Pour qui est destiné le LG Nexus 4 ?


 Le 01/11/12

Google a dévoilé son LG Nexus 4 il y a quelques jours et avec le rapport prix/spécifications proposé par la firme de Mountain View, vous devez être nombreux à vous poser la question : le Nexus 4 est-il pour moi ? Dois-je « craquer » ?

Comme pour tous les terminaux de la gamme Nexus, le Nexus 4 n’est pas fait pour tout le monde. Faisons le tour des différents éléments qui doivent aiguiller votre prise de décision.

Note préalable : cet article se base sur notre expérience de la gamme Nexus, les spécifications de la bête et notre bon sens, nous n’avons pas encore pu manipuler la bête et notre opinion définitif ne pourra se trouver que dans le test complet de l’appareil. Nous ne prenons pas non plus en compte le design de l’appareil, pour commencer car nous ne l’avons pas vu de nos propres yeux ni pris en main (les finitions, ça compte) mais également car l’esthétisme reste un élément subjectif (à voir ensuite si le Gorilla Glass à l’arrière n’est pas un problème).

 

Grand, puissant, relativement peu coûteux et un poil rêveur

  

La gamme Nexus, pour toujours être au top d’Android

C’est le premier argument pour n’importe quel terminal de la gamme Nexus : vous aurez droit à toutes les dernières mises à jour, avant tout le monde et pendant une période relativement longue. Si vous faites partie des personnes qui trépignent d’impatience pour obtenir la dernière mise à jour de software de votre terminal (Android ou autre), votre appétit pour les nouveautés devrait être rassasié avec le Nexus 4. J’utilise au quotidien un Galaxy Nexus et cela depuis près d’un an, je suis sous Jelly Bean 4.1.2 et depuis déjà un bon bout de temps alors que de nombreuses personnes utilisent encore Gingerbread et rêve d’un sandwich glacé.

 

Android 4.2, miam

Dans la continuité du précédent point, vous aurez droit à Android 4.2 dès la sortie de la boîte, avec ses quelques nouveautés comme Photo Sphere, le clavier par gestes ou les nouvelles notifications. Vous trouverez un résumé des ajouts ici. Par contre sachez que la 4.2 sera déployée également sur les autres terminaux Nexus récents, vous n’aurez pas l’exclusivité longtemps.

 

4.7″ dans la paume de la main

4.7″, en voilà une belle surface pour surfer, lire vos mails, jouer, regarder des vidéos… Le Galaxy Nexus possède un écran 4.65″ et reste largement utilisable. Le Nexus 4 passe en 4.7″, ce qui reste très proche, tout en gagnant un seul petit millimètre en largeur et en étant légèrement moins haut que son prédécesseur. Il est également 2mm plus épais. En clair, les deux appareils possèdent grosso modo les mêmes dimensions. Je n’ai jamais trouvé mon Galaxy Nexus trop gros et de fait je trouve intéressant de trouver sur le Nexus 4 un écran 4.7″ pour un encombrement similaire (poids très proche aussi).

Reste à voir l’efficacité du True HD IPS Plus en comparaison avec le Super AMOLED du Galaxy Nexus (et autres terminaux). Dans tous les cas, un appareil de cette taille n’est pas forcément fait pour tous et si vous trouverez, par exemple, que des terminaux que le One X ou le Galaxy S3 sont trop imposants, vous devriez peut être regarder du côté des écrans 4″/4.3″.

 

De belles performances brutes

Un processeur Quad Core cadencé à 1.5GHz (Snapdragon S4 APQ8064) qui, d’après les premiers benchmarks effectués sur des prototypes, semble afficher de beaux scores. Si vous êtes à la recherche d’une bête puissante et qui devrait tenir un bon bout de temps sans vous empêcher d’installer et d’utiliser le dernier FPS en 3D sur le Play Store, le Nexus 4 semble être bien placé. Reste à voir comment se porte l’autonomie de l’appareil.

 

Un petit prix

Nous avons fait le point sur les prix du Nexus 4 ce matin et il est clair que Google a travaillé son offre. 299€ pour la version 8Go, 349€ pour l’édition 16Go, sur un marché des télécoms en pleine mutation qui met de plus en plus en avant les offres sans engagement / sans mobile, le Nexus 4 semble être un bon rapport qualité/specs/durée de vie/prix.

 

Pas de 4G

Le LG Nexus 4 ne possède pas de puce LTE, un choix qui peut sembler étrange quand on sait que certaines variantes du Galaxy Nexus en était équipée. Pour compenser, le Nexus 4 est compatible Dual Carrier / H+ (jusqu’à 42 Mbps). Est-ce en soi un problème aujourd’hui en France ? Oui et non. Notre marché évolue, plus lentement qu’outre atlantique en ce qui concerne la 4G, mais nous sommes lancés. Les premières offres 4G débarqueront en novembre, SFR, Orange et Bouygues Telecom sont de la partie, pour Free Mobile il faudra attendre début 2013 pour les premiers tests.

Attention, cela ne signifie pas que vous aurez nécessairement droit à la 4G chez vous, le déploiement se fera progressivement avec un gros focus sur les grandes villes. Si vous vivez dans une ville où la 4G sera déployée, vous serez peut être frustré de ne pas avoir un terminal compatible, si vous n’êtes pas concerné à moyen terme, ce manque ne devrait pas être important pour vous. Il est important de noter que même si le marché évolue rapidement, il faudra encore attendre de longs mois avant de voir arriver des services exclusifs 4G qui apportent un vrai plus à l’utilisateur et cela de façon globale sur le territoire. Les débits 3G+ restent satisfaisants pour la majorité des usages et le DC/H+ s’en sort plus que correctement.

 

La mémoire est dans le cloud

16Go de mémoire interne maximum pour le Nexus 4 à 350€, 8Go pour la version la moins onéreuse, pas de slot micro SD, Google aurait perdu la tête ? En effet, Google a la tête…dans les nuages (il fallait bien la faire). La firme a annoncé ne plus proposer de slot micro SD dans ses terminaux Nexus, au profit d’un stockage dans le cloud. Vos documents, votre musique, vos photos, et bien sûr vos informations personnelles peuvent être stockés chez Google, via Drive ou Google Music par exemple. Google part du principe que l’Internet est partout et que rien ne sert de posséder les fichiers. Vous n’avez qu’à piocher sur les services en ligne pour vous alimenter. 

Qu’en est-il dans les faits ? Jusqu’alors, j’aurais été sceptique car Google met un bout de temps à déployer ses solutions basées dans les nuages, mais avec Play Films qui est disponible, Google Music qui arrive, Drive qui fonctionne à merveille sans oublier les concurrents de stockage comme Dropbox ou encore Spotify pour la musique, pourquoi pas. Maintenant, il faut comprendre que derrière cette volonté de tout dématérialiser se cache un désir de contrôle (et aussi un beau tas de billets verts, notamment pour Play Films).

Concrètement, avec 8Go vous serez juste, 16Go reste décent mais je sais qu’après quelques mois d’utilisation j’étais déjà en train de me battre sur mon Galaxy Nexus pour faire de l’espace afin d’installer des apps. Si vous avez une bibliothèque énorme de fichiers musicaux, une collection incroyable de films et séries, vous serez frustré. Qui a dit « lutte contre le téléchargement illégal ? ».

 

J’ai un Galaxy Nexus

Si tel est le cas, sentez-vous que votre GNex est obsolète ? Manque de puissance et vous empêche de jouer au dernier Shadowgun : Deadzone ? Si tout va bien, ça ne devrait pas être le cas et, d’après moi, il n’est pas nécessaire de se ruer sur le Nexus 4 dès sa sortie si vous êtes déjà bien accompagné. Attendez quelques mois, les fêtes, le CES puis le MWC puis prenez une décision.

 

Comme d’habitude, il n’y a pas de réponse ultime, tout dépend de vos besoins, envies. Sur le tableau que nous venons de dresser, le Nexus 4 s’en sort globalement bien, mais n’oubliez pas de prendre en compte chaque élément, positif comme négatif avant d’appuyer sur le bouton acheter.

Accès directs

Marques :

Google, LG

Systèmes d'exploitation :

Android

Tags :

LG Nexus 4