Note : la version testée ici est légèrement différente de celle testée durant la vidéo, de plus, du fait de testeurs différents, nos avis et données peuvent diverger sur certains points.


Test vidéo du Alcatel One Touch Idol 3

Vidéo de test avec sommaire interactif, utilisez-le pour naviguer d'une section à une autre.

Contenu de la boîte

Le contenu de la boîte est le même que celui de tous les smartphones, à savoir un bloc secteur, un câble USB-micro USB, un kit piéton sur lequel je reviendrai plus tard, un peu de documentation et un petit outil pour ouvrir la trappe microSIM / microSD.

img-20150730-104703.jpg

Design de l'idol 3

Alcatel a vraiment fait fort pour le design de ce terminal, on est en présence d'un appareil très beau, avec une face avant symétrique, mis à part la caméra frontale et les capteurs il est impossible de différencier le haut du bas. Le produit offre un design aux lignes épurées, un pourtour chromé, et même si le terminal est en plastique, il ne fait pas "cheap" et l'effet alu brossé sur la coque arrière est très réussi.

test-idol3-55-05.jpg

A noter que même s'il est doté d'un écran de 5.5 pouces, ce smartphone est l'un des plus compact de sa catégorie avec des dimensions de 152.7 x 75.1 x 7.4 mm pour un poids de 142g et un écran occupant près de 73% de la face avant, à part au niveau de la hauteur (le système de double haut parleur rallongeant significativement le terminal) il dispose plus ou moins des mêmes dimensions qu'un LG G3, un des mieux optimisés au niveau de la taille.

En haut on retrouve une LED de notification à gauche et la caméra frontale ainsi que les capteurs sur la droite. Les doubles haut-parleurs situés aux extrémités sont des nids à poussière...

test-idol3-55-02.jpg

L'appareil photo ne forme pas d'excroissance, un vrai plus, mais la coque où l'on peut voir le marquague Idol brillant ainsi que le logo Alcatel One Touch, n'est pas amovible

test-idol3-55-10.jpg

On retrouve le bouton verrouiller/déverrouiller ainsi que la trappe pour la SIM et la microSD

test-idol3-55-08.jpg

En haut, on retrouve le jack 3.5 ainsi qu'un microphone.

test-idol3-55-07.jpg

Seul le bouton de volume est présent

test-idol3-55-06.jpg

En bas, on retrouve la prise micro USB et le micro principal.

test-idol3-55-09.jpg


Le design est très bien réussi mais on pourrait reprocher au terminal un placement des boutons un peu haut sur le produit ce qui les rend difficiles d'accès lorsqu'on n'a pas l'habitude. De plus, le bouton marche/arrêt se situe à gauche et non à droite comme sur la plupart des terminaux.

Ecran

On est ici en présence d'un écran 5.5" Full HD, ce qui fait une densité de pixels de 401 ppi. Cette densité permet de ne pas voir les pixels à l'oeil nu. On note d'ailleurs que les touches de navigation sont intégrées à l'écran, rabotant un peu l'espace d'affichage.

test-idol3-55-04.jpg

Pour être honnête je n'ai pas eu l'occasion de prendre en main des smartphones avec un écran bluffant, j'ai certes vu de très beaux écrans Full HD mais n'étant pas un expert, je ne suis pas capable de faire la différence avec cet Idol 3.

Cependant, en comparant attentivement avec d'autres terminaux de haut de gamme, j'ai pu remarquer que les couleurs, bien qu'elles soient justes, sont légèrement plus pâles sur l'écran de l'Idol 3. Les noirs sont peut-être un poil trop lumineux à mon goût mais ce n'est rien de réellement dérangeant.

Toutefois, très bon point, le terminal peut délivrer jusqu'à 583 lux sur du blanc, ce qui est très bon. En effet, en poussant la luminosité, vous serez tout à fait capable de bien voir ce qu'il y a sur votre écran, même dehors en pleine journée.

C'est donc un bien bel écran que nous propose Alcatel sur ce terminal de moyenne gamme.

Fonctionnalités

On retrouve sur ce produit un système Android Lollipop en version 5.0.2 de base, les éléments de surcouche proposés par la firme sont discrets et peu nombreux. En effet, les icônes sont quelque peu retravaillées, il y a quelques ajouts dans l'interface mais guère plus.

Si ces éléments sont peu nombreux, ils n'en restent pas moins pertinents. Par exemple, Alcatel nous propose ici un terminal "réversible", c'est à dire qu'à l'endroit ou l'envers, l'interface s'adaptera, on peut le prendre dans tous les sens sans aucun souci, d'autant plus que les deux haut-parleurs frontaux font également micro. Et ça marche bien, Alcatel en fait même un de ses principaux arguments de vente.

La firme a également eu la bonne idée d'intégrer la fonction "double-tap". Cette fonctionnalité permet, lorsque qu'on tapote deux fois l'écran, de réveiller l'écran ou le verrouiller si l'on se trouve sur l'écran d’accueil. C'est une bonne chose de l'avoir intégré du fait de la taille quand même assez imposante du terminal. Cependant j'ai pu remarquer qu'elle ne fonctionnait pas parfaitement bien, en effet il y a (presque) tout le temps un petit temps de latence avant que l'écran ne s'allume.

Autre problème, si l'option est cochée, que vous n'utilisez ni coque, ni code/schéma, pour déverrouiller votre écran, en le laissant dans la poche vous pouvez vous retrouvez avec des applications qui se lancent seules car le portable se sera déverrouillé au contact de votre cuisse. A noter que cette option n'est pas activée par défaut, il faut aller la cocher dans les paramètres.

Autre petit plus rajouté par Alcatel, des raccourcis, que l'on peut désactiver, sur l'écran de verrouillage. En appuyant deux fois sur les icônes, on accède aux applications correspondantes, à savoir la calculatrice, l'application Mix pour la musique, l'appareil photo en mode selfie, l'ajout d'un contact et pour finir l'appareil photo pour prendre un QR code.

screenshot-2015-07-29-11-53-46.png

On trouve aussi, et malheureusement, beaucoup d'applications pré-installées lorsqu'on allume le téléphone pour la première fois, heureusement Alcatel a jugé bon de nous laisser l'opportunité de les désinstaller. La firme nous propose quelques apps utiles, comme notamment un gestionnaire de fichiers, un anti-virus, une application pour la radio, une boussole, une application "Notes" très complète ainsi qu'un lecteur de docs (pdf, word, excel, etc..)

Grâce à son partenariat avec JBL, la société a pu nous fournir une application pour la musique plutôt inédite avec de nombreuses fonctionnalités. 

Alcatel a également jugé bon d'implémenter un mode économie d'énergie que l'on peut trouver dans les paramètres de la batterie. Celui-ci réduit les performances, limite les données et applications en arrière plan, limite le vibreur, plutôt intéressant. Seul petit détail, je n'ai pas trouvé de raccourci pour l'activer, il faut donc à chaque fois aller chercher l'option dans les paramètres.

screenshot-2015-07-29-15-31-53.png

Dans le gestionnaire multi-tâches, Alcatel a aussi rajouté une icône permettant de tout fermer juste en appuyant dessus. Si cette fonction n'était pas si lente, ce serait un véritable apport, mais pour peu que l'on soit un peu agile de ses doigts, cela va presque plus vite de fermer toutes les applications en cours une par une.

screenshot-2015-07-29-12-37-49.png

Audio

Pour la partie audio, Alcatel a choisi de passer un partenariat avec JBL, ce qui nous donne un double haut-parleur frontal. J'ai été bluffé par la qualité, c'est vraiment excellent, ils délivrent un son clair, de bonnes basses et surtout ils sont vraiment puissants. Trop même, au point que même avec le son au minimum, les sonneries, notifications et alarmes sont trop fortes. C'est un peu dommage mais vu la qualité on ne peut pas vraiment en tenir rigueur puisque même avec le son au maximum il n'y a pas de saturation, ou alors très peu suivant les chansons. Petite info qui pourrait éventuellement vous intéresser, avec le son au maximum, du moment que vous n'êtes pas sur l'autoroute et que vous roulez les fenêtres fermées, vous pourrez tout à fait entendre vos chansons préférées depuis votre mobile dans votre voiture.

Fait curieux, après plusieurs tests, j'ai pu confirmer que le son est légèrement plus puissant lorsque l'on écoute la musique avec l'application Play Musique plutôt que celle proposée par Alcatel, j'avoue ne pas comprendre pourquoi mais la différence de volume n'est pas saisissante pour autant alors ne vous inquiétez pas.

Grâce à ce partenariat, on a pu échapper aux habituels écouteurs fournis avec le téléphone. En effet, on se retrouve avec de vrais écouteurs, bien entendu de chez JBL. S'ils sont nettement meilleurs que ceux que l'on trouve d'habitude avec les mobiles, il ne sont pas fantastiques pour autant. Certes le son est bon, clair, manque un peu de basse je trouve mais globalement ils s'en sortent très bien. Alors pourquoi en suis-je déçu vous demandez-vous, c'est très simple, déjà au premier abord, le plastique utilisé fait très bas de gamme, première déception donc. Vous me direz que ce n'est pas bien grave, que c'est le son délivré qui compte, passons donc à la deuxième déception, le son est beaucoup plus faible que dans mes espérances, du fait du partenariat avec JBL et de la qualité des hauts-parleurs je m'attendais à un son "fabuleux", et il est bon oui, mais sans plus.

Cet avis n'engage que moi bien entendu, je vous invite à tester par vous même et donner votre propre avis dans les commentaires si vous possédez ce terminal.

Passons maintenant à l'application Mix.

C'est une application plutôt originale selon moi, en tout cas beaucoup plus que celles installées par défaut sur tous les autres appareils. Elle comporte toutes les fonctionnalités habituelles, avec quelques ajouts plutôt sympathiques.

screenshot-2015-07-29-14-47-41.png

Le mode DJ vous permet de "mixer" vos propres sons, de rajouter effets et transitions, de scratcher ou même de synchroniser ou rajouter des samples.

screenshot-2015-07-29-14-51-09.png

"Plus besoin de table de mixage, l'Idol 3 est là pour vous", ou presque. Pour une démo de l'app, regardez la vidéo de test.

screenshot-2015-07-29-14-51-30.png

Performances et Autonomie

L'Idol 3 est équipé d'un processeur Snapdragon 615 couplé à 2 Go de RAM ce qui permet au terminal de se placer dans la moyenne des produits de sa gamme et score "un petit" 30244 sur AnTuTu. C'est un résultat qui peut sembler un peu faible par rapport à ce qui se fait maintenant mais le smartphone reste tout à fait fluide, que ce soit dans l'interface ou la navigation web, d'autant plus que c'est un mobile à 250€, et pour ce prix, c'est plutôt pas mal.

screenshot-2015-07-29-10-48-17.png

Petit bémol, lors de la charge, d'une utilisation prolongée ou de jeux gourmands, l'Idol se met a beaucoup chauffer, ce qui peut être assez problématique et cause quelques lags par moments. Le plus gros problème à ce niveau là, c'est que parfois il se met à chauffer pendant de la navigation web ou des sessions de jeu peu gourmands, petite gaffe de la part d'Alcatel ici...

Du côté de l'autonomie, le terminal est doté d'une batterie de 2910 mAh. Au vu de la taille de la batterie on s'attend à tenir pas loin de deux jours, loin s'en faut. La plupart du temps vous pourrez seulement finir la journée, sans problèmes certes mais il ne tiendra pas le lendemain. Vous pouvez toutefois le faire durer une journée et demie avec une utilisation plus restreinte, le mode économie de batterie étant plus ou moins efficace.


Connectivités 

L'Idol 3 possède une connectivité complète, Bluetooth 4.1, NFC, 4G, autant dire que l'on est gâté pour un terminal à ce prix. Le téléphone capte très bien, je n'ai eu aucun problème lors des appels, que ce soit avec le mobile ou le kit piéton, tout fonctionne très bien. L'accroche GPS se fait aussi plutôt rapidement.

Passons maintenant à ce qui pourrait être un gros problème pour certains, le DAS. En effet le DAS de l'Idol 3 est très élevé, il est 1.631 W/kg, ce qui n'est pas rien. Cela peut en déranger certains, mais n'oubliez pas que la limite européenne est de 2 W/kg.

Appareil photo

Pour la partie photo, la firme a décidé de faire un partenariat avec Sony, ce qui lui réussit vraiment. Effectivement, le capteur arrière de 13 mégapixels de chez Sony fait très bien son travail, le flash est très puissant. La caméra frontale de 8 mégapixels est également très performante.

L'application est tout ce qu'il y a de plus basique, propose les fonctions habituelles, HDR, panoramique, code barres, QR code, un mode beauté et time lapse. Il est également possible de rajouter des effets via la galerie une fois la photo prise. Petit défaut de l'application proposée par Alcatel, on ne peut pas accéder aux touches Accueil et Multi-tâche, seule la touche retour est disponible, pas un gros problème mais tout de même dommage... dehors-sans-hdr.jpg

Sans HDR

dehors-avec-hdr.jpg

Avec HDR

voiture-sans-hsr.jpg

Macro sans HDR

voiture-hdr.jpg

Macro avec HDR

On remarque que le mode HDR est plutôt efficace, il relève bien les zones sombres mais les zones claires sont brûlées, ça en devient trop clair, la photo n'est donc plus très bonne en forte luminosité.

Cependant, en mode normal le capteur de Sony se débrouille très bien en luminosité ambiante, il n'y a rien à redire.

normal-flash1.jpg

Basse luminosité avec flash


normal-sans-flash1.jpg

Basse luminosité sans flash

hdr1.jpg

Basse luminosité mode HDR

En basse luminosité, le flash éclaire très bien, peut être même un peu trop, ça donne une photo lumineuse mais pas de très bonne qualité, il y a beaucoup de bruit et le focus met longtemps à se faire. Cependant pour un terminal de cette gamme de prix, ça reste du très bon.

Passons maintenant à la capture vidéo, la capteur filme en 1080p, le son est bien enregistré mais le focus est un poil long à se faire et il y a pas mal de bruit sur l'image en mode macro.

Même si en basse et trop forte luminosité il ne se débrouille pas très bien, le capteur photo de cet Idol 3 s'en tire tout de même avec les honneurs avec un résultat légèrement au dessus de celui de la concurrence pour le même prix.