Sony Ericsson, bilan 2010, stratégie 2011


 Le 10/03/11

Sony Ericsson tenait ce matin sa conférence de presse annuelle au cours de laquelle le constructeur a pu dresser un rapide bilan de l’année 2010 et surtout présenter sa stratégie sur l’année 2011 (smartphones).

Au programme ? Android, des technologies Sony et beaucoup de divertissement

 

Pour commencer, Sony Ericsson a réalisé une plutôt bonne année 2010 (France), malgré les quelques déboires liés aux problèmes de mise à jour des terminaux. Le constructeur a lancé en Mars 2010 son premier appareil sous Android, en retard par rapport à la concurrence et, 4 mois après, s’est positionné en 2e place sur le marché français (derrière Samsung).

28,6% de part de marché sur les smartphones Android en France

 

Comment Sony Ericsson est arrivé à ce résultat ?

Grâce à ses 4 produits sous Android lancés l’année dernière, le X10, le X8 et les X10 mini et mini pro. Ces terminaux ont couvert une bonne partie des besoins des consommateurs et ont réalisés de bonnes performances commerciales.

Le X10 est arrivé en 2e place des ventes d’appareils Android en 2010 (on imagine que le numéro 1 est le Galaxy S), suivi de près par le X8. Puis, en 8e et 9e place, viennent les X10 mini pro et mini. Ces appareils ont été bien accueillis par les opérateurs ainsi que sur les différents canaux de distribution, ce qui a largement contribué aux chiffres que nous voyons.

 

Maintenant, Sony Ericsson met les bouchées doubles pour 2011 avec une ambition : devenir numéro 1 avec 2 millions de terminaux Android vendus sur l’année. Dans l’univers du smartphone, la firme souhaite se distinguer particulièrement dans le divertissement (entertainment, multimédia, jeux, etc).

 

Vous connaissez déjà les produits Xperia de 2011, il s’agit des Xperia Play, Arc, Neo et Pro. L’Arc est un appareil au design travaillé qui cible les férus de technologie, le Play est clairement destiné aux joueurs, le Pro cible l’univers des adeptes des e-mails (notamment l’univers business) et le Neo vient se loger au milieu (cible plus large).

> Vous trouverez des prises en main et diverses photos des appareils en question ici (spécial MWC)

 

La stratégie smartphones du constructeur cette année s’articule autour de trois axes principaux : Android, le savoir-faire de Sony en terme de technologies et le savoir-faire de Sony Ericsson en design.

 

Les smartphones en 2011 pour Sony Ericsson, c’est 100% Android. La firme l’a déjà expliqué, ils souhaitent choisir une plateforme principale pour l’année et proposer les meilleurs terminaux possibles sur cette plateforme, sans s’éparpiller. Oubliez donc tout de suite une annonce autour de Windows Phone 7 cette année, sauf peut être en fin d’année, à voir (c’est mon avis, de son côté Sony Ericsson affirme rester sur Android pour 2011).

Pourquoi Android ? Car c’est aujourd’hui le système d’exploitation pour smartphones numéro 1 (notamment en France, depuis peu), qu’il offre une très bonne expérience sur le web, plus de 200 000 applications (environ 280 000 d’après Androlib) et est un système qui évolue et est ouvert.

 

En 2011, Sony Ericsson va largement profiter/utiliser les technologies utilisées par l’ensemble du groupe Sony. Je parle ici du Bravia Engine pour mobile, du capteur Exmor R et du label PlayStation Certified.

Nous avions déjà parlé de ces différentes technologies mises en avant par le constructeur, mais un rappel ne fait pas de mal. Il ne s’agit pas à proprement parler de l’utilisation de Bravia ou Exmor R sur des mobiles mais d’une utilisation du principe de ces technos à l’échelle mobile.

Bravia, c’est le nom de la gamme d’écrans chez Sony, SE utilise ici cette appellation pour désigner une technologie d’écran pour mobile qui affiche plus de contraste, de belles couleurs, une meilleure définition/netteté et une bonne fluidité de l’image.

D’après Sony Ericsson, cette technologie rend l’image plus belle sans pour autant perdre en réalisme (nous testerons ce point dès que possible)

 

On trouve des capteurs photo Exmor R sur certains appareils photo Cybershot, à l’échelle du mobile, cela permet de prendre des photos dans de mauvaises conditions de lumière, d’obtenir des photos plus nettes grâce à une sensibilité améliorée et de prendre des photos très rapidement.

Nous avons pu tester quelques instants l’appareil photo du Xperia Arc, un article sera publié à ce propos dans la foulée.

 

Dernier point, le savoir-faire de Sony Ericsson concernant le design. Le constructeur est spécialement fier de son Xperia Arc qu’ils estiment être le plus beau smartphone jamais créé (rien que ça !). Il est certain que l’Arc est un beau produit, maintenant cette notion reste subjective donc nous laisserons le jugement de valeur concernant l’esthétisme du produit à l’appréciation du consommateur.

De plus, on ne peut franchement pas parler de design convaincant concernant la série Xperia de 2010…

 

Le constructeur va également effectuer quelques partenariats stratégiques avec des fournisseurs de services divers, comme Canal+ (3 mois offerts sur mobile), Deezer (15 jours Premium+ offerts), Gameloft, Allocine et Pagesjaunes.

Pas plus d’informations pour le moment concernant la nature exacte de ces partenariats.

 

Et niveau mises à jour ?

Pour 2011, Sony Ericsson affirme vouloir toujours proposer la dernière version disponible d’Android quand cela est possible. Tâche qui va être compliquée surtout quand on connait les problèmes rencontrés en 2010 autour des updates de leurs produits.

Toutefois, la firme ne s’est pas engagée sur une durée de support des appareils, espérons que ce dernier point ne soit pas une mauvaise surprise.

Accès directs