Test vidéo du LG G2

Test vidéo en deux versions, une longue et une courte dite "express". La vidéo longue possède un sommaire interactif, cliquez sur le thème qui vous intéresse pour naviguer dans la vidéo, cliquez en haut à droite pour revenir au sommaire. Bonne lecture !

Contenu de la boîte

Le G2 est proposé avec un bloc secteur, un câble USB / micro USB, des écouteurs intra-auriculaires "QuadBeat 2" (+ système mains-libres) qui offrent un rendu sympathique et un peu de paperasse. La batterie n'est pas amovible.

lg-g2-test-001.jpg

Tour du design

Le design du G2 est pensé de base pour donner la part belle à l'écran 5.2" du terminal. En effet, on remarque d'emblée que les bordures sont très fines et qu'il y a peu d'espace "perdu" en haut et en bas. Le G2 possède une surface frontale entièrement plate et une coque arrière toute en rondeurs, le contraste est marquant. 

En haut de l'écran quelques capteurs, la caméra frontale et la sortie audio, cette zone est vraiment fine.  Sous l'écran, une zone également de taille limitée. Les contrôles sont intégrés à l'interface.  Tranche droite, exceptionnellement pour un smartphone sous Android, rien à signaler. Sous le terminal, haut parleur, port micro USB et jack 3.5mm. Le microphone principal se situe également ici.  Au dessus du G2, second micro et port infrarouge pour l'application Quick Remote.  A gauche, le tiroir pour la SIM (micro), à révéler en utilisant l'outil proposé par LG dans la boîte.

A l'arrière, une coque arrière brillante avec un effet de lignes diagonales très légèrement en relief. L'appareil photo en haut accompagné de son flash LED. En dessous se trouve un ensemble de trois boutons physiques, dont nous allons parler en détails juste après.  Rien de particulier en bas à l'arrière, à part un sympathique logo LG.

Ergonomie

lg-g2-test-025.jpg

Plus que le design à proprement parler, c'est l'ergonomie qui en découle qui est très intéressante sur le G2.

Le G2 est entièrement en plastique mais bénéficie de finitions plus que correctes ce qui lui confère à la fois légèreté et sensation "qualitative" à la prise en mains. Bien sûr nous aurions préféré une approche plus premium sur les matériaux mais cette façon de traiter le plastique nous apparaît honnête, du moins si les traces de doigts à l'arrière ne vous dérangent pas.

Comme expliqué précédemment, le G2 possède des bordures très fines, surtout sur les côtés. Il s'agit d'un point central, la largeur d'un terminal détermine en grande partie son volume ressenti à l'usage. 
Deux points logiciels mais liés à l'ergonomie sont à relever, la possibilité de personnaliser les boutons tactiles en fonction de vos besoins (bien) et l'option Knock Knock (toc toc) qui permet de déverrouiller l'écran sans avoir à utiliser de bouton physique, cette fonction nous semblait une merveille sur le Nokia N9, puis, sur les derniers Lumia nous avons rapidement compris qu'il s'agissait d'un must-have, le constat est le même sur le G2, une fois son fonctionnement assimilé, vous n'arriverez pas à vous en passer.

Bon, et ces boutons physiques à l'arrière ? C'est effectivement le gros point d'interrogation sur le G2. Il s'agit de trois touches qui permettent de gérer le volume (plus, moins) et de déverrouiller l'écran ou d'éteindre / allumer l'appareil. Notez au passage qu'un appui prolongé sur la touche volume moins quand l'écran est verrouillé lance l'appareil photo (caméra frontale) et que la même manipulation avec volume plus active Quick Memo. Honnêtement lors de l'annonce de l'appareil nous étions ultra sceptiques concernant cette implémentation, dans les faits me rendu à l'usage est moins impliquant que cela dans la mesure où il est possible de déverrouiller l'écran sans utiliser de touche physique. Concrètement, nous avons trouvé que les touches n'étaient pas toujours évidentes à situer rapidement simplement avec le doigt car ne ressortent pas beaucoup. Les boutons de volume sont plats avec une surface légèrement mat ce qui permet de localiser leur emplacement mais il faudra pas mal tâtonner, surtout au début, avec au passage un dépôt permanent de traces de doigts sur le verre de l'optique. La touche on/off est elle en relief (léger, en courbe) et ainsi plus facile à localiser. Toutefois, cette touche devient au final bien moins centrale de part la présence de Knock Knock. Notez que cet ensemble créé un relief qui soulève l'appareil quand il est posé à plat sur le dos, par ailleurs la touche on/off ne peut pas être activée par erreur quand l'appareil est dans cette position.

L'écran

lg-g2-test-009.jpg

Le G2 possède un écran IPS de 5.2" de résolution 1080x1920, soit 423ppi. Celui-ci offre une excellente lisibilité de part sa densité de pixels et ne possède pas de réelle teinte dans les blancs, ce qui permet des coloris proches de la réalité. Les angles de vue sont bons aussi, avec seul l'axe supérieur qui altère fortement la luminosité générale de l'affichage. Les noirs sont presque profonds, suffisamment pour la majorité des utilisateurs.

Le plus impressionnant avec l'écran du G2 reste son intégration dans le design. En effet, les bordures sont très fines ce qui donne clairement l'impression de manipule uniquement un écran, ce qui est franchement agréable. Par ailleurs, nous avions des interrogations sur un potentiel souci lié à ces bordures, la paume de la main pouvant toucher la zone tactile, au final après une semaine d'utilisation quotidienne cela ne nous a jamais posé de problème.

Comparaison design, Z1 vs. G2

Histoire de vous donner un aperçu des dimensions du G2 par rapport à la concurrence, voici deux clichés avec le G2, le Galaxy S4, le Xperia Z1 et le One de HTC. Le Z1 est un peu plus haut et le G2 est également plus haut que le S4 ou One mais il y a un élément important à noter : sur tous les terminaux visibles sur cette photo, le G2 possède l'écran le plus grand, 5.2". Cela confirme que cette optimisation du design a un gros impact positif sur le produit.

lg-g2-test-029.jpg

De dos, bien sûr le G2 est le seul appareil avec des touches à l'arrière. Les matériaux utilisés ne sont pas les mêmes, respectivement plastique, plastique, verre et aluminium. Sur cet aspect, c'est essentiellement une question de goûts.

lg-g2-test-030.jpg

Fonctions

LG joue la carte de la personnalisation et ça fonctionne 

Le G2 tourne sous Android 4.2.2 et le constructeur nous propose ici une surcouche qui a été améliorée par rapport à ce qu'on pouvait trouver sur un G Pro, même si elle reste proche.

Un élément sort du lot dans l'interface sur le G2, c'est une forte possibilité de personnalisation. Qu'il s'agisse de thèmes sur l'accueil, au niveau du clavier ou, le top du top, de multiples variantes au niveau des touches tactiles au bas de l'écran, que vous allez utiliser tous les jours et qui, logiquement, doivent pouvoir correspondre à vos besoins. Là dessus, chapeau à LG car là est aussi l'intérêt d'avoir des touches intégrées dans l'interface, on aimerait voir ce genre de chose plus souvent.

g2-barre-bas-custom-1.jpg

L'écran de déverrouillage ( 6981 ) affiche l'heure, la date, quelques accès rapides ainsi que les widgets d'unlock ( 6986 ) . Vous pouvez accéder à l'accueil en faisant glisser votre doigt sur l'écran avec possibilité de changer l'effet affiché. Dans la version du firmware que nous avions, cette manipulation était instable et l'appareil a régulièrement redémarré après une tentative de déverrouillage, espérons de cela sera réglé via une mise à jour. D'autre part, il est possible d'accéder à l'écran de déverrouillage via le fonction knock knock, un double appui sur l'écran éteint et le tour est joué. Si nous avons largement apprécié l'implémentation de cette option sur le G2, notez tout de même que celle-ci ne fonctionne pas toujours du premier coup, ce qui est un peu frustrant à la longue. Le double tap marche aussi dans l'autre sens, en appuyant sur fond d'écran de l'accueil ou sur l'écran de déverrouillage.

Sur l'accueil ( 6983) , vous pouvez déposer des widgets ( 6985) , des raccourcis, appliquer quelques thèmes, accéder aux notifications via le tiroir classique ( 6984) , qui affiche également des accès rapides (Wifi, Bluetooth, Quick Memo...), les apps QSlide ( 6987)  (quelques mini applications qui viennent s'afficher par dessus votre contenu avec possibilité de gérer l'opacité), l'ajustement de la luminosité et du volume. Concernant ce tiroir, il est vraiment trop encombré par défaut mais vous pouvez désactiver QSlide en appuyant sur l'option en haut. Il serait tout de même sympathique de pouvoir désactiver plus d'éléments.

Contrairement à la majorité des smartphones sous Android, le G2 possède deux options pour le multitâche. La première, classique, s'affiche après un appui prolongé sur la touche accueil et vous permet de basculer rapidement d'un app précédemment ouverte à une autre. La seconde est plus originale et consiste à "minimiser" une application en effectuant un glissement à trois doigts sur l'écran. Quand vous faites cela l'application est "stockée" (c'est le terme employé par LG), vous pouvez faire cela pour plusieurs apps et ensuite les retrouver rapidement, toujours avec le même geste mais uniquement de gauche à droite. L'idée est bonne et une fois que vous avez assimilé le mouvement à effectuer la fonction peut s'avérer pratique. Cela étant dit, faire glisser trois doigts sur l'écran n'est pas un geste très naturel et au final on est en droit de se demander si rester appuyé une petite seconde sur "accueil" n'est pas plus facile.

g2-captures-1-013.jpg   g2-captures-1-021.jpg

Côté téléphonie ( 6996) , on a affaire à une interface classique Android avec, sur le pavé de numérotation, la compatibilité avec le clavier aligné sur le côté, pour faciliter son utilisation à une main (directement accessible en utilisant menu). Des propositions s'affichent quand vous commencez à entrer un numéro, le journal des appels est fonctionnel et le répertoire ( 6997 ) permet d'accéder rapidement à un contact ( 6998) via la barre de recherche ou les lettres sur le côté. Cette app est compatible QSlide (vous pouvez la "fenêtrer") et propose la fonction VuTalk ( 6999) qui permet de discuter avec vos amis, dessiner en temps réel et partager votre écran. VuTalk semble très complet mais n'est compatible qu'avec les appareils LG récents.

Les messages ( 6991) sont présentés par contact/discussion puis par bulles ( 6992) . Il est possible de personnaliser l'image de fond et l'aspect des bulles, avec un "combo" différent par conversation, plutôt sympathique. L'utilitaire de saisie de texte ( 6993,6994) proposé de base est très personnalisable et complet côté fonctionnalités (barre des chiffres, option "swype", utilisation à une main, thèmes...) mais n'est pas toujours ultra efficace au niveau des propositions et corrections, dommage.

Parlons rapidement e-mails et organisation en général. Comme tous les smartphones sous Android, le G2 intègre une application de calendrier ( 7000) , qui en l'occurrence est réussie car permet de bien visualiser l'intégralité des rendez-vous d'un mois sans avoir à zoomer, ce qui est franchement pratique si vous avez un planning chargé (sans oublier l'écran divisé en deux avec le détail en bas). LG propose par ailleurs l'application Life Square ( 7008) qui regroupe vos activités en une seule vue (rendez-vous du jour, messages reçus, appels, etc).

Pour les e-mails ( 7001) c'est simple, vous utilisez soit le client Gmail classique soit l'app universelle de LG, fonctionnelle. Cette app peut être "minimisée" via QSlide et bien sûr vous disposez de widgets et notifications quand vous recevez des messages.

Sur le G2, vous avez également une série d'applications pour vous permettre de prendre des notes et de garder une trace de vos activités. Un utilitaire de prise de notes simple baptisé "Mémo" ( 7006 ) ainsi qu'une app "Carnet" ( 7007 ) , plus complète, pour des notes plus travaillées (similaire à ce qu'on a sur un Galaxy Note, mais moins poussé). On retrouve une classique application d'ajout de tâches ( 7003) (todo list) et l'horloge ( 7002) avec minuteur, chronomètre, etc. Par ailleurs, il ne s'agit pas d'une app à proprement parler, mais avec Quick Memo ( 7004) il est possible de capturer une image de l'écran pour ensuite dessiner dessus. Cela peut s'avérer pratique pour faire passer une idée/un message rapidement (vous pouvez ensuite partager le résultat par mail ou autre).

L'expérience web ( 7031,7032) est excellente sur le G2, avec la possibilité d'utiliser Chrome ou le navigateur "par défaut" proposé sur le terminal. Les deux se valent, avec l'apport de la synchronisation Google côté Chrome.

L'interface de l'appareil photo ( 7033,7034) est plutôt simple à utiliser et efficace. Vous avez un "switch" pour basculer de "photo" à "vidéo", quelques accès rapides (caméra frontale, flash...) dont les "modes" où vous avez droit à une sélection assez classique de fonctions, type Double Shot (photo arrière + avant), prise en rafale, suppression d'un élément, HDR, panorama...le tout bien intégré. Vous trouverez également une bonne quantité de paramètres à ajuster, liés à la résolution, mise au point, balance des blancs ou encore aux ISO. En vidéo, LG a implémenté une fonction qui déforme les visages, le dual caméra et une option originale qui vous permet de zoomer sur une zone pendant la capture et d'afficher ce détail dans un rectangle à l'écran, plutôtNotez que l'appareil photo peut être lancé rapidement quand vous êtes sur l'écran de déverrouillage et appuyez longuement sur "volume bas".

La galerie photo/vidéo ( 7035) proposée par LG est un bon résumé de ce qu'on n'aime pas (ou peu) dans la surcouche du constructeur. Il s'agit de la galerie de base dans Android, légèrement retravaillée et sans grand personnalité. Elle est fonctionnelle mais si vous cherchez quelque chose d'un peu plus sympathique, vous pouvez utiliser l'application pré-installée par Google baptisée "Photos" ( 7036) , tout simplement. L'app de lecture vidéo ( 7037) est dans le même esprit que la galerie et permet de lire vos fichiers DivX sans soucis. Des contrôles optimisés pour le tactile sont proposés, ajustement du volume, de la luminosité ou encore zoom dans l'image en cours de lecture via le "pinch to zoom".

L'application de lecture musicale ( 7038) est classique, vous avez des tris par Chansons, Artistes, Albums, Genres, etc, la pochette s'affiche en grand quand vous lisez un morceau, dans une interface avec un effet d'aluminium brossé. Tous les contrôles nécessaires sont disponibles, lecture/pause, suivant/précédent, aléatoire/répétition, visualisation de la liste en cours de lecture et égaliseur dont un mode personnalisé plutôt complet. Vous avez aussi un lien "Youtube" qui effectue une recherche sur le nom du morceau et de l'artiste sur la plateforme de vidéos (pratique pour dénicher le clip). Les contrôles musicaux se font via le widget, le bloc dans le tiroir des notifications ou le widget d'écran de déverrouillage. Si vous utilisez l'accessoire de protection avec "fenêtre", vous pourrez aussi gérer la lecture d'ici. Le haut-parleur n'offre pas un volume très élevé mais a le mérite, du coup, de fournir une qualité de son plutôt bonne.

AUTONOMIE

L'autonomie du G2 est globalement bonne et cela nous a d'ailleurs agréablement surpris. A notre test classique d'autonomie l'appareil termine à 50% après une chute de 25/30% suite à une heure de jeu en 3D. C'est vraiment sur cet usage que la courbe est raide, car pour le reste, le G2 assure sans soucis. De fait, nous n'avons que très rarement passé la barre des 25/30% en fin de journée même après une utilisation plutôt intensive. En clair, vous devriez obtenir une grosse journée sans soucis et deux jours si vous n'êtes pas adepte de jeux et n'utilisez que peu les fonctions liées au GPS.

g2-autonomie-1.jpg

Performances

Côté performances, LG nous propose un terminal "au top", qui score un peu plus haut que le Z1 (à peu de choses) sur les benchmarks et surtout qui offre une expérience dans l'interface, sur le web et en jeu sans faille. Sur cet aspect, à part une légère chauffe quand le G2 est très sollicité, nous n'avons absolument rien à reprocher au smartphone.

g2-perfs-001.jpg   g2-perfs-002.jpg

Qualité photo et vidéo

Télécharger les échantillons au format original

Quand nous avons découvert le G2 lors de l'IFA, LG mettait fortement en avant son appareil photo, notamment pour son système de stabilisation optique. Vous trouverez à ce sujet un comparatif vidéo de la stabilisation optique (OIS) entre le 1020 et le G2 ici  (le Z1 est inclus car possède un système de stabilisation, mais non optique). Dans les faits, l'OIS fonctionne tout juste correctement en vidéo (moins efficace que le 1020). En photo il est compliqué de déterminer l'importance de l'OIS, mais il est certain que le G2 nous a surpris.

Le terminal est capable "du meilleur comme du pire" en photo, c'est d'ailleurs un peu perturbant. Concrètement vous allez parfois avoir besoin de capturer plusieurs fois la même scène pour obtenir le cliché qui vous conviendra, mais le rendu dudit cliché sera vraiment bon, même de nuit. Nous en parlons souvent, mais selon nous un bon appareil photo sur mobile doit surtout est capable de restituer l'ambiance de la scène et le G2 est capable de cela dans la plupart des cas.

De jour, nous avons apprécié le justesse des couleurs et les contrastes bien présents, parfois un poil trop marqués mais souvent "juste comme il faut". Vous allez même pouvoir jouer sur les contre-jours pour créer des clichés originaux (voir notre image capturée en intérieur où on voit la mer en fond et le reste est noir). Nous avons également mis au défi le G2 à l'occasion d'une conférence de presse (Nokia World 2013) où nous avons capturé des clichés durant la présentation (un exemple est visible dans la galerie). Tous les rendus n'étaient pas exploitables mais ceux qui l'étaient affichaient une excellente qualité et surtout lisibilité malgré les conditions.

En macro (ou mise au point de près d'une manière générale) le constat est le même mais un peu plus nuancé. Parfois vous obtiendrez un résultat sympathique, parfois le cliché sera à mettre à la poubelle, avec un pourcentage de photos moyennes plus important qu'en conditions plus simples.

Par ailleurs la caméra frontale n'est pas spécialement impressionnante, comme souvent.

De nuit nous avons également été surpris mais de la même façon que de jour. Même si les clichés sont, dans la majorité des cas, assez bruités (classique), vous arriverez à sortir des réalisations plutôt impressionnantes. L'exemple le plus flagrant que nous avons réussi à produire est l'image de la grande Mosquée Cheikh Zayed à Abu Dhabi, le deuxième cliché de la galerie. De nuit, avec dans le "lointain" un édifice très éclairé, le résultat est généralement mauvais. D'ailleurs le premier cliché (voir ici ) était loupé mais après quelques secondes d'adaptation, le G2 a capturé ce que vous voyez ci-dessous. Nous étions en compagnie de différents journalistes high-tech qui ont tous pris en photo cette sympathique vue (durant Nokia World, pour situer le contexte) et après avoir regardé tous les résultats, dont sur le Lumia 1020, je peux vous garantir que le terminal de LG s'en sortait très (très) bien. 

Encore une fois, tous vos clichés ne seront pas réussis, nous avons une belle collection d'images floues, surexposées ou sous-exposées, 

Côté vidéo, notre avis est moins flatteur, hélas. Si les couleurs sont justes et les contrastes suffisants, l'image manque parfois de piqué, la stabilisation fonctionne mais sans être impressionnante et, surtout, le son est très...particulier. LG a dû implémenter un système de détection/annulation des bruits de fond qui offre un résultat peu satisfaisant. Comme pour le Nexus 5, si vous enregistrez dans un environnement bruyant en continu, pas de soucis, mais quand vous capturez du silence avec quelques bruits occasionnels et/ou des voix, vous obtenez quelque chose d'assez étrange à écouter, qui élimine toute "ambiance", point qu'on avait pourtant apprécié en photo. Regardez nos échantillons ci-dessous pour constater le souci, la deuxième vidéo démontre le mode "Zoom de suivi".