Free Mobile, les opérateurs refusent d’accorder l’itinérance, pour l’instant


 Le 19/10/10

Nous vous en avions parlé, la licence 3G Free Mobile a été validée la semaine dernière. Le nouvel opérateur s’attelle maintenant à la création de son réseau, mais là, bémol.

Free Mobile a annoncé devoir pouvoir couvrir 1/4 du territoire français d’ici 2012 et pour pouvoir couvrir le reste, Free doit s’accorder avec les autres opérateurs pour utiliser leur réseau. Les opérateurs refusent pour le moment toute négociation à ce propos.

Mais comme l’explique Xavier Niel, le patron de Iliad (maison mère de Free), dans un entretien avec Les Echos…

« C’est pourtant l’assurance pour celui qui signera avec nous de compenser financièrement notre arrivée. C’est un contrat de plusieurs centaines de millions d’euros. Nous nous donnons jusqu’à la fin de l’année pour convaincre un opérateur. Aujourd’hui, il nous est impossible de reproduire leurs offres « quadruple play ». En cas de refus de nous accorder l’itinérance 3G, nous n’aurons d’autre choix qu’une procédure contentieuse »

Car en effet, sur ce point les opérateurs n’auront pas le choix. Je ne suis pas un expert, mais je dirais qu’on s’approche de la concurrence déloyale en cas de refus.

xavier-nielMalgré ces rebondissements qui ont tendance à bloquer l’avancement de la mise en place du nouvel opérateur, Xavier Niel confirme les ambitions de Free Mobile ainsi que ses objectifs.

Le premier objectif étant d’atteindre 27% de couverture d’ici 2012, puis d’atteindre un chiffre d’affaire de 4 milliards d’euros en 2015 pour le groupe Iliad. Mais pour cela, Free Mobile va devoir « révolutionner le marché » :

« Si nous ne révolutionnons pas le marché du mobile, ça ne marchera pas. L’équipe fondatrice de Free souhaite faire du mobile uniquement pour bouleverser ce secteur, comme elle l’a fait dans les télécommunications fixes. Nous n’avons pas le droit de décevoir, nous sommes condamnés à réussir. Si on arrive à la part de marché que nous avons conquis dans le « triple play », à savoir près de 25 %, nous serons ravis. Notre ambition : qu’Iliad atteigne un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros d’ici à 2015, soit un doublement »

Qu’en pensez-vous ? Attendez-vous Free Mobile avec impatience dans l’espoir qu’un réel bouleversement s’effectue ?

Dans tous les cas, l’arrivée de ce 4e opérateur téléphonique devrait faire bouger les choses et mettre un coup de pied dans cette fourmilière historique…

Via Nouvel Obs High Tech

En photo : Xavier Niel

Accès directs

Tags :

Free mobile