Un OS mobile pour HTC ?


 Le 14/04/10

Il est inutile de justifier de l’importance qu’à su prendre HTC ces dernières années sur le marché du smartphone. HTC a montré une stratégie offensive très efficace avec un engagement très fort aux côtés de Google.

Même si HTC développe régulièrement des surcouches très puissantes, le software ne semble pas être sa priorité à l’heure actuelle, l’entreprise dépendant majoritairement de Google (Android) et Microsoft (Windows Mobile) pour l’exploitation logicielle de ses mobiles. Quoique !

htc-chenghuiming-1Chen Hui-ming, le CFO de HTC, a déclaré dans une interview de Bloomberg que l’entreprise continue de réfléchir à l’éventualité de posséder son propre OS mobile, mais que cette possibilité demande à remplir certaines conditions. Des conditions de ressources, mais également de justification de la mise en place d’une telle machine.

Concrètement, en ayant son propre OS, HTC pourrait réduire le nombre d’intermédiaires, augmenter ses marges et contrôler la couche logicielle à 100%. Nous avons bien constaté que HTC n’est jamais satisfait entièrement des OS qu’ils utilisent, que cela soit WinMo ou Android, une surcouche est presque toujours présente, qui généralement améliore l’utilisation du mobile (le département UI de HTC semble avoir un bon « feeling » tout de même).

Créer un OS mobile ? Un gouffre financier !

Toutefois, se lancer dans une telle aventure pose plusieurs problèmes. Financièrement c’est un gouffre. Que cela soit en ressources humaines, en R&D ou en marketing afin d’attirer un maximum d’utilisateurs et développeurs (surtout). A l’heure actuelle, HTC bénéficie de systèmes d’exploitation assez matures qui disposent déjà de communautés d’utilisateurs et fans, difficile de tout reprendre à zéro. Le rentabilisation d’un tel projet prendrait des années et pourrait éventuellement mener HTC à sa perte, si le projet est un échec commercial.

Finalement, une idée serait le rachat de Palm et de son webOS. Retravailler tout ça et donner un gros coup de pied dans la fourmilière. Sur ce point, Chen Hui-ming n’a pas souhaité commenter.

Via Bloomberg et IntoMobile

Accès directs

Marques :

HTC