Microsoft durcit sa politique sur le Windows Phone Marketplace


Par Mathieu,
 Le 23/05/12

Pour ceux qui ne le savent pas, le Marketplace est la boutique d’applications accessible depuis n’importe quel smartphone estampillé Windows Phone (au même titre que le Play Store sur Android et l’App Store sur iOS).

Afin de maîtriser davantage son contenu, Microsoft semble vouloir « serrer la vis » en introduisant une nouvelle politique plus stricte envers les développeurs. Cette mesure vise à bonifier l’expérience utilisateur en accroissant la qualité du Marketplace au détriment peut-être de la quantité.

On constate ainsi que le géant de Redmond a tiré quelques enseignements des erreurs de Google et de sa politique « d’ouverture » vers les développeurs qui a mené à un certain chaos (relatif) sur le Play Store à tel point que certaines perles de la boutique d’Android peinent à se faire connaître, noyées dans les milliers d’applications vérolées ou les « applications-fake » bien notées artificiellement par leurs propres développeurs.

 

Todd Brix, directeur principal du Marketplace souhaite que l’ordre et la droiture règnent sur son store et c’est pourquoi il met l’accent sur plusieurs directives importantes

  • Les programmes proposés ne devront pas utiliser un nom de marque déposée. En d’autres termes, une application ne pourra être nommée « BMW » (par exemple) que si c’est l’application BMW officielle, donc développée par les propriétaires légitimes de la marque. Si il s’agit d’une application non-officielle, la marque pourra néanmoins être citée dans la description de l’application. De la même façon, le logo officiel ne pourra être utilisé que par les détenteurs des droits de la marque. Enfin, la description d’une application ne devra en aucun cas sous-entendre qu’elle a été publiée par Microsoft.
  • Les applications « doublon » seront supprimées purement et simplement de la boutique. Comprenez par là que lorsqu’un développeur décidera de soumettre une application sur le store, ladite application devra proposer une véritable plus-value et non plagier/copier une autre déjà existante. La similarité devra être réduite au possible et Microsoft cherche ici à faire la part belle à l’originalité et l’inventivité des développeurs ainsi qu’à simplifier l’offre pour l’utilisateur final.
  • Une autre de ces directives strictes concerne l’utilisation des mots-clés. Ce sont ces derniers qui nous permettent de sélectionner les applications en rapport avec nos souhaits. En ce sens, chaque logiciel devra être accompagné au maximum de 5 mots-clés. Si cette limite n’est pas respectée, l’intégralité des mots-clés de l’application sera retirée. Le développeur en faute sera averti et il devra à nouveau choisir 5 mots-clés pertinents s’il veut retrouver son logiciel visible sur le Marketplace. En outre, et ce pour toutes les apps du store, les mots-clés devront être pertinents et en rapport logique avec l’application affiliée. Ainsi, une application qui présente le mot-clé « chaussures » (par exemple) devra nécessairement être en rapport avec des chaussures. Logique me direz-vous, mais pas toujours respecté sur les marchés d’applications plus « libres ».
  • Enfin, le dernier accent est mis sur la « décence » du contenu. Entendez par ceci que chaque application soumise par quel développeur que ce soit sera méthodiquement analysée (titre de l’application, description, icône) afin de vérifier que le contenu proposé ne choque personne et ne suscite aucune haine, discrimination ou ne présente aucun caractère pornographique. Cette dernière mesure fait écho à la politique de l’App Store d’Apple qui cherche aussi à contenter le plus grand nombre en effaçant de sa boutique toute application, jeu ou que sais-je de choquant et en désaccord avec les bonnes mœurs.

On peut donc s’attendre à une véritable montée en qualité du Windows Phone Martketplace qui pourrait ainsi séduire de plus en plus de monde sur une plateforme (Windows Phone) encore anecdotique face aux deux OS phares que sont iOS et Android.

Des mesures qui devraient, au passage, rallonger un poil la durée de validation d’une app avant sa publication sur la plateforme, mais dans l’intérêt de l’utilisateur.

via TechnoBuffalo, source : Windows Team Blog

Accès directs

Systèmes d'exploitation :

Windows Phone