Le CES 2014 en coulisses...


 Le 22/01/14

ces-vegas-view.jpg
Vue du New York-New York, sur le strip

Chez Test Mobile nous sommes des petits jeunes du CES, il s'agit seulement de notre deuxième édition. Et pourtant, nous avons le sentiment de commencer à bien comprendre comment "ça marche" et surtout, nous arrivons à bien y travailler tout en passant un moment agréable. Voici donc notre petit tour en coulisses du Consumer Electronic Show de Las Vegas...

L'importance de la moquette

Vous allez sûrement trouver cela très particulier, mais il m'est absolument impossible de parler du CES et de Las Vegas sans aborder le sujet des moquettes. En deux mots, Las Vegas est une ville incroyable, impressionnante et extrêmement kitsch, souvent vitrine géante du mauvais goût. Les américains semblent apprécier la moquette et le font savoir, tous les hôtels, casinos, halls d'exposition et couloirs divers sont recouverts de moquette (sauf quelques exceptions), souvent aux motifs...intéressants. La prochaine fois que vous verrez des photos de gadgets avec une moquette hideuse en fond, vous saurez pourquoi.

ces-moquette.jpg

Logistique

Cet édito est axé "le CES en tant que membre de la presse" mais une bonne partie des points abordés peuvent être appliqués aux autres types de badges. Cela étant dit, en tant que média il est préférable de se rendre à Vegas quelques jours avant car la majorité des constructeurs (qui nous intéressent) tiennent leurs conférences avant l'ouverture du salon. Cette année on peut citer Samsung, Sony, LG ou encore Huawei (pour rester dans le thème mobile/tablettes). Il est également intéressant d'arriver à l'avance pour ces conférences, si vous voulez voir quelque chose. C'est à la fin de ces conférences que nous avons la possibilité de prendre en main certains produits (pas tous), histoire de nous avancer le boulot et surtout de vous proposer des vidéos rapidement après les annonces. Il existe aussi des "mini salons" pre-CES, comme Unveiled ou le Pepcom, où vous pourrez voir quelques produits avant l'heure, mais il y a souvent beaucoup de monde.

Pour se loger, le plus simple reste de choisir un hôtel qui fait partie de la liste publiée par la CEA sur son site. Les tarifs sont plus élevés mais vous serez sur le chemin des bus gratuits qui emmènent au Convention Center. Ainsi, le matin vous pourrez prendre un bus pour aller au salon et le soir idem pour rentrer à l'hôtel. Ces bus permettent aussi de circuler entre les halls et les hôtels qui hébergent des exposants.

ces-coulisses-bus.jpg

Ce dernier point est important, car le CES ne se déroule pas qu'au Las Vegas Convention Center. Pour des raisons de place et/ou de budget, de nombreux exposants présentent leurs nouveautés dans des hôtels qui eux-même possèdent souvent des lieux dédiés aux expositions (notamment le Mandalay). Vous trouverez la carte ici. Au final, vous passerez pas mal de temps à circuler entre les halls mais aussi les hôtels, en fonction des exposants qui vous intéressent. 

Les halls et stands

Le CES c'est le fantasme du média généraliste un poil geek, vous y trouvez des mobiles, tablettes, smartwatches et autres gadgets mais également des voitures (un hall complet est dédié aux véhicules connectés/intelligents), des ordinateurs et des accessoires de protection en tous genres. Cette année, nous avons principalement circulé dans les halls Sud, dont le premier étage nécessite bien 10 minutes de marche en ligne droite pour aller d'un bout à un autre, sans obstacle.

Certains médias, comme Cnet, The Verge ou encore Engadget, ne se contentent pas de couvrir le salon, ils sont partenaires et s'installent littéralement sur place. Cnet possède son plateau vidéo, The Verge et Engadget font la course à la plus grosse avec leurs containers-bureaux posés à l'extérieur du salon. 

ces-out-stairs.jpg

Vous avez sûrement déjà vu à quoi ressemble un salon de ce genre, pas mal de monde, des stands plus ou moins grands, plus ou moins bien présentés, les uns après les autres. Il n'y a pas vraiment de logique dans leur placement, en dehors du thème général par hall, ainsi Huawei (première photo, avec la Mercedes oui) était juste à côté d'un plus petit stand qui présentait un appareil qui permet de contrôler si vos plantes "vont bien".

L'emplacement reste important, surtout si vous n'êtes pas un "grand nom". Par exemple, Nvidia était juste à l'entrée avec une installation de gaming assez impressionnante lui garantissant un maximum de visibilité. D'ailleurs, un stand au CES coûte apparemment (non confirmé par l'organisation) entre $150 000 et plus d'un million de dollars (pour les plus gros, j'aimerai bien savoir combien coûtait le stand de Sony, Samsung ou LG). Pour continuer dans les nombres, le CES 2014 a regroupé 3200 exposants sur près de 200 000m² avec plus de 150 000 participants au total dont 35 000 qui venaient de l'étranger.

Qui a le plus grand stand ? Qui a les plus jolies bimbos ?

Les stands sont tous différents, grands ou plus petits, lumineux ou sombres, originaux ou très classiques. Certaines marques choisissent d'attirer le chaland avec des nanas bien gaulées, d'autres optent pour la mise en avant de gadgets surprenants ou encore la distribution de goodies (nous avons vu certaines personnes collectionner les sacs gratuits, c'est fort). Et puis si vous vous aventurez dans les espaces moins populaires, vous tomberez sur le classique petit stand en provenance de Shenzhen. Ils sont des milliers à venir rencontrer leurs potentiels acheteurs (au sens B2B) au CES, la majorité propose des accessoires de protection pour iPhone, mais vous pouvez éventuellement tomber sur quelques surprises, en cherchant bien.

Travailler sur les stands peut être une excellente expérience comme le pire moment de votre journée. Parfois les espaces sont éclairés, vous avez de la place pour installer votre matos (je parle pour nous, avec la caméra et le pied), les démonstrateurs sont loquaces et disposent des informations nécessaires (ou, mieux, vous pouvez discuter avec un chef de produit), il n'y a pas trop de bruit et surtout de monde... et parfois c'est l'anarchie, pas de lumière (ou pire, une lumière de couleur), de la musique très forte, pas d'informations affichées et des démonstrateurs qui refusent de parler à la presse (ça arrive régulièrement, il faut s'armer de patience) ou sont incapables de vous donner une info juste, du monde qui piétine et manque de renverser votre matériel... C'est aussi une question de timing, parfois il vaut mieux attendre un peu et s'abstenir de réaliser sa prise en main en même temps que tout le monde pour bénéficier de meilleures conditions. C'est ce que nous essayons de faire, quand nous avons le choix (parfois il faut saisir le moment car le produit n'est montré qu'à cet occasion). 

ces-stands.jpg

Au boulot

C'est la partie qui nous touche le plus et qui est ici adaptée entièrement à notre expérience en tant que média. Si vous participez au CES avec un autre statut vous le vivrez d'une autre façon, bien entendu. Notez par ailleurs que les photos ont été capturées le dernier jour, quand "tout le monde" est déjà rentré à la maison.

Quand nous couvrons des salons de ce genre, le temps est divisé en deux phases : réaliser nos photos et vidéos puis les publier. Il faut bien évaluer le temps nécessaire pour chaque phase car, d'un côté, l'accès aux produits sur le show n'est pas "permanent" et, de l'autre, monter des vidéos puis les uploader sur Youtube prend beaucoup de temps. Je ne vais pas rentrer dans les détails de notre façon de nous organiser, qui reste notre petite "tambouille interne", mais plutôt vous raconter l'histoire de la salle de presse, ou plutôt des salles.

La salle de presse, c'est l'espèce réservé aux membres de la presse (qui ont reçu leur accréditation) où les journalistes/rédacteur/monteurs (et autres) viennent pour travailler. Vous y trouverez "de tout", des journalistes papier seniors qui viennent depuis 20 ou 30 ans (certains se promènent sur des petits scooters électriques, qu'on peut louer (visiblement pas uniquement réservé aux anciens), des jeunes blogueurs, des chaînes de TV, etc. La moyenne d'age semble se situer dans la trentaine, classiquement.

Il existe plusieurs salles de presse officielles, une se trouve au Mandalay et plusieurs se situent au centre de conférences. Il me semble qu'il y en a une également au Venetian. Dans tous les cas, pas besoin de salle de presse pour travailler, de nombreuses personnes s'installent à même le sol dans les couloirs quand il n'y a pas de place... mais c'est certain qu'on est mieux assis. La problématique d'Internet et du courant pour recharger les batteries reste importante, chaque emplacement ne dispose pas de prises ou de sorties RJ45, il faut savoir chercher, et quand vous dépendez d'un Internet correct pour envoyer votre vidéos sur la toile, c'est presque vital (surtout quand Internet à l'hôtel est limite 56K).

Une marque (Samsung) a la bonne idée d'installer un "Samsung Smart Lounge" (tour vidéo ici, nous étions d'ailleurs juste à côté à ce moment) au plein milieu du hall sud, à côté du stand de la marque. Il s'agit d'un espace réservé à la presse (sur invitation) qui vous permet de bosser sans avoir à revenir à la salle de presse (ça parait bête, mais quand vous pouvez éviter les déplacements c'est un gain de temps et une économie d'énergie). Les places sont chères (peu nombreuses) mais la limonade (bleue) y est excellente. Petit inconvénient, Samsung a un coin spécial où des émissions TV sont produites pendant que vous travaillez juste à côté, mais avec des écouteurs ça va. Et puis, parfois, c'est drôle.

ces-coulisses-presse.jpg

Fin de journée

Vers 18h il est temps de quitter la salle de presse et, globalement, le salon, qui ferme ses portes. La foule se dirige vers les parkings mais également les différentes bus qui ramènent aux hôtels. Si vous arrivez un peu trop tard, vous aurez droit à une énorme file, avec un peu d'attente dans le froid (j'ai oublié de préciser, Vegas en janvier c'est moins de 10°c la journée et des températures bien plus basses de nuit, mais un grand soleil, généralement). 

La fin de la journée au CES, c'est simple : vous êtes épuisé. Cumulez le décalage horaire avec des heures de boulot intensif, vous n'avez qu'une envie, rentrer à l'hôtel dormir. Mais Vegas, c'est une ville qui donne envie de bouger, de sortir. Pour nous, c'est quelques restaurants sympathiques, des promenades sur le strip et, occasionnellement, quelques dollars de dépensés dans les casinos. Pour d'autres, c'est bars et boîte de nuit, mais nous n'avions pas la force pour ça. Généralement nous en profitons aussi pour lancer quelques dernières uploads pour la nuit, avec un peu de chance une vidéo sera en ligne le lendemain.

Le CES est de loin notre salon préféré

Difficile de retranscrire ce qu'est le CES pour nous, d'autant plus que j'ai probablement insisté sur quelques points qui donnent le sentiment que c'est une mauvaise expérience. Mais clairement le CES de Vegas reste notre salon préféré. C'est dépaysant et passionnant, l'ambiance est très spéciale, l'organisation est juste excellente (dans la majorité des cas) et c'est le seul salon (qui nous concerne) où il est possible de voir autant d'exposants et produits différents, sans oublier de rencontrer autant de personnes (du monde entier). Y aller coûte une fortune (pour nous) mais nous ne manquerions le CES pour rien au monde et nous espérons que vous avez apprécié notre couverture cette année (deux fois plus de vidéos produites que l'année dernière). Vous trouverez toutes nos prises en mains ici.

ces-casino.jpg
Pour info, 100 crédits = 1 dollar

Accès directs