Les (mauvais) adaptateurs pour micro SIM sont le mal incarné


 Le 10/07/12

Cela faisait un bout de temps que je voulais vous parler des adaptateurs pour micro SIM, et deux récents évènements m’ont convaincu que c’était le moment. Il s’agit plus d’un avertissement pour vous, utilisateurs, qu’autre chose, avec un message clair : attention, cela peut/va vous arriver.

Les technologies changent et les standards avec. C’est comme cela que les systèmes évoluent et c’est absolument nécessaire. Pour le cas de l’arrivée de la micro SIM, c’est un changement réellement sensible et compliqué, qui implique de nombreuses couches de l’écosystème mobile.

Aujourd’hui, la situation est la suivante : il y a à la fois des terminaux SIM et micro SIM en circulation, les smartphones phares récents sortent généralement en micro SIM, les opérateurs proposent les deux, parfois en SIM avec découpe facile pour micro SIM soit directement en micro SIM. Dans tous les cas, il est interdit de dupliquer une carte SIM. C’est de là que vient tout le problème, du moins, le problème de certaines personnes.

Car au final, pour avoir besoin d’un adaptateur micro SIM, il faut fonctionner dans le sens inverse : avoir une micro SIM et un terminal SIM. Généralement, vous commencez avec un mobile SIM et une SIM classique puis achetez le dernier smartphone, qui fonctionne en micro. Vous demandez ainsi une micro SIM à votre opérateur et c’est réglé (ou mieux : vous aviez déjà une SIM « découpable« ).

Si, comme moi, vous avez la chance d’avoir plusieurs terminaux qui utilisent les deux formats mais ne pouvez avoir qu’une seule SIM (du coup micro, question de logique) et souhaitez basculer de l’un à l’autre au besoin, vous allez devoir passer par la case adaptateur micro SIM. Il s’agit d’éléments en plastique avec la forme d’une SIM classique et dans lequel vous mettez votre micro SIM pour pouvoir l’utiliser dans un mobile SIM. Le fonctionnement est très simple, la micro SIM n’étant qu’un morceau de plastique plus petit

Seulement voilà, s’il y a bien une zone du mobile qui est fragile tout en étant accessible par l’utilisateur, c’est celle-ci ! Les connecteurs SIM sont fins et se tordent facilement. Pour compléter le tout, la majorité des terminaux utilisent des systèmes intégrés à la coque du mobile. 

Je vais la faire courte : quand vous utilisez un adaptateur micro SIM, vous avez des chances de coincer celui-ci dans votre mobile et, croyez-moi, vous ne voulez pas que cela vous arrive.

Les types d’adaptateurs

Il existe différents types d’adaptateurs, certains avec un fond, d’autres sans et puis il y a l’adaptateur allemand breveté (au centre sur la photo), avec des angles pour tenir la SIM. Grosso modo, les deux aux extrémités sont mauvais, celui du milieu est plus ou moins la seule solution viable. Pourquoi ?

L’idée est simple, plus l’adaptateur est cheap moins il gardera en place la SIM et plus vous aurez de chances de coincer le bazar dans votre slot SIM. L’adaptateur du milieu est le seul à maintenir correctement la SIM, qui fait d’ailleurs un petit « clic » quand on l’insère. Les deux autres nécessitent parfois que vous mettiez un morceau de scotch pour garder la SIM en place (celui de droite), la grande classe.

Dans tous les cas je vous déconseille d’utiliser un adaptateur, mais si vous n’avez pas le choix (ce qui risque de vous arriver) privilégiez un adaptateur qui maintient au mieux la micro SIM. Le produit en question coûte 3,99€ sur Amazon, vous trouverez aussi un lot de 3 ici.

photo par AAS

 

Bien sûr, avant de pouvoir vous dire cela, je suis passé par l’achat de 15 adaptateurs du type de droite sur eBay pour moins de $10. Et j’ai pleuré. 

Cas n°1, la tragédie du Wave 2

Sur le Wave 2 de Samsung, il faut insérer la SIM (classique) dans une fente intégrée dans le design du mobile. L’adaptateur micro SIM s’est bloqué à l’intérieur car la SIM a dû bouger. J’ai essayé de l’enlever avec différents outils non adaptés et, au final, me suis retrouvé avec un adaptateur cassé bloqué à l’intérieur et, pire encore, quelques morceaux de connecteurs SIM sur la table (leçon n°2 : ne pas y aller en mode Conan le Barbare). J’ai réussi à récupérer ma micro SIM mais le mal était fait. 

Que faire dans ce cas ? Pas grand chose, pour moi c’était cuit, les connecteurs étaient abîmés, le mobile était bon pour aller au SAV avec une facture importante à la clé.

désolé je n’ai pas de photos de l’incident, c’est beaucoup trop choquant

 

Cas n°2, le sauvetage du Galaxy Nexus

Plus récent (je viens à l’instant de le « sauver »), le scénario se reproduit avec mon Galaxy Nexus. Pour le coup, j’étais bien en tord dans cette histoire car, pour garder mon adaptateur au chaud lors d’un changement de SIM d’un mobile à un autre, j’ai décidé de l’insérer vide dans le mobile. Ne faites jamais ça. Une fois à l’intérieur, il est presque certain que l’adaptateur sera coincé avec les connecteurs. Si vous tirez, vous risquez de rendre votre mobile inutilisable côté mobile.

Cette fois, j’ai privilégié l’approche douce, j’ai inséré un morceau de carton entre l’adaptateur et les connecteurs et j’ai tiré le tout doucement. 

c’est bien la seule fois qu’un ticket de métro m’aura été utile, quoique

Accès directs

Tags :

Micro SIM, SIM