Test de la MOTOACTV (montre)


 Le 31/08/12

Après avoir testé la Sony SmartWatch, nous passons à la MOTOACTV de Motorola. Il s’agit d’un produit vraiment différent de celui proposé par Sony, avec des éléments bien mieux réalisés mais également des points qui fâchent sérieusement.

Le test complet se trouve dans la vidéo ci-dessous, mais voici notre avis en quelques mots…

note : il s’agit ici de l’édition classique, pas de la Golf Edition.

En course, une tuerie !

Motorola a beaucoup travaillé sur le design de la montre et sur son interface et le résultat est franchement excellent. Il s’agit d’une grosse montre, mais qui se porte très bien avec son mélange noir/rouge (très masculin, à noter). L’écran est de bonne qualité, la résolution est plus que correcte et surtout il est très réactif. Celui-ci possède un mode de type veille qui permet de continuer à pouvoir lire ce qui est diffusé sans dépenser beaucoup de batterie. 

L’ergonomie de la bête a été pensée pour les personnes en mouvement (typiquement lorsqu’on court), les boutons principaux possèdent des rainures qui aident à les manipuler même en courant et l’écran est plutôt de grande taille. A l’usage, la MOTOACTV frôle vraiment la perfection. Les informations sont claires, bien présentées et tout fonctionne très bien. Le système embarqué pour la musique (8Go de mémoire) avec playlist automatique en fonction de vos performances est top. Un vrai bonheur.

Le reste vous tuera … les nerfs.

Pourtant il y a un énorme problème : son fonctionnement (ou plutôt son non-fonctionnement dès qu’on sort du mode autonome. Pour configurer la montre il faut passer par un ordinateur. Oui le terminal est autonome, mais si vous voulez synchroniser vos courses avec la plateforme, il faudra soit configurer le WiFi (qui nécessite le passage par un ordinateur, aussi étrange que ça puisse paraître), soit passer par USB ou via votre smartphone. Dans tous les cas, c’est une horreur sans nom. Entre les bugs techniques et les logiciels développés avec les pieds, je ne compte plus les heures passées à essayer de donner une chance au système de synchronisation. En vain. Le pire dans l’histoire, c’est que même si vous arrivez à synchroniser le bousin, l’interface Motoactv.com fonctionne à moitié. Certes, elle est jolie, mais on dirait que les développeurs ont quitté le navire depuis longtemps.

Exemple : durant mon utilisation de test, j’ai remarqué qu’un bug était présent, les cartes ne s’affichaient pas. Assez gênant si vous aimez avoir un résumé du parcours. Le forum Motoactv faisait état de nombreux messages évoquant le problème et expliquant que cela faisait plusieurs semaines que le problème existait et que Motorola n’était pas intervenu.

Dans la continuité de ce souci, il n’existe presque pas d’apps pour la MOTOACTV. Jetez un oeil par vous même ! Facebook et Twitter sont des plugins à activer qui permettent d’afficher des notifications basiques quand votre mobile est connecté à la montre, la météo fait ce qu’on lui demande (et bien) et l’app MOTOACTV est celle qu’il vous faudra installer sur votre smartphone Android pour synchroniser (du moins essayer) vos courses, les consulter ou installer des plugins (). Quand on met la MOTOACTV à côté de la SmartWatch de Sony, côté contenu et longévité du produit, le constructeur japonais est très loin devant, même si son produit est au final moins sexy.

Ainsi, faut-il acheter cette MOTOACTV ? Si vous courez, pédalez, ou autre, et cherchez un produit de ce type pour tracker vos efforts avec une éventualité de synchronisation, pourquoi pas. Mais pour son prix, 300€ (gloups), vous trouverez des montres spécialisées dans ce type de besoin moins chères et probablement plus performantes (là on sort de mon champ d’expertise). Oui vous avez le système de musique, qui envoie du pâté, mais est-ce suffisant ? Vous pouvez aussi espérer que Motorola se réveille et comprenne qu’ils ont là un excellent produit qu’il faut booster et porter vers le haut.

Le salut dans le root ? Pour ceux et celles qui aiment bidouiller des produits à 300€ tout en ayant une chance de le transformer en presse-papier, il existe une solution. Vous pouvez déverrouiller le bootloader de la montre et installer des ROMs custom qui permettront d’installer des apps Android classiques (pas toutes, mais un bon paquet), des launchers, etc.

Nous en avions parlé ici lors de la sortie du hack. Les possibilités sont ensuite presque infinies, mais la procédure n’est pas sans risque et le résultat n’est pas réellement optimisé pour la taille de l’écran. Vous trouverez toutes les instructions et plus d’infos (notamment la liste des apps testées qui fonctionnent) sur ce blog. Je ne pense pas que cet argument doive trop peser dans la balance si vous décidez de l’acheter, mais tout dépend aussi (et surtout) de vous.

 

POINTS POSITIFS POINTS NEGATIFS
  • Design réussi, produit solide
  • Interface sympathique
  • Idéal en course
  • … custom ROMs
  • La synchronisation est une horreur
  • Motorola semble ne pas assurer le suivi du produit
  • Trois apps qui se battent en « duel » sur le Play Store
 
★★★½☆

Motorola MOTOACTV, testé le 31 aout 2012 par Test-Mobile
(3.5/5)

Accès directs

Mobiles :

MOTOACTV

Marques :

Motorola

Tags :

Test