HTC One et son micro : ST Microelectronics fautif, pas d’interdiction de vente du smartphone


 Le 25/04/13

Le dossier « HTC vs. Nokia » semble se clore sur un résultat globalement positif pour tout le monde (étant donnée la situation), tout en dévoilant de nouvelles données sur l’affaire.

HTC a été déclaré « sans reproche » (non coupable) aux Pays-Bas car, d’une certaine façon, aurait été trompé par son fournisseur.

Aussi étrange que cela puisse paraître, ST Microelectronics aurait « mal compris » les conditions de l’exclusivité avec Nokia. La durée était de 12 mois et la firme avait assimilé 6 mois. Un problème de communication ? Envisageable, mais on imagine que sur ce genre de contrat les choses sont faites de façon carrée.

Si HTC a été mis hors de cause, ST Micro a vu son interdiction de vendre des composants à HTC prolongée de 6 mois, ce qui pourrait poser quelques soucis d’approvisionnement à terme. Dans l’immédiat, HTC estime que « cette décision ne devrait pas avoir d’impact immédiat sur les ventes« .

Les appareils One déjà produits avec ce composant peuvent être commercialisés, pour la suite le constructeur doit remplacer le microphone par un autre, la transition est déjà en cours.

via AC, Phandroid

Accès directs

Marques :

HTC, Nokia

Tags :

procès