Google fait du ménage sur son Play Store


Par Mathieu,
 Le 17/04/12

Tout le monde le sait, Android, le système d’exploitation mobile Made By Google est un système dit « ouvert ». Il est ainsi une proie facile pour les développeurs malhonnêtes en tous genres. En plus de cela, Android est l’un des OS mobiles les plus répandus sur nos smartphones et tablettes.

Ces éléments en font le système idéal pour propager des virus ou autres malwares. Ainsi, sur la boutique d’applications Play Store, on peut trouver des applications vérolées. Alors rassurez vous, si votre séléction d’applications se limite à Shazam, Facebook ou encore Instagram et autres Andry Birds, vous ne risquez pas grand chose ! Seulement, le risque zero n’existe pas, et Google l’a bien compris. En ce sens, le géant de la recherche fait régulièrement le ménage sur sa plateforme d’applications et supprime les apps contenant des virus et autres codes malicieux.

 

Récemment, Symantec (l’entreprise à l’origine de Norton Antivirus notamment) a découvert sur le Google Play Store 29 applications qui, après installation, collectaient l’adresse e-mail et le numéro de téléphone de l’utilisateur. Ces 29 applications provenaient, semble-t-il, d’une même source puisque le code de celles-ci présentait des similitudes.

A noter que ces applications vérolées n’étaient disponibles que sur les terminaux Android japonais et qu’elles ont bien entendu été supprimées du Play Store. Parmi ces programmes, on trouvait des utilitaires permettant de faciliter l’usage du terminal (gestionnaire de contacts, gestionnaire d’appel, etc) et des vidéos de bande-annonce de jeux vidéo. D’après Symantec, ces applications ont été installées entre 70 000 et 300 000 fois. L’éditeur d’antivirus a en outre affirmé que le Tokyo Metropolitan Police Department était en charge de retrouver le développeur à l’origine de ces malwares.

Rappelons que seul le Japon est concerné par ces applications vérolées. Mais personne n’étant à l’abri des malwares, pensez à vérifier les autorisations demandées par les applications que vous installez sur vos terminaux ! Par exemple, une application qui diffuse des vidéos n’a pas besoin d’avoir accès à vos contacts. Une petite application nommée LBE Privacy Guard devrait par ailleurs vous aider à contrôler les permissions demandées par vos applications.

Source

Accès directs

Systèmes d'exploitation :

Android