Aïe ! Sony Ericsson reconnait avoir fait des erreurs, s’excuse assez mal


 Le 13/01/11

2010 n’a pas été une année très glorieuse pour la réputation de Sony Ericsson. En effet, la firme a sorti pas mal de terminaux, qui se sont relativement bien vendus, mais qui manquaient tout de même de pêche niveau matériel et surtout, qui ne verront jamais la couleur d’Android 2.2. Cela après des mois d’attente pour avoir une 2.1.

A propos de cette volonté de ne pas passer en 2.2, la firme avait expliqué que leur 2.1 valait largement une 2.2. Argument qui me semble un peu grossier, car pour avoir testé le X10 sous la 2.1 (test ici), je peux vous dire qu’on est loin d’un Froyo sur un Galaxy S ou autre terminal.

Le site Pocket Lint a eu l’occasion de discuter avec Steve Walker, à la tête du département marketing chez SE. Globalement, la firme reconnait avec fait des erreurs, à la fois au niveau matériel que logiciel. Voici les quelques déclarations faites par Walker, en anglais (facile à comprendre), avec mes commentaires.

It’s important to remember that 2010 was the first year for mass market Android handsets. Yes there had been one or two things out from HTC previously, but when we started to design our 2010 handsets in 2008, nobody really knew the dynamics of the Android smartphone market or even what the smartphone market was going to be.

Je trouve cette excuse totalement bidon, franchement c’est une vaste blague. Personne ne connaissait le marché Android ? Et pourtant…HTC a pondu des appareils qui ont été des succès, je pense au Magic, ou au Hero, qui été équipé multitouch (même le X10 en 2.1 ne l’est pas, un an et demi après).


As we do every year, we’ve taken those learnings and applied them to the new products in the new portfolio. We do think we’ve taken a big step forward for 2011.

Très bien, espérons-le.

Pour terminer, la cerise sur le gâteau :

If we hadn’t done what we did with the X10 and the X10 minis we wouldn’t have been able to do what we’ve done here today.

Certainement, mais autant ne pas le dire. Admettre que les erreurs du passé sont des leçons pour le futur, ça tient du bon sens. Mais le formuler de façon claire et explicite, c’est limite dire que les utilisateurs de X10 et X10 minis ont servi de cobayes qui sont maintenant laissés de côté. C’est un peu comme quand Nokia avait admis avoir loupé le n97 mais que cela servira pour les produits suivants. C’est vrai, mais c’est une bonne façon de perdre des clients.

Il y a une chose que les constructeurs doivent se mettre dans la tête, la concurrence est rude et le choix est énorme, si vous traitez mal vos clients, leur prochain produit viendra d’un autre constructeur, c’est aussi simple que ça. Bien entendu, il faut que les stratégies futures soient une priorité, mais sans oublier de continuer à supporter les produits précédents, et cela sur plusieurs années et pas uniquement quand le produit est dans sa période star.

Franchement, j’attends les prochains produits Sony Ericsson de pied ferme.

via pocket lint

Accès directs

Tags :

Sony Ericsson