Orange n’a pas peur de Free Mobile, se dit prêt à riposter rapidement


 Le 03/01/12

Free Mobile devrait débarquer dans les prochains jours et un nombre colossal de personnes attendent avec impatience l’annonce des diverses offres du 4e opérateur.

Le Figaro a reçu Stéphane Richard, PDG de France Télécom, pour une interview très intéressante où on découvre un exécutif à la fois confiant et sur la défensive.

« Je veux bien croire que la moitié de la France retient son souffle en attendant Free Mobile »

Visiblement, le buzz engendré par Free Mobile autour de Noël n’a pas réellement impacté les ventes chez Orange, avec plus de 420 000 forfaits smartphones vendus en décembre (hausse de 19% par rapport à l’an dernier, ce qui me semble logique vu l’engouement croissant pour les smartphones) et 35 000 ventes chez Sosh.

Stéphane Richard veut bien admettre que Free est très attendu sur le marché, mais explique qu’ils sont prêts à riposter. D’après le PDG, « tout se ne résume pas à un prix », chaque personne à des besoins différents et une offre unique ne pourrait convenir à tout le monde, ce qui serait une des forces d’Orange par rapport à Free (si toutefois Free propose réellement une offre de ce type).

Autre force d’Orange, en tant qu’opérateur historique, il bénéficie « du meilleur réseau » ainsi que d’une très forte proximité avec les consommateurs. Avec un total de 1200 boutiques, 35 000 salariés pour répondre aux questions des clients et 10 000 techniciens afin de régler les problèmes.

Il est certain, ici, que cette proximité est un atout fort pour Orange, et ce n’est pas avec les 480 points de vente prévus pour 2018 que Free Mobile va réussir à égaler Orange (ou même SFR) sur ce point.

D’autre part, Orange a récemment obtenu 30Mhz aux enchères pour la 4G. Au total, il y avait 4 lots disponibles, SFR est reparti avec deux, Orange un et Bouygues un. Free Mobile n’avait pas mis assez d’argent sur la table et n’a rien obtenu. Dans un futur proche, cela ne devrait pas poser de soucis au nouveau venu, mais à terme il va falloir organiser une itinérance, et Orange se dit prêt à accueillir Free sur la 4G, en complément de leur partenariat 3G.

La 4G courant 2013 chez Orange

D’ailleurs, Orange compte réaliser ses premiers tests 4G en 2012, notamment en région parisienne, pour un lancement commercial courant 2013. La 4G devrait multiplier les débits sur mobile par 10.

Toutefois, France Télécom a récemment reçu une sacrée épine dans le pied de la part de la Commission européenne avec un total de 150 millions d’euros supplémentaires par an à débourser suite à une augmentation du niveau de ses cotisations patronales. Une décision « absurde et fortement pénalisante » d’après FT qui va déposer un recours.

> Pour lire l’interview complète, je vous invite à consulter Le Figaro ici.

Personnellement, j’attends (comme vous je pense) avec impatience de voir les offres de Free Mobile, mais je pense également que le 4e opérateur ne va pas toucher tout le monde. Les opérateurs actuellement en place bénéficient tout de même d’une belle avance en terme de présence sur le territoire et je suis plutôt d’accord avec le fait que le prix ne fait pas tout. Free, il est certain, va tout chambouler niveau tarifs, ce qui est une excellente chose, mais cela suffira t-il à convaincre les familles, les personnes âgées, le consommateur lambda qui fait confiance à l’historique des opérateurs actuellement sur le marché ?

Reste à voir les offres de Free ainsi que les réponses d’Orange, SFR et Bouygues…

crédit photo vignette Jean-Pierre Muller / AFP

Accès directs

Marques :

Orange