Test vidéo du LG G2 Mini

La vidéo de test intègre un sommaire interactif, utilisez-le pour naviguer d'une section à une autre.

Design

Le G2 Mini reprend le design du G2 en taille inférieure et avec quelques éléments "premium" en moins, comme des bordures plus larges, une plus grosse épaisseur et quelques éléments chromés en moins. L'arrière est également différent, texturé sur le Mini alors qu'il est brillant sur le G2 classique.

Au dessus de l'écran vous avez la caméra frontale, quelques capteurs et la sortie audio. Pas de touches sous l'écran, celles-ci sont intégrées dans l'interface. Rien sur les tranches du terminal, le jack 3.5mm se situe en haut accompagné d'un second micro et d'un port infrarouge. Sous le G2 Mini, haut-parleur, port micro USB et microphone principal. Bien entendu vous disposez de touches à l'arrière, d'où les tranches épurées, avec on/off et volume +/-. L'optique est également à l'arrière, avec le flash LED. La coque arrière n'est pas amovible.

Ergonomie

Si la sensation en main n'est pas aussi qualitative qu'avec le G2, le Mini reste tout de même compact, ne craque pas et est agréable à manipuler. Par ailleurs, il dispose d'un écran 4.7" ce qui lui confère un design de taille limitée. Vous pouvez le manipuler à une main sans aucun problèmes, la touche arrière tombe bien au niveau de l'index et vous pouvez aussi déverrouiller l'appareil en utilisant le double tap (ou le Knock Code), qui fonctionne très bien. Lors du test du G2 nous avions eu besoin de temps pour nous faire aux touches à l'arrière, pour le Mini nous avons maintenant pris l'habitude et il est clair que ce système est tout de même bien pensé. Maintenant, vous aurez probablement besoin de quelques jours avant d'apprécier (ou non) cette ergonomie originale.

g2-mini-photos-004.jpg

Ecran

Le G2 Mini est équipé d'un écran 4.7" IPS LCD avec une définition de 540x960, soit 234ppi. S'il ne peut rivaliser avec son grand frère le G2 là dessus (logiquement), il reste plutôt bon élève pour un appareil de moyenne gamme. La luminosité maximale est d'environ 90lx, ce qui n'est pas très élevé mais non gênant au quotidien, à part en extérieur avec un soleil fort. Les angles de vue sont décents, à part du côté droit, mais rien de dramatique. Avec une telle densité d'affichage, le G2 Mini laisse légèrement entrevoir ses pixels, encore une fois ce n'est pas vraiment gênant.

g2-mini-photos-003.jpg

Fonctions

Le G2 Mini reprend la majorité des fonctionnalités du G2 (et, bien sûr, son interface) en format plus petit. Comme le terminal dispose également de spécifications inférieures, vous ne trouverez pas tout le "package" G2 sur ce Mini, ce qui a du sens. Faisons le tour des fonctions de la bête.

Pour déverrouiller ( 8725) l'appareil il existe plusieurs possibilités, mais la plus intéressante reste le Knock Code.

Ce système permet de déverrouiller rapidement le terminal en touchant l'écran éteint à différentes positions dans un ordre que vous avez défini (comme un code). C'est une excellente idée.

L'accueil ( 8726) est classique Android à la sauce LG, widgets, icônes, toujours dans le style "LG 2013". Notez que l'interface a été depuis retravaillée pour le G3, nous ignorons si le G2 et le Mini auront droit à une mise à jour esthétique.

Le multitâche ( 8727) permet d'accéder rapidement aux apps lancées, vous pouvez aussi les "effacer" et ouvrir le gestionnaire des tâches. Le tiroir des notifications intègre pas mal d'options dont les QSlide Apps (apps fenêtrées), la gestion de la luminosité ou encore du son. 

Quand tout est activé, vous n'avez presque plus de place pour vos notifications, mais il est possible d'enlever la barre QSlide, ce qui libère pas mal de place.

Le menu des apps ( 8729) apporte, en plus des fonctions habituelles, la possibilité de rechercher des applications ou encore de désinstaller du contenu. Les widgets sont accessibles ici.

La personnalisation ( 8730) reste un élément important dans la surcouche de LG. Vous pouvez appliquer des thèmes (un thème par défaut, plusieurs à télécharger, parfois payants) et changer les touches affichées en bas de l'écran ainsi que la couleur dominante de cette zone. Il s'agit d'après moi d'un gros plus ici proposé par LG, rares sont les constructeurs qui offrent ce genre de fonction.

Côté téléphonie ( 8746), rien de particulier à signaler, l'utilitaire de composition est classique. Notez que dans la vidéo de test je mentionne le fait qu'il n'est pas compatible 4G, c'est faux, il l'est, toutes mes excuses.

Idem pour les contacts ( 8747), rien de spécial à mentionner, vous pouvez rechercher une personne, l'appeler rapidement, défiler par lettres, c'est fonctionnel. Les fiches n'intègrent pas de fonctions spécifiques.

Les messages ( 8748) s'affichent par contacts puis s'empilent dans les conversations. L'app de saisie de texte ( 8749) proposée par défaut est plutôt bonne même si elle prend un peu de place en hauteur. Les propositions/corrections sont généralement pertinentes et le clavier est réactif. Bien sûr vous pouvez le remplacer si vous ne l'appréciez pas.

L'agenda ( 8750) est bien fait avec une interface divisée en mode mois afin d'avoir une vue générale de vos rendez-vous. Vous pouvez bien sûr le synchroniser avec le service de votre choix.

Pour les e-mails ( 8751), utilisez soit le client Gmail ou l'app universelle. Cette dernière est complète avec en complément le support de QSlide.

Sur le web, vous avez Chrome pour Android et le navigateur "classique" pré-installés. L'expérience est étonnamment bonne, avec une réactivité plus qu'acceptable.

Pour accéder à l'appareil photo ( 8755,8756), vous pouvez rester appuyé sur volume bas (volume haut lance QMemo). L'interface est simple à utiliser. Vous avez un bouton pour basculer de photo à vidéo, une icône paramètres, modes, caméra frontale et flash. Les modes permettent d'activer (entre autres) le HDR, le mode Panoramique ou encore la prise en rafale (10 clichés à la suite, assez lent à s'enclencher). Dans les paramètres vous avez le réglage de la définition, des ISO, WB, etc.

La galerie ( 8757,8758) regroupe vos fichiers en dossiers, une fois une image ouverte vous pouvez la partager, appliquer des effets ou encore l'envoyer via DLNA.

Le lecteur musical ( 8759,8760) affiche une interface dans le même genre que ce qu'on trouve ailleurs sur ce G2 Mini mais avec une touche d'aluminium brossé. Encore une fois, classique ici, vous avez des onglets pour accéder aux fichiers de différentes façons, une barre inférieure qui permet de contrôler rapidement la musique. En lecture, la pochette s'affiche en fond, vous pouvez aussi bénéficier des paroles si elles sont incluses dans le morceau. Une option permet de lancer une recherche sur Youtube (pour trouver un clip par exemple) et le terminal intègre une fonction d'égaliseur vraiment complet, avec différents modes pré-enregistrés et un ajustement manuel. La qualité audio avec un casque ou des écouteurs dépend bien sûr de votre accessoire mais est tout à fait bonne. Pour ce qui est du haut-parleur, il propose un volume assez élevé mais crache un peu.

La lecture vidéo ( 8761) se fait soit avec la galerie soit via une app spécifique (ou autre app tierce). Rien de particulier ici à part le support de QSlide ou encore le fait de pouvoir zoomer dans un fichier.

Autonomie

Le G2 Mini est équipé d'une batterie de 2440mAh, ce qui est plutôt conséquent pour un terminal de cette gamme, surtout avec un chipset qui apparaît peu gourmand. De fait, l'autonomie est plutôt bonne. Lors de nos tests nous avons régulièrement dépassé la journée et demi en usage régulier, vous pourrez pousser jusqu'à 2 jours en utilisation plus légère.

Performances

Dans l'interface le G2 Mini s'en sort décemment, idem pour le web où l'expérience est réactive. Bien entendu nous ne sommes pas au niveau d'un appareil de haut de gamme, mais ce Mini ne m'a pas spécialement frustré à l'usage. Au niveau des performances brutes telles que retransmises par les benchmarks, AnTuTu X affiche 17000 points, soit au même niveau que le S3 (2012), idem pour Vellamo Multicore (1160).

g2-mini-captures-020.jpg g2-mini-captures-022.jpg

Qualité photo et vidéo

Le G2 Mini est équipé d'un appareil photo 8 mégapixels avec flash LED, autofocus et mode HDR. Le terminal est capable de capturer des vidéos 1080p. Que vaut-il côté qualité ?

Pour commencer, la photo de jour offre une mise au point automatique très rapide, ce qui est toujours appréciable. Le rendu est bon, avec des couleurs parfois un peu pâles. Le mode HDR est efficace mais pas trop (équilibré, donc). De nuit le G2 Mini s'en sort assez bien, l'image manque souvent de netteté mais n'est pas trop bruitée. La mise au point est plus compliquée sans lumière, classique.

Pour ce qui est de la vidéo, c'est moins "glorieux" même si non catastrophique. De jour les couleurs sont bonnes, le focus efficace, mais l'image affiche des contours un peu marqués (qui d'ailleurs s'estompent au zoom). Le son enregistré est acceptable, sans plus, on apprécie l'absence d'un sur-traitement anti-bruit comme on pouvait l'avoir sur le G2 à sa sortie. De nuit le focus est compliqué et l'image est très bruitée.