est possible de lire des vidéos en Flash, notamment Youtube, mais la meilleure possibilité reste d’utiliser les apps dédiées.

L’implémentation du copier/coller de texte depuis le web n’est pas au top, vous sélectionnez du texte à l’aveugle et celui-ci est directement collé. J’ai largement préféré le système proposé par HTC.

 

Lecteur musical

L’interface du lecteur musical de l’Optimus 2X est bien conçue, un affichage classique sous forme de listes triées par Chansons, Albums, Artistes, Listes d’écoute. Si besoin, la pochette s’affiche. En bas de l’écran vous avez la mention du morceau en cours de lecture avec la possibilité d’accéder rapidement à l’écran de lecture.

 

En lecture, vous avez les contrôles classiques, des options Aléatoire, Répétition, Playlist et un mode Virtual Surround (qui permet de donner l’illusion, avec un casque sur les oreilles, qu’il s’agit d’un système 7.1).

 

Si vous basculez l’écran sur le côté (en lecture uniquement), vous avez droit à une sorte de mode Coverflow avec système de navigation rapide entre les artistes. Plutôt sympa et fluide !

 

Lecture vidéo

L’appareil peut lire des fichiers vidéos en 1080p et les diffuser sur un téléviseur HD via HDMI (grâce au port). Comme précisé au début du test, vous n’avez pas de câble fourni. L’Optimus 2X peut lire les fichiers DivX en natif, le tout est très fluide et regarder un film sur un écran de cette taille et de cette qualité est un vrai bonheur. Le mode Virtual Surround est également disponible en mode vidéo.

 

Appareil photo / vidéo

Mon avis sur l’appareil photo et vidéo est plutôt mitigé, à la fois je trouve l’interface très complète, les options proposées pertinentes…mais je suis un peu déçu du rendu final (c’est ce qui compte non ?). Pour la qualité, j’en parle dans la suite du test, donc passons maintenant à l’interface et aux options.

L’Optimus 2X ne propose pas de bouton physique (ça commence à devenir classique pour les smartphones tactiles), pour prendre une photo il faut rester appuyé sur le gros bouton tactile, l’autofocus se fait, puis le relâcher. Vous pouvez zoomer avec le bouton de volume. La prise de photo est rapide.

A gauche de l’écran se trouvent quelques accès aux options. De haut en bas : passage en mode autoportrait, zoom, l’exposition, gestion du flash et les paramètres avancé. Ici, vous pourrez régler la résolution (max 5 mpx), le mode de mise au point (dont un superbe mode Manuel), les modes de scène (portrait, paysage, sports…), ISO, balance des blancs, minuteur, etc…sans oublier le changement des modes de prise de vue avec un mode « rafale » (6 photos) et quelques effets.

 

En mode vidéo, une interface similaire mais moins complète (comme d’habitude), vous pouvez filmer en appuyant sur le bouton tactile rouge, utiliser la caméra frontale, gérer le zoom, l’exposition, le flash, la balance des blancs, la qualité et la résolution parmi d’autres options. L’Optimus 2X permet de filmer en Full HD 1080p, vidéos que vous pourrez ensuite regarder sur votre téléviseur HD. Pas mal du tout.

Seul bémol, il n’y a pas de mode autofocus continu, et je trouve ça vraiment dommage. Je pense qu’il serait temps que les constructeurs comprennent que donner des pixels c’est bien, mais si on ne peut pas filmer de près, l’intérêt reste limité. Vous ne pouvez pas mettre en pause la capture de vidéo lors de l’enregistrement mais vous pouvez zoomer, même en 1080p. La qualité en zoomant est vraiment très mauvaise.

 

Rapidement sur la galerie photo/vidéo, il s’agit du système classique Android sans changements de la part de LG. Un détail toutefois, le zoom en multitouch sur les photos dans la galerie est complètement déréglé (voir vidéo). L’Optimus 2X peut lire les DivX en natif.

 

Tegra Zone

Kezako ? Comme expliqué au début du test, l’Optimus 2X tourne sur un processeur dual core Tegra 2 par Nvidia. Certains jeux sont optimisés pour utiliser pleinement les capacités de cette puce. L’application Tegra Zone (disponible sur l’Android Market ici) propose une sélection complète des jeux optimisés avec captures HD, vidéos en bonne définition et critiques des titres. Quand vous choisissez de télécharger un jeu, vous êtes redirigé vers l’Android Market.

J’ai testé quelques jeux gratuits disponibles dans cet espace, notamment Dungeon Defenders dont vous trouverez une petite démo à la fin du test vidéo. Le résultat est bluffant, tout est fluide et les graphismes sont réussis.

 

Benchmarks

Je ne fais pas souvent des benchmarks lors de mes tests, mais vu que le côté puissant du 2X est l’élément central de communication de LG, cela m’a semblé pertinent. Pour cela, j’ai utilisé Quadrant Standard (non bidouillé, hein), Neocore et Smartbench 2011.

Comme j’ai un Galaxy S 2 sous la main, j’en ai profité pour faire le même test histoire de comparer les scores (attention, le Galaxy S 2 de Samsung tourne sur un processeur dual core 1.2GHz contre 1GHz pour le 2X) :

Quadrant :

  • Optimus 2X : 2463
  • Galaxy S 2 : 3024

Neocore :

  • Optimus 2X : 75.5fps
  • Galaxy S 2 : 59.8fps mais Samsung bride le Galaxy S 2 à 60fps


Smartbench :

  • Optimus 2X : productivity index de 2683
  • Galaxy S 2 : 3568

 

Qualité photo et vidéo

Cliquez sur une photo pour voir l’image en taille réelle.

 

Vidéo en 720p :

Pour ces deux vidéos, n’oubliez pas d’activer les modes de lecture 720p/1080p.

Image de prévisualisation YouTube


Vidéo en 1080p :

Image de prévisualisation YouTube

 

Conclusion

Le LG Optimus 2X est un terminal intéressant, son interface est très réactive, la surcouche est plutôt réussie et complète et arrive plus ou moins au même niveau que TouchWiz dans sa version Galaxy S. Avec son processeur dual core, vous allez pouvoir jouer à de magnifiques jeux en 3D optimisés Tegra 2, enregistrer et visionner des vidéos en full HD (notamment sur votre téléviseur HD). Son lecteur musical est bien conçu, l’appareil lit le DivX en natif et l’interface de son appareil photo est très complète, avec des options comme le focus manuel qui viennent renforcer la qualité de l’expérience. Pour finir ici, l’appareil est très bien fini et offre une excellente sensation en main.

Maintenant, j’ai trouvé que l’expérience web était un peu décevante avec quelques ralentissements de temps à autre même sur des sites relativement légers comme Test-Mobile. Par contre le Flash est lu correctement. La qualité photo et vidéo est bonne mais les couleurs sont généralement un peu ternes, d’autre part il n’y a pas de fonction autofocus continu en vidéo et le zoom en vidéo est assez mauvais. Dommage, car sur le papier les fonctions de création multimédia du 2X semblaient parfaites.

Alors pour qui est destiné cet Optimus 2X ? Pour commencer, il faut apprécier son design et l’aspect de sa surcouche. Ensuite, il faut souhaiter un terminal puissant sous Android avec un grand écran tactile, idéal pour le jeu et, malgré la qualité un peu décevante de la vidéo, il filme tout de même en full HD et peut être un bel outil de partage vidéo autour d’une TV hd.

POINTS POSITIFS POINTS NEGATIFS
  • Appareil puissant, interface très fluide, processeur dual core Tegra 2
  • Idéal pour les jeux vidéos gourmands
  • Nombreuses options appareil photo
  • Bonne qualité de fabrication, bonne sensation en main
  • Quelques lenteurs sur le web
  • Couleurs photos/vidéos un peu ternes
  • Pas d’autofocus continu en vidéo (optionnel mais dommage)
★★★★☆