Microsoft travaille sur une solution tactile avec 1ms de latence, pourquoi est-ce important pour nous ?


 Le 15/03/12

Il y a une dizaine d’années (même moins), le mobile haut de gamme possédait un petit écran et était manipulé uniquement via des boutons physiques. Une solution qui semble peu sexy aujourd’hui mais qui permettait tout de même de manipuler son mobile avec une latence minime, qui reposait essentiellement sur une bonne optimisation logicielle en complément d’une simple réaction mécanique.

Nous avons également eu droit à une bonne quantité de terminaux tactiles, avec écran résistif et une réactivité réellement mauvaise. Puis (ouf !) le capacitif a fait son entrée, mouvement mené (notamment) par Apple et son premier iPod Touch, qui a fortement séduit par sa fluidité à l’utilisation.

Aujourd’hui, tous (ou presque) les mobiles haut de gamme sur le marché sont tactiles, généralement avec de grands écrans. La réactivité à l’utilisation du terminal dépend de différents éléments, à la fois hardware et software. Côté logiciel, l’OS a un rôle important à jouer et une optimisation de l’interface permet généralement d’obtenir une bonne fluidité à l’utilisation. Il s’agit même parfois de choix, ajouter ou non un effet « élastique » aux mouvements, etc. 

Ensuite, il y a la part matérielle, fortement liée au logiciel car, à l’instar d’un ordinateur, un mobile fonctionne sur un mix harmonieux d’un chipset (hard) et d’une plateforme optimisée (soft) pour celui-ci. Le processeur, la RAM, le GPU…tout ceci rentre en ligne de compte pour le rendu final à l’utilisation.

Mais il reste un élément hardware à prendre en compte, l’écran tactile. Nous avions déjà parlé d’optimisation de ce côté-là, avec notamment le Gorilla Glass 2, qui, en devenant plus fin, permet (subtilement) d’améliorer la réactivité de la couche tactile, ou encore du Super AMOLED qui propose également de diminuer l’épaisseur des couches intermédiaires, pour un but similaire.

Quand on manipule un appareil tactile, le délai de réaction est d’actuellement 100ms (millisecondes). Ce qui est très faible mais qui se remarque à l’utilisation. Exemple concret : prenez votre smartphone tactile (si vous en avez un) et téléchargez (ou lancez) une application qui permet de dessiner. C’est très difficile de le constater sur un écran de taille moyenne (je pense notamment aux iPhones, qui en plus ont une excellente optimisation) car la place ne permet pas de tracer une longue ligne rapidement mais vous devriez constater un léger délai quand vous réalisez une ligne sur l’écran. C’est encore plus flagrant quand vous faites des zig-zags

En soit, ce n’est pas réellement dérangeant, mais récemment j’ai expérimenté cela sur un terminal (plusieurs d’ailleurs) sur lequel je trouve qu’une solution serait à trouver. Le Galaxy Note propose toute une série d’options liées au « dessin », mais quand vous essayez de dessiner (ou d’écrire), la réactivité n’est pas au rendez-vous. Idem sur le Vu, que nous avons manipulé lors du MWC 2012.

 

Le département R&D de Microsoft travaille actuellement sur une solution très intéressante qui permettrait de réduire à 1ms (soit presque rien) la latence entre l’action et la réaction sur un écran tactile. Il s’agit, d’après moi, d’un projet qui pourrait réellement changer la façon dont on utilise nos terminaux. Pourquoi ? Car en rendant cette latence quasi-nulle, on fait disparaître la couche virtuelle, on donne l’impression d’utiliser un objet réel

De 100ms à 1ms

L’exemple donné par Microsoft dans la vidéo ci-dessous est très bon, toujours axé dessin. Avec 1ms, cela donne clairement l’impression que « l’encre virtuelle » sort littéralement de votre doigt. Peu importe la vitesse à laquelle vous manipulez l’écran, le tracé apparaîtra de façon instantanée. Dans la vidéo on voit également des exemples de déplacement de boîte avec différentes latences. A 1ms, l’élément suit à la perfection le doigt. C’est assez impressionnant, je trouve d’ailleurs que même en regardant la vidéo on a une impression « étrange », justement liée au fait que la barrière virtuelle semble disparaître (l’élément à l’écran réagit comme si vous déplaciez un objet sur une table).

Bien sûr, ce genre de technologie ne devrait pas être disponible sur nos terminaux avant au moins 5/7 ans (même plus, problème de coût après la problématique technologique), mais je trouve ce genre de travaux extrêmement intéressant.

Voici la vidéo, très bien faite et expliquée à la perfection, enjoy et laissez un commentaire pour donner votre avis sur ce type de recherche.

Image de prévisualisation YouTube

Accès directs

Tags :

Microsoft