pub-htc-banner1.jpg

Test vidéo du HTC One M9

La vidéo de test dispose d'un sommaire interactif qui vous permet de naviguer rapidement d'une section à une autre.

Contenu de la boîte du HTC ONE M9

htc-one-m9-photos-15.jpg
Contenu de la boîte du HTC One M9

Avec le HTC One M9 vous trouverez, dans une boîte plate "classique HTC", des écouteurs intra-auriculaires avec kit mains-libres, un bloc secteur 5V 1.5A et un câble USB/micro USB. Pas de protection donc d'emblée avec le smartphone (ce qui est assez habituel), notez que si vous cherchez un étui un peu "spécial", la Dot View Case (qui permet d'afficher des notifications à travers) est à 28€ sur Amazon.

Design du HTC One M9

Pour le One M9, HTC a décidé de reprendre le design du One M8 et de le retravailler. Là dessus il y a deux façons de voir les choses, soit on regrette le manque de nouveauté, soit on estime que le M8 étant réussi, il s'agit d'une bonne décision. Nous allons aborder ce design des deux façons, pour vous donner un panorama complet. Mais tout d'abord, faisons le tour du produit.

htc-one-m9-photos-01.jpg

Le M9 est proposé en trois versions, "doré sur argenté", "gris foncé" et "doré sur doré". Nous testons la première édition et donc pourrons vous en parler mieux que les deux autres. Dans tous les cas, l'idée pour HTC a été de jouer sur les couleurs et/ou traitements des matériaux, la dorée/argentée est majoritairement argent avec des tranches dorées, l'effet brossé sur l'aluminium est dans deux sens (horizontal pour le dos, vertical pour les tranches) et l'avant est mat. Sur la version gris foncé, il s'agit presque plus d'un "noir clair" et le jeu se situe sur les traitements de l'aluminium, mat et brossé. Même chose, à priori (à confirmé) pour l'édition "doré sur doré".

Le smartphone est composé d'un bloc d'aluminium pour la zone arrière et les tranches. Le dos est courbé, les tranches droites. L'avant est une plaque indépendante d'aluminium avec, en haut, le premier haut parleur (avec une LED de notification cachée derrière), quelques capteurs et la caméra frontale UltraPixel. En dessous de l'écran, le logo HTC dans une barre noire (qu'on regrette de voir ici) puis, plus bas, le second haut parleur (un microphone doit se trouver dans le coin également). 

htc-one-m9-photos-02.jpg
Au dessus de l'écran...
htc-one-m9-photos-03.jpg
...et en dessous.

Les tranches sont intéressantes. On retrouve l'esprit du M8 mais avec des angles plus droits. En complément, toute la zone avant du M9 s'intègre dans l'arrière avec un retrait d'un petit millimètre (ou 2) ce qui donne un résultat assez original. A droite on trouve les touches (séparées) de gestion du volume ainsi que le bouton on/off verrouiller/déverrouiller (qui migre du haut du terminal vers le côté), ces touches semblent être en aluminium. Au dessus de ces boutons on trouve l'emplacement du tiroir pour la Micro SD, celui dédié à la Nano SIM se situe (seul) à l'opposé, sur la tranche gauche.

htc-one-m9-photos-06.jpg
Tranche gauche
htc-one-m9-photos-04.jpg
Tranche droite

Au dessus du M9, HTC a implémenté la diode infrarouge pour contrôler du matériel TV (téléviseur, décodeur) via l'application Peel (pré-installée) ou autre. Pour l'esthétique, une longue barre noire a été placée en haut du terminal (comme sur le M8), pour information la LED est placée au niveau des capteurs et de la caméra frontale (cela ne change rien à l'usage). Cette zone plastique permet aussi d'aider à faire passer les ondes.

htc-one-m9-photos-05.jpg

En dessous, le port Micro USB et le jack 3.5mm, groupés, plutôt proches. A l'usage tout dépend de vos habitudes, quand on tient le smartphone dans la main, le jack peut gêner, mais quand l'appareil est dans la poche avec le câble qui sort vers le haut, sa position fait que vous vous retrouvez naturellement avec l'écran dans le bon sens. Autre exemple, si appréciez placer votre smartphone debout dans un compartiment dans votre véhicule et que vous branchez en jack votre mobile à un autoradio, vous serez gêné (une situation un peu particulière il faut l'admettre).

htc-one-m9-photos-07.jpg

L'arrière de la bête est donc incurvé (vers l'extérieur), en aluminium brossé avec des lignes de résine intégrées en haut et en bas afin de permettre le passage des ondes. Nous avions discuté avec HTC à propos de ces inserts et apparemment l'ensemble est brossé en même temps ce qui permet de ne quasiment pas les sentir quand on fait glisser son doigt sur la surface. L'appareil photo est en haut au milieu dans un bloc visuellement carré aux angles arrondis, exit le Duo Camera qu'on avait sur le M8, avec un rebord qui évite de rayer la vitre devant l'optique. Le M9 est équipé d'un flash dual LED double température. On trouve également le logo HTC et un microphone en haut.

htc-one-m9-photos-14.jpg

HTC nous gratifie ici d'un terminal avec un design très soigné, ultra premium. Pour ma part, j'estime que le fait d'avoir utilisé la base posée par le M8 pour l'améliorer (notamment niveau ergonomie, voir section suivante) est une bonne chose. Le M8 était une réussite, le M9 est meilleur, il semble d'ailleurs plus se rapprocher du One M7 dans l'esprit. Quand un design fonctionne, il me semble assez pertinent de travailler dessus afin de l'améliorer, sans perdre de temps à souhaiter tout ré-créer de zéro. Quand on voit ce qu'il se passez chez Sony sur la gamme Xperia "haut du panier", clairement HTC n'est pas le seul constructeur à voir les choses de cette manière.

Bien sûr, il y a l'autre façon de voir les choses. En tant qu'amateurs de high tech, de beaux produits, d'innovation, on a envie de voir de nouvelles choses d'une génération à l'autre, on a le désir d'être "bluffé" à chaque fois. C'est humain, mais assez irrationnel finalement quand on pense business.

htc-one-m9-photos-09.jpg

Ergonomie du HTC One M9

Le M9 est équipé d'un écran de 5" et de bordures relativement fines ce qui en fait un smartphone haut de gamme de taille moyenne par rapport à la concurrence. Il est plus haut qu'un Nexus 5 (également 5") et légèrement plus large sans que cela soit réellement un souci. Si l'arrière du M9 est en courbe, les tranches sont découpées droites ce qui permet de bien tenir l'appareil. Dans notre test du M8 nous expliquions que l'aluminium associé au format "galet" rendaient l'ensemble un peu glissant, avec le M9 ce n'est plus le cas.

htc-one-m9-photos-11.jpg

Depuis des années nous mentionnons le fait qu'une touche on/off en haut du terminal n'est pas ergonomique. Le dieu HTC semble nous avoir enfin écouté, ce bouton est désormais à droite, vers le milieu et le revêtement de celui-ci est en relief afin de bien le localiser (par rapport aux autres touches). 

En complément, on retrouve le système de double tap sur l'écran pour le déverrouiller, ainsi que les gestes qu'on avait sur le M8. Voici les possibilités offertes par le M9 :

  • Double appui sur l'écran éteint pour l'allumer
  • Geste du haut vers le bas pour lancer un appel vocal (dictez le nom de la personne à appeler)
  • Geste du bas vers le haut pour allumer l'écran et déverrouiller l'appareil
  • Geste de droite à gauche pour allumer l'écran et afficher les widgets
  • Geste de gauche à droite pour allumer l'écran et afficher BlinkFeed
  • L'écran éteint, passez le terminal en mode paysage et appuyez sur n'importe quel bouton de volume pour lancer rapidement l'appareil photo

Plus de la personnalisation que de l'ergonomie, notez qu'il est désormais possible de changer les icônes de manipulation de l'interface (Retour, Accueil, Multi-tâche).

L'ensemble fait du M9 un appareil plutôt bien pensé à l'utilisation, avec une utilisation à une main presque confortable, le seul souci résidant dans la hauteur de l'appareil. En effet, si la largeur détermine si le terminal est agréable à tenir, sa hauteur peut jouer drastiquement sur la possibilité de le manipuler à une main. Dans le cas du M9, avec la barre noire inférieure et le haut-parleur, c'est autant de matière qui fait remonter l'appareil dans la main et éloigne les éléments du haut de l'écran de votre pouce. Non rédhibitoire, simplement dommage.

Ecran du HTC One M9

Le M9 est équipé d'un écran de 5" Full HD (1080p) Super LCD 3 soit, sur le papier, la même chose que sur le One M8. Malheureusement, nous n'avons pas de M8 sous la main pour comparer les deux terminaux, jugeons donc le M9 "seul".

htc-one-m9-photos-13.jpg

Pour commencer, le M9 dispense 170lx de luminosité au maximum sur du blanc, c'est très correct et testé en extérieur, vous ne devriez pas avoir trop de soucis de lisibilité (même s'il est possible de faire mieux). Les angles de vue sont décents, avec toutefois des changements de luminosité et des "effets arc-en-ciel" quand on s'attarde un peu. C'est loin d'être un souci. Pas de fuites de lumière décelée, et tant mieux, le multitouch fonctionne bien.

Les blancs sont bien équilibrés, avec une très légère teinte jaune (vraiment subtile). Les noirs sont profonds, moins qu'un AMOLED mais tout de même très satisfaisants. Les couleurs sont vives sans exagération et restent réalistes. La densité de pixels de 441ppi permet une bonne finesse d'affichage, les petits textes (sur le web par exemple) sont lisibles.

Android Lollipop et Sense 7.0

Le One M9 tourne sous Android 5.0 Lollipop avec la dernière version de la surcouche Sense, 7.0. Dans cette section, nous allons faire le tour des fonctionnalités offertes par le M9 dans cette édition de Sense, c'est également l'occasion de découvrir l'approche de HTC niveau interface dans Lollipop.

Concernant ce dernier point, on remarque directement que visuellement Sense sous Android ne change pas radicalement l'esprit de la surcouche de HTC. Les guidelines Lollipop avec Material Design placent le "flat design" et l'aspect épuré en haut de la liste et Sense était déjà dans cette logique depuis la version 6.0.

Sense 7.0 commence par l'écran de déverrouillage, on y trouve la météo, l'heure, la date, le nom de l'opérateur et les dernières notifications. Le dock d'apps défini sur le terminal s'affiche aussi ici. L'accueil de la bête reprend le principe de base d'Android, un fond d'écran, des widgets, des icônes de raccourcis, avec des éléments en plus apportés par HTC, dont BlinkFeed qui permet de consulter rapidement les dernières mises à jour sur les réseaux sociaux ainsi que les actualités liées à des sujets qui vous intéressent. BlinkFeed est intégré à l'accueil, sur la gauche, vous pouvez choisir de ne pas l'afficher si vous n'aimez pas ses fonctions. On retrouve bien sûr Google Now, en accès rapide via un geste de bas en haut ou encore en utilisant le déclencheur vocal.

Nouveauté de Sense 7.0, le widget Sense Home. Une fois déposé sur l'accueil (il est présent par défaut) il affiche des raccourcis vers des apps mais de façon contextuelle. En fonction du lieu où vous vous trouvez (domicile, travail, en sortie), Sense Home vous affiche les applications pertinentes selon vos habitudes. Le principe est de vous permettre de gagner du temps pour accéder à vos contenus préférés en vous offrant tout cela sur un plateau. Nous lui avons laissé plusieurs jours et en effet les propositions étaient plutôt pertinentes. Notez qu'il est possible de modifier la sélection manuellement.

htc-one-m9-captures1-02.jpg htc-one-m9-captures1-03.jpg htc-one-m9-captures1-05.jpg

Les options d'édition des pages d'accueil n'ont pas été modifiées depuis Sense 6.0, le système est fonctionnel. Concernant le multi-tâche, HTC a préféré conserver son système de vignettes plutôt que de choisir le modèle "carrousel" de Lollipop, on apprécie car celui proposé par HTC est plus efficace, d'après nous.

htc-one-m9-captures1-18.jpg   htc-one-m9-captures1-06.jpg

Les racines de Sense se trouvent dans la personnalisation. Quand vous installiez il y a quelques années HTC Sense sur votre smartphone sous Windows Mobile il était question d'altérer le rendu de l'interface afin que celle-ci soit plus à votre goût. Avec le temps, Sense a un peu perdu de cet aspect, mais il semble être de retour avec l'édition 7.0.

Ainsi, un système complet de thèmes est proposé sur le M9 dès la sortie de la boîte. Vous avez un catalogue de thèmes proposés par HTC et pouvez même créer le vôtre. Un thème, c'est un ensemble : fond d'écran, typographie, icônes, couleurs/textures et sons. Il est possible de télécharger plusieurs thèmes et de sélectionner les éléments de chaque "pack" qui vous parlent ou de suivre le système de création de HTC. Vous partez d'un fond d'écran (n'importe lequel, une photo ou une image téléchargée si vous le souhaitez), l'app va automatiquement vous proposer plusieurs thèmes personnalisés depuis cette image, à vous ensuite de décider de choisir un modèle ou d'aller plus loin (jusqu'à assigner une image/texture pour la barre d'interface supérieure). Le fonctionnement est plutôt efficace même si, comme d'habitude avec HTC, l'interface pourrait être plus simple à utiliser.

htc-one-m9-captures1-21.jpg htc-one-m9-captures1-22.jpg htc-one-m9-captures1-23.jpg

Le tiroir des applications est bien sûr concerné par les thèmes, ci-dessous vous avez celui par défaut et un autre, personnalisé. Côté fonctions, on retrouve la recherche, les différents tris (personnalisé, alphabétique, etc). Vous pouvez choisir d'afficher les icônes en deux formats de grille, 4 x 5 ou 4 x 4.

Autre élément de personnalisation important, les touches de contrôle de l'interface. C'est une première pour HTC, vous pouvez, dans les paramètres, réorganiser les touches tactiles (Retour, Accueil, Multi-tâche) et même en ajouter d'autres (jusqu'à 4 au total), les choix proposés ne sont pas nécessairement pertinents (mettre en veille l'écran, faire descendre le tiroir des notifications, ...) mais c'est mieux que rien.

htc-one-m9-captures1-25.jpg   htc-one-m9-captures1-24.jpg

Pour passer un appel, vous disposez d'une interface classique HTC, composition du numéro avec propositions de contacts, différents onglets pour accéder rapidement aux favoris, contacts, groupes ainsi qu'au journal des appels. Le M9 affiche une réception décente, dans la moyenne des smartphones actuels, nous n'avons pas eu de soucis particuliers là-dessus (réseau mobile et WiFi).

Côté contacts, c'est toujours aussi bien fait chez HTC. Vous pouvez synchroniser vos données avec votre compte Google mais aussi via vos réseaux sociaux. De cette façon vous arrivez à créer des fiches complètes pour chaque correspondant, c'est très pratique. Ces fiches permettent aussi d'accéder rapidement au "fil" des échanges (messages, appels, e-mails) entre vous et cette personne, ainsi qu'aux mises à jour sociales du contact.

htc-one-m9-captures1-38.jpg htc-one-m9-captures1-08.jpg htc-one-m9-captures1-09good.jpg

Pas de grande nouveauté dans les messages depuis Sense 7.0, on retrouve la possibilité de bloquer des contacts ou encore de ranger une discussion dans une zone "sécurisée". Les messages s'affichent empilées sous forme de "bulles", les images sont au format vignette (MMS). Le clavier repose sur la même base fonctionnelle que précédemment mais avec une interface légèrement retravaillée, ici dans un thème clair. L'outil de saisie de texte est capable de corriger la plupart des erreurs de frappe (mais pas tout, c'est le seul reproche), une option "saisie par glissement" existe (type Swype), sur cet écran 5" cela vous permet de taper du texte à une main assez facilement.

htc-one-m9-captures1-11.jpg htc-one-m9-captures1-12.jpg htc-one-m9-captures1-13.jpg

Sur le M9 vous avez un "pack" habituel d'apps pour vous organiser (notez que l'application Tâches est à téléchargement sur le Store, développée par HTC) avec un calendrier très bien fait avec affichage par mois, semaine, planning journalier, un client e-mail universel efficace (qui complète l'app Gmail) et une app Tâches qui permet de définir des dates limites avec insertion automatique dans le calendrier. 

htc-one-m9-captures1-19.jpg htc-one-m9-captures1-43.jpg htc-one-m9-captures1-17.jpg

Pour naviguer sur le web, vous avez Chrome pour Android proposé de base. Côté fonctionnalités, on retrouve le classique : onglets, favoris, synchronisation avec votre compte Google, le tout dans une interface facile à manipuler et droit au but, très légèrement personnalisée par HTC avec une touche "Accueil" en haut à gauche. La navigation s'effectue de façon très confortable avec une bonne réactivité dans la plupart des cas. Nous avons tout de même relevé quelques petites difficultés sur les sites un peu lourds, surtout en début en navigation. Rien de vraiment dramatique.

htc-one-m9-captures1-14.jpg

La galerie sur le M9 permet d'accéder de différentes façons à vos images et vidéos, par dates, albums, événements, vous avez même un mode "calendrier" bien pratique. On retrouve le classique "highlight" (animation qui mélange photos et vidéos pour une sorte de "best of" de l'album, avec un thème visuel et une musique de fond) quand on navigue dans un album déterminé par le terminal comme étant un événement avec possibilité de le partager sur la plateforme Zoe (réseau social sur lequel vous pouvez consulter les highlights d'autres personnes, publier les vôtres, déposer des commentaires, etc).

htc-one-m9-captures1-27.jpg   htc-one-m9-captures1-26.jpg

Passons maintenant aux "choses sérieuses". Comme sur le M8, le M9 embarque un paquet de fonctions pour éditer une image. D'emblée quand on appuie une fois sur l'image dans la galerie, on peut la supprimer, créer une animation avec Zoe (et la partager), l'utiliser comme base pour un thème et lancer l'éditeur. Ce dernier possède ensuite plusieurs catégories, on retrouve une série de "classiques", rogner l'image, ajouter des effets (du genre Instagram), modifier un portrait (largeur du visage, yeux rouges, lissage de la peau...), mais aussi quelques nouveautés qui permettent d'éveiller votre côté artiste (*tousse*). Il existe une sorte de "mode" en graphisme qui consiste à partir d'une image pour ensuite jouer avec des formes géométriques en surimpression pour créer des effets abstraits parfois sympathiques. HTC propose quelque chose de semblable sur le M9, vous choisissez une forme, une ou plusieurs images et pouvez manipuler l'ensemble pour obtenir un résultat qui vous plait. Dans le même genre, le mode "superposition" permet, toujours via un effet de surimpression, de simuler une technique utilisée en photographie qui consiste à utiliser un cliché pour créer la texture d'une seconde image, généralement pertinent sur les portraits (quelques exemples, non créés avec le M9, ici).

S'il est clairement possible de réaliser des images intéressantes, force est de constater que ces options restent assez gadget et que vous ne devriez pas les utiliser plus que quelques minutes, à part si vous avez un faible pour ce genre de chose.

htc-one-m9-captures1-28.jpg htc-one-m9-captures1-31.jpg htc-one-m9-captures1-32.jpg

Le lecteur musical sur le M9 est dans la lignée de celui sur le M8 et tant mieux, il est vraiment réussi. Vous disposez de différents tris pour organiser votre musique (artistes, albums, chansons, playlists), les pochettes sont affichées si disponibles, l'interface est élégante et fonctionnelle. Seul défaut, pas d'égaliseur intégré dans les options, ce qui est dommage. A côté de cela, on retrouve BoomSound, le fameux système de double haut-parleurs frontaux amplifiés qu'on aime tant. Cette fois, sur le M9, HTC a intégré la compatibilité Dolby Surround. Quel impact ? Quand vous regardez un film dans lequel ce genre d'effet audio est utilisé, le rendu est franchement bluffant. Il suffit de comparer avec un autre smartphone (dans notre cas un "simple" Nexus 5), c'est le jour et la nuit. Le son semble vraiment plus se déplacer dans l'espace, c'est très sympathique. En musique, c'est différent, il s'agit plus de qualité sonore à proprement parler et pour le coup HTC nous offre un système de haut-parleurs au moins aussi bon que sur le M8, à priori un poil meilleur sans que cela soit une révolution. Encore une fois, quand on compare à un autre smartphone, la différence est évidente, plus de détails, des percussions, un semblant de basses. Nous avions un One M7 sous la main, idem, HTC a bien travaillé depuis la sortie de son "premier One". La série One conserve son titre du "meilleur haut-parleur sur mobile", sans hésitation.

Dans la boîte vous trouverez des écouteurs intra-auriculaires en jack 3.5mm qui offrent un son honorable, semblent toutefois un peu bas de gamme à la manipulation (très légers). Autre détail qui a son importance, nous avons testé plusieurs casques en 3.5mm avec le M9 et un de nos accessoires ne fonctionnait pas avec le smartphone, pourtant le jack s'enfonçait correctement et bien entendu ce casque est complètement opérationnel. Difficile de savoir d'où le souci provient, mais surveillez peut-être cela en cas d'achat (pour référence il s'agit d'un casque Cloud 2 de HyperX).

htc-one-m9-captures1-39.jpg   htc-one-m9-captures1-40.jpg

Qui dit diode infrarouge dit application pour l'utiliser. Ici c'est Peel qui est intégré par défaut. Il s'agit du même système de "Sense TV", cette dernière utilisait les services de Peel. L'app permet d'utiliser le smartphone comme télécommande pour votre téléviseur et le décodeur (on apprécie le bouton "ALL" qui éteint ou allume les deux en même temps). L'app intègre le programme TV de dizaines de chaînes, il suffit de regarder la liste "en cours", de toucher le programme souhaité et Peel sélectionne la chaîne en question.

htc-one-m9-captures1-34.jpg

L'interface de l'appareil photo dispose de nombreuses fonctionnalités à ajuster selon les besoins ainsi que de différents modes de création. En photographie "classique", le terminal est de base en mode automatique, pour vous faciliter le travail. Si vous souhaitez aller plus loin, c'est possible. Réglage de la balance des blancs (différentes configurations prédéfinies ou automatique), exposition, ISOs et même un système manuel qui permet s'ajuster les réglages plus précisément, dont la mise au point ce qui peut s'avérer très pratique pour les clichés de près. Pour capturer une photo ou une vidéo, il suffit de sélectionner l'option sur la droite, tout est en accès rapide (à part peut-être la définition, qui nécessite d'appuyer sur les trois points puis sur la roue crantée).

htc-one-m9-captures2-01.jpg

Côté modes, le classique "appareil photo" (avec la vidéo également), le mode autoportrait (utilisation de la caméra frontale, option pour "embellir" le sujet), panorama, bokeh (simulation logicielle d'une profondeur de champ, HTC utilisait sur le M8 un mix hardware/software), photomaton (capture 4 clichés à la suite et les assemble) et double capture (optique avant et arrière).

htc-one-m9-captures2-02.jpg

htc-one-m9-photos-12.jpg

Performances du HTC One M9

Le M9 est équipé d'un chipset Snapdragon 810 big.LITTLE Quad Core 1.5GHz A53 + Quad Core 2.GHz A57. Dans l'interface, nous n'avons pas relevé de ralentissements, tout est très fluide, les apps se lancent rapidement, la navigation sur le web s'effectue sans soucis. En jeu, même constat, pas de soucis de réactivité, même sur les derniers jeux, un peu gourmands. 

Dans les benchmarks, le One M9 se retrouve dans meilleurs scores, sans surprise. 50 000 sur AnTuTu dans sa version 64-bit, plus de 20 000 sur Ice Storm Unlimited dans 3DMark et 1860 sur Vellamo Multicore. 

htc-one-m9-performances-capture-1.jpg

Le One M9 chauffe ?

commentaires-m9-chauffe-1.jpg

Les commentaires ci-dessus sont extraits des discussions sur notre vidéo de prise en main du HTC One M9 réalisée au MWC. Voici le pourquoi du comment de ces réactions et surtout la réponse à la question "le M9 chauffe t-il ?".

Quand les premiers testeurs (dans le monde entier) ont commencé à recevoir leur One M9, ils ont rapidement constaté que l'appareil chauffait très fortement lorsqu'on lançait un benchmark avec des températures allant jusqu'à 55°C. Là dessus, HTC s'est rendu compte qu'il y avait une mise à jour à effectuer sur le terminal et a rapatrié les smartphones prêtés aux journalistes. C'est une des raisons qui justifie le fait que les tests arrivent un peu plus tard que "prévu". Suite à cette mise à jour, les mêmes personnes ont effectué le test de façon identique et cette fois le M9 montait à 41°C.

De notre côté nous n'avons pas eu le temps de réaliser des tests sur le premier modèle reçu, mais sur le second, avec la mise à jour en question, nous avons réussi à faire monter la température à 42/43°C (attention, chiffres délivrés par une app, pas fiables à 100%, basé sur la température de la batterie et non du chipset) après l'avoir fait travailler dur. Concrètement, après une demi heure de jeu en 3D, le M9 passe de 32 à 39°C puis fait un pic à 43°C lors d'un enregistrement de vidéo 4K. Nous avons souhaité faire encore plus monter la température avec du guidage GPS mais l'effet a été inverse, les degrés sont redescendus pour, après environ 25/30 minutes se stabiliser à 30°C (voir courbe ci-dessous).

Au final qu'en est-il ? Non, le M9 ne chauffe pas à 50°C, du moins, "plus". Mais oui, le M9 est capable de monter jusqu'à plus de 40°C en usage lourd ce qui reste beaucoup pour un smartphone. Cela se sent quand on prend l'appareil en main, ce n'est pas nécessairement désagréable, mais il est clair qu'on préfère quand son terminal reste "froid" (et encore, parfois c'est pratique !). Le One M9 chauffe, plus que la moyenne mais pas forcément plus qu'un Z3 ou qu'un G3. L'erreur de HTC a été d'envoyer des produits avec une ROM non finalisée à la presse, la firme en paie les conséquences.

temperature-htc-one-m9-1.jpg

Autonomie du HTC One M9

Le M9 est équipé d'une batterie de 2840mAh qui offre une journée d'autonomie en usage poussé et une journée et demi en utilisation plus "légère". Nous avons fait passer notre test classique d'autonomie au terminal avec un score final de 37%, ce qui est loin d'être satisfaisant. On note tout de même que le M9 perd un total de 28% de batterie après une heure de jeu en 3D, si la perte pour le reste des tests est belle et bien là, il est clair que si vous ne comptez pas jouer à des jeux un peu gourmands sur votre M9 vous devriez obtenir une durée de vie plus correcte.

Le M9 est compatible Quick Charge 2.0 de Qualcomm ce qui permet, avec le chargeur adéquat, de passer de 0 à 60% en environ 30 minutes. Malheureusement le chargeur proposé dans la boîte du M9 n'est pas suffisamment costaud pour arriver à ces résultats, il s'agit tout de même d'un chargeur intermédiaire "rapide", 5V 1.5A. En veille, le M9 testé perd 10% en 12h, ce qui est correct (dépend des services qui tournent en fond).

Notez la présence de deux options d'économie d'énergie, un "classique" et un extrême qui réduit votre terminal à ses fonctions essentielles. Si vous vous retrouverez à 10% d'autonomie et avez besoin de quelques heures devant vous, utilisez un de ces modes.

htc-one-m9-test-autonomie-1.jpg

htc-one-m9-captures1-01.jpg
Message d'erreur à la recharge, oops.

Lors de nos différents tests nous sommes tombés à plusieurs reprises sur le message ci-contre. Celui-ci s'affiche quand vous rechargez le terminal avec un accessoire "moins puissant". En l'occurrence, nous l'avons obtenu en utilisant un câble USB depuis un PC ou, plus étrange, un câble relié à un hub USB pensé pour la recharge. Concrètement, quand le M9 est alimenté sous un certain niveau, il ne peut pas être rechargé car consomme plus d'énergie qu'il en reçoit. C'est la première fois que nous testons un appareil qui affiche ce genre de message, ce n'est pas forcément un souci si vous utilisez un bloc secteur classique, mais si vous souhaitez prendre quelques pourcentages de batterie sur un PC via un câble USB, il est possible que cela ne soit pas envisageable.

Qualité photo et vidéo sur le HTC One M9

Avant d'attaquer mon test du M9, j'avais eu l'occasion de lire les avis de quelques collègues étrangers qui estiment que l'appareil photo du terminal est presque mauvais. J'ai bien sûr souhaité me faire mon propre opinion.

De jour, le M9 offre des clichés avec des couleurs fiables, proches de la réalité, mais des contrastes très peu marqués ce qui donne, de fait, des images assez pales. La balance des blancs est juste, ce qui est toujours appréciable. Le problème principal, en complément de l'aspect pale, c'est l'aspect général des clichés. Les contours sont marqués, un classique HTC d'ailleurs, ce qui produit des images pas spécialement esthétiques. De nuit, tout dépend des conditions. S'il fait vraiment noir, vous n'arriverez à rien à part en utilisant le flash, qui d'ailleurs est plutôt décent notamment pour les portraits avec la présence du flash double température. En intérieur ou de nuit avec une source de lumière, les couleurs restent bonnes, la mise au point s'effectue généralement bien (à part sur les sujets peu éclairés de près) et au final l'image est bruitée mais sans que cela soit excessif. 

Au final, s'il est certain que le M9 n'est pas le photophone de l'année, il est aussi loin d'être médiocre. Vous devriez pouvoir prendre des clichés satisfaisants dans la majorité des situations, avec quelques difficultés de nuit, les couleurs sont justes, le focus s'effectue correctement et la capture est d'ailleurs rapide avec pas mal d'options qui vous permettront notamment de corriger en partie le manque de contrastes.

En vidéo, le son enregistré est plutôt bon avec, c'est important, peu de souffle quand l'environnement est silencieux. Concernant l'image, vous filmez en 4K maximum, de jour les couleurs sont justes, les contrastes plus marqués qu'en photo ce qui offre un résultat plutôt vivant, la balance des blancs n'a pas de souci particulier et la mise au point, à effectuer au doigt, s'effectue rapidement. Si en bonnes conditions le M9 est clairement satisfaisant, de nuit c'est l'effet inverse, ou presque. Tout comme en photographie, s'il existe très peu de sources lumineuses, vous ne verrez presque rien, dans un environnement plus éclairé, par exemple en intérieur le soir, c'est mieux mais la balance des blancs s'ajuste de façon très agressive et l'image est assez bruitée.